22 août 2022

L'été de tous les dangers - Lire à haute voix René Char

FASTES

L'été chantait sur son roc préféré quand tu m'es
apparue, l'été chantait à l'écart de nous qui étions
silence, sympathie, liberté triste, mer plus encore que la
mer dont la longue pelle bleue s'amusait à nos pieds.
L'été chantait et ton cœur nageait loin de lui. Je baisais
ton courage, entendais ton désarroi. Route par l'absolu
des vagues vers ces hauts pics d'écume où croisent des
vertus meurtrières pour les mains qui portent nos maisons. 
Nous n'étions pas crédules. Nous étions entourés.
Les ans passèrent. Les orages moururent. Le monde
s'en alla. J'avais mal de sentir que ton cœur justement
ne m'apercevait plus. Je t'aimais. En mon absence de
visage et mon vide de bonheur. Je t'aimais, changeant
en tout, fidèle à toi.

LA FONTAINE NARRATIVE (1947)
René Char

Posté par jeanjacques1957 à 22:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 mai 2022

Iris et lupins

Le jardin de Lignières

4FA30E4E-0215-454E-B55B-49A58603FDF1

Posté par jeanjacques1957 à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 mai 2022

Nuit 7/9 - 4h et 50 mns de car postal, de train, de funiculaire, de trolleybus aller retour pour chercher ma commande de livres

Un message s'est allumé sur l'écran de mon téléphonne; ma commande de livres est disponible.
J'ai parcouru 230 km aller et retour pour chercher le butin, dans une librairie située Place Purry à Neuchâtel.
Photographie : Neuchâtel aux alentours de 13h00

5DCE0790-EFB6-4DB0-AC5E-22D7D85D7565

Posté par jeanjacques1957 à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 avril 2022

À flancs de coteau du village bivouaquent des champs fournis de mimosas.

 

Adieu au vent
René Char
Recueil : "Fureur et mystère"

À flancs de coteau du village bivouaquent des champs fournis de mimosas. À l’époque de la cueillette, il arrive que, loin de leur endroit, on fasse la rencontre extrêmement odorante d’une fille dont les bras se sont occupés durant la journée aux fragiles branches. Pareille à une lampe dont l’auréole de clarté serait le parfum, elle s’en va, le dos au soleil couchant.
Il serait sacrilège de lui adresser la parole.
L’espadrille foulant l’herbe, cédez-lui le pas du chemin. Peut-être aurez-vous la chance de distinguer sur ses lèvres la chimère de l’humidité de la Nuit ?

Et il y a ce superbe portrait ICI

Posté par jeanjacques1957 à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


30 mars 2022

Le songe

Lecture du soir
Le songe (1922)
Henry de Montherlant

3D6869E4-338B-48A1-A5D6-E40D32D3F745

3E62D977-82BC-4DB2-989F-3D7866F92154

Posté par jeanjacques1957 à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 janvier 2022

les mois d'hiver - Reliure

Faire un inventaire, un tri, une sélection des livres entassés dans des cartons disséminés aux quatre points cardinaux avant de les transporter par sous-marin dans le petit village dans les montagnes !

7AEC9DD9-2A09-47DE-AF0D-3C2596A4617B

Posté par jeanjacques1957 à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 décembre 2021

Les mois d'hiver - 4e dimanche de l'Avent - Nuit 18/18 supplément VIII ...

... le supplément de salaire pour travail supplémentaire, travail de nuit et travail du dimanche se calcule d’après le salaire horaire sans l’allocation de résidence, l’allocation de ménage ni les allocations pour enfants. 

 

Photographies, le petit village dans les montagnes ce dimanche aux alentours de 16h et mon coup de folie de hier en passant dans une librairie à Fribourg.

934E0BAB-0CDA-48D0-84F6-EEC260BEDEF6

E72623A6-01FB-40A1-8845-321658754A76

Posté par jeanjacques1957 à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 août 2020

L'été de la pandémie - Lecture

Relire, 47 ans après une première lecture, "Notre prison est un royaume", un roman de Gilbert Cesbron.

22468311-73C5-46EE-95DE-D8C7E0C6D73E

Posté par jeanjacques1957 à 21:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2020

Les mois d'hiver - Le fantôme d'Aziadé

Il pleut depuis plusieurs heures. Dans la cuisine figée, avec un casque rivé sur les oreilles, j'écoute l'épisode 1 du fantôme d'Aziadé. Écouter un feuilleton radiophonique me plaît. J'ai toujours aimé écouter la radio. On peut rêvasser. Aujourd'hui, les émissions de radio sont filmées ...
Pour un moment hors du temps, c'est par là : Le fantôme d'Aziadé

Nota bene, c'est en lisant un numéro des Soirées de Paris, Revue culturelle fondée en 1912 par Guillaume Apollinaire, que j'ai découvert ce feuilleton radiophonique en 5 épisode de 24 minutes.
C'est ICI

Posté par jeanjacques1957 à 22:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,