23 octobre 2017

Perdus dans l'espace

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)
Francis Coates Jones 52
Francis Coates-Jones

Jeu des Papous N°2

A partir du tableau proposé, écrire un texte  en prose ou un poème en plaçant judicieusement les huit mots de la liste suivante que vous mettrez en gras dans votre texte.

dictionnaire

pianiste

hortensia

bouée

affreux

mordant

pénible

éclairer

Il n'est pas permis de changer l'orthographe des mots. Impossible donc de les accorder ou de conjuguer les verbes. je vous conseille de copier-coller la liste avant la composition de votre texte.

La tour
À gauche de l'entrée, un fleuriste occupe un espace rectangulaire avec une grande vitrine donnant sur le canal. On peut y voir une fillette de cinq ans qui confectionne des bouquets. Assise sur un tabouret, du matin au soir, elle assortit des fleurs par tailles, couleurs ou cultivars. À droite de l'entrée, la loge du concierge occupe un même espace rectangulaire que le vendeur de fleurs. À longueur de journée, il écluse des cafés. Parfois, armé d'un balai, il tente de déloger une araignée. Si on lève les yeux, en se plantant en retrait de l'entrée, près du canal, on ne voit pas le sommet de la tour, perdu dans les brumes matinales. "Une vraie Tour de Babel" a coutume de dire le concierge aux nouveaux arrivants.
Chaque soir, des milliers de bougies, réparties sur la façade nord, sont allumées pour ÉCLAIRER le voisinage. C'est la femme du concierge qui effectue ce travail PÉNIBLE. Elle s'y met à partir de midi.
Chaque soir, armé d'une paire de jumelles, le propriétaire de la "Donald Tower", scrute chaque centimètre carré de l'édifice. La moindre bougie manquante fait l'objet d'une déduction sur le salaire du concierge.
En passant dans les coursives, on peut entendre au sixième étage, en collant une oreille indiscrète contre la porte de l'appartement no 25bis, une PIANISTE massacrant un pianoforte. Distraite, elle a posé sur le lutrin de son accompagnatrice, la célèbre violoniste Anne Sophie, un DICTIONNAIRE ouvert à la page pizzicato.
A chaque étage une BOUÉE est suspendue à un croc de boucher. En cas de naufrage financier de l'édifice, on peut se jeter à l'eau.
Allo? Allo Ween? Ici Trouille!
Le téléphone sonne dans la boutique du fleuriste, tirant la fillette, qui prépare des bouquets du matin au soir, hors de ses pensées philosopolitiques. Elle tourne et retourne, dans sa tête de linotte, une question que bien des enfants de son âge se posent: faut-il célébrer le cinquantenaire de mai 1968? La fillette, indécise au sujet de mai 68, décroche le combiné. C'est la vieille du 155e étage qui crie dans l'appareil. Il faut lui livrer dare-dare 12 baccaras. La conversation est difficile. La vieille est sourde et son téléviseur est à fond. On entend des brides d'AFFREUX, sales et méchants, le film de Scola qui a remporté le Prix de la mise en scène lors de la 29e édition du festival de Cannes.
Dans cette tour dont le sommet se perd dans les brumes d'automne, le cimetière occupe le 172e et le 173e étages. Un HORTENSIA bleu en indique l'entrée. On peut louer une concession pour 10, 20, 50 ou 100 ans. Les tarifs sont sur demande. La mort, ça n'a pas de prix.
Le concierge, entre deux cafés, balaie dans les étages. Il ramasse un rectangle de papier. Ce rectangle évoque le fleuriste, installé 300 m plus bas. Une fillette de cinq ans y est injustement exploitée. Du matin au soir elle prépare des bouquets pour un revenu dérisoire. Elle n'est ni chinoise ni hindoue. Sur le rectangle de papier le mot MORDANT est écrit à la mine de plomb. Le concierge tourne et retourne ce petit papier. Il hausse les épaules et jette dans le dévaloir ce bout de billet. Imaginez l'effet sonore lorsque l'ivrogne du 201e étage se défait de ses cadavres, résultat d'une semaine de soulographie, jetés un à un dans un tube de plus de 300 m de haut, à minuit et une minute un 31 octobre. Les locataires frissonnent. Une pétition circule depuis 10 ans pour la fermeture du dévaloir. Elle est actuellement bloquée au 75e étage chez un analphabète.
Le 32 octobre au matin, les chenapans du quartier, aidés de quelques chats ont branché la tour à leur compteur à rebours. Ils écoutent, dans leur cabane, du jazz sur un petit poste à galène. Ils captent Heure-Bleue FM, une radio pirate qui émet depuis la Butte.
5,4,3,2,1, go... Un tremblement ressenti à quinze kilomètres à la ronde réveille tout le monde. La Tour de Babel, comme la nomme le concierge, décolle. Dix fois plus grosse qu'une Saturne V, ces fusées qui emmenaient, au siècle passé, des humains et une jeep sur la Lune, la tour, en décollant, provoque un tsunami sur le canal. "Encore un coup des chenapans", grommelle l'éclusier!
La tour devient invisible pour l'oeil nu. L'immense flamme sortant de la tuyère a brûlé deux hectares de forêt. Des Canadairs tentent de circonscrire cet incendie. Le silence s'est installé. On entend la pie voleuse. Soudain dans la cabane des gamins, un haut parleur grésille et on entend la voix calme de Jack: "Houston, we have a problem".

Posté par jeanjacques1957 à 21:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


22 octobre 2017

Zürich

Balade automnale dans la mégapole...
Dimanche gris et frais. Un temps d'arrière automne...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

21 octobre 2017

Soir d'automne avec vent...

Johnny Hodge - Blues A Plenty

L'apogée de l'automne a culminé dimanche passé. Cette semaine, le déclin peu à peu a gagné le ciel, qui, d'azur est devenu zébré de nuages. Ce soir, alors que la nuit s'installait, un vent fort a soufflé sur les feuilles.Une pluie, d'abord timide, puis violente s'est mise a tomber. Les chats du quartier ont renoncé à descendre en ville faire la fête. Ils restent au coin du feu à écouter "Oberto", un opéra de Verdi. Plus tard, ils plongeront leurs griffes dans le jazz...
Sur la gazinière, la cafetière italienne ronronne. Dans le salon, la télévision joue dans le vide. Elle danse avec les stars, Sardou tire sa révérence, le commissaire Magellan enquête pour savoir si il y un pilote dans l'avion. A 23h45, on pourra voir l'assasin qui habite au 21, un film de la Continental! Le super bêtisier à 20h55, 22h50 et 00h45 sur NRJ12 fera l'objet d'un bêtisier du bêtisier sur W9 dans 15 jours à la même heure. L'inspecteur Colombo reprend du service sur TMC, Mezzo annonce, c'est samedi, du jazz à partir de 23h30.

ORLY

Gilbert Bécaud.Dimanche à Orly


Version de Jacques Brel: https://www.youtube.com/watch?v=Lq5iD-xV9wI

L'automne à Interlaken, ce samedi 21 octobre 2017


Le Tube

LA REVOLUTION DES CRABES (The crabs revolution)

 

Book Haul | Septembre 2017

 

Johnny Hodges - All of me


Samedi soir, c'est jazz...

John Cornelius “Johnny” Hodges
, surnommé The Rabbit (« le lapin »), est un saxophoniste alto et soprano américain (Cambridge, Massachusetts, 25 juillet 1906 - New York, 11 mai 1970).
Johnny Hodges est avec Benny Carter et Willie Smith l'un des grands saxophonistes alto du middle jazz.

Wild Bill Davis (24 novembre 1918 - 17 août 1995) était le nom de scène du pianiste, organiste et arrangeur de jazz américain William Strethen Davis .

Jazz Tribune No. 1- Johnny Hodges- Wild Bill Davis Volume 1 - 2 (1965-1966) (1979) (Full Album)

A1, A3, A5, B1, B2
Johnny Hodges (as); Wild Bill Davis (organ); Dickie Thompson, Mundell Lowe (g); Milton Hinton (b); Osie Johnson (dm). N.Y. 7 January 1965.

A2, A4, B3, B4, B5
same place George Duviver (b) replaces Milton Hinton. Studio RCA, N. Y., 7 January 1965.

C2, C3, C4, C5, D2, D4
Johnny Hodges (as); Wild Bill davis (organ); Lawrence Brown (tb); Bob Brown (ts, fl); Dickie Thompson (g); Bobby Durham (dm). Grace´s Little Belmont, Atlantic City, 10 August 1966.

C1, D1, D3
same formation, Atlantic City, 11 August 1966.

Disc 1

A1 On The Sunny Side Of The Street 0:00
A2 On Green Dolphin Street 3:50
A3 Lil' Darlin' 7:09
A4 Con Soul And Sax 11:23
A5 The Jeep Is Jumpin' 16:19
B1 I'm Beginning To See The Light 18:48
B2 Sophisticated Lady 22:17
B3 Drop Me Off In Harlem 26:23
B4 No One 30:48
B5 Johnny Come Lately 34:13

Disc 2

C1 It's Only A Paper Moon 37:21
C2 Taffy 40:22
C3 Good Queen Bess 46:05
C4 L.B. Blues 49:27
C5 In A Mellotone 55:06
D1 Rockville 58:54
D2 I'll Always Love You 01:05:28
D3 It Don't Mean A Thing 01:09:19
D4 Belle Of The Belmont 01:14:59

Posté par jeanjacques1957 à 22:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 octobre 2017

L'automne ne meurt jamais

Jeudi 19 octobre
L'automne dans la Ville fédérale, avec sorbets myrtilles et citron de Sorrente et glace aux marrons...
Le 15e festival international du court métrage a commencé...
La lecture du moment, "Envoyée spéciale"...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 octobre 2017

En dehors des sentiers battus... (15)

 Nadia Mladjao, dite Imany, est une chanteuse et mannequin française, née le 5 avril 1979 à Martigues.

Imany - T'es beau (Pauline Croze cover) - Live @ Les Enfants du Patrimoine

 

Juliette Armanet, née le 4 mars 1984 à Lille (Nord), est une auteur-compositeur-interprète française.

Juliette Armanet - L’Amour en Solitaire

 

Juliette Armanet - Manque d'amour

 

Juliette Armanet - Alexandre (Live Session)


Fishbach, de son nom d'état-civil Flora Fischbach, est née à Dieppe, en Seine Maritime, le 6 septembre 1991, mais garde un lien fort avec les Ardennes, plus particulièrement Charleville-Mézières, où elle a grandi et d’où sont originaires ses parents, un père routier et une mère aide-soignante. C'est une auteure-compositrice-interprète française, entre rock, synthpop et variété. Elle se fait remarquer aux Transmusicales de Rennes.

FishBach - Un autre que moi

 

FishBach - Eternité

 

FishBach : "On me dit tu" au Pediluve

 

Fishbach - Night Bird (petit monstre) [audio]


Le groupe de musique belge Telex fut créé en 1978 par Marc Moulin, Dan Lacksman et Michel Moers, n'étant au départ qu'un canular. Mélangeant l'esthétique du disco, du punk et les expérimentations de la musique électronique, ils sortirent une reprise minimaliste de "Twist à Saint-Tropez" des Chats Sauvages. En 1980, leur manager leur demanda de participer au Concours Eurovision de la chanson. Ils y participèrent, interprétant la chanson Euro-Vision, volontairement positive et ironique.

Telex - L'amour Toujours

 

Telex at Eurovision 1980

 

Telex Twist a St.Tropez



J'ai découvert Fischbach et Telex grâce à Pivoine, du blog Variations de regard (ICI)


Notes: Les bios du groupe et des chanteuses sont des copiés collés du Net.

Posté par jeanjacques1957 à 23:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


18 octobre 2017

Fruits de saison

Figues d'Espagne
Noix, maraudées dans la campagne bernoise
Coings du jardin de Lignières
Poires Williams rouges de la région
Grenade d'Espagne
Ananas bouteille arrivée par avion. J'ai oublié de relever la provenance!
Muscat de Hambourg, Suisse

Posté par jeanjacques1957 à 22:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 octobre 2017

Parure d'automne...

La Ville fédérale un mardi d'octobre...

Posté par jeanjacques1957 à 23:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

16 octobre 2017

Synopsis*

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)
robert kenton_nelson_waitingforachange
Robert Kenton-Nelson

Un coup de sifflet, des huées, le joueur No14 à terre, un carton rouge tenu à bout de bras par un arbitre.
Un coup de frein, des pneus qui crisse sur le tarmacadam, feu rouge, freinage brutal, 15 voitures s'empilent les unes contre les autres, compression, un nouveau César est né.
Direct dans trois minutes, projecteurs, micros, 3,2,1, le rouge est mis, moteur.
Arène, paso doble, banderilles, le torero git dans une mare de sang, le taureau à gagné.

"Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit."**

*Dans l'industrie cinématographique, ce terme désigne le résumé condensé d'un scénario.
**Extrait du poème "Le dormeur du val" d'Arthur Rimbaud

Jacques Brel Concert 1964 03 Les Toros video Concert

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

15 octobre 2017

Lignières, nuit 3/3

Lignières 2017

Chocs esthétiques
Le silence des six fontaines
Le silence du cimetière
Le silence dans la maison
Un nom, "Les Broues"
Un invisible lien relie cet écheveaux d'histoires qui se diluent dans le temps.
C'est au cimetière, en parcourant les tombes, que les fils se démêlent.
Willy, mon grand-père maternel, membre fondateur avec 4 autres villageois de la fanfare en 1922, devenue "Brass-Band l'Avenir de Lignières", était aussi le fontainier jusqu'en 1968. Elles étaient belles à cette époque là, les six fontaines. Elles avaient encore l'usage d'abreuvoir pour les vaches. En ce magnifique automne 2017, les fontaines ne chantent plus, les bassins sont vides. La pénurie d'eau a eu raison des jeux d'eau. Lentement, la pierre de ces fontaines s'effrite.
Adrienne, ma grand-mère maternelle, a tenu les orgues du temple de Lignières pendant 55 ans.
Roger, mon grand-oncle, repose avec son frère Willy.
Poursuivant le voyage dans le temps, en cheminant entre les tombes, on trouve Bernard et Madeleine, mon oncle et ma tante. Ils avaient habité quelques années aux Broues, dans la ferme qui avait été patrimoine familial.
Les grands arbres de l'allée, près du ruisseau, juste avant la route cantonale, ont été en partie abattus. Une nouvelle génération a pris racine entre les troncs à l'abandon. Ébranlé par cette coupe, dont j'ignore le motif, j'ai téléphoné sur le champs à ma soeur, qui, comme moi, adorait cet endroit. Ce lieu magique nous avait servi de décor pour le tournage de quelques plans d'un documentaire qui racontait une journée de ma grand-mère.  D'après l'état des restes, la scie a fait son oeuvre il y a longtemps. Il y a longtemps également que je n'avais pas marché jusque là. Quand je suis au village, mes pas me portent jusqu'à la fromagerie ou à l'épicerie. Je ne quitte guère le village historique. Aujourd'hui, j'ai erré aux quatre points cardinaux. Partout des maisons débordent sur les champs. Des voitures inondent les rues. Je n'avais pas voulu voir cette métamorphose, ce dimanche, je suis stupéfait par ces rues nouvelles. En soixante ans et quatre mois, le village a pris des allures de quartier urbains...
Il reste à se plonger dans "Le régent de Lignières" un roman d'Oscar Huguenin, paru en 1903, réédité en 1986...

Posté par jeanjacques1957 à 23:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2017

Lignières, nuit 2/3

Le samedi soir, c'est jazz...

JAZZ 
Bill Evans (William John Evans), né le 16 août 1929 à Plainfield dans le New Jersey, aux États-Unis et mort le 15 septembre 1980 à New York, est un pianiste de jazz américain.

Bill Evans - Portrait in Jazz (1960 Album)

Le jardin de Lignières
La belle lumière du soir...

                                                                   

CINÉMA

Michel Brault (né le 25 juin 1928 à Montréal, mort le 21 septembre 2013 en voyage à Toronto) est un directeur de la photographie, un cadreur, un réalisateur et un producteur québécois. Il est considéré comme l'un des meilleurs cinéastes québécois du cinéma direct, le premier à faire une esthétique de la caméra à l'épaule, pratique aujourd'hui incontournable.
Dans les années 1960, Michel Brault est le pont entre le Québec et la Nouvelle Vague française, notamment grâce à sa collaboration avec Jean Rouch, montrant en Europe les acquis alors récents du cinéma direct (ou «cinéma vérité» pour les anglophones).

Geneviève | Michel Brault | 1964

Court métrage de fiction mettant en vedette les comédiennes Geneviève Bujold et Louise Marleau. Deux adolescentes vont pour la première fois au carnaval d'hiver de Québec. Leurs rapports ambigus et doux-amers avec un jeune garçon leur apportent à toutes les deux l'émotion délicieuse et la désillusion d'un premier amour.

La route est sinueuse, étroite, encombrée et malcommode. En ce samedi de mi-octobre, le ciel sans nuages attire automobilistes et motards en nombre au sommet du Chasseral. La vue est splendid. D'un côté les Alpes et de l'autre le Jura...

 

JAZZ                                                                    
Ryo Fukui (福居良, Fukui Ryo, 1er juin 1948 - 15 mars 2016) est un pianiste de jazz japonais habitant Sapporo, ville dans laquelle il a joué régulièrement au club de jazz "Slowboat" 

Ryo Fukui - Scenery 1976 (FULL ALBUM)

1. It Could Happen To You 0:00
2. I Want To Talk About You 4:16
3. Early Summer 10:49
4. Willow Weep For Me 21:34
5. Autumn Leaves 29:17
6. Scenery 35:49

POÉSIE 

Stefan Zweig, ADIEU À RILKE

R.M. RILKE - Lettre à un jeune poète - "Suis-je contraint d’écrire ?"

« Rentrez en vous-même. Explorez le fond qui vous enjoint d’écrire ; vérifiez s’il étend ses racines jusqu’à l’endroit le plus profond de votre cœur, répondez franchement à la question de savoir si, dans le cas où il vous serait refusé d’écrire, il vous faudrait mourir. C’est cela avant tout : demandez-vous à l’heure la plus silencieuse de votre nuit : suis-je contraint d’écrire ? Creusez en vous-même jusqu’à trouver une réponse profonde. Et si elle devait être positive, s’il vous est permis de faire face à cette question sérieuse par un simple et fort « J’y suis contraint », alors, construisez votre vie en fonction de cette nécessité… » (Paris, le 17 février 1903)

Rainer Maria RILKE, /Lettre à un jeune poète/ (traduction Claude Porcell).
                                                                    
             La vigne vierge sur la façade de la maison de Lignières en parure automnale...

LE TUBE 

Petite Patate (Clip Officiel)

 

TU TUBES #31 - Hyacinthe 🐰🙈

Posté par jeanjacques1957 à 23:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,