009Samedi, à deux heures et quart de l’après-midi, l’Adriano’s Bar ressemble à une ruche. Serveurs et serveuses s’activent derrière le bar. Les ventilateurs brassent l’air avec vigueur. Dans l’indifférence, de la musique classique s’échappe du haut-parleur située au-dessus de la machine à café. Le ciel est tantôt riant, tantôt triste. Les clients s’entassent sur la terrasse installée sous les arcades.
A Londres, le sport est roi. Les Jeux olympiques envahissent les écrans cathodiques, remplissent les pages sportives des magazines, s’invitent dans les conversations radiophoniques, squattent les unes des journaux populaires friands d’historiettes croustillantes. Les cinq anneaux olympiques s’affichent dans le monde entier.
A l’Adriano’s Bar, loin des écrans et des rumeurs sportives, dans un petit îlot baigné de musique intemporelle, on boit des expressos coulés sur de la glace pilée ; c’est une boisson très rafraichissante.
Dans la presse du samedi, Le Temps évoque le mythique « Ich bin ein Berliner » lancé par J. F. Kennedy le 26 juin 1963. L’Eté, le bel été, à petite vitesse, voyage vers les rives automnales.

 

La Baule

010
Photographie de Marie-Laure envoyée par I-Truc

Les calamares à la plancha

011
Magnolia a inauguré son gril au revêtement en céramique ramené de Suisse, avec des calamars grillés (cf 16, 17, 18 et 19.7.12)
Photo envoyée par I-Truc de Jerez de la Frontera