18 janvier 2022

les mois d'hiver - Reliure

Faire un inventaire, un tri, une sélection des livres entassés dans des cartons disséminés aux quatre points cardinaux avant de les transporter par sous-marin dans le petit village dans les montagnes !

7AEC9DD9-2A09-47DE-AF0D-3C2596A4617B

Posté par jeanjacques1957 à 21:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


19 décembre 2021

Les mois d'hiver - 4e dimanche de l'Avent - Nuit 18/18 supplément VIII ...

... le supplément de salaire pour travail supplémentaire, travail de nuit et travail du dimanche se calcule d’après le salaire horaire sans l’allocation de résidence, l’allocation de ménage ni les allocations pour enfants. 

 

Photographies, le petit village dans les montagnes ce dimanche aux alentours de 16h et mon coup de folie de hier en passant dans une librairie à Fribourg.

934E0BAB-0CDA-48D0-84F6-EEC260BEDEF6

E72623A6-01FB-40A1-8845-321658754A76

Posté par jeanjacques1957 à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 août 2020

L'été de la pandémie - Lecture

Relire, 47 ans après une première lecture, "Notre prison est un royaume", un roman de Gilbert Cesbron.

22468311-73C5-46EE-95DE-D8C7E0C6D73E

Posté par jeanjacques1957 à 21:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2020

Les mois d'hiver - Le fantôme d'Aziadé

Il pleut depuis plusieurs heures. Dans la cuisine figée, avec un casque rivé sur les oreilles, j'écoute l'épisode 1 du fantôme d'Aziadé. Écouter un feuilleton radiophonique me plaît. J'ai toujours aimé écouter la radio. On peut rêvasser. Aujourd'hui, les émissions de radio sont filmées ...
Pour un moment hors du temps, c'est par là : Le fantôme d'Aziadé

Nota bene, c'est en lisant un numéro des Soirées de Paris, Revue culturelle fondée en 1912 par Guillaume Apollinaire, que j'ai découvert ce feuilleton radiophonique en 5 épisode de 24 minutes.
C'est ICI

Posté par jeanjacques1957 à 22:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2019

Un été en Suisse - 19.9.19 ...

19.9.19


                NUIT DE PARIS
Le ciel des nuits d'été fait à Paris dormant
Un dais de velours bleu piqué de blanches nues,
Et les aspects nouveaux des ruelles connues
Flottent dans un magique et pâle enchantement.

L'angle, plus effilé, des noires avenues
Invite le regard, lointain vague et charmant.
Les derniers Philistins, qui marchent pesamment,
Ont fait trêve aux éclats de leurs voix saugrenues.

Les yeux d'or de la Nuit, par eux effarouchés,
Brillent mieux, à présent que les voilà couchés...
- C'est l'heure unique et douce où vaguent, de fortune,

Glissant d'un pas léger sur le pavé chanceux,
Les poètes, les fous, les buveurs, - et tous ceux
Dont le cerveau fêlé loge un rayon de lune.
                                     (A mi-Côte)

Léon Valade (1841-1883)

Extrait de "Anthologie des poètes français contemporains", poèmes choisis par G. Walach, tome premier, Paris Delagrave 1918

                                                   C3965DB1-118F-46CA-820B-4FC24FAE5445

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


02 septembre 2019

Un été en Suisse - Encore un peu d'été / Coucher de soleil

Un tableau de Hopper est proposé par Le Goût (ICI) comme devoir de la rentrée. Ici, dans la Ville fédérale, la rentrée est bien lointaine. Les écoliers pensent aux vacances d'automne, trois semaines de congé à partir du 23 septembre.

Ce tableau marque la fin de l'été. Un train longe une rivière, un pont en pierre enjambe le lit à sec de ce que fut cette rivière pleine de vie. Le soleil brûlant de l'été a bu le cours d'eau. Un rideau d'arbres cache l'horizon. La journée s'achève et un somptueux coucher de soleil est visible. Une femme jeune, cheveux roux, vêtue de noir, du chapeau aux chaussures, relit le manusctit du roman qu'elle vient d'achever. Parfois elle soulève les feuillets et l'on peut lire le titre, "La Rentrée". Dans ce luxueux compartiment de première classe, la romancière se rend dans la capitale. Son éditeur attend le chef-d'oeuvre. Année après année, le succès est au rendez-vous. Tel un métronome, elle publie un livre à la fin de l'été, depuis 45 ans.
Elle est un peu inquiète. Elle écrit d'un jet. Elle ne possède qu'un manuscrit, aucune copie. Elle a toujours peur d'égarer son bébé.
Un steward dépose une bouteille d'eau sur la tablette près de la fenêtre. Il fait presque nuit. Les lumières des wagons sont allumées. Une plaquette dorée, sur le veston aux plis impeccables du serveur, indique qu'il se prénomme Jeff.
Une chanson de Jeanne Moreau, "Les wagons longs de lit" berce les voyageurs.

A l'automne, un automne déjà hivernal, après un déjeuner chez Drouant, rue Gaillon, dans le deuxième arrondissement de Paris, l'Académie Goncourt décerne un prix. Un prix prestigieux. Devant une nuée de journalistes, un académicien, d'une voix forte annonce aux micros tendus, "Le prix Goncourt 2019 est attribué à Jeff pour son roman "La Rentrée" ...

compartiment_c_voiture_293_Hopper.jpg

Jeanne Moreau - Les wagons longs de lit

Posté par jeanjacques1957 à 22:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 août 2019

Un été en Suisse - Lecture

Mise en scène de quelques livres que je voudrais relire

Un peu de soleil dans l'eau froide de Sagan
Promenade de Jauffret
Le complot contre l'Amérique de Roth
Correspondance de Fronton
Terminus Floride De Banks
La Dame no 13 de Somoza
Knok, La peste, la chute et Silbermann
Paris est une fête d'Hemingway
Poursuivre la lecture de la correspondance de Flaubert

Nota bene : La tradition, dans le village des vacances de mon enfance, c'est de boire du thé à 4 heures. Le café c'est avant et après..! J'ai photographié les volumes dans les combles d'une maison qui abrite une partie de mes livres...

F3EF7300-1A0C-4161-9B78-2D1635759272

8578A41F-8708-49B9-B6F9-165D124508D7

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

20 novembre 2018

Poème

ensevelis hors du préau
où s'enflamment les lambeaux de l'été
nous n'auront plus qu'un ciel de boue
pour imprégner nos visages captifs
de la lourde étreinte des profondeurs

Francis Giauque (1934 - 1965)

Extrait de "Terre de dénuement"
paru dans "Oeuvres", Éditions de l'Air 2005

Posté par jeanjacques1957 à 22:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2018

La rentrée littéraire

C'est dans une librairie de La Chaux-de-Fonds, cet après-midi, que j'ai choisi un roman de la rentrée littéraire 2018. L'offre est immense, Amélie est bradée à -20% ! Ce sera donc le roman "Quand les nuages poursuivent les corneilles" de Matthias Zschokke, paru aux Éditions Zoé en automne 2018 qui accompagnera mes soirées d'hiver au coin du poêle. C'est Isabelle Rüf qui a traduit de l'allemand. J'aime mieux le titre original : "Die Wolken waren gross und weiss und zogen da hoben hin" (quelque chose comme : "Les nuages étaient grands et blancs et passaient là-haut dans le ciel").  
Matthias Zschokke est né dans la Ville fédérale et habite depuis 1980 la ville qui est désormai la capital de l'Allemagne. Donc BB, comme BB...
Il a reçu le prix Femina étranger en 2009 pour son roman "Maurice à la poule"; en 2014 il est lauréat du Grand prix de littérature du Canton de Berne et en 1981 il a reçu le prix Robert Walser pour son premier roman, "Max". Robert Walser était également bernois, un de ces poètes maudit.
Matthias Zschokke est écrivain, dramaturge et cinéaste.

443A8706-91D6-4D0E-A0D3-13E13AD57931

Posté par jeanjacques1957 à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 août 2017

L'été russe - La rentrée littéraire...

Dans les piles des nouveautés littéraires qui inondent les librairies, une BD, avec sa couleur fuchsia fait de l'oeil aux lecteurs... C'est le nouveau Titeuf, que les fans de suisse romande peuvent découvrir en avant-première, une semaine avant les autres pays. Le genevois Zep, alias Philippe Chappuis, nous présente le 15e tome de la série de l'écolier à la mèche rebelle,"Titeuf à fond le slip". Vingt-cinq ans se sont écoulés depuis la parution du premier tome. Zep n'avait pas imaginé faire une série. Le succès a été rapide et fulgurant, à ce jour, 22 millions d'albums vendus...
Titeuf pilote un drone pour faire parvenir un rendez-vous à la fille de son coeur, mais un sérieux problème de réglage donne un résultat surprenant. Il se creuse la tête pour remplir un formulaire d'orientation professionnelle, il sera tueur de zombies au multimarket de Roussilly! Les dangers d'internet, le racisme, les réseau sociaux, les pétards dans les crottes de chien, le terrorisme, le menu du jeudi, les filles... Titeuf est à fond le slip. A lire sans limite d'âge. C'est aux éditions Glénat.

Troisième été le plus chaud
Après le troisième printemps le plus chaud, la Suisse a vécu le troisième été le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. En moyenne nationale, la température de l’été a dépassé de 1.9 degré la norme 1981-2010. Seuls l’été 2015 et l’historique été 2003 avaient connu des températures encore plus chaudes avec valeurs dépassant la norme de 2.3 degrés, respectivement 3.6 degrés.
http://www.meteosuisse.admin.ch/home.subpage.html/fr/data/blogs/2017/8/heisser-august-und-heisser-sommer.html

Aujourd'hui, 32 degrés dans la Ville fédérale

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,