Nus, immobiles, une armée de soldats gris, les hêtres attendent.
Deux pins sylvestres, joyeux trublions, écorces rougeoyantes dérangent l'alignement des fantassins.
Le soleil jette ses derniers feux dans ce paysage morbide.
 
 
Près de Wabern, non loin de l'aéroport de Belp
Lundi 27 novembre 2006