25 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - Encore un beau dimanche

Quand je tape un texte sur mon bloc-notes électronique le correcteur corrige les fautes et propose aussi des mots. Parfois je m'amuse a sélectionner un des trois mots proposé et les histoires deviennent burlesques.
Allô ? Oui c'est bon, j'ai pris le train pour récupérer le téléphone et le colis à la gare du RER.  Merci de m'envoyer le numéro du colis.  Je suis en route pour le dîner et le souper à Genève. Je vous embrasse tous très fort.  Bisous 

Dimanche 10 mai, le temps était splendide. Jour de mon anniversaire, je fêtais mes 36 ans !!! (C'est par un artifice, en permutant les chiffres, que j'ai réussi, sans chirurgie ni botox, à rajeunir. L'année prochaine, se sera moins bien ...) je suis allé à Lignières. Je me suis installé sous un parasol qui trônait sur la terrasse pour boire un café, manger un cake maison et souffler une bougie. Nous avons, ma mère, mon frère et moi gardé les distances prescrites dans le manuel de survie au covid-19.
Le dessus du parasol est complètement décoloré. Le soleil a bouffé les couleurs. Le dessous du parasol a de belles couleurs surannées. Des couleurs parfaites pour le générique du film sur le jardin que je n'ai pas manqué de tourner entre deux gorgées de café et deux tranches du cake confectionné par ma mère.
Encore un beau dimanche ...
10e année du blog
Il y a neuf ans, je parlais déjà de l'Adriano's bar ! (ICI)

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


23 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - Un amore grande

Samedi
Il pleut, les chats du quartier sont invisibles. C'est samedi soir, la vie nocturne tourne au ralenti. Les chats ne descendent plus en ville dans des boîtes de jazz clandestines installées dans les sous-sols des bâtisses de molasse verdâtre de la vieille ville. Sur le petit poste à galène installée dans la cuisine, une chanson égrenée par Peppino enveloppe de mélancolie la cafetière italienne ...

Un amore grande

Peppino Gagliardi (né le 25 mai 1940), chanteur italien.

Un amore grande,
grande come il mondo.
Mi portavi la bellezza di un
mattino,
un sorriso nei miei occhi,
un sorriso che oramai non c'è
più.

Eri un amore grande,
grande più del mondo.
Cancellavi
con un attimo di vita
tutto il triste mio passato
come all'alba nasce un
giorno dalla notte.

Prima c'eri tu,
oggi quante notti passo ad
aspettare,
quanti versi improvviso nel sognare
stringendo un cuscino fra
le braccia
e rivedo te.

Che eri un amore grande,
grande più
del mondo.
Mi portavi la bellezza di un mattino
un sorriso nei miei
occhi,
un sorriso che oramai non c'è più.

Prima c'eri
tu,
oggi quante notti passo ad aspettare,
quanti versi improvviso nel
sognare
stringendo un cuscino fra le braccia
e rivedo te.

Che
eri un amore grande,
grande più del mondo.
Mi portavi la bellezza di un
mattino
un sorriso nei miei occhi,
un sorriso che oramai non c'è
più
9 ans de blog (ICI), en route pour la dixième année !

Posté par jeanjacques1957 à 23:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - Danse avec les stars

Ma plume est en panne d'écriture, les touches du clavier de l'ordinateur ne cliquettent plus sous les doigts ... Comme disait Catherine, à l'époque de nos folies genevoises, c'est la dèche ...
En ce moment seul fonctionne la prise de vue en 25 images secondes et de longues heures passées à la table de montage ...
J'ai réalisé un 4e film ayant le covid-19 en toile de fond. J'ai filmé les floraisons. Cette année, les floraisons étaient bien solitaires. Les fleurs des cerisiers du Japon pouvaient être vues que de loin. La roseraie était fermée. La floraison des magnolias de Corée n'avait presque pas de spectateurs. La place de la gare de la Ville fédérale ressemblait à un désert.

Un printemps au temps du coronavirus
AVRIL VALSE - floraison -
Filmé à Berne, Crémines, Wabern, Lignières
Réalisation Jeanjacques666
Avril 2020

Posté par jeanjacques1957 à 23:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,