18 janvier 2020

Les mois d'hiver - Un nouveau coucher de soleil, ce soir vers les 17 heures, au-dessus de la Ville fédérale

Par hasard, en sortant du bus 10, à mon arrêt, je tombe nez à nez avec un coucher de soleil. A cette saison c'est un coucher de soleil congelé que l'on nous propose. Au bas du tableau c'est écrit, "coucher de soleil décongelé, ne pas recongeler" ! Je préfère les couchers de soleil frais, du pays. En cette fin de journée de samedi, la mi-janvier est déjà passée, je me contente d'un coucher décongelé made in China. L'empreinte carbone est élevée, mais on a payé une taxe compensatoire. On pollue donc le coeur léger. D'obscurs ONG, après prélèvement salarial pour le PDG, sa maîtresse la secrétaire, la dame pipi et moult pique-assiettes, utilisent les centimes restants de ces taxes pour implanter des ragondins un peu partout. A noter que lors d'hivers rigoureux, de nombreux ragondins ont la queue qui gèle, ce qui dégénère en gangrène mortelle. La fourrure de ces mammifères semi-aquatique, vendue a vil prix, permet la fabrication d'élégants manteaux. Ce sont des enfants en bas âge, habitant le sous-continent indien, qui cousent ces merveilles du prêt à porter à bas coût. Regarder un coucher de soleil congelé, le corps enveloppé d'une pelisse en ragondin, dessinée par Machin, c'est grave tendance ...

E67C54B0-6287-414D-B7E6-BA63C9A2C08B

Posté par jeanjacques1957 à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,