06 décembre 2020

Les mois d'hiver - Nuit 10/16 - Saint Nicolas

Il faut prendre des photos de la cuisine pour récupérer le téléphone et les colis de la presse locale de Charleroi.

Ce matin, le vasistas de la salle de bain était couvert de neige. Une neige qui tiendra une journée. 2e dimanche de l’Avent. Escapade à Zurich, le temps d’une balade au bord du lac. Les magasins étaient ouverts. Pendant les années 1940, les gens faisaient la queue devant les magasins d’alimentation, muni de tickets. En décembre 2020, dans la très huppée Bahnhofstrasse, une file de gens masqués patientaient devant Vuitton. Les distances réglementaires entre les gens étaient respectées.
Les temps changent…

2B469BD7-00D9-41D4-818D-E390AB3FCD38

32C58BD7-E3E7-44EA-930B-8C18ECD5593B

4D3E6B16-7AEA-45F6-A844-26356BE362CC

Posté par jeanjacques1957 à 22:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


05 décembre 2020

Les mois d'hiver - Nuit 9/16 - Helena Munktell, Suite pour grand orchestre - Il se fait tard, bientôt minuit ...

Samedi soir, il pleut sur les restes de neige. Ce matin, le décor était blanc. Un peu de neige était tombée pendant la nuit.
Samedi soir, sur le petit poste à galène on capte la musique d’Helena Munktell. Une musique qui évoque des étés disparus.
Samedi soir, les chats du quartier ronflent sur les sofas tendus de toile aux teintes expressionnistes qui meublent un coin du salon-salle-à-manger–cuisine d’appartements fraichement construits dans une ancienne usine. Les félins ne descendent plus en ville depuis des mois. La vie nocturne s’est arrêtée de battre en mars. Ils commandent des pizzas que des grooms livrent dans des voiturettes électriques. Ils remuent la queue, en mesure, en écoutant des symphonies de Beethoven. C’est l’année du Maître, une année un peu occultée par des priorités sanitaires du type pandémie mondiale.
Samedi soir, la tasse de café est vide. La cafetière italienne refroidi sur le bord de la gazinière. L’œil de bœuf est entrouvert, un courant d’air se promène dans la cuisine. Il est bientôt minuit, la suite pour grand orchestre d’Helena Munktell va s’achever. La cuisine sera plongée dans le silence et le noir. Il sera temps de lire quelques poèmes avant de plonger dans un sommeil peuplé de rêves cocasses et inénarrables.


Helena Mathilda Munktell
(24 novembre 1852 — 10 septembre 1919) est une compositrice suédoise.

Helena Munktell, Suite for Stor Orkester (Suite pour grand orchestre)


Helena Munktell, Suite for Stor Orkester (Suite pour grand orchestre)

1. Preludio. Moderato e maestoso
2.  Menuetto a l'antique
3. Andante molto lento e sostenuto
4. Finale. Allegro ben Moderato

Gavle Symphony Orchestra
Tobias Ringborg, Direction

Posté par jeanjacques1957 à 23:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 décembre 2020

Les mois d'hiver - Nuit 8/16 - le temps file, déjà la moitié des nuits de passée

Dimanche, pour échapper au brouillard, randonnée dans la vallée de Conches (Goms). Voici le vidéogramme que j'ai réalisé lors de cette escapade loin du brouillard et des rumeurs de la ville.

Randonnée dans la vallée de Conches

de Münster (1370 m) à Oberwald (1377 m)

 

Randonnée dans la vallée de Conches

de Münster (1370 m) à Oberwald (1377 m)

Quand la cigale rêve d'être la fourmi

Filmé le 29 novembre 2020

"La cigale et la fourmi" fable de Jean de La Fontaine dite par le filmeur

1er dimanche de l'Avent

Images, montage, réalisation Jeanjacques666

Un automne masqué

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 décembre 2020

Les mois d'hiver - Nuit 7/16 - Canalblog déblogue ...

Allô allô oui tu es en train d'écrire un petit déjeuner avec moi et tu arrives à quelle heure demain matin bisous bonne nuit et bonne soirée et bon week-end à Paris pour la désalpe.

Je me suis baladé avec ma tante dans la plaine d'Areuse (ICI)

Les temps sont durs avec Canalblog. En ce moment je poste mes messages quand je peux et pas quand je veux. Les avaries sont légions. Accès à la partie administrative impossible, difficulté à intégrer des photos dans le texte, longue attente à chaque clic, Erreur par-ci, erreur par-là ...

0F7DD2C7-CBF1-4628-BAD0-29524041E6E5

E418A58D-B6EB-4223-82C6-9AB412174550

16CC85C6-4540-4479-A0CD-467C575A9D6A

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 décembre 2020

Les mois d'hiver - Nuit 6/16 - Un flamand rose dans ma salle de bain (C'est fini les ancolies)

Le Niesen est à Paris pour récupérer le colis de tomates bio et de légumes et de haricots rouges et de myrtilles à quelle époque de notre enfance nous avons passé un superbe voyage dans la vallée de l'arc-en-ciel ?

 Hier, les mois d'hiver commençaient. La neige avait marqué l’événement de Fribourg à Zurich et même au-delà. 
J’ai fait une brève escale dans la Mégapole (Zurich) pour y filmer les restes de flocons avant une fonte annoncée. J’y ai vu le Märlitram. Il a changé de décor. Je l’ai connu rouge ICI, il est maintenant dans les tons verts. En ces périodes troublées sur le plan sanitaire, le Père Noël, qui pilote l’antique tramway, portait un masque. Les deux anges qui racontent des contes aux enfants aussi. Une ribambelle de gamins est montée dans la motrice. Les chenapans portaient une couronne sur la tête à la place d’un bonnet. Il faisait pourtant cru et froid à Zurich, tout comme dans la Ville fédérale. 
J’ai aussi vu un flamand rose qui marchait avec circonspection, dans les restes de neige, en frôlant les palissades du chantier de la gare.
J’ai bu un double espresso dans le wagon restaurant du rapide de 15h32 qui filait en direction de Genève avec arrêt à Berne, Fribourg et Lausanne. Le serveur était masqué, le contrôleur aussi et les passagers également. Une ouverture discrète au bas du masque chirurgical donne la possibilité de boire le double espresso avec élégance.

72BC3AAE-BE2F-4730-B027-EB1B4EA78E69

33870B7A-ACD9-4EA9-B518-4217762A21A1

Posté par jeanjacques1957 à 23:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 décembre 2020

Les mois d'hiver - Nuit 5/16 - Anne Sylvestre est partie rejoindre les étoiles ...

 

                                                         ANNE SYLVESTRE "Les gens qui doutent"

Posté par jeanjacques1957 à 22:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 novembre 2020

Un automne masqué - Nuit 4/16 - La larme

 homme qui pleure.jpg

Devoir de Lakevio du Goût N°59

Le Goût ICI dit :

Qu’arrive-t-il à cet homme ?
Que subit-il pour être aussi triste ?
Que vous raconte cette toile d’Arielle Lange.
J’espère que nous en saurons plus lundi.

Lundi 29 novembre. Le brouillard au-dessus de la Ville fédérale fait comme un couvercle. Depuis des jours, le soleil ne perce pas la couche de gris. Les bars sont fermés, le monde de la nuit est à l’arrêt, les musées, cinémas et théâtres sont déserts. A partir de ce soir, les restaurants fermeront à 21 heures. Le Zibelemärit, le fameux marché aux oignons qui devait se tenir ce lundi et attirer des foules de toute la Suisse s’est tenu en catimini, réparti sur plusieurs jours et disséminé dans la vieille ville. Pas de confetti, pas d’attroupement, pas de carrousels. Le 11 du 11 à 11h11, à Bärenplatz, trois personnes masquées et masquées, ont tenu à respecter la tradition de l’ouverture du carnaval. Un carnaval qui n’aura pas lieu. Pour paraphraser la dame à la voix synthétique, qui annonce le motif d’un retard dans un Inter City reliant Genève à Zurich, « un coronavirus en est la cause ! »

Dans cette grisaille ambiante, Line, chaudement vêtue, se hâte de rentrer chez elle. En passant devant les fenêtres de la cuisine du rez-de-chaussée, elle s’arrête et éclate de rire en voyant œuvrer le cuisinier. C’est Luigi.
Line ajuste son masque chirurgical et entre dans la cuisine. Elle reste sur le pas de porte.
- Salut Luigi. Pourquoi tu as une cuillère dans la bouche ?
Le cuisinier à le dos tourné. Il grommelle une réponse que Line ne comprend pas. Le bruit du couteau qui coupe finement des légumes sur une planche en bois a des airs jazzy. 
- J’ai vu dans un épisode du journal filmé de Marie Roland, un gars qui faisait ça en coupant des oignons. Il dit que les particules se concentrent dans le creux de la cuillère. Un moyen pour éviter de pleurer.
- Et ça fonctionne ce truc, demanda Line hilare ?
- Sur lui, oui dit Luigi en se retournant.
Une larme coule le long de sa joue !


P.-S. Ce texte se lit en noir et blanc, grisaille oblige, et en buvant un espresso.
L'épisode du journal filmé de Marie Roland c'est ICI

Posté par jeanjacques1957 à 09:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 novembre 2020

Un automne masqué - Nuit 3/16 - Inventaire à la Prévert ...

En attente, 26 courriels, 1 notification YT, un message sur Telegram, 12 notifications Twitter, 1 Snap, 1 appel manqué, 1 texto ...
Pendant que ces alertes tentaient de me tirer de la vie réelle, je faisais une randonnée dans la vallée de Conches, de Münster à Oberwald et retour.
Ce 29 novembre est le premier dimanche de l'Avent.

EDD57D8A-9DF4-4CF2-B2BD-01D46EA15B57

C0879239-6001-4221-A714-4D01038764C4

Posté par jeanjacques1957 à 23:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 novembre 2020

Un automne masqué - Nuit 2/16 - Fruits de saison

Nature morte aux grenades
(pommes, mandarine, figues de barbarie, kaki, une mini chataigne et une pile de granades) 

8B81A741-5C53-4507-8509-40CC94D20FB5

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 novembre 2020

Un automne masqué - Nuit 1/16 - Vendredi noir ...

Allô, allô, oui je prends la voiture et tu prends le train de neuf minutes à Berne pour récupérer le sac de tomates bio et je te souhaite une bonne soirée, bisous.

Le vendredi noir s'invite dans l'horaire virtuel des CFF, envahi les rues de la Ville fédérale ...
Cette année, c'est un vendredi masqué ...
Le brouillard était aussi de la partie. Il faisait cru à Berne !

Dans un vidéogramme, j'ai évoqué de manière humoristique le fameux vendredi noir. C'était en automne 2018, c'est ICI.

270DAE50-9F3A-43EE-AD53-F8D59625F8D6

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,