27 août 2018

Un été sans fin - Papillons

La fenêtre de la cuisine, ouverte sur l'été sans fin, est un aspirateur à papillons du soir. La lampe, soleil artificiel, attire ces beautés étranges...
un éclair de magnésium et les voilà fixés sur le papier argentique, évidemment, de nos jours, le papier argentique devient de plus en plus chimère. Pour faire court, ces papillons qui volent la nuit, sont numérisés, compressés dans la base des données photographiques de l'appareil de téléphone, et, pour les regarder, on décompresse à l'eau tiède aditionnée d'un jus de citron pressé.
Si les pixels sont congelés, une décongelation lente est conseillée. Le rendu sera meilleur. Ne jamais recongeler des pixels, c'est le b.a.-ba du photographe amateur.

9E52DF56-23FA-4F93-B2C1-6DDA649EE522

2BBD79E0-0234-4559-877E-449D407AA0EE

1809D00D-5B28-42EB-A302-A6143014BF1C

EC0F7DAA-FA8D-4A05-9715-63A4074F19A4

Parfois, une punaise se mêle aux festivités (ICI)

Posté par jeanjacques1957 à 22:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,