20 mars 2012

20 mars 1968 - 20 mars 2012: 44 ans de diarisme...

20 mars 1968 - mercredi
Ce matin à 7 heures, maman me réveille. André a les oreillons. A l'école nous avons fait une dictée préparée et j'ai fait 5 1/2. La maîtresse nous a aussi rendu la dictée non préparée 5. Les problèmes et calculs 5 1/2. Calcul mental 6. Je suis sorti à 11 1/2. Hier, grand-maman de Lignières est arrivée. Après le dîner j'ai fait mes devoirs et après j'ai joué avec les légos. A 6 heures papa m'a demandé d'aller mettre une lettre à la boîte aux lettres et je suis allé avec Francine. J'ai aussi été à l'UNIP acheter mes carnets.
André joue avec Francine avec son camion de pompier. Le soir nous avons à souper la fondue.

Le 20 mars 1968 à La chaux-de-Fonds je commençai un journal. 44 ans plus tard, aux carnets, agendas, feuilles volantes s'ajoute un support éléctronique nommé le blog!

003

Posté par jeanjacques1957 à 18:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


02 mars 2012

Texto du Tchad

f7"Bonsoir et merci pour vos SMS qui me vont droit au cœur. Je suis au village et on est plein contes et légendes, au clair de lune et sous les étoiles. Contes racontés à tour de rôle par les sages du village qui vous transmettent leurs salutations, en particulier ma mère. Bonne soirée"

Deux mondes reliés par la magie du téléphone portable, la Maison des delphiniums et un village du Tchad où habite mon ami R. et sa famille.

Alors que la télé braille, et résonne dans toute la maison, les deux salles de bain sont occupées.L'eau chaude coule avec abondance, à la cuisine le lave-vaisselle tourne.
Dans un village tchadien des sages racontent des contes, la lune est le seul éclairage!
L'eau provient d'un puits creusé il y a quelques mois. Avant il fallait plusieurs heures de marche pour chercher le précieux liquide.

"Où est la zapette? Tu as utilisé toute l'eau chaude! L'ampoule de ma lampe de chevet a sauté, je ne peux plus lire!"
Dans un village tchadien, assis sur le sol en demi-cercle, les villageois écoutent des contes racontés par les sages.
Dans nos villages, les places sont désertes. Nos sages ignorés de la jeunesse sont confinés dans des EMS...

 

Posté par jeanjacques1957 à 21:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mars 2010

Achat d'un carnet

Carnet acheté à Neuchâtel chez Payot, rue du Seyon 2, au prix de 1,50 CHF le 18 mars 2010

Posté par jeanjacques1957 à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 août 2003

Achat

Carnet acheté au PRINTEMPS HAUSSMANN, 1,99 euros (13,05 FF) le 01.08.03 à 12H13

Posté par jeanjacques1957 à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 mars 2003

Etat de guerre

Jeudi 20 mars 2003

J'ai éteint la radio et j'écoute des disques. Je ne désire pas avoir des informations toutes les demies-heures sur une guerre dont les envoyés spéciaux n'ont de toute façon rien à dire faute de nouvelles!!!

 Les stations de radio devraient traiter la guerre comme toutes autres informations dans les bulletins diffusés habituellement, voilà un moyen de protester. Les auditeurs, au lieu de se délecter de ces nouvelles, devraient tourner le bouton. Un de mes collègue a quitté son travail pour la pause en criant: "Je me dépêche de rentrer pour aller voir la guerre à la télévision. Ta, ta, ta... (bruit de  mitraillette)"!

Je suis contre la guerre, je l'étais en 1991 et avant. En 91 je passais pour un fou ou un débile en affirmant mon rejet de la guerre. Une dizaine d'années plus tard je suis noyé dans la cohorte de pacifistes en tout genre. Prendre part à une manifestation contre la guerre et se précipiter ensuite devant son poste de télévision pour "voir la guerre en direct" ne participent pas à l'idée que je me fais du pacifisme. S'informer est une chose; contribuer à la course de l'audimat m'exaspère. Il y a une quinzaine d'années alors que j'étais encore mobilisable, j'avais déclaré qu'en cas de guerre je ferais la grève. Habillé en militaire je me serais rendu sur la place Neuve à Genève avec une pancarte autour du cou: "GREVE DE LA GUERRE". Je me suis fait répondre que traître à la patrie on me fusillerait! La réponse était pertinente. La guerre n'est pas seulement un conflit entre deux belligérants, on tue dans son propre camp tous ce qui dépasse de la masse. Honneur, Patrie, Frontière que de mots dérisoires inventés par les mammifères dit "intelligents" qui, hébergés sur un vaisseau spatial précaire: La Terre, s'arrogent le droit et le devoir de détruire l'habitat dans lequel ils vivent. L'instinct de guerre, inscrit dans nos gènes, sert à occuper les généraux des armées qui bouillent d'expérimenté grandeur nature leurs derniers joujoux meurtriers. Les usines d'armements ne sont pas prêtes de mettre les clefs sous le paillasson et la chair à canon existe à profusion. Une arme n'a qu'une fonction, tuer. Manifester contre la guerre est louable, mais, tant qu'il y aura des armes...

 Adieu donc
enfant de mon cœur.

Posté par jeanjacques1957 à 23:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,