08 novembre 2016

VENTA MAZARRÓN 2013

VENTA MAZARRÓN

2013 / TEMPRANILLO 
VINO DE LA TIERRA DE CASTILLA Y LEON
Certificación de Origen
Product of Spain
Embotellado por: VIÑAS DEL CENIT, S.L.
Villanueva de Campeàn Zamora. España. R.E.8320/ZA 00
750 ML                       15% VOL ALC.
Vin qui accompagne agréablement les soupers de soir d'automne.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07 novembre 2016

Brouillon - à mettre net

Le viel Ueli rentrait de promenade. Il regagnait son coin de rue. Aujourd'hui, il n'avait pas effectué son trajet habituel. Personne ne l'avait vu au Colonial. Sa table, près de la porte d'entrée est restée vide. Il avait marché au hasard en marmonnant sans cesse: "500.000, 500.000, c'est trop"

Le viel Ueli aimait son coin de rue. Il ressemble, disait-il dire à un tableau de Spencer Gore, "Cambrian Street" peint en 1913. Il précisait à ses interlocuteurs: "surtout en automne".
Il avait accroché une copie de ce tableau dans son salon. 
Il ne remarqua pas que son coin de rue était, ce lundi de fin d'après-midi, si proche des couleurs de son oeuvre préférée.
Il grommelait en secouant la tête: 500.000, 500.000...
Le vieil Ueli habitait ce coin de rue depuis qu'il avait pris la retraite.
Le fils de son voisin lui avait appris les ficelles de l'ordinateur. Il avait rapidement assimilé les méandres informatiques. Le soir, il allumait ce qu'il appelait "sa machine à écrire" et racontait sa journée ou des souvenirs. 
Ce matin tout avait basculé. Le fils du voisin avait débarqué chez lui, toit excité. Celui que le vieil Ueli appelait affectueusement "Le Freluquet" lui appris que son blog: Un retraité prend la plume, faisait le buzz sur la toile. 
Tu as 500.000 visiteurs par mois, lui souffla le freluquet.
Cette nouvelle bouleversa le viel Ueli. Il pensa que son coin de rue restait conforme à la peinture de Spencer, rien n'avait changé depuis 1913, ou si peu. En revanche , à l'intérieur, ça bouillonnait. On vivait virtuellement.
Le vieil Ueli se gratta la tête. Sa chronique volait bas. 500.000 visiteurs par mois! Quelle foutaise. Il avait une lectrice fidèle. Elle laissait un commentaire au bas de chacun de ses article en signant de deux lettres HB.
Il hésita une fraction de seconde puis il fit in clic sur OK. Il venait de se servir de la fonction: "Supprimer ce blog". Ce fut rapide et définitif. Il respira et se senti libre et léger... 
Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

 

Posté par jeanjacques1957 à 23:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

06 novembre 2016

Les Rochers de Tablettes

Balade depuis Le col de La Tourne (1130m) aux Rochers de Tablette (1288m).  Il faut une vingtaine de minutes pour atteindre ce lieu-dit. C'est un point de vue réputé dans les Montagnes neuchâteloises. Le sentier passe dans les pâturages avant de s'enfoncer dans la forêt.   Une forêt composée de hêtres et de sapins.

Aujourd'hui, le décor était grandiose. "Une crachée" de neige, comme on dit par ici, est tombée cette nuit. Les hêtres dont dépouillés. 
Le panorama, qui sétend du Mont Blanc au Säntis, avec le chapelet des Alpes bernoises était invisible. Un brouillard, assez dense,  jouait à cache-cache avec le paysage.
Encore un beau dimanche.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 novembre 2016

Aragonia 2011

Aragonia

Selección Especial
2011 GARNACHA
Product of Spain
Embotellado por Bodegas Aragonesas S.A
Fuendejalón - España - R.E.50.41980
Product of Spain
CAMPO DE BORJA
Denominación de origen
Garnacha
750 ML.                    14,5 VOL
Excellent vin pour les soupers les soirs de froid et de brouillard...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 novembre 2016

Soirée de novembre

Coucher de soleil avec croissant de lune...

SOUPER

Salade composée de mâche, concombre, diverses variétés de carottes, radis, avocats, racine de curcuma râpée, piment vert finement coupé

Gnoggi avec une sauce tomate bien relevée

Saucisses grillées

Gratin d'aubergines

Chataîgne grillées

Un castagnaccio maison pour le dessert

Eau de Volvic

Vin aragonais

café

MUSIQUE

Mozart, Mozart, Mozart

Pendant ce temps, les chats du voisinage, avec assurance, partent à la chasse... 

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


31 octobre 2016

La brisolée

LUNDI
Prendre la clef des champs et quitter le monde urbain pour se plonger dans l'atmosphère de l'automne à Arolla, en Valais. Les fous de lumière prennent des teintes jaunâtres qui irradient le paysage. C'est grandiose.
Les restaurants de la plaine du Rhône annoncent en grandes lettres "Brisolée". Cette tradition culinaire automnale du Bas Valais est peu connue ailleurs...
De retour à la nuit tombée dans la ville fédérale, on tombe sur les voisins du rez-de-chaussée et du 1er étage qui mangent un risotto d'Halloween devant la maison...

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 octobre 2016

Heure Divers... C'est l'hiver

DIMANCHE

A trois heures, il était deux heures...
Il a fallut retenir la grande aiguille de l'horloge pendant une heure. Un travail assommant...   
Le soleil est venu pour la journée...
Courir dans les feuilles mortes comme des enfants. Cela ne plaisait pas aux adultes de voir un pré-vieux mettre en désordre les tas de feuilles bien rangés le long des murs. Les bernois détestent voir des feuilles mortes qui trainent. Moi, j'adore...   
Faire un égoportrait de veille de la nuit de la grande citrouille... Le soleil qui, par fatigue ou par paresse, zone à basse altitude, transforme nos ombres en géant!
Les avions passent et repassent au-dessus de la Ville fédérale, et le fer à dissout, et le fer à dix sous c'est pas cher..! (Hips) Comprenne qui pourra...
Les Alpes avaient fière allure...
Le Palais fédéral regarde l'Aar couler 
Le soleil se couche tôt quand les montres suisses sont en mode hiver...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 octobre 2016

Dernier samedi d'octobre

journée superbe... Le brouilard s'est retiré vers 10H00. La ville fédérale, débarrassée de cette couverture grise et humide, a pris des allures de fête.

RECETTE POUR "UNE JOURNÉE SOMPTUEUSE D'AUTOMNE"

Faire 5 photos de Köniz, ajouter 4 clichés de Berne, un paysage pris depuis Grosshöschtetten et diluer le tout dans un coucher de soleil croqué à Berne...

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 octobre 2016

Elay

L'automne est très beau dans la commune de Elay. C'est une commune germanophone du Jura bernois. Une vallée en cul de sac, accessible par un col, où serpente, entre les fermes, une route improbable. Une septantaine  de personnes habitent dans cet endroit magique...

Posté par jeanjacques1957 à 22:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 octobre 2016

Caravane

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style.Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)

marion tivital 89

Oeuvre de Marion Tivital

Une ombre passa sur le sol aride. Un vaisseau se posa lentement sur le sol de gravier. Quelques rares végétaux poussaient au milieu du pierrier.
-J'envoie un rapport d'atterrissage? Demanda Tom.
-Pour la forme, répondit en soupirant Neil.
Le vaisseau était une vénérable machine âgée de plus de vingt ans. Les avaries ne se comptaient plus. Les réparations devenaient de plus en plus ardues, faute d'assistance technique et par manque de pièces détachées.
Partis pour une mission de cartographie dans une région située à quatre années lumière de la Terre,
Tom et Neil avaient perdu le contact avec l'orange bleue depuis plusieurs mois. Ils erraient dans l'espace à la recherche de nourriture. Un robot domestique, Triple X, les accompagnait.
L'endroit où ils venaient de se poser semblait habiter.
Sans un mot, l'équipage se prépara pour quitter le véhicule.
- Oxygène 9/10...Sortie possible. Égrena triple X.
Le trio passa le sas d'entrée et marcha lentement en direction d'une caravane. Du linge séchait sur une corde soutenue par trois piquets. Les habits jaunes, blancs ou bleus égayaient le décor grisâtre.
Une silhouette sorti de la maisonnette à roulettes. Elle fit un salut de la main.
-On ne tire que sur mon ordre lança Neil.
-Hello, on m'appelle Jean de la Lune.
Un éclair illumina, une fraction de seconde le décor.
--J'ai dit, On ne tire que sur mon ordre hurla le commandant.
Il ne restait de la silhouette qu'un jpetit harmonica gisant sur le sol.
Un second éclair désagrégea Neil. Tom compris que Triple X ne répondait plus aux ordres. Il couru en zigzaguant, mais il n'échappa pas au troisième éclair.
Une ombre passa sur le sol aride. Le vaisseau s'éloignait lentement, piloté par Triple X.
Une musique s'échappait de la caravane. Un petit transistor, posé sur le lit laissait entendre Mozart. Au-dessus du lit, qui occupait la moitié de l'espace, un tableau était accroché. Cette peinture était devenue mythique lors de sa disparition, il y a plusieurs siècles. On y voit une jeune femme léchant une vitrine. Elle est vêtue de blanc et regarde des bijoux savamment disposé dans la vitrine d'un joaillier. A l'arrière plan, l'esquisse d'une voiture, moyen de transport à l'époque.
Un chaton déboula de dessous la caravane en poursuivant un papillon. Il poussa un miaulement puis le silence s'installa...
Une odeur de café flottait autour de la caravane.

Posté par jeanjacques1957 à 17:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,