Coucher de soleil du 28 septembre 2019

DD56E801-C9EA-4DD5-BCA3-6E0F648705B1

90F45286-B1B7-40CD-BC51-74F6E7ADFC18

ED23A3B6-47D6-4585-80B0-4E66BA3192DC

MUSIQUE POUR UN SAMEDI SOIR DE FIN SEPTEMBRE...

Une musique un peu abstraite, à écouter dans un mobilier urbain des années 1950. J'imaginais écouter ce concerto chez ma grand-mère paternelle, dans son appartement faisant partie d'une maisonnette construite à l'aube de 1960. Elle possédait dans son salon un poste de radio sur lequel j'écoutais le monde entier, Radio Tirana, Radio Moscou ou Chine Nouvelle. Tous ces programmes racontaient des récoltes record de blé, des ouvriers heureux de vivre, des statistiques de production en hausse constante et passaient des musiques que je trouvais démodées. J'étais fasciné par ces rapports interminables lus d'une voix monocorde, et je me demandais qui écoutait ces charabias.
Cette musique me rappelle ces moments.

Ernest Bloch
, né à Genève (Suisse) le 24 juillet 1880 et mort le 15 juillet 1959 à Portland (États-Unis), est un compositeur, un violoniste, un chef d'orchestre et un pédagogue suisse naturalisé américain.

Ernest Bloch, Concerto Grosso No 1

Ernest Bloch, Concerto Grosso No. 1

1. Prelude: Allegro Energico e Pesante
2. Dirge: Andante Moderato
3. Pastorale and rustic dances
4. Fugue

Eastman-Rochester Orchestra
Herman Herbert, chef d'orchestre