20 mai 2022

Iris et lupins

Le jardin de Lignières

4FA30E4E-0215-454E-B55B-49A58603FDF1

Posté par jeanjacques1957 à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 mai 2022

Nuit 7/9 - 4h et 50 mns de car postal, de train, de funiculaire, de trolleybus aller retour pour chercher ma commande de livres

Un message s'est allumé sur l'écran de mon téléphonne; ma commande de livres est disponible.
J'ai parcouru 230 km aller et retour pour chercher le butin, dans une librairie située Place Purry à Neuchâtel.
Photographie : Neuchâtel aux alentours de 13h00

5DCE0790-EFB6-4DB0-AC5E-22D7D85D7565

Posté par jeanjacques1957 à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 avril 2022

À flancs de coteau du village bivouaquent des champs fournis de mimosas.

 

Adieu au vent
René Char
Recueil : "Fureur et mystère"

À flancs de coteau du village bivouaquent des champs fournis de mimosas. À l’époque de la cueillette, il arrive que, loin de leur endroit, on fasse la rencontre extrêmement odorante d’une fille dont les bras se sont occupés durant la journée aux fragiles branches. Pareille à une lampe dont l’auréole de clarté serait le parfum, elle s’en va, le dos au soleil couchant.
Il serait sacrilège de lui adresser la parole.
L’espadrille foulant l’herbe, cédez-lui le pas du chemin. Peut-être aurez-vous la chance de distinguer sur ses lèvres la chimère de l’humidité de la Nuit ?

Et il y a ce superbe portrait ICI

Posté par jeanjacques1957 à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mars 2022

Le songe

Lecture du soir
Le songe (1922)
Henry de Montherlant

3D6869E4-338B-48A1-A5D6-E40D32D3F745

3E62D977-82BC-4DB2-989F-3D7866F92154

Posté par jeanjacques1957 à 23:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 janvier 2022

les mois d'hiver - Reliure

Faire un inventaire, un tri, une sélection des livres entassés dans des cartons disséminés aux quatre points cardinaux avant de les transporter par sous-marin dans le petit village dans les montagnes !

7AEC9DD9-2A09-47DE-AF0D-3C2596A4617B

Posté par jeanjacques1957 à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


19 décembre 2021

Les mois d'hiver - 4e dimanche de l'Avent - Nuit 18/18 supplément VIII ...

... le supplément de salaire pour travail supplémentaire, travail de nuit et travail du dimanche se calcule d’après le salaire horaire sans l’allocation de résidence, l’allocation de ménage ni les allocations pour enfants. 

 

Photographies, le petit village dans les montagnes ce dimanche aux alentours de 16h et mon coup de folie de hier en passant dans une librairie à Fribourg.

934E0BAB-0CDA-48D0-84F6-EEC260BEDEF6

E72623A6-01FB-40A1-8845-321658754A76

Posté par jeanjacques1957 à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 août 2020

L'été de la pandémie - Lecture

Relire, 47 ans après une première lecture, "Notre prison est un royaume", un roman de Gilbert Cesbron.

22468311-73C5-46EE-95DE-D8C7E0C6D73E

Posté par jeanjacques1957 à 21:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2020

Les mois d'hiver - Le fantôme d'Aziadé

Il pleut depuis plusieurs heures. Dans la cuisine figée, avec un casque rivé sur les oreilles, j'écoute l'épisode 1 du fantôme d'Aziadé. Écouter un feuilleton radiophonique me plaît. J'ai toujours aimé écouter la radio. On peut rêvasser. Aujourd'hui, les émissions de radio sont filmées ...
Pour un moment hors du temps, c'est par là : Le fantôme d'Aziadé

Nota bene, c'est en lisant un numéro des Soirées de Paris, Revue culturelle fondée en 1912 par Guillaume Apollinaire, que j'ai découvert ce feuilleton radiophonique en 5 épisode de 24 minutes.
C'est ICI

Posté par jeanjacques1957 à 22:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2019

Un été en Suisse - 19.9.19 ...

19.9.19


                NUIT DE PARIS
Le ciel des nuits d'été fait à Paris dormant
Un dais de velours bleu piqué de blanches nues,
Et les aspects nouveaux des ruelles connues
Flottent dans un magique et pâle enchantement.

L'angle, plus effilé, des noires avenues
Invite le regard, lointain vague et charmant.
Les derniers Philistins, qui marchent pesamment,
Ont fait trêve aux éclats de leurs voix saugrenues.

Les yeux d'or de la Nuit, par eux effarouchés,
Brillent mieux, à présent que les voilà couchés...
- C'est l'heure unique et douce où vaguent, de fortune,

Glissant d'un pas léger sur le pavé chanceux,
Les poètes, les fous, les buveurs, - et tous ceux
Dont le cerveau fêlé loge un rayon de lune.
                                     (A mi-Côte)

Léon Valade (1841-1883)

Extrait de "Anthologie des poètes français contemporains", poèmes choisis par G. Walach, tome premier, Paris Delagrave 1918

                                                   C3965DB1-118F-46CA-820B-4FC24FAE5445

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 septembre 2019

Un été en Suisse - Encore un peu d'été / Coucher de soleil

Un tableau de Hopper est proposé par Le Goût (ICI) comme devoir de la rentrée. Ici, dans la Ville fédérale, la rentrée est bien lointaine. Les écoliers pensent aux vacances d'automne, trois semaines de congé à partir du 23 septembre.

Ce tableau marque la fin de l'été. Un train longe une rivière, un pont en pierre enjambe le lit à sec de ce que fut cette rivière pleine de vie. Le soleil brûlant de l'été a bu le cours d'eau. Un rideau d'arbres cache l'horizon. La journée s'achève et un somptueux coucher de soleil est visible. Une femme jeune, cheveux roux, vêtue de noir, du chapeau aux chaussures, relit le manusctit du roman qu'elle vient d'achever. Parfois elle soulève les feuillets et l'on peut lire le titre, "La Rentrée". Dans ce luxueux compartiment de première classe, la romancière se rend dans la capitale. Son éditeur attend le chef-d'oeuvre. Année après année, le succès est au rendez-vous. Tel un métronome, elle publie un livre à la fin de l'été, depuis 45 ans.
Elle est un peu inquiète. Elle écrit d'un jet. Elle ne possède qu'un manuscrit, aucune copie. Elle a toujours peur d'égarer son bébé.
Un steward dépose une bouteille d'eau sur la tablette près de la fenêtre. Il fait presque nuit. Les lumières des wagons sont allumées. Une plaquette dorée, sur le veston aux plis impeccables du serveur, indique qu'il se prénomme Jeff.
Une chanson de Jeanne Moreau, "Les wagons longs de lit" berce les voyageurs.

A l'automne, un automne déjà hivernal, après un déjeuner chez Drouant, rue Gaillon, dans le deuxième arrondissement de Paris, l'Académie Goncourt décerne un prix. Un prix prestigieux. Devant une nuée de journalistes, un académicien, d'une voix forte annonce aux micros tendus, "Le prix Goncourt 2019 est attribué à Jeff pour son roman "La Rentrée" ...

compartiment_c_voiture_293_Hopper.jpg

Jeanne Moreau - Les wagons longs de lit

Posté par jeanjacques1957 à 22:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,