• Ce titre est extrait de l'album : Liberté, Egalité ou la Mort de Julien Clerc
  • Année de sortie : 1972
  • Label : Virgin

Le patineur

Dans une ville où je passais,
Bien au Nord du mois de juillet
Sur un grand lac, un lac gelé,
Un homme en noir glissait glissait

Il avait un drôle d'habit noir
Qui avait dû faire des grands soir
De  l'Autriche et de la Hongrie
quand elles étaient réunies

C'était un échassier bizarre,
Il ne sort pas de ma mémoir
Sur une jambe et jusqu'au soir
Il glissait là sur son miroir
Il patinait, il patinait;
Sur une jambe il patinait

Et puis la nuit est arrivée
Il lui a fallu s'arrêter
Car les enfants devaient rentrer
Le spectacle était terminé
Une belle femme aux cheveux blancs
Est venue vers lui gentiment
Mettre une canne dans sa main
Et un long manteau sur ses reins

C'était un échassier bizarre,
Il ne sort pas de ma mémoir
Sur une jambe et jusqu'au soir
Il glissait là sur son miroir
Il patinait, il patinait,
Sur une jambe il patinait

Dans une ville où je passais
Bien au Nord du mois de juillet
Sur un grand lac, un lac gelé,
Un homme en noir boitait boitait
Il patinait, il patinait, sur une jambe il patinait

                                                              Le patineur
                                                              Le Patineur est un tableau peint par Gilbert Stuart en 1782. Il mesure 245,5 cm de haut sur 147,4 cm de large. Il est conservé à la National Gallery of Art à Washington, aux États-Unis.
                                                                

Chaque année, une petite patinoire portative est installée, pour quelques semaines, sur la Place fédérale, en face du Palais fédéral (Parlement). Les patineurs font des arabesques sur la glace avec leurs patins ou en louent sur place. Un café, sous tente, permet de se réchauffer après le sport ou en attendant que la bise s'en aille...

                                                               (Photos de la patinoire prisent par Ric et transmisent via I-Truc le 16 fév.16)