09 janvier 2016

Coucher de soleil d'un samedi de janvier

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


06 janvier 2016

Les Rois

Chansons historiques de France 291 : la Marche des Rois, 18e siècle

(Ci-dessous, le texte qui accompagne cette vidéo sur Youtube)
L'auteur des paroles n'est autre que Joseph Domergue, curé doyen d'Aramon de 1691 à 1728, mort à Avignon en 1729. Elle a été publiée pour la première fois en 1743 dans un recueil de noëls provençaux de Saboly. La musique empruntée à la marche de turenne, est attribuée à Lully.
voir : http://www.zictrad.free.fr/Provence/C...
voir également  la marche de Turenne "chansons historiques de France 266"

interprétation : Jean François Alexandre, album "Noel en famille"

version la plus récente

De bon matin, j'ai rencontré le train
De trois grands Rois qui allaient en voyage
De bon matin, j'ai rencontré le train
De trois grands Rois dessus le grand chemin.

Venaient d'abord Des gardes du corps,
Des gens armés avec trente petits pages,
Venaient d'abord Des gardes du corps,
Des gens armés dessus leurs justaucorps.

Puis sur un char doré de toutes parts,
On voit trois Rois modestes comme des anges,
Puis sur un char doré de toutes parts,
Trois Rois debout parmi les étendards.

L'étoile luit Et les Rois conduit
Par longs chemins devant une pauvre étable,
L'étoile luit Et les Rois conduit
Par longs chemins devant l'humble réduit.

Au Fils de Dieu qui naquit en ce lieu
Ils viennent tous présenter leurs hommages,
Au Fils de Dieu qui naquit en ce lieu
Ils viennent tous présenter leurs doux vœux.

De beaux présents, or, myrrhe et encens,
Ils vont offrir au maître tant aimable,
De beaux présents, or, myrrhe et encens,
Ils vont offrir au bienheureux enfant

version ancienne

Trois grands rois,
Modestes tous les trois,
brillaient chacun comme un soleil splendide;
Trois grands rois,
Modestes tous les trois,
Étincelaient sur leurs blancs palefrois.
Le plus savant
Chevauchait devant,
Mais, chaque nuit, une étoile d'or les guide;
Le plus savant
Chevauchait devant;
J'ai vu flotter sa longue barbe au vent.

M'approchant,
Je pus entendre un chant
Que, seul, chantait un page à la voix fraîche
M'approchant,
Je pus entendre un chant;
Ah! qu'il était gracieux et touchant!
Où vont les trois
Magnifiques rois ?
Voir un enfant qui naîtra dans une crèche, Où vont les trois
Magnifiques rois ?
Fêter celui qui doit mourir en croix.

La galette des Rois, est vendue dans les boulangeries, les grandes surface et même dans le hall de la gare de la Ville fédérale


Le 6 janvier est une fête attendue par les enfants en Espagne. Les Rois mages arrivent dans les villes dans de grandes parades. C'est la journée de la distribution des cadeaux.

Dernières impressions des fêtes....



L'inamovible décor de la gare qui, de fin novembre à début janvier, veille sur lr flot des voyageurs. La gare est aussi un concentré de boutiques, magasins, coiffeurs, pharmacies, restaurants et autres...
Quelques revues à la couverture surannées traînent dans les présentoires d'un "kiosque à journeaux" 

Demain, les milliers d'ampoules qui décorent façades et rues s'éteindront

Combien ce petit chien dans la vitrine... 

Rencontre du 6 janvier 1969 à Paris entre Léo Ferré, Jacques Brel et Georges Brassens

 

Posté par jeanjacques1957 à 18:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 janvier 2016

Mozart

Un instant de grâce

"Popoli di Tessaglia...Io non chiedo"
Un récitatif et aria pour soprano et orchestre de Wolfgang Amadeus Mozart

Natalie Dessay: "Popoli di Tessaglia...Io non chiedo" (Mozart)



Popoli di   Tessaglia!

Ah, mai più   giusto fu il vostro pianto;

a voi non men che   a questi

innocenti   fanciulli Admeto è padre.

Io perdo   [l'amato]1 sposo, e voi l'amato re.

La nostra sola speranza, il nostro amor,

c'invola questo   [fato]2 crudel.

[Non so che]3 prima in sì   grave sciagura

a compianger   m'appigli

del regno, di me   stessa, o de' miei figli.

La pietà degli   Dei sola

ci resta a   implorare, [a ottener]4.

[Vedrò]5 compagna alle   vostre preghiere,

Ai vostri   sacrifìzi avanti all'ara

una misera madre,   due bambini infelici,

tutto un popolo in pianto presenterò così.

Forse con questo   spettacolo funesto,

in cui dolente   gli affetti,

i voti suoi   dichiara un regno,

placato alfin   sarà del ciel lo sdegno.

 

Io non chiedo,   eterni Dei,

tutto il ciel per   me sereno,

ma il mio duol   consoli almeno

qualche raggio di   pietà.

Non comprende i   mali miei,

né il terror, che   m'empie il petto,

chi di moglie il   vivo affetto,

chi di madre il   cor non ha

 

 

 

 

Peuples de Thessalie !

 

Peuples de   Thessalie !

Ah, jamais plus   justes ne furent vos larmes ;

pour vous non   moins que pour ces

enfants innocents   Admète est un père.

Je perds l'époux   aimé, et vous le roi aimé.

Notre seul   espoir, notre amour,

est enlevé par ce   sort cruel.

Je ne sais dans   un désastre si grand pour qui d'abord

je dois   m'apitoyer

sur le royaume,   sur moi-même, ou mes fils.

La pitié des   Dieux seule

reste à implorer,   à obtenir.

Je vous   accompagnerai dans vos prières,

dans vos   sacrifices, devant l'autel,

une pauvre mère,   deux enfants malheureux,

tout un peuple en   pleurs, je présenterai.

Peut-être que ce   triste spectacle

Dans lequel, dans   l'affliction, l'affection

et les vœux d'un   royaume sont présentés,

Apaisera enfin la   colère du ciel.

 

Je ne demande   pas, dieux éternels,

tout un ciel   serein pour moi,

Mais que ma   douleur soit au moins apaisée

de quelque rayon   de pitié.

Il ne comprend   pas mes maux

ni la terreur qui   emplit mon cœur,

Celui qui n'a pas   le vif sentiment de l'épouse

Ni le cœur de la   mère.

Posté par jeanjacques1957 à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 janvier 2016

Cuvée du Renouveau

DOMAINE DE TREILLE
Cuvée du Renouveau
2011
AOC Limoux
ÉLEVÉ EN FÛT DE CHÊNE
Pascal Eyt-Dessus, Propriétaire récoltant
Domaine de Treille, 11250 St Hilaire, France
Assemblage: 50% Merlot, 30% Cabernet, 20% Syrah

Posté par jeanjacques1957 à 23:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 janvier 2016

Gurten

Premier dimanche de 2016, balade au Gurten
La corde à neige, qui permet aux bambins de remonter une légère déclivité en se faisant tracter sans déchausser leur ski, semble bien seule et abandonnée dans le décor sans neige. C'est en revanche le train miniature qui fait le bonheur des petits et parfois d'adultes qui accompagnent les très jeunes sur les minuscules wagons circulant sur un circuit sinueux. De puissantes locomotives tirent les convois.
Un rideau de nuages interdisait la vue sur les Alpes...

La version 2016 de "Auf Ferienreisen", polka rapide de Joseoph Strauss, concert de Nouvel an 2016, Vienne, direction: Mariss Jansons. (Version 1964)
(Cette version 2016 ne va pas être longtemps visible.... Des questions de droits vont sans doute  compromettre la vision de cet extrait vivifiant du concert de Nouvel an 2016 assez rapidement!)

2016 Vienna New Year's Concert - Wiener Sängerknaben - Auf Ferienreisen

Posté par jeanjacques1957 à 22:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


02 janvier 2016

Choses vues le premier jour de l'an neuf, dans la capitale...

Berne, le 1er janvier 2016
Le jasmin d'hiver et la viorne parfumée fleurissent avec un peu d'avance... Le 1er janvier, le soleil a fait une courte séance de bronzage! La Ville fédérale est bien gardée, l'agent 007 s'affiche sur la façade de l'ancien théatre de la capitale. Au détour d'une rue, à quelques encablures de l'ambassade de la Bulgarie, on peut voir sur le toit d'un immeuble un éléphant qui déambule...

 

Posté par jeanjacques1957 à 23:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 janvier 2016

Vienne


Un extrait du concert de Nouvel An 1964 à Vienne, le Wiener Philharmoniker est dirigé par Willi Boskovsky. D'une main il tient son violon et de l'autre il dirige l'orchestre avec son archet. La pièce joué est de Josef Strauß - Auf Ferienreisen (polka schnell op.135). Un document intéressant. 52 ans plus tard, les orchestres sont devenus mécaniques,  tout est convenu...

 


Josef Strauß - Auf Ferienreisen (polka schnell op.135)

 

Posté par jeanjacques1957 à 00:01 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 décembre 2015


Dans les pays germanique, le 31 décembre on souhaite un "Einen guten Rutsch in das neue Jahr", en dialecte bernois "Gute Rutsch". On pourrait traduire par "bonne glissade vers la nouvelle année". On entend des "Gute Rutsch" partout en ville...
(ICI) ou (ICI)

 

Posté par jeanjacques1957 à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

29 décembre 2015

Pendant que la Terre tourne, comme une toupie, dans l'espace...

Neuchâtel vers 16H15










Article extrait du quotidien "Le Temps" du 27 octobre 2015:
Le Temps 27 oct



Une musique nostalgique, magique, belle, un rêve... Une promenade dans une miriade de souvenirs...

Schubert: Trio pour piano en Mi bémol majeur, Op. 100

 

 Un extrait de ce trio de Schubert fait partie de la bande sonore du film "Barry Lyndon" de Stanley Kubrick. Un film aux images époustouflantes. John Alcott a obtenu l'Oscar de la meilleure photographie en 1976 pour ce travail remarquable.

Barry Lyndon, Trio op 100 (Schubert)


Dans une lettre de voeux de Noël, mon vieil ami A* a glissé une reproduction de "La tempesta" du peintre italien Giorgione (1477 - 1510) commentée par Eric Fuchs.

                                                                      La Tempesta

Ce tableau, peint vers 1500, fait couler de l'encre depuis plusieurs siècles. Quelle est sa signification? Les historiens de l'art sont divisés et les hypothèses nombreuses. Eric Fuchs évoque la villes de Jérusalem au loin, Joseph observant Marie qui nourrit son enfant. Il parle de l'orage qui s'abat sur la ville comme un symbole des relations humaines. Son long développement sur sa vision théologique du tableau s'achêve ainsi: "Comme tous les chefs-d'oeuvre, celui-ci ne se laisse pas enfermer dans une seules interprétation, il en suscite de multiple. Peut-être son énigme  évoquera-t-elle pour vous d'autres mystères."
Une page est consacrée a l'analyse du tableau, avec une illustration, dans "L'histoire de l'art" de E. H. Gombrich.
Le tableau est à la Galleria dell'Accademia, Venise, Italie.

Une recherche sur Eric Fuchs dans les dédales de la toile virtuelle m'a conduit à lire un entretien intéressant: ICI

Éric Fuchs (1932 – ) a fait ses études de théologie à la faculté de théolgie de Genève ainsi qu’à la faculté de Montpellier. Il fut pasteur de 1958 à 1960, année au cours de laquelle il est nommé directeur du Centre protestant d’études de Genève. Il est actuellement professeur honoraire d’éthique à la Faculté de théologie protestante de l’Université de Genève laquelle existe depuis la fondation de l’académie de Genève en 1959.


 Berthoud un soir de fin décembre (27 déc), Berne (27 déc)

28 décembre 2015

Berne

Berne, un lundi de fin décembre vers 17H15...

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,