En fin de journée, dans la belle lumière du soir, pavois et drapeaux accrochés au Palais fédéral (Parlement), se balançaient dans une brise chaude et mollissante.
Le gens se hâtaient dans la vieille ville. L'horloge du Zytglogge n'allait pas tarder à sonner 5 heures. Aujourd'hui, les magasins fermaient à 17h. Demain c'est le 1er août.
En passant devant l'Adriano's bar, on pouvait entendre une chanson, qui avait en ce lundi, des accents tristes. Une voix familière chantait:
"On s'est connu, on s'est reconnu,
On s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue
On s'est retrouvé, on s'est réchauffé,
Puis on s'est séparé.…"

Adieu Jeanne