Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

--------------------------////--///////------------------

Mes Chers

J'ai passé la fin de semaine chez mes amis, les M. 

 

Margaret cuisine un canard à l'orange divin. Archibald, son évêque de frère, toujours aussi bizarre, ne manquerait pour rien le dîner. Il accapare le plat! Irwin, choisit avec soin les vins et les whiskies. Il écrit toujours d'épouvantables romans policiers sous le pseudonyme de F.C. On peut se procurer cette lecture dans les halls de gare. Leurs enfants, Eva et Billy, ont bientôt 30 ans. Ils vivent toujours avec leurs parents. Ces journées, passées en leur compagnie, sont reposantes.  

 

Tous les soirs il y a cette mystérieuse cérémonie dont les invités sont exclus et qui ne fait l'objet d'aucun commentaire. J'observe ce rituel depuis plus de trente ans. Peu avant le coucher du soleil, ils s'installent sur des chaises pliantes sur une petite terrasse à côté de leur maison. Toujours dans le même ordre, au premier rang, Eva, Irwin, Margaret et Archibald; Billy se tient derrière. Il déplie une grand feuille dactylographiée et lit à voix haute. La langue qu'il parle m'est totalement inconnue. Il y a ensuite un long silence et la soirée se poursuit comme si rien ne s'était passé. 

 

Je vous envoie une esquisse de ce tableau singulier.

 

Je vous embrasse

 

Edward

 

 

Été 1960