12 septembre 2022

Il automne - Horacio Quinoga, auteur que je n'ai jamais lu, j'en très envie de lire « Contes d'amour, de folie et de mort » !

136ème devoir de Lakevio du Goût

Jo,_la_belle_Irlandaise.jpg

« La consigne du Goût (ICI) »
Cette toile de Gustave Courbet dite C Jo la belle Irlandaise » me dit quelque chose.
Pas seulement parce que « Jo, la belle Irlandaise » a permis à Gustave Courbet quelques privautés.
Mais vous, qu’en avez-vous à dire ?
J’aimerais que cette note commençât par « À quoi Bon ? Enfin… Vous ne supposez pas que ce n’était pas en apparence ? »
Aussi qu’elle finît par « J’ai bien été le premier à vérifier l’exactitude de la chose, quand j’étais votre amour… en apparence. »
J’espère que vous aurez une histoire à raconter à partir de ces deux phrases tirées des « Contes d'amour, de folie et de mort » d’Horacio Quinoga.
À lundi…


La belle irlandaise

« À quoi Bon ? Enfin… Vous ne supposez pas que ce n’était pas en apparence ? » Son murmure était inaudible. 
Assise devant une table qui lui sert de coiffeuse, elle parle à voix basse, en remuant à peine les lèvres. Elle regarde son reflet dans un petit miroir, qu’elle agite comme un éventail. Sa main libre triture ses cheveux. Le peu de clémence du climat a terni son abondante chevelure jadis belle et soyeuse, elle n’a pas vingt-cinq ans. Elle passe ses journées dans sa chambre, au premier étage d’une maison construite sur pilotis. Toutes les maisons du hameau sont surélevées pour échapper aux mygales et serpents qui infestent cet endroit, et, aussi, pour être à l’abri des inondations quand le fleuve déborde. Fleuve qui roule des eaux boueuses à plusieurs kilomètres de là. Des pluies diluviennes le gonfle parfois, il s’étire alors au-delà des maisons de ce bourg égaré au cœur de la jungle. La chaleur humide est accablante. Tout est moite. Le hameau ne reçoit pas de soleil. La canopée, où bruit une vie cachée, ressemble à un amas de nuages immobiles à jamais.
Assise devant sa coiffeuse, murmurant dans le vide, cette jeune femme à la crinière de lion, sort peu de sa chambre. Les habitant du bourg en parlant d’elle, disent « la folle », certains, les plus vieux, l’appellent, « la belle irlandaise ». Son grand-père, un Irlandais épris de vie sauvage, s’était installé dans ce hameau, alors prospère, au mitant du siècle passé. Le prénom de la jeune femme, oublié par les gens est parfois prononcé par son père. Le seul témoignage de sa mère se lit sur une stèle clouée au pied d’un arbre. La mousse efface peu à peu le souvenir de cette mère morte depuis longtemps. Égarée dans le dédale inextricable de la jungle les appels au secours, furent vains. On retrouva le corps de la mère à moitié dévoré par des fourmis.
Agitant son miroir, elle a quitté sa chambre en entendant une galopade. Son prince arrivait. Au bas de l’escalier, elle ne prit pas garde, pressée, elle n’avait pas chaussé de bottes, elle était en chemise de nuit. La galopade était une chimère, la vipère ne l’était pas. Elle sentit à peine la morsure au bas de sa jambe, deux marques d’où s’échappaient un filet de sang. Elle remonta dans sa chambre. Une douleur vive atteignit son mollet. Son père absent, personne pour faire un garrot au-dessus de la blessure. Elle remua des lèvres de plus belle. Des gouttes de sueur perlaient sur son visage. La douleur paralysait sa jambe. La porte de sa chambre s’ouvrit enfin. Elle se retourna, se leva et étreignit son prince, qui se tenait debout sur le pas de la porte. Ses bras saisir le vide, la maison était déserte, et elle s’affaissa sur le sol. Elle crut entendre son bien aimé lui murmurer une phrase mystérieuse « J’ai bien été le premier à vérifier l’exactitude de la chose, quand j’étais votre amour… 
en apparence. »

Posté par jeanjacques1957 à 11:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 septembre 2022

Il automne - Soir

La Ville fédérale un samedi soir

31C9D7F8-7CFF-4EE3-A917-99FF019ADF08

Posté par jeanjacques1957 à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 septembre 2022

Il automne - Séquence 1, plan 1, moteur...

BRÛLÉE

 Brûlée par un dernier amour, je reste debout
dans l’automne.
 Dans le vent d’automne habillée de noir.
bordée de noir, le noir des halliers.
 Mais mon cœur est rouge comme la feuille du
perruquier, mes mains sont deux chrysanthèmes.
 Et je ris de mon dernier amour, un amour
d’automne ! Je ris et je pleure.
 Amour plus amer qu’un fils, plus dur qu’un
père, plus doux que la colombe.
 Plus secret qu’une tombe.

S. Corinna Bille

 

Photographie : Premier jour d'automne dans le petit village dans les montagnes

11D19051-688A-4712-93F5-EC2D1195EFD6

Posté par jeanjacques1957 à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 décembre 2021

Les mois d'hiver - Caravelles

La Caravelle, un avion mythique. J’ai voyagé une seule fois en caravelle, à la fin des années 1970, de Genève à Nice, un vol Air France. Il y avait des rideaux bleus aux hublots. Pendant le trajet qui avait duré 45 minutes, un repas avait été servi. La belle époque de l'aviation n’allait pas tarder à disparaître.

Posté par jeanjacques1957 à 22:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 novembre 2021

Il automne - En France, pays voisin du nôtre, on célébrait aujourd'hui la lettre Z, Z comme ... Jozéphine ! - Nuit 7/18

La neige continue de faire travailler les balais dans les ruelles du village où les transports publics sont vides et les affiches sont en train de pâlir.

Tandis qu'Omicron pointe son nez en Suisse, la neige continue de tomber dans le petit village deans les montagnes.

1FFB0C6F-CEBC-4472-9BAE-14C501D7C0FF

857F81CC-45A4-488A-873E-38CD4F69B469

Posté par jeanjacques1957 à 23:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


29 novembre 2021

Il automne - Gribouille... frissons - Nuit 6/18

Hier le journal filmé par le téléphone avec un masque et une mouche qui danse avec les Rois fut diffusé sur la toile virtuelle.

Le car postal rythme la vie du petit village dans les montagnes. Je l'observe parfois depuis la fenêtre de la cuisine. Au 36 il descend dans la vallée, au 16 il remonte de la vallée. 
Aujourd’hui, le village est englouti sous la neige. C'est l'hiver pour de vrai...

706DAE4C-B995-4120-B07F-D772EEF3171F

 

Gribouille, nom d'artiste de Marie-France Gaité, née à Lyon 4e le 17 juillet 1941 et morte à Paris 12e le 18 janvier 1968, est une chanteuse française.

 Les militaires, texte de Gribouille mis en musique par Georges Chelon

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 novembre 2021

il automne - 1er dimanche de l'Avent - Nuit 5/18

En ce premier dimanche de l'Avent, court passage dans la Ville fédérale. Il neige un peu à Berne.
Avaler un doppio sur le zinc du Versa (ex-Colonial bar), descente dans le bas de la vieille ville pour se plonger dans l'ambiance de l'Avent. Les petites échoppes sont ouvertes.

 Le petit village dans les montagnes est dans la neige. En fin de journée, la montée au village en car postal ne fut pas facile. Il neigeait dru. Le chauffeur était expérimenté et les chaînes à neige étaient montées sur les roues arrière.

0F9F070F-7277-4034-B00C-C400165F9723

C5EFBD5E-F043-4395-96D1-A7D01B736862

Posté par jeanjacques1957 à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 novembre 2021

Il automne - Orange Blossom Special - Nuit 4/18

Neige et brouillard dans le petit village dans les montagnes. Ce matin, pour descendre dans la vallée, le car postal avait des chaînes à neige fixées aux roues arrière.
Bref passage dans la Ville fédérale pour aller au marché et boire un doppio au Versa (ex-Colonial bar) en lisant le quotidien Le Temps, tout en dévorant un croissant au beurre.
Il faut compter, entre le train et le car postal 2 heures et demie pour faire l'aller et le retour.
J'ai trouvé un chou-fleur violet et quelques fruits de saison : clémentines, cox orange, kakis.

1DD79478-6153-4170-B6C4-F68CE2A88B7C

EEA45AE1-6F82-476B-B3BB-276C9DFAC359

9175D5E9-6DDC-42D5-AE74-2A05940E5255

 Charlie McCoy est un harmoniciste et guitariste américain, spécialisé dans la musique country. Il est né à Oak Hill (États-Unis) le 28 mars 1941.

Orange Blossom Special 

26 novembre 2021

Il automne - Hystérie dans "The Ed Sullivan Show" le 28 octobre 1956. - Nuit 3/18

Aujourd’hui, le petit village dans les montagnes noyé dans le brouillard grelottait. Le mercure marquait -2 degrés et une fine couche de neige prévenait que les mois d’hiver commencent dans quelques jours. Les mois d’hiver... !

370E7374-441A-411C-84B1-6738668AFCA9

Elvis Presley « Hound Dog » dans The Ed Sullivan Show le 28 octobre 1956.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 novembre 2021

Il automne - Ne regarde pas la vie dans ton rétroviseur - Nuit 2/18

La Divine Comédie arrive sur la pointe des pieds dans la Ville fédérale. Une capitale juste effleurée ce jeudi, le temps de boire un doppio sur le zinc du Versa (ex-Colonial) avant de poursuivre le voyage jusqu’à Zurich Oerlikon (photo du bas). À noter que le bouquet du Versa est resplendissant. Comme d'habitude !


A43CF3A6-22A6-4357-9311-95A4381FF899

98721370-5B33-4CAA-A4D9-9ECE1D26A6BE

La vie dans ton rétroviseur · Jacques Dutronc

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,