19 mars 2019

Nuit 8/12 - "Annabelle"

La cafetière italienne chauffe, chauffe...
En fait, elles sont deux, les faiseuses de café. Ce sont des "2 tasses", l'une est un cadeau remontant à près de 25 ans et l'autre un souvenir de ma marraine. Une troisième cafetière, une "5 tasses", somnole dans l'armoire. Je dois trouver une gomme de remplacement. Je connais un endroit où j'ai des probabilités de trouver cet accessoire indispensable au fonctionnement de la cafetière.
Aujourd'hui le soleil ne chauffait guère, la bise virevoltait. J'ai passé une partie de l'après-midi à "redonner façon", comme aurait dit ma grand-mère, au jardinet. J'ai découvert sous un amas de feuilles mortes, feu les feuilles du cognassier, une seconde touffe de crocus. Ils sont de couleur bleu ciel, veinés de violet.

Sur la photographie, de haut en bas et de gauche à droite :  "Annabelle", hortensia de Virginie, débarrassé de ces fleurs séchées, prêt pour une nouvelle floraison. Je coupe les fleurs au printemps, ces fleurs séchées font un beau décor hivernal ICI, à 2min17 du film. Une viorne parfumée et un arbuste dont le nom m'échappe. Il a de petites fleurs jaunes. La touffe de crocus sortie des feuilles mortes.

BF493E1F-D248-4975-BBC1-4316E1323368

Posté par jeanjacques1957 à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


18 mars 2019

Nuit 7/12 - Ciel

Dans le jardin, il y a le jardinet, le petit rectangle dévolu au locataire du deuxième. Demain, je vais y travailler. Une remise en forme de fin d'hiver est nécessaire. Pour l'instant une touffe de crocus bleus illumine une partie de la plate-bande. Au fond du jardinet, un tapis de scilles fleurit ainsi que deux jonquilles.
Dans la jardin, sont en fleur, un prunus, des jonquilles, des dizaines de primevères, des hellébores Niger, des jacinthes, des scilles, des crocus, des bergénias. Le jasmin d'hiver est en fin de floraison.

Vers 17h00, le ciel était magnifique...

                                                  42690539-B266-4742-8F47-F743B1A1113E


(Jasmin d'hiver, bergénia et crocus)
6B3C2F19-2D12-4379-A98B-AE7F0C885AC7

(Prunus, jonquilles, primevères, hellébore niger, jacinthes et scilles)

AA71F19C-AE58-4B8F-81D8-6F2F99F22FF9

Posté par jeanjacques1957 à 23:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mars 2019

Nuit 4/12 - Climatologie

Balade surprise à Zurich. Il pleuvait à averse. La Bahnhofstrasse était envahie de jeunes qui manifestaient pour le climat.
En buvant un double espresso au TeeCafé Schwarzenbach, je me suis souvenu d'une exposition qui s'était déroulée au musée d'histoire naturelles à La Chaux-de-Fonds, au début des années septante. Le titre était "Sauvons la nature" et le constat était alarmant. Il a fallu tout de même 50 ans pour que les choses bougent et que les mentalités changent à l'égard du climat...

Extraits du fil d'actualité du quotidien Le Temps ICI

"Bilan: plus de 50 000 manifestants pour le climat à travers tout le pays
par Le Temps avec ATS

La jeunesse suisse s'est à nouveau mobilisée en masse ce vendredi en faveur du climat. Ils ont été plusieurs dizaines de milliers à défiler dans tout le pays, comme leurs camarades du monde entier, lors de cette première grève internationale du climat. Selon un décompte de Keystone-ATS, plus de 50 000 jeunes ont battu le pavé vendredi, plus de 66 000 selon les organisateurs. Pour la Suisse, il s'agissait déjà de la troisième mobilisation depuis le début de l'année, après celles du 18 janvier et du 2 février, elles aussi très suivies. Un nouveau rassemblement a d'ores et déjà été programmé le samedi 6 avril.

Le soutien de Simonetta Sommaruga

A Zurich, les aiguilles de l'horloge de la célèbre église St-Pierre, au plus grand cadran d'Europe, se sont arrêtées sur 11h55 mardi pour symboliser l'urgence climatique. «Nous nous tenons derrière les jeunes», a déclaré le pasteur Ueli Greminger.

Les jeunes ont aussi reçu le soutien de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. «J'ai beaucoup de compréhension pour l'impatience des jeunes qui luttent pour le climat. Ils ont de réelles attentes», a-t-elle déclaré depuis Nairobi au Kenya, en marge de la 4e assemblée générale des Nations Unies pour l'environnement."

Infos également ICI ICI ICI

3E50E1B3-0EFC-432E-9A48-D2763067B512

Posté par jeanjacques1957 à 23:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

13 mars 2019

Nuit 2/12 - Le bateau à vapeur Blümlisalp

Au fronton du Palais fédéral (parlement) flotte le drapeau de la Mongolie. Je n'ai trouvé aucune littérature sur une visite d'Etat d'un représentant de ce pays lointain. Il est probable que le Grand Mongol dorme cette nuit dans la Ville fédérale. Affaire à suivre...

A32532A1-B3A6-4EC1-8FA8-115702886E8B

 Cette été, j'avais mis en boîte des plans du bateau à vapeur "Blümlisalp". Je viens de terminer le montage final. C'est un souvenir de l'été 2018, cet été sans fin...

Le bateau à vapeur Blümlisalp

Le bateau à vapeur Blümlisalp
Documentaire
Filmé les 1er juillet, 8 et 17 août 2018
Montage final, février 2019
Réalisation Jeanjacques666

Posté par jeanjacques1957 à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mars 2019

Documentaire

Ciel de fin d'après-midi, un samedi de mars...
6816BB62-569A-4D8F-9B5B-7BEE1E2C2682C'est carnaval dans la Ville fédérale. Trois jours de déguisement s'achèvent ce soir.


Un portrait de février, un film documentaire, regard subjectif, sur le deuxième mois de l'année

Février, regard subjectif

Février, regard subjectif
Documentaire 2019
Réalisation Jeanjacques666

Posté par jeanjacques1957 à 23:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


25 février 2019

Les mois d'hiver - Balade dans la Mégapole...

Lors d'une balade dans la Mégapole, le dernier dimanche de janvier, j'ai filmé quelques plans...

Balade urbaine dans la Mégapole (Zurich) #vlog6 #vlog

Balade urbaine dans la Mégapole (Zurich)
avec la participation de Trazom
Carnet vidéo filmé à Zurich le 27 janvier 2019
Réalisation Jeanjacques666
Encore un beau dimanche

Posté par jeanjacques1957 à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 février 2019

Les mois d'hiver - Coucher de soleil

Quoi de neuf sur Le Tube ?

Thomas Gauthier (Un gars que l'on peut suivre ICI)

Le monde serait mieux sans nous

"Mais si y'avait plus personne sur Terre
qui nous suivrait sur Twitter ?"


Ce soir, le coucher de soleil était grandiose...

7219D987-EFD6-4298-BDE8-C59E0410EFFD

Samedi soir, c'est jazz

Artie Shaw : Begin the Beguine

From the 1938 short, "Artie Shaw and His Orchestra"

 

Artie Shaw - Frenesi


Le Concerto pour clarinette est une composition pour clarinette et orchestre de jazz d'Artie Shaw . La pièce se termine par un "légendaire" altissimo C.
Le compositeur et son orchestre ont interprété cette œuvre dans le film Second Chorus (1940) de Fred Astaire, une biographie de Shaw.
Harry James enregistra une version en 1955 sur son album Jazz Session ( Columbia CL 669).
Infos extraites de Wikipedia

Artie Shaw - Concerto for Clarinet

Yale Symphony Orchestra
Toshiyuki Shimada - Conductor
Matthew Griffith - Clarinet

Posté par jeanjacques1957 à 23:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 février 2019

Les mois d'hiver - La caserne

Hier après-midi et hier soir, Canalblog avait disparu des écrans radar. Impossible de consulter les blogs et pas d'accès à l'envers du décor. Il m'étais donc impossible de poster mon devoir du lundi. Il semble que ce mardi matin, la liaison soit rétablie...

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style.Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)

 

Dix mots à caser, histoire de trouver des serrures à ces clés...

Tardivement

Symphonie

Eclat

Bordure

Ergot

Influence

Grenat

Correct

Fracasser 

Parloir

 

Ouverture, lundi !

La caserne

Un carton, de couleur GRENAT circule dans le PARLOIR de la caserne construite sur une falaise. À force de se FRACASSER contre la paroi de craie blanche, l’océan ronge, grignote, par un ressac incessant, les assises de l’ouvrage militaire. 

Des figuiers de barbarie forment une BORDURE autour de la caserne, fragiles remparts contre l’envahisseur, des hordes de lapins affamés. Un ECLAT de verre, abandonné dans la cour d’honneur, ultime vestige du monocle d’un général, un homme CORRECT, démobilisé depuis de longues années, brille quand le soleil est au zénith. Les jours de beau temps offrent, en fin de journée, une SYMPHONIE visuelle, un camaïeu de rose qui vire au rougeoiement quand l’astre de feu s’enfonce dans l’horizon pour prendre ses quartiers de nuit.  Ce spectacle fugace a une INFLUENCE positive sur le moral de la troupe. 

Cette année, c’est TARDIVEMENT que la nouvelle s’est répandue, novembre est proche, toute la compagnie, réunie dans le parloir retient son souffle. L’énigme, qui permettra à l’un deux de partir en permission, passe de main en main, parmi les hommes en tenue de gala. Un mot unique est écrit sur un rectangle de carton grenat, ERGOT. Celui qui résout ce problème peut choisir entre une grande ou une petite clé. Elles sont accrochées à côté de la porte, la porte que tous espèrent franchir. Une seul clé fonctionne.

Un jeune soldat marche avec détermination dans un long couloir. De lourdes grilles s’ouvrent puis se ferment sur son passage. Dans une de ses poches, roulée  dans un étui, la permission convoitée par tous. Ce jeune soldat est le seul qui a osé retourner le carton sur lequel figurait l’énigme. Un épi de seigle, dessiné à l’encre de chine, côtoyait les contours de la petite clé, esquissée à la mine de plomb. 

Le couloir où chemine la jeune recrue, creusé pendant un siège de la caserne, débouche à mi-hauteur de la falaise, dans un endroit découpé. Un pont permet de passer l’anfractuosité sous lequel se déchaîne l’océan. 

Le visage joyeux du militaire, en une fraction de seconde, devient livide. Le pont en bois, rongé par les intempéries et le sel, a disparu depuis longtemps. Les multiples grilles qui se sont refermées sur son passage s’ouvriront à nouveau lors de la prochaine énigme, dans dix ans.

Une larme ou un embrun coule sur la joue du soldat.


Ergot : Petit corps oblong et vénéneux formé par un champignon parasite des céréales. L'ergot du seigle.

Posté par jeanjacques1957 à 09:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2019

Les mois d'hiver - Un croissant de lune

Ce soir, aux alentours de 18 heures, un croissant de Lune faisait un clin d'oeil à la Terre.
En juillet 1969, deux terriens sont allés saluer l'astre des nuits...
729EB2A5-2F06-4B28-86B0-0DD51604228B

Samedi soir, balade dans les dédales de la toile virtuelle. La cafetière italienne travaille à plein temps. Après une semaine de calme, la maison à retrouvé son animation en fin d'après-midi. Le enfants du 2e sont rentrés de vacances. Paola, la chatte, se planque. C'était la semaine de relâche, dans les écoles bernoises.
De ce vertigineux voyage dans les entrailles de la virtualité, j'ai pêché une perle :

Cinéma Cinémas - Cassavetes Hollywood 65 - 1986

Cinéma Cinémas - Cassavetes  Hollywood 65 - 1986
Par André S. Labarthe


J'ai beaucoup aimé "Opening Night"de Cassavetes.


SAMEDI SOIR, C'EST JAZZ

Charlie Mingus, né Charles Mingus, Jr le 22 avril 1922 à Nogales, Arizona, et mort le 5 janvier 1979 à Cuernavaca (Mexique), est un contrebassiste, compositeur et pianiste de jazz américain. Il était aussi connu pour son engagement antiraciste.

Charles Mingus - Mingus Ah Um (1959) (Full Album)

Alto Saxophone, Clarinet – John Handy
Alto Saxophone, Tenor Saxophone – Shafi Hadi
Bass, Composed By – Charles Mingus
Drums – Dannie Richmond
Piano – Horace Parlan
Tenor Saxophone – Booker Ervin
Trombone – Jimmy Knepper (tracks: A1, B1 to B4), Willie Dennis (tracks: A2 to A5)

Recorded at 30th Street Studio, NYC.
May 5, 1959 (A1, B1-B4) / May 12, 1959 (A2-A5).

Photography By – Herb Snitzer
Producer – Teo Macero

A1 Better Git It In Your Soul 0:00
A2 Goodbye Pork Pie Hat 7:18
A3 Boogie Stop Shuffle 12:59
A4 Self-Portrait In Three Colors 17:56
A5 Open Letter To Duke 21:02
B1 Bird Calls 26:50
B2 Fables Of Faubus 33:04
B3 Pussy Cat Dues 41:15
B4 Jelly Roll 50:25

Ray Brown, né Raymond Matthews Brown le 13 octobre 1926 à Pittsburgh, Pennsylvanie, États-Unis, mort le 2 juillet 2002 à Indianapolis, Indiana, est un contrebassiste de jazz américain.

Ray Brown Trio - Upstairs Blues

Upstairs Blues
Ray Brown Trio
"This is Ray Brown"
Original recording from February 27, 28, 1958

 

Posté par jeanjacques1957 à 23:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 janvier 2019

Les mois d'hiver - La Cigale

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style.Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)



Aujourd'hui, Lakevio dit:

Je vous propose d'en réécrire l'histoire dans un style différent.

 

Nouvelle, Témoignage, Théâtre, Intrigue policière, Biographie, Conte, Publicité...

 

Ou bien, Compte-rendu sportif, Actualité TV, article de presse ...

 

Vous avez le choix ! 

 

20 heures – Le journal – Laurent D.

Bonsoir.
Une nouvelle de l’ATS*, reprise par l’AFP*, nous apprend que La Cigale, qui a chanté tout l’été, est morte cette nuit. Des videurs de poubelles ont trouvé son cadavre dans un caniveau, près de l’Aar, dans le quartier du Marzili. Il semblerait que le talon d’un pochard ait écrasé la célèbre chanteuse. La Ville fédérale est en état de choc.
Cet été, toute l’Europe a dansé sur les chansons de La Cigale. Ses spectacles affichaient complet et ses prestations télévisuelles affolaient l’audimat.
A l'automne, les réseaux sociaux se sont émus de la déchéance de la chanteuse de charme. La Fourmi, sa productrice, a obligé la Cigale, pour subsister jusqu’à la saison nouvelle, à participer à l’émission « Danse avec les stars », diffusée sur une chaîne privée.
La dépouille de la chanteuse sera rapatriée, par train spécial, à Paris. L’inhumation aura lieu lundi 28 janvier au cimetière du Père Lachaise. La Cigale reposera dans un mausolée de marbre rose, entre Cocteau et Piaf.

L’émotion est grande et tout le monde affiche #Je suis Cigale.



*ATS, Agence télégraphique suisse (ICI)
*AFP, Agence France-presse (ICI)

Posté par jeanjacques1957 à 09:36 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,