Les cloches sonnent les 3/4 de onze heures. La bise s'est calmée, en soufflant modérément pendant la journée, elle a repoussé les fortes chaleurs à demain. La nuit est étoilée. Les chats du quartier, sans bruit, sont partis à la chasse à la baleine. Un cétacé est signalé descendant l'Aar. Son jet d'eau l'a trahi!

Ce matin, un lapin...
Vers les 3/4 de onze heures, lecture de la presse à l'Adriano's bar. Les deux ventilateurs, fichés au plafond, tournaient modérément. Ils imitaient la bise qui courait sur le plateau suisse. Le haut-parleur, situé au-dessus de la machine à café était étrangement muet.

Demain, tous les médias, presse, TV, radio, seront à Moutier. La ville prévotoise choisira si elle reste bernoise ou si elle rejoint le Jura. Le vote se fera sous haute surveillance. Le résultat sera serré. Si Moutier penche pour le Jura, le rêve d'un canton s'étendant de La Neuveville à Boncourt semblera de nouveau possible pour les militants de la première heure. Si Moutier reste dans le canton de Berne, la question jurassienne sera entérinée...

L'après-midi de ce samedi, quatre attaques d'abeille sur le voisin du 2e qui jardinait ont été signalées.

Plus tard...
N'y tenant plus, il y a eu la minute de l'égoportrait!