25 juillet 2017

L'été russe - Pluie

The Soft Moon est un groupe de rock indépendant américain originaire d'Oakland et actif depuis 2010. Le groupe joue une musique oscillant entre shoegazing et post-punk

The Soft Moon - The Soft Moon (Full Album)

The Soft Moon (2010)
Breathe The Fire 0:00 Circles 3:13 Out Of Time 7:15 When It's Over 11:08 Dead Love 15:34 Parallels 19:38 We Are We 22:47 Sewer Sickness 25:18 Into The Depths 27:50 Primal Eyes 31:20 Tiny Spiders 34:01

 

J'aime cette galette. The Soft Moon a tourné en boucle toute cette journée de pluie et d'orage. Un disque qui transmet une énergie capable de dissoudre un spleen profond... A écouter de toute urgence... Certains passages font penser à la musique de Nike Cave

 

                      

Posté par jeanjacques1957 à 23:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 juillet 2017

L'été russe - Le rocker

Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

 

Il pleut. C'est soir de fête chez les gastéropodes. Des lampions, protégés par de grandes feuilles d'hosta, éclairent la piste de danse. Des grillons jouent des polkas endiablées. Limaces et escargots se trémoussent jusqu'à pas d'heure. Un voisin, agacé par le tintamarre, lance une pantoufle par la fenêtre. Elle s'écrase sur une fourmilière. La panique, crée par cette astéroïde tombée du ciel, provoque une grande agitation chez les fourmis, qui, selon la légende ne sont pas prêteuses.
Il pleut.
Médor, le bouvier bernois, dort sur le canapé à côté d'Odile qui fait ses devoirs de vacances. Ce mois de juin est particulièrement pluvieux et Odile a sauvé quelques fleurs de pivoine. Disposées dans un vase en verre de Murano, placé sur la table basse, devant le canapé, les rescapées de la pluie égaient la soirée pluvieuse. La pluie abîme les fleurs de pivoine.
Odile s'applique à décrire cinquante nuances de gris, un tableau chic peint par un artiste de choc.
Gygé, son mari, chasse, armé d'une boîte Agfa modèle 1927, les papillons de nuit planqués dans la maison. Le poste à galène diffuse "La truite" de Schubert. Soudain le concert est interrompu. Un speaker annonce la mort de Polo Hofer. il s'est éteint samedi à l'âge de 72 ans, communique sa famille. «Samedi peu avant minuit, ma dernière heure a sonné et je me suis endormi paisiblement à la maison», peut-on lire en suisse allemand dans l'avis de décès qu'il a lui-même écrit. «Je dis au revoir tout le monde, c'était bien».
Polo Hofer a su lier comme personne avant lui le dialecte et la musique rock, a aussitôt réagi le ministre de la culture Alain Berset.
Considéré comme le fondateur du «Mundartrock» en Suisse, littéralement «rock en dialecte», il a marqué la musique rock des années 1970 et 1980 avec son groupe Rumpelstilz, souligne le quotidien "Le matin"
A noter que son morceau «Alperose», qu'il a composé avec Hanery Amman, a été élu hit de tous les temps par les téléspectateurs helvétiques en 2006.
Polo hofer chantait en dialecte bernois.
Odile abandonne son devoir. Elle ne distingue que du gris dans ces cinquante nuances. Un éclaire de magnésium embrase la maison. Gygé vient de surprendre un papillon qui pose pour la postérité. Coup de tonnerre chez les collectionneurs.
Odile choisit un disque de Polo et met le volume à font. Elle se trémousse jusqu'à pas d'heure sur le tapis de tante Violaine.
Soudain une vitre vole en éclat et une pantoufle expédiée dans la nuit par un voisin agacé s'écrase sur la truffe de Médor. Il pousse un hurlement de loup et disparaît sous le canapé.
Le mardi matin, le canard était toujours vivant, un gars en pyjama, pieds nus, cherche ses pantoufles dans le dédale des rues de son quartier. Odile dort, elle a dansé le rock toute la nuit. Une famille d'araignées, adepte des plats à l'emporter, grignote les restes calcinés de papillons de nuit grillés par les éclairs de magnésium. Médor rentre bredouille de sa chasse aux chats. Les félins bronzent sur une plage à Agay. La pluie s'est éclipsée. Les dernières gouttes s'étirent sur le feuillage d'un lilas. Des coins de ciel bleu annonce le retour de Phébus (Φοῖβος). Il est 08h05, les cloches d'une église voisine sonnent. C'est l'enterrement des illusions.

Alperose - Polo Hofer

Posté par jeanjacques1957 à 23:59 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2017

L'été russe - La roseraie du château

Un dimanche en demi-teinte au plan météorologique. Le soleil boude par moment et les nuages se traînent avec lenteur au-dessus des villes et campagnes. Ce phénomène permet de ne point avoir trop chaud. Les prévisions pour la semaine prochaine, sont assez inquiétantes. Le mercure prendra de la hauteur dans son tube de verre. Des températures de 33, 34 degrés sont prévues, jour de la fête Nationale comprise.
Escapade à Spiez, visite de l'extérieur du château, de l'église, construite vers l'an 1000, et de la roseraie. La roseraie est minuscule, installée sur une terrasse dominant le lac. En août, l'association "Les amis de la roseraie" fêteront leur 50 ans d'existence.

Photographies:
Vue depuis la roseraie
Vues de la roseraie

Roses anciennes et modernes se partagent l'espace.
Quelques exemples:
"Gloire de Dijon" Tee Jacotot 1853
"Cécile Brunner" Pol. Ducher 1880
"Mme P. Oger" Bourb. Oger 1878
"Souvenirs de la Malmaison" Bourb. Beluze 1843
"Traviata" TH Meilland 1962
"Polka 91" Kl Meilland 1992

L'église et l'intérieur avec des fresques du XIIe siècle
Le château
Vue sur le lac

Posté par jeanjacques1957 à 22:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 juillet 2017

L'été russe - Le silence

La famille du premier étage est absente depuis une semaine, la famille du rez de chaussée est partie dans la journée. C'est le silence dans la maison. Plus de cris d'enfants, plus de portes qui claquent... Un silence assourdissant. Une semaine de tranquillité en perspective, La pianiste du petit appartement des combles fait ses gammes dans un hôtel de Bruxerolles, département de la Vienne, France. Dans la rue, pas un chat, les félins sont partis semer la terreur sur les plages méditerranéennes...
A l'Adriano's bar, les ventilateurs brassent l'air pour de rares clients. Au marché, plusieurs maraîchers manquent à l'appel. C'est les vacances. La Ville fédérale fait la grasse matinée!

Posté par jeanjacques1957 à 22:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 juillet 2017

L'été russe - Fruits de saison

Caseilles, cassis et groseilles blanches (Seeland bernois)
Fraises et framboises (canton de Berne)
Groseilles à maquereau (Suisse)
Abricots (Saxon, Valais)
Mûres (Oberland zurichois)
Myrtilles (Emmental)

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


20 juillet 2017

L'été russe - Soir d'été

En fin de journée, la température est montée brusquement jusqu'à 28 degrés. Des nuages menaçants on fait croire qu'un orage allait éclater, mais c'est dans la région de Thoune que le tintamarre a eu lieu.
Balade dans la Ville fédérale dans la nuit tombante. Iced espresso et lecture de la presse sur la terrasse de l'adriano's bar. Les ventilateurs n'arrivent pas à chasser la chaleur de la petite salle. Tout le monde est dehors...

Posté par jeanjacques1957 à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juillet 2017

L'été russe - Samuel Barber

Samuel Osborne Barber, né le 9 mars 1910 à West Chester en Pennsylvanie et mort le 23 janvier 1981 à New York, est un compositeur américain.

Barber, Symphony No 1 David Measham, cond

 

Samuel Barber Violin Concerto Op. 14. Gil Shaham

Samuel Barber Violin Concerto Op. 14
Gil Shaham, VIolin London
Symphony Orchestra, André Previn

I- Allegro
II- Andante
III- Presto in moto

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 juillet 2017

L'été russe - Adriano's bar

L'Adriano's bar est déserté en cette période de vacances. Les deux ventilateurs, fichés dans le plafond, tournent avec entrain. Le haut-parleur, situé au-dessus de la machine à café, diffuse de la musique classique. Les journaux francophones, tant français que suisses, parle de Macron. La présidente de la Confédération sera reçue, en fin de matinée par le président français. Doris Leuthard n'est pas Trump!
Voir ici:
https://www.rts.ch/info/suisse/8784921-doris-leuthard-on-est-des-partenaires-fideles-qui-s-apprecient-.html

Un cappucino permet de s'enhardir pour porter les courses, faites au marché, à la maison. La journée est chaude...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2017

L'été russe - Gadmen

Gadmen, dernier village avant le col du Susten, côté bernois, est construit au pied d'une impressionnante barre rocheuse. La route du col a été construite à la fin de la seconde guerre mondiale. De passage stratégique, elle est devenue une route touristique très prisées. Le col est fermé l'hiver.
Nous avons emprunté l'ancien chemin muletier, pour partir à l'assaut du col. Une randonnée d'un peu plus de trois heures qui nous a conduit jusqu'à Steingletscher, hameau planté dans un décor grandiose, à quelques encablures du col. Là, nous nous sommes reposés quelques instants à l'hôtel restaurant Steingletscher. Une assiette de viande séchée et de fromage a fait office de goûter.
Retour à Gadmen en car postal.
Météo clémente et température supportable.
La diversité de la flore nous a donné le vertige! Ce fut un régal pour les yeux, et les myrtilles ont titilllé nos papilles.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 juillet 2017

L'été russe - Échappée

En train jusqu'à Interlaken
A pied jusqu'à Ringgenberg, village niché au bord du lac de Brienz. Près du débarcadère, se dresse une magnifique église fortifiée.
En bateau vapeur jusqu'à Brienz.
Le Lötschberg, mis à l'eau en 1914, peut accueillir 800 passagers.
Café à Brienz et retour en train...
Temps magnifique et en fin de journée, belle lumière du soir.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,