Deux entrefilets parus dans "20 minutes Lausanne" (photo de gauche) et "Le Temps" (photo de droite) évoquent les aventures culinaires de l'ours M25. Tandis que l'ours M25 vit sa vie de plantigrade, les hommes songent que cet animal dérange l'ordre instauré par les humains.
En dévorant allègrement ânes et moutons, l'ours ne sait pas qu'il hypothèque sa vie. La décision des hommes tombera un jour ou l'autre, l'ours devra être tué. Il est évident que l'ours n'a pas bien lu son contrat. C'est lui qui doit respecter les multiples règlements crées par l’homme et non l’homme qui doit s’adapter aux mœurs de l’animal…
Un décret tombera, si M25 continue de vivre sa vie d’ours, autorisant l’abattage de l’animal !
L’homme est con et restera con.