Le brouillard, la peuf comme on l'appelle parfois, glace de son froid humide le décor. La nuit est avancée et bientôt sonneront les douze coups de la mi-nuit.
Le brouillard paresse et s'étire sans fin sur la Capitale. Le givre a colonisé les arbres qui ressemblent à des chevelures de vieillards,
Le brouillard glace les corps jusqu'au coeur!
Dans la Maison des delphiniums, une coccinelle dort sur le radiateur elle rêve de l'été, du Bel été... Parfois elle ronfle, et ses ronflements se mêlent aux bruits des fantômes... Le fantôme de Flora qui erre sans fin dans l'escalier de chêne massif.
Le brouillard, la peuf comme on l'appelle parfois, comme du verre rend les chemins.