Le phonoscène est le nom donné par l'industriel Léon Gaumont à des films de cinéma synchronisés à des enregistrements phonographiques. Les phonoscènes sont diffusés entre 1907 et 1917.
Le principe consiste à enregistrer une chanson, un air d'opéra ou un texte sur un cylindre et plus tard sur un disque. Puis, sur le plateau on mettait en mouvement la caméra en même tremps qu'un phonographe. Le chanteur suivait l'enregistrement de sa propre voix.
Les phonoscènes sont les ancêtres de nos clips et ce procédé marque la naissance du play back.
Les appareils n'étaient pas synchronisés, il y avait un léger décalage entr le son et l'image.
Dans les salles de cinéma, on enclanchait le phonographe en même temps que le projecteur.
Gaumont a produit 774 phonoscènes. Le catalogue en ligne des archives Gaumont-Pathé en recense aujourd'hui 140.

Les coulisses d'un tournage
Alice Guy ICI, la première femme réalisatrice, pionnière dans plusieurs domaines cinématographiques, a réalisé une partie du catalogue des phonoscènes. 

Le premier making of d’un film

35 Alice Guy Films a "Phonoscène" 1905


Quelques artistes du top 50 de 1905 !
A noter que ces chanteurs étaient les grandes stars de l'époque.
Dranem ICI
Pierre Paul Marsalès
dit Polin, né le 13 août 1863 à Paris 9e et mort le 3 juin 1927 à La Frette-sur-Seine (Seine-et-Oise), est un chanteur de café-concert français.
Félix Mayol est un chanteur français né à Toulon le 18 novembre 1872 et mort dans cette même ville le 26 octobre 1941.

Dranem - "Le Vrai Jiu-Jitsu"

 

Polin - "L'anatomie du conscrit"

 

Alice Guy: Félix Mayol. Lilas Blancs (1905)