29 janvier 2018

La crue

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style.Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)
jorge santos-love-letters-submission

Sur ce que vous inspire la toile de Jorge Santos, peintre surréaliste américain, vous voudrez bien placer les dix mots suivants dans votre texte en les soulignant ou surlignant. pour mieux les repérer.

pourriture

dilettante

carpaccio

ecchymoses

roulage

tenture

équivoque

pourchasser

s'abstiendra

P.-S. Lakévio avait oublié le 10e mot dans son sac à malices. Elle nous l'a donc tramsmis par télex. Il s'agit de: saumâtre.

   

A Paris, la Seine grossie par des pluies inédites, en cette fin du mois de janvier 2018, a une couleur SAUMÂTRE. Les touristes traînent du côté des quais dans l’espoir de voir un débordement. Les CRS veillent, prêt à POURCHASSER la moindre goutte d’eau dépassant le niveau de 6 mètres. Le directeur du musée du Louvre regarde, en DILLETANTE de la science météorologique, le fleuve qui tente d’assassiner, par noyade, le Zouave du pont de l’Alma.

Dans la salle 123 Bis, sous le regard du gardien chef, des petits rats de l’opéra terminent le ROULAGE d’une TENTURE.
 C’est une tapisserie inachevée, tissée par Pénélope (Πηνελόπεια), la fille D’Icarios, l’épouse d’Ulysse. Télémaque, leur fils, traîne souvent dans les salles du Louvre, des écouteurs collés aux oreilles. Il écoute toujours la même musique, un LP numérisé, « American Garage » de Pat Metheny Group, gravé en 1979 et commercialisé en 1980 sous le label ECM Records
. C’est une musique aux nombreuses influences, un vaste delta de jazz, folk, rock, musique country et world music. La copie, pillée sur Le Tube, a des enchaînements douteux entre les morceaux. C'est un leurre pour tromper les algorithmes avides de droits d'auteur.

Le jeune homme, à la démarche féline, lorgne du côté de la salle 123 Bis. Les petits rats, qui font des arabesques dans la salle, leur travail achevé, rappellent à l’adolescent que le printemps, temps de la montée de la sève, est proche.
Une rumeur court sur la toile virtuelle, Pénélope serait la mère de Pan. Elle aurait, selon une vidéo un peu scabreuse, qui circule sous le manteau, couché avec Apollon. Un teste ADN a dissipé l’ÉQUIVOQUE, la guerre de Troie a bien eu lieu. Ulysse S’ABSTIENDRA de commenter l’affaire, il s’est contenté de poster sur son compte IG une photo de son déjeuner. On y voit un CARPACCIO d’ananas et une bouteille d’un gros rouge qui tache.

Les danseurs étoiles du Bolchoï transporteront la tapisserie, roulée, par des petits rats de l’opéra, en forme de boudin noir, dans les combles du musée. Elle y sera à l’abri de la POURRITURE due à l’humidité générée par un surpeuplement de gouttes d’eau dans la Seine.


Le catalogue général du musée du Louvre est une mine de renseignements complété d’une riche iconographie. La page 3647 est consacrée à la tapisserie tissée par Pénélope. L’artiste est actuellement écrouée à la Prison de la Santé, à Paris, pour une sombre histoire d’inceste. Elle aurait couché avec Pan, son fils supposé. Des faits prescrits, selon son avocat, puisqu’ils datent de l’époque de la guerre de Troie. L’arrachage de la photographie représentant la tapisserie, par un SDF ne pouvant s’offrir le catalogue, a également emporté une grande partie de l’analyse et de la description de la tenture. On peut tout de même lire qu’on distingue une femme couchée sur une table. Elle est couverte d’ECCHYMOSES et porte une robe bleue. Un homme en marcel blanc, les yeux empreints d’une certaine folie,
 regarde dans le vague. Une porte entrouverte laisse entendre le grondement d’un fleuve prêt à bondir hors de son lit. Un chien assiste à la scène. Il détient la clé de ce tableau énigmatique. Ulysse a violemment battu sa femme Pénélope.

Une chaîne de télévision d’utilité publique, organisera, dans le cadre d’une émission spéciale, ce lundi soir, un débat en direct, sur la violence conjugale dans les tableaux surréalistes.

 

Pat Metheny Group - American Garage (1979) [FULL ALBUM]

 

Posté par jeanjacques1957 à 09:35 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,


28 janvier 2018

Lignières

P_20180128_143452

P_20180128_143513

P_20180128_143619

Ci-dessus, le jardin de Lignières, lors d'une éclaircie
Ci-dessous, le village de Lignières, lors de la même éclaircie

 

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

25 janvier 2018

Fruits de saison

De haut en bas, de gauche à droite:

Orange "Moro", Espagne
Pomme "Ecolette", variété légèrement acidulée, Suisse
Kaki, Italie
Grenade, Espagne
Pomme "Gala", Suisse
Mandarine, Espagne
Orange "Blonde", Espagne

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 janvier 2018

Le Conseil fédéral 2018

Photo du Conseil fédéral 2018
Le Conseil fédéral 2018 in corpore (de gauche à droite): le conseiller fédéral Guy Parmelin, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, le conseiller fédéral Ueli Maurer (vice-président), le président de la Confédération Alain Berset, la conseillère fédérale Doris Leuthard, le conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann, le conseiller fédéral Ignazio Cassis, le chancelier de la Confédération Walter Thurnherr.
Crédit photo : « Chancellerie fédérale suisse »

Télécharger la version animée (GIF, 7 MB, 27.12.2017)

La version animée est moyenne! La photo de 2017, en noir et blanc reste ma préférée (ICI)

En 1993... Ca semble un peu rétro...
Photo du Conseil fédéral 1993
Le Conseil fédéral 1993 in corpore (de gauche à droite): le chancelier de la Confédération François Couchepin, le conseiller fédéral Kaspar Villiger, le conseiller fédéral Arnold Koller, le conseiller fédéral Otto Stich, le président de la Confédération Adolf Ogi, le conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz, le conseiller fédéral Flavio Cotti, la conseillère fédérale Ruth Dreifuss

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

23 janvier 2018

Et si le soleil ne revenait pas...

Ce matin, 08:00: https://www.youtube.com/watch?v=_sJYrReI3h8


Zizi Jeanmaire - Paris


Vers 10:30, lecture de la presse, en buvant un cappuccino, à l'Adriano's bar. Les catastrophes naturelles occupent les pages centrales des journaux. Zermatt et d'autres stations sont coupées du monde. Plusieurs rivières débordent.
Trump débarquera à Davos, a confirmé la Maison Blanche ce soir. Un compromis ayant mis fin au "shutdown", Donald pourra quitter Washington. Davos est coupé du monde, pour raisons... de Forum économique.
                                 
L'après-midi, le soleil était présent... 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 janvier 2018

Paris...

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style.Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)

La consigne dit: "Texte libre".

paris annees 50
Cette semaine, c'est une photographie de Paris, que nous propose Lakevio. Une photo magnifique, un très beau noir et blanc. Les branches des arbres font des signes, ils miment l'hiver. Une mère tire son enfant vers la station de métro que l'on devine au loin. Le boulevard est inondé de soleil. Un mystérieux personnage vêtu d'un imperméable et d'un chapeau, semble échappé d'un roman de Simenon. La datation par le radiocarbone, le célèbre carbone 14, dit que la photographie à été prise vraisemblablement vers le milieu du siècle passé. Les voitures sont nombreuses et ne sont pas dessinées comme en 2018. Ce doit être la période du Tabou.
« Très vite, le Tabou est devenu un centre de folie organisée. Disons-le tout de suite, aucun des clubs qui suivirent n'a pu recréer cette atmosphère incroyable, et le Tabou lui-même, hélas ! ne la conserva pas très longtemps, c'était d'ailleurs impossible. » Dixit Boris Vian.



Paris


Sept heures. Octobre.

Brume matinale. La Seine.
Gare de Lyon. Débarquement.
Une tour. Eiffel.
Un arc. Triomphe.
Trois âmes déambulent dans les rues.
Une feuille jaunie s'écrase sur le sol.
Un sourire.
Café-tabac, heure de lecture.
France-Soir. Le Monde Diplomatique.
Quelques cartes postales lancées à travers l'univers.
Il fait bon.
Les grands boulevards, Haussmann, Poissonnières, Capucines.
Nocturne. Saint-Germain-des-Prés. Lumières.
Musique.
Ô Paris.
Trois âmes frôlent les murs, inquiètes, en regagnant leur hôtel.
Nuit. Silence.
Aube naissante, klaxons de voiture.
Bruits matinaux.
Les trois âmes repartent à l'assaut de la vie parisienne.
Métro. Couloirs. Escaliers. Fatigue.
Quelques moments de bonheur.
Rires. Plaisanteries. Cinéma.
Stations de métro.
Huit heures. Soir.
Les trois âmes se serrent la main et s'éloignent chacune dans une direction.
Balard. Créteil.
Un dernier signe depuis le quai.
Le métro démarre, la ville se referme sur les âmes.
Au loin un violon déchire la nuit.
Le rêve s'estompe, la réalité reprend ses droits.

Paris, le 5 octobre 1979


Extraites de mon journal, ces notes racontent un court séjour passé dans la capitale française aux portes des années 1980. J'avais emmené deux collègues de travail, Johanna et Hugo. Ils arrivaient d'un petit village des Grisons et la Ville lumière était, pour eux, un perpétuel émerveillement. Ils n'avaient jamais visité de musées et l'exposition Paris-Moscou au Centre Georges Pompidou les avait fasciné.

                                                         Paris-Moscou

Posté par jeanjacques1957 à 09:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 janvier 2018

Paris Sera Toujours Paris

Maurice Chevalier - Paris Sera Toujours Paris

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 janvier 2018

Trouble dans les andains

"Trouble dans les andains", de Boris Vian, pourrait servir de titre pour les péripéties technologiques de la semaine. Il y a un certain froid entre la plate-forme qui abrite www.jeanjacques666.eu et moi... Difficultés de poster, d'éditer des photographies, de consulter, de commenter... En résumé, on se fait la gueule! J'ai passé la semaine à bouder. Na!
Les promesses de jours meilleurs ne sont que des paroles...

Dalida, Alain Delon - Paroles, paroles

 

Constantin Rossi, dit Tino Rossi, est un chanteur et acteur français, né le 29 avril 1907 à Ajaccio et mort le 26 septembre 1983 à Neuilly-sur-Seine.
Sa chanson Petit Papa Noël, sortie en 1946, demeure la chanson la plus vendue de l'histoire en France.

Tino Rossi - Le chant du gardian



Sir Noël Peirce Coward est un dramaturge britannique, né à Teddington (Middlesex) le 16 décembre 1899 et mort à Port Maria (Jamaïque) le 26 mars 1973. Célèbre pour son esprit, son élégance et son originalité, il fut également scénariste, acteur, chanteur, compositeur, réalisateur et producteur.

A Room With A View - Noel Coward

 

Harry Nilsson est un chanteur, compositeur, acteur et scénariste américain né le 15 juin 1941 à New York et mort le 15 janvier 1994 à Agoura Hills.

Harry Nilsson - Jump into the Fire (audio)


Samedi soir, c'est jazz...
Les chats du quartier sont partis, en "BlaBlaCar*", pour Lignières, le village des vacances de mon enfance. Ils sont arrivés sous des chutes de neige, transformées en cours de soirée en un déluge de pluie.
Ils participent à une rat partie. Ça chauffe dans la grange d'une ferme située au bout du village. Le café coule à flot. La musique est jazzy et le foin, roulé en cigarette, donne des vertiges dans le cerveau des félins. Des éléphants roses traversent la grange, un ange passe et disparaît par une lucarne. Dans un coin, une chatte, indifférente au chaos ambiant, lit "Trouble dans les andains", un conte policier de Boris Vian. Une paire d'écouteurs collé à ses oreilles diffuse du jazz manouche. Il est presque minuit et, sauf intervention des forces de l'ordre, la folie durera jusqu'au petit matin...

*Wikipédia dit: BlaBlaCar est une communauté de covoiturage longue distance. Conçu en décembre 2003 par Frédéric Mazzella et fondé en 2006, BlaBlaCar relie les conducteurs et les passagers désireux de voyager ensemble entre les villes et de partager le coût du voyage. BlaBlaCar compte plus de 600 employés et plus de 35 millions de membres dans 22 pays.

Tiger Rag

Artist: Stephane Grappelli
Artist: Django Reinhardt
Ensemble: France Hot Club Quintet
Composer: Henry Ragas
Composer: Larry Shields
Composer: Eddie Edwards
Composer: Larry Sbarbaro
Composer: Nick LaRocca

Wes Montgomery
Description de cette image, également commentée ci-après
John Leslie “Wes” Montgomery (né à Indianapolis le 6 mars 1923 - mort à Indianapolis le 15 juin 1968) est un guitariste de jazz américain.

Il est généralement considéré comme un des guitaristes de jazz majeurs, arrivant avec Django Reinhardt et Charlie Christian et influençant de nombreux guitaristes de jazz comme George Benson, Kenny Burrell, Royce Campbell, Grant Green, Steve Howe, Russell Malone, Pat Martino, Pat Metheny, Lee Ritenour, Joe Diorio, David Becker, Randy Napoleon, et Emily Remler.

Road Song

Greensleeves

Scarborough Fair (Canticle)

I'll Be Back

19 janvier 2018

21.01.15

                      Autoportrait pour main gauche et demi-citron
                                                   
C'était le 21 janvier 2015, je faisais la vaisselle, le soir, avant les émissions de télévision en première partie de soirée, ou les émissions littéraires diffusées à la T.S.F. Les mains gantées de caoutchouc jaune, une idée s'est présentée à mon esprit. Toc, toc! Qui est là? Une idée...
J'ai revisité le selphie. J'aime cette photographie en blanc et jaune, prise avec mon smartphone. En 2015, son titre était "Selfie", En 2017, c'est devenu, "Égoportrait" et en 2018 le titre définitif est: "Autoportrait"...

 

 

ZAZ - Paris sera toujours Paris (Clip officiel)

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 janvier 2018

Les boeufs

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)

Devoir :
1) Commencez impérativement votre texte par la phrase suivante : "Alors, tu vas vraiment faire ça ?" (emprunt à Nathalie, qui retourne en Enfance.)
2) Terminez impérativement votre texte par la phrase suivante : "Je ne veux pas mécontenter ces messieurs dont les articles sont si utiles." (emprunt à Paul, le petit ami.)
Entre les deux, casez ce que vous voulez !

Tableau de Bertha Wegmann 

"-Alors, tu vas vraiment faire ça?", deux actrices, buvant un thé, dans un coin du studio 4, transformé en atelier de peinture, répétaient leur scène. Filmée à la sauvette, balancée sur Le Tube, la scène faisait le buzz. Elle passait en boucle sur l'écran du téléphone portable, installé sur le grille pain. L'endroit était idéal pour servir de chronographe lors de la cuisson d'une dinde farcie ou de patates douces et l'écoute de la France Inter, souvent, de la Radio Suisse romande, parfois. Il fallait juste déplacer l'appareil téléphonique quand l'envie d'une tranche de pain à l'engrain ou petit épeautre grillée se faisait pressante. Les carreaux de la fenêtre de la cuisine, ceux situés devant l'évier, étaient couverts, côté extérieur, de gouttes de pluie. La dame de la météo n'avait pas menti. Dès la nuit venue, la pluie s'était mise à tomber.
La cuisine était déserte. La cafetière italienne bouillait, prête à produire un café d'excellente qualité. Un calepin de moleskine et une plume abandonnés sur la table, attendaient l'inspiration. Un dérèglement modifia la chaîne, sur Le Tube, et Armand Mestral chantant la chanson des blés d'or, se fit entendre. Une chanson nostalgique des campagnes d'antan. Le poète Gustave Roud parlait de campagnes perdues. Les boeufs, tirant la charrue, se regardent au musée. A Orsay, on peut admirer un tableau magnifique, "Labourage nivernais, dit aussi Le sombrage" peint en 1849 par Rosa Bonheur (1822-1899). Un tableau imposant de 1,34 m de haut et de 2,6 m de long. Un tableau qui montre la rudesse du labour. Faire avancer un équipage de six boeufs en cadence, puis opérer un demi tour, c'est autre chose que de faire youtubeur...
Le téléphone grésilla, arrêtant net, musique, ténor et description d'un tableau.
"-Pronto."
"-Tu vas participer ou pas?"
"-Je ne veux pas mécontenter ces messieurs dont les articles sont si utiles." 

La chanson des blés d'or (ICI)
Labourage nivernais (ICI)

Posté par jeanjacques1957 à 21:51 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :