20 août 2022

L'été de tous les dangers - Quoi de neuf dans le petit village des vacances de mon enfance ?

Journée d'août avec soleil
L'Hôtel de Commune était désert ce samedi à midi,
une seule table occupée, une table ronde, quatre habitués du lieu,
des bulles de champagne, un anniversaire ...

4265A674-0515-4BFE-83C2-A9A81059A720                                                                                           89 ans !

9F202FEA-003E-4659-AFBC-D3C7E183F45B                                Le jardin de Lignières

Posté par jeanjacques1957 à 23:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


19 août 2022

L'été de tous les dangers - Retour dans le village des vacances de mon enfance...

Un coin de Neuchâtel, près du port 

B158C4AD-D33B-4923-93BD-E3EC99C0B45F

 

Lignières retrouvé après quelques jours d'absence !

BD0794F3-D3CC-4598-B22C-D42043F0E93F

4ACA2F80-96EC-4BFA-AB6D-1A927FF4029F

Posté par jeanjacques1957 à 22:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 août 2022

L'été de tous les dangers - Le soleil se couche aussi dans le village des vacances de mon enfance

Lignières
L'orage gronde au loin. 

                                                         20h51

FFA3BF56-FA35-40D5-BC8B-87EBDD14348A

                                                         21h10
B427136A-65D1-4997-B842-82B7A76C92C7

Posté par jeanjacques1957 à 23:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 août 2022

L'été de tous les dangers - Affaire de famille

Adrienne, ma grand-mère maternelle, est au dernier rang, tout à gauche. Ma grand-mère est née en 1900, on pense que cette photo de classe, prise à Lignières, date des années 1910-1911 ou 12.

60A29155-9D0A-4299-BC5B-FFE2EB016724

Posté par jeanjacques1957 à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 août 2022

L'été de tous les dangers -On dirait de plus en plus le sud...

4ACAA6B7-B623-42EE-A505-255A17A93122Le jardin de Lignières sous un soleil de plomb

Posté par jeanjacques1957 à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 juillet 2022

L'été de tous les dangers - Quoi de neuf dans le village des vacances de mon enfance ?

Le jardin de Lignières, un jeudi de mi-été.

36B18982-BCFE-46E1-951E-1FFB925D9CE9

FB39541F-FA51-426D-A230-F92E26C10470

Le village sous le soleil exactement...

C5CB59EB-2D88-4249-B2DB-DFE5E1F279EE

700161A3-A684-4CA9-B926-463C39786343

Posté par jeanjacques1957 à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juin 2022

L'été de tous les dangers - Le petit village des vacances de mon enfance

Le jardin de Lignières
État du jeudi 30 juin 2022

ABE9B719-66DD-4336-9A2C-BD761DD39DC1

E1254EF3-2CCE-4054-8E8C-18D0A369D8C9

8B5887C7-379E-4F41-B3D5-C9D7D4A84914

8FD6BA87-9000-4622-A658-2D98440D5AED

385D1DE0-E47F-44E5-9437-CA3001A794E4

Posté par jeanjacques1957 à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 avril 2022

Quoi de neuf dans le village des vacances de mon enfance ?

Les pissenlits sèment à tout vent dans le jardin de Lignières

1F27A435-7BB5-4659-AC5D-284F6F597CB9

 

 Seong-Jin Cho Concerto pour piano n° 21 de Mozart (Suntory Hall Tokyo. 19.06.2013)

En écoutant l'andante de ce concerto le portrait de Lucile me vient automatiquement à l'esprit. J'aime ce texte de François-René extrait des Mémoires d'outre-tombe.

"Lucile était grande et d’une beauté remarquable, mais sérieuse. Son visage pâle était accompagné de longs cheveux noirs ; elle attachait souvent au ciel ou promenait autour d’elle des regards pleins de tristesse ou de feu. Sa démarche, sa voix, son sourire, sa physionomie avaient quelque chose de rêveur et de souffrant.

Lucile et moi nous nous étions inutiles. Quand nous parlions du monde, c’était de celui que nous portions au-dedans de nous et qui ressemblait bien peu au monde véritable. Elle voyait en moi son protecteur, je voyais en elle mon amie. Il lui prenait des accès de pensées noires que j’avais peine à dissiper : à dix-sept ans, elle déplorait la perte de ses jeunes années ; elle se voulait ensevelir dans un cloître. Tout lui était souci, chagrin, blessure : une expression qu’elle cherchait, une chimère qu’elle s’était faite, la tourmentaient des mois entiers. Je l’ai souvent vue, un bras jeté sur sa tête, rêver immobile et inanimée ; retirée vers son cœur, sa vie cessait de paraître au dehors ; son sein même ne se soulevait plus. Par son attitude, sa mélancolie, sa vénusté, elle ressemblait à un Génie funèbre. J’essayais alors de la consoler, et, l’instant d’après, je m’abîmais dans des désespoirs inexplicables.

Lucile aimait à faire seule, vers le soir, quelque lecture pieuse : son oratoire de prédilection était l’embranchement des deux routes champêtres, marqué par une croix de pierre et par un peuplier dont le long style s’élevait dans le ciel comme un pinceau. Ma dévote mère, toute charmée, disait que sa fille lui représentait une chrétienne de la primitive Église, priant à ces stations appelées laures.

De la concentration de l’âme naissaient chez ma sœur des effets d’esprit extraordinaires : endormie, elle avait des songes prophétiques ; éveillée, elle semblait lire dans l’avenir. Sur un palier de l’escalier de la grande tour, battait une pendule qui sonnait le temps au silence ; Lucile, dans ses insomnies, allait s’asseoir sur une marche, en face de cette pendule : elle regardait le cadran à la lueur de sa lampe posée à terre. Lorsque les deux aiguilles, unies à minuit, enfantaient dans leur conjonction formidable l’heure des désordres et des crimes, Lucile entendait des bruits qui lui révélaient des trépas lointains. Se trouvant à Paris quelques jours avant le 10 août, et demeurant avec mes autres sœurs dans le voisinage du couvent des Carmes, elle jette les yeux sur une glace, pousse un cri et dit : « Je viens de voir entrer la mort. » Dans les bruyères de la Calédonie, Lucile eût été une femme céleste de Walter Scott, douée de la seconde vue ; dans les bruyères armoricaines, elle n’était qu’une solitaire avantagée de beauté, de génie et de malheur."

Posté par jeanjacques1957 à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 avril 2022

Quoi de neuf dans le village des vacances de mon enfance ? Les tulipes du jardin

Le soir, les corolles des tulipes se referment (potographie en bas à droite)

19EC2887-FE6C-41D7-953E-065272E1EA53

Posté par jeanjacques1957 à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 avril 2022

Quoi de neuf dans le village des vacances de mon enfance ?

Les tulipes du jardin
9D950866-48FF-4E94-99D1-368B375670B7

Posté par jeanjacques1957 à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :