Les coccinelles font des vols planés dans le salon télé situé au deuxième étage de la Maison des delphiniums. Dehors, quelques pétards troublent la dernière nuit de l’année. Le maître des lieux avachi dans un club des années 1930 somnole. Une assiette sur laquelle s’alignent douze grains de raisin est posée sur le parquet de chêne.
Les programmes télévisés insipides et dépourvu de créativité distillent des images enregistrées depuis plusieurs semaines. Sur la chaîne nationale francophone, Marie-Thérèse Porchet née Bertholet fait sa revue, Elle a bouffi du visage en prenant de l’âge ! Le décor extérieur s’anime. Depuis la Maison des delphiniums qui surplombe la capitale les coccinelles agglutinées à la fenêtre contemplent des feux d’artifice tirés à la sauvette de plusieurs endroits.
A Madrid, sur la Plaza del Sol une foule dense attend les douze coups de minuit. L’événement est transmis en direct sur la chaîne espagnole TVE. A chacun des douze coups frappés par la cloche de la place, l’Espagne avale un grain de raisin, tradition que reprend le maître des lieux. Il part ensuite en Autriche où la chaîne ORF2 diffuse un ballet sur la musique du Beau Danube bleu de Strauss.  Les coccinelles valsent dans le salon télé. Epuisés les insectes s’endorment sur un coussin jonchant le parquet.
Dehors une bruine mouille les jardins.

31 décembre 2011 – 1er janvier2012