Les "dix heures" à l'Adriano's bar...