A Tempelhof, le silence ne se manifeste jamais.
Les avions qui passent au large des fenêtres de la cuisine dorment, mais les voitures qui errent aux alentours d'Ostring ne sont jamais fatiguées... Le lave-vaisselle couine pour indiquer que les porcelaines sont rutilantes, chaudes et encore un peu humides! Le téléviseur installé au salon sur un meuble en zébrano, diffuse un film d'Almodovar en version originale sous-titrée. L'intérieur de la maison est d'un silence total, c'est à l'extérieur que par intermittence se fait entendre le bruit des moteurs des automobiles. Un tram s'arrête à l'arrêt situé à deux pas de la maison. Dans la cuisine, le clapotis des touches de l'ordinateur couvre à peine le chuintement du ventilateur de la machine qui permet de se connecter avec le monde virtuel.
A Tempelhof, le silence ne se manifeste jamais.