27 février 2017

24 décembre. (Étude)

Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

andrew wyeth

Andrew Wyeth 

 

24 décembre
(Étude)

Imprimés dans la neige fraîche, des reliefs très striés, sans doute, des semelle de bottes sortaient de la forêt. Les traces d'un animal, probablement un chat,  semblaient suivre ce sentier improvisé. Il neigeait. Le ciel était gris, les flocons tourbillonnaient. La chatte noire, qui accompagnait une silhouette grise, celle qui laissait des empreintes, attirait le regard dans ce camaïeux de gris.  Elle ronronnait et se frottait contre les bottes du marcheur.
-Oui, Minette, on n'est pas encore arrivé. 
La cloche de l'église frappa quatre coups. Le jour commençait à ce confondre avec la nuit. Le voyageur passa devant le pensionnat de l'Alice. L'hiver, une vingtaine de jeunes filles venaient de Suisse alémanique pour apprendre le français. On les voyaient parfois se promener dans le village, on les côtoyait tous les dimanches au culte. Une seule fenêtre était éclairée dans la grande bâtisse, en ce vendredi 24 décembre. Le pensionnat était fermé. Les pensionnaires avaient rejoint leur famille, en Suisse centrale ou orientale. Pendant deux semaines, elles renoueront avec leur dialecte, uranais, schwitzois  ou appenzellois. 
-Bonjour Martha
-T'es qui toi?
-Aline, la petite fille d'Adrienne
-Mais, je ne t'avais pas reconnue, avec ce manteau, ces bottes et cette besace.
-j'ai bien chaud.
-Tu n'est pas venue avec l'autobus. Il est pas encore cinq heures.
-je suis montée à pied, depuis Le Landeron
Elle aimait l'endroit juste au-dessus du Landeron, entre les vignes et la forêt. C'est là que viennent mourir les dernières garrigues.  Aujourd'hui, la neige amortissait les sons et donnait au paysage un air vaporeux. Le paysage qui, à la belle saison, permet de voir les trois lacs, ne ne laissait entrevoir qu'un morceau du lac de Bienne et la bande de terre qui fait de l'île Saint-Pierre une presqu'île. Avant la correction des eaux du Jura, c'était une île. Jean-Jacques Rousseau, chassé de partout, y avait trouvé refuge pendant quelques semaine. 

- je dois passer à la poste. Bon Noël, Martha
-Bon Noël, Aline
La poste était en face du café du commerce et d'un magasin où l'on trouvait les denrées principales et les bouteille de gaz. A deux pas de la poste se trouvait une des six fontaine du village; la plus récente, installée pendant la 1ère guerre mondiale. Seule, celle du bas du village avait encore sa fonction originelle, abreuver le bétail. En hiver, quant les vaches restent à l'écurie, on pouvait voir les bovins du Camille boire à la fontaine, soir et matin.
-Salut, Willy, je voudrais des timbres pour ces deux lettres. C'est pour le Canada, par avion.
-Tu es toujours à Lugano?
-Oui.
Dans la besace d'Aline ouverte devant le guichet, on distinguait de petits paquets cadeau et un roman paru en 1903, Le régent de Lignières d'Oscar Huguenin. 
Elle paya les affranchissements discuta quelques instants avec le buraliste et sorti.  Il neigeait de plus belle. Elle était heureuse, elle aimait la neige à Noël. Elle passa à la boulangerie. 
-Bonjour Ilda.
-Eh! Bonjour, bonjour.
-Il y a quelque chose à prendre?
-Oui, c'est préparé. Tu seras là demain soir?
-Oui, bien sur!
Demain soir, à huit heures les cloches du temple sonneront à toute volée pour le culte de Noël. La grand-mère d'Aline tiendra l'orgue, les enfants de l'école du dimanche joueront le mystère de Noël. Les anciens d'églises allumeront les bougies qui orneront un immense sapin dressé près de la chair. Le temple sera plein à craquer. 
Elles pris les paquets et reparti sous la neige. Chaque personne rencontrée retardait son arrivée à la maison. Ce soir, tout le village chuchotera que l'Aline était là pour Noël. Que sa soeur et son frère étaient arrivés par l'autobus de six heures et que...
Elle arriva "aux Broues" en brassant la neige.  La traite des vaches avait commencé.  On entendait le moteur de la machine à traire. Elle entra par la grange. Un corridor mal éclairé donnait accès aux chambres et,au fond, à la cuisine. Elle couru à la cuisine embrasser sa grand-mère, puis gagna sa chambre. Elle ouvrit la fenêtre afin de tirer les volets. Il ne neigeait plus. Le ciel se dégageait. La nuit sera froide. Aline pensa que si le soleil se déciderait demain, le paysage sera magnifique., une vraie journée de Noël. Au loin, on entendit sonner cinq heures. Aline sourit, elle avait mis plus de temps pour traverser le village que pour monter depuis la gare, à travers les vignes et la forêt, et atteindre les premières maisons du village.
Ce soir, comme disait la gramd-mère, on garnira le sapin.
Aline ferma les volets de sa chambre.
  
 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


26 février 2017

ROCK

The Crests étaient un groupe américain de doo-wop , formé par le chanteur de basse JT Carter au milieu des années 1950. Leur chanson la plus populaire, "Sixteen Candles ", est passé à # 2 sur le Billboard Hot 100 chart en 1959; le disque s'est vendu à plus d' un million d' exemplaires. Il a été récompensé d'un disque d'or . Le groupe interracial avait trois membres afro-américain, un Portoricain et un Américain italien .

The Crest - Sixteen Candles



Santo & Johnny étaient un duo américain de rock and roll musique de Brooklyn,à New York, comprenant les frères Santo et Johnn Farina. 
Ils sont connus pour leur mélodie instrumentale "Sleep Walk", l'un des plus grands succès de l'âge d'or du rock'n'roll, qui est devenu un succès régional et a finalement marqué le sommet de la pop chart Billboard quand il a été publié à l'échelle nationale en 1959.

"1959" "Sleep Walk", Santo & Johnny Farina (H.D.)


Roy Kelton Orbison (né le 23 avril 1936 à Vernon, au Texas, mort le 6 décembre 1988 (à 52 ans) à Madison,dans le Tennessee) est un auteur-compositeur-interprète américain, un pionnier du Rock 'n' rol, surnommé « The Big O ».

Roy Orbison - In Dreams


The Animals est un groupe de rock britannique fondé en 1962 à Newcastle-upon-Tyne et qui s'est séparé une première fois en 1967. Au même titre que les Rolling Stones, cette formation a été l'une des pionnières du British Blues Boom et a contribué à importer en Europe le rhythm and blues noir américain.

Please Don´t Let Me Be Misunderstood- The Animals

Posté par jeanjacques1957 à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 février 2017

Jazz

John Coltrane (ICI) (parfois surnommé « Trane ») est un saxophoniste de jazz, compositeur et chef de formation américain, né à Hamlet en Caroline du Nord le 23 septembre 1926 et mort à Long Island, État de New York, le 17 juillet 1967.

John Coltrane My Favorite Things (1961) [Full album]

  • John Coltrane : Saxophone soprano (première face), saxophone ténor (seconde face)
  • McCoy Tyner : Piano
  • Steve Davis : Contrebasse
  • Elvin Jones : Batterie

 


1. "My Favorite Things" 00:00
2. "Ev'ry Time We Say Goodbye" 13:42
3. "Summertime" 19:25
4. "But Not for Me" 31:00

Face 1

NoTitreMusiqueDurée
1. My Favorite Things Richard Rodgers, Oscar Hammerstein II 13:47
2. Ev'ry Time We Say Goodbye Cole Porter 5:43

Face 2

NoTitreMusiqueDurée
3. Summertime George Gershwin 11:37
4. But Not for Me George Gershwin, Ira Gershwin 9:35

My Favorite Things est un album de John Coltrane sorti en 1961.

« C'est cette My Favorite Things qui est, de tous ceux que nous avons enregistrés, mon morceau préféré. Je ne pense pas que j'aimerais le refaire d'une autre façon, alors que tous les autres disques que j'ai faits auraient pu être améliorés par quelques détails. Cette valse est fantastique : lorsqu'on la joue lentement, elle a un côté gospel qui n'est pas du tout déplaisant; lorsqu'on la joue rapidement, elle possède aussi certaines qualités indéniables. C'est très intéressant à découvrir, un terrain qui se renouvelle selon l'impulsion qu'on lui donne ; c'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous ne jouons pas cet air toujours sur le même tempo. »

— John Coltrane, Entretien avec François Postif publié par Jazz Hot en janvier 1962

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 février 2017

Köniz

Jeudi 16 février 2017

Balade à Köniz
L'étang du terrain de jeu est encore gelé
Dans un des temple de la consommation de la ville, on trouve des fraises. Comme chacun le sait, nous sommes en pleine période de la cueillette de ce délicieux fruit. Elles sont à point, à moitié verte..!

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

20 février 2017

Emma, Anna, Madeleine

Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

Charles-W-Hawthorne -Three-Women-of-Provincetown
 Charles W. Hawthorne - Trois femmes de Provincetown

Emma, Anna, Madeleine
Pierre se cala dans le fauteuil directorial. Il appuya sur la touche 2 de l'interphone. 
-Marthe, je suis en conférence.
-monsieur Trompe, votre client, est arrivé pour la signature du contrat.
-je ne suis pas là!
-Mais...
Il lâcha la touche. Clic.
Le bureau, situé au 124e étage d'une tour, offrait une vue splendide sur la ville. La pièce était grande et meublée avec parcimonie. Un chat jaune, roulé en boule, ronronnait sur le radiateur. Un vaste bureau en verre occupait le centre de la pièce. Ses six pieds transparents reposaient sur un parquet en chêne, disposé en  point de hongrie.
Une bibliothèque Charles X contenait des microsillons 33tours 1/2 minute. Une platine et des enceintes complétaient le mobilier, sans oublier une chaise du Corbusier et quelques ratons laveur.  C'est sur la table qu'était concentrée la technologie du XXIe siècle.
Une tablette clignota. 
-Bonsoir Monsieur Pierre, je suis Iris de la galerie K und K. Nous passons dans trois numéros.
-Je suis branché sur votre site.
Le silence était presque total dans la pièce. Seul le bruit du ron ron du chat se faisait entendre.
Quelques minutes s'écoulèrent. Sur le bureau,   le catalogue de la galerie K und K était ouvert à la page 110...
-Lot No 410, annonça le commissaire priseur. "Les trois soeurs" peint par P.P. en 1957. L'enchère démarre à 12 millions.
Pierre se concentra.
-13 millions au téléphone, 17 millions dans la salle.
Les trois soeurs, qui posaient pour P.P., l'année de la naissance de Pierre, étaient des tantes de son père, les soeurs de son grand-père. A gauche du tableau, Emma, la cadette. Pierre s'étaient gavé de ses confitures de groseille à maquereau. En 1965 ou 66, sa tante Emma avait été amputée d'une jambe gangrenée. Le dernier souvenir fut d'une dame courageuse allongé sur un lit d'hôpital. Il était gamin et cela le troubla.
Au milieu du tableau, Anna, une maïeuticienne qui mit au monde tous les enfants de la famille de Pierre. Une femme de caractère.
A droite, Madeleine, la plus petite de toutes. Elle avait épousé un banquier.
Ces trois soeurs, toujours vêtues de noir, étaient mortes au début des années 1980.
-200 millions au téléphone, 215 millions dans la salle.
Pierre rassembla ses forces et annonça 250 millions. Il ne pouvait aller au-delà. Il ferma les yeux et attendit.
-250 millions une fois... Deux fois...
Le visage de Pierre se crispa.
-Trois fois, le marteau tomba.
Pierre sourit. Il se leva, posa un disque sur la platine. La symphonie No1 de Beethoven. Un enregistrement d'octobre 1957.  Le Philarmonia Orchestra est dirigé par Klemperer. Il poussa le volume au maximum. Le chat jaune, qui faisait sa toilette, perché sur le radiateur, resta perplexe. Il n'aimait que Mozart!
Pierre remplit un verre de whisky, alluma une cigarette, une de celle qui tue et regarda le lumière de la ville. Personne ne savait encore, qu'une toile célèbre peinte en 1957 par P.P., un peintre connu mondialement, échappait de justesse à l'appétit du Joker, retournait dans la famille de Pierre, ruinant au passage son empire financier. La nuit sera longue et agitées à Gotham City, pensa Pierre. 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


19 février 2017

Dimanche, jazz

Dimanche soir, jazz à Zanzibar. Les chats du quartier sont au cabaret. Ils engloutissent des souris grises en buvant de grands verres de bière.
Un orchestre joue Moonlight Serenade. Un couple de rat des villes, égaré dans cette confrérie de chats, danse sur la musique de Glenn Miller.
Des spots, rouges et verts, éclairent faiblement la salle. Sur l'écran géant, installé derrière le bar, est diffusé en rediffusion une émission de cuisine, "Top chef". Les chats ne sont guère intéressés par des recettes de tomates... Ils préfèrent le numéro d'effeuillage des souris de la troupe de Mme Kit et Cat. Ils se lèchent les babines...

Moonlight Serenade

 

Soleil sur la Ville fédérale...
La petite patinoire portative installée sur la Place fédérale vit sa dernière journée ce dimanche 19 février...
Un petit bonnet de laine est encore nécessaire, en cette belle journée de février...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 février 2017

Musique

Anton Stepanovitch Arenski (en russe : Антон Степанович Аренский) est un compositeur russe, né le 12 juillet 1861 à Novgorod et mort le 25 février 1906 à Perkijarvi, dans le grand-duché de Finlande (Empire russe).

Anton Arensky - Suite pour deux pianos Nº 1, Op.15

Anton Stepanovich Arensky (1861-1906)
Suite for two pianos Nº 1 in F, Op. 15
I- Romance.
II- Valse.
III- Polonaise

Mark Taimanov & Lyubov Bruk, piano

Anton Arensky - Piano Trio No. 1, Op. 32 en Ré mineur

- Composer: Anton Stepanovich Arensky (12 July 1861 -- 25 February 1906)
- Performers: "Beaux Arts Trio": Menahem Pressler (piano), Ida Kavafian (violin), Peter Wiley (cello)
- Year of Recording: 1994

Piano Trio No. 1 in D minor, Op. 32, written in 1894.

00:00 - I. Allegro moderato
12:43 - II. Scherzo. Allegro molto
18:49 - III. Elegia. Adagio
25:35 - IV. Finale. Allegro non troppo

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 février 2017

Marcos Portugal - Missa Grande - Chœur l'Échelle - Cuenca 2012

Un reportage passionnant sur la préparation de l'enregistrement d'une messe de Marcos Portugal.

Marcos António da Fonseca Portugal (Lisbonne, 24 mars 1762 — Rio de Janeiro, 17 février 1830) était un compositeur et organiste portugais.

Marcos Portugal - Missa Grande - Chœur l'Échelle - Cuenca 2012

Reportage de classiquenews.com sur l'enregistrement live du disque OUTRE-MERS lors de la 51 Semana de Música Religiosa de Cuenca (Espagne) dans le cadre de la résidence de l'Échelle lors du festival 2012.


Marcos Portugal (1762-1830)
MISSA GRANDE (ca. 1782-90)


Chœur l'Échelle

SOPRANOS :
Véronique Bourin
Claire Henry-Desbois
Marie Picaut
Luanda Siqueira (soliste soprano 1)

ALTOS :
Karine Audebert (soliste alto)
Dominique Favat
Camille Merckx
Anne Ollivier

TENORS :
Charles Barbier (soliste soprano 2 et co-directeur artistique)
Hervé Lamy (soliste ténor)
Pascal Richardin
Guillaume Zabé

BASSES :
Pierre Boudeville
Igor Bouin
Frédéric Bourreau (soliste basse)
Sorin Adrian Dumitrascu (soliste baryton)

Caroline Marçot, co-directrice artistique de l'Échelle

Olivier Houette, orgue


Bruno Procopio, chef invité
www.brunoprocopio.com


António Jorge Marques, édition critique de la Missa Grande de Marcos Portugal
(partition = ISMN : 979-0-9007502-1-1)
www.marcosportugal.com

Frédéric Desmottes, facteur et restaurateur d'orgues
www.organeria.com

Marco Aurelio Brescia, musicologue spécialiste de l'orgue ibérique

Aude-Marie Piloz & Cyrille Métivier, prise de son

Philippe Alexandre Pham, reportage vidéo
www.classiquenews.com

Pilar Tómas, directrice du festival Semana de Música Religiosa de Cuenca
Miguel Ángel Albares, secrétaire du festival Semana de Música Religiosa de Cuenca
www.smrcuenca.es



Vidéo enregistrée à la cathédrale de Cuenca (Patrimoine Mondial de l'Humanité) en mars - avril 2012 sur l'orgue historique de Julián De la Orden (1768/70), avec le soutien du Bureau Export.



Pour information :

CD OUTRE-MERS
Label Paraty
Distribution Codæx
Parution fin 2012

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 février 2017

Observations scientifiques

un téléscope géant a fixé sur un film argentique des pattes de mouches, observées dans la cuisine.

Posté par jeanjacques1957 à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 février 2017

Vendredi - Samedi - Dimanche

Vendredi 10 février 2017
Une libellule en acier, très bruyante, remplace la grue sur un chantier dans la vieille ville de la capitale. 


Passage au Colonial...

Samedi 11 février 2017
Belle journée avec coucher de soleil...


Soir...

Dans une ferme de petite taille, en pleine ville, les poules sont au chaud dans leur poulailler...

Dimanche 12 février 2017
Balade dans la campagne de Wabern jusqu'à l'aéroport. Les premières perce-neige pointent leur nez... La neige a presque totalement disparue. En revanche, le Gurten est encore blanc.

                                                                   

Dimanche 5 février 2017
[FRAGMENT]
En enfourchant mon vélocipède, ce matin vers 10h30, la grisaille du ciel, avec quelques flocons de neige discrets, donnait, à ce premier dimanche de février, un air de mois de novembre. C'est pendant mon pèlerinage dans mes cafés de prédilection que la neige s'est mise à tomber. Colonial bar, Adriano's bar, Tibits... Ivre de café, petite balade dans la galerie marchande de la gare de la Ville fédérale, à la recherche de l'ultime numéro de l'Hebdo. La presse romande et française ont une portion congrue dans l'avalanche des titres alémaniques, allemands et autrichiens. Je n'ai pas trouvé d'Hebdo...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,