Tout se fâne, m'a écrit Catherine via I-Truc. L'été, tel un fleuve entrant dans la mer se fond doucement dans l'automne naissant. Tout se fâne, tout s'effrite... L'été, le Bel été s'en va en déliquescence. Les couleurs du ciel marque déjà les frontières de la prochaine saison, qui, souhaitons-le sera éblouissante...