Samedi 26 septembre 2015, Lignières.
Le village, des vacances de mon enfance, une fois l'an est en ébullition. La désalpe attire les spectateurs loin à la ronde. Cette année, c'est la 40e édition. Je me souviens que j'avais filmé la première désalpe, en 1975, avec une caméra format super-8! Maintenant on brandit des tablettes. 
Au printemps, c'est l'inalpe. Les vaches et génisses montent à l'alpage.
En automne, le retour des bovins, la désalpe, est sujette à des fêtes un peu partout dans le pays.
Dans le village de mon enfance, des stands sont dressés, on y vend fromages, saucisses, et produits de la ferme ainsi que bricolages sur bois ou en textile. On y boit et on y mange. Un cortège défile dans les rues de la bourgade l'après-midi. En tête, marchent les génisses de retour des montagnes, étrillées, cloches autour du cou et fleurs sur la tête. Se mêlent à ce défilé, fanfares, claqueurs de fouet, sonneurs de cloche, lanceurs de drapeaux, les enfants de l'école et quelques chèvres...
Voir également ICI et ICI

Les vaches



                                                                    
                                                                            Fanfares


                                                              Les enfants de l'école

                                                                             Groupes folkloriques


                                                                        Lanceurs de drapeaux et sonneurs de cloches