26 août 2015

Un été aigre-doux, la mer (immortelle)

 

La mer, chanson composée par Charles Trenet et  Léo Chauliac en 1943 est enregistrée par Trenet en 1946. C'est une chanson mythique du répertoire du fou chantant.
La version ci-dessous a été enregistrée à l'opéra de Paris Bastille le 28 mai 1993. Le facétieux chanteur présente la chanson de façon fort drôle.

La Mer - Charles Trénet à l'Opéra Bastille (1993)

 

La version Dalida, une version un peu solennelle

DALIDA La mer


La version de Robbie Williams

Robbie Williams - Beyond the Sea - Live at the Albert - HD



La version des Compagnons de la chanson

Les Compagnons de la Chanson - La mer

 

La mer

La mer qu'on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d'argent, la mer
Des reflets changeants sous la pluie

La mer au ciel d'été confond ses blancs moutons
Avec les anges si purs, la mer
Bergère d'azur infinie

Voyez près des étangs ces grands roseaux mouillés
Voyez ces oiseaux blancs et ces maisons rouillées

La mer les a bercé le long des golfes clairs
Et d'une chanson d'amour, la mer
A bercé mon coeur pour la vie

La mer qu'on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d'argent, la mer
Des reflets changeants sous la pluie

La mer au ciel d'été confond ses blancs moutons
Avec les anges si purs, la mer
Bergère d'azur infinie

Voyez près des étangs ces grands roseaux mouillés
Voyez ces oiseaux blancs et ces maisons rouillées

La mer les a bercé le long des golfes clairs
Et d'une chanson d'amour, la mer
A bercé mon coeur pour la vie



Alain Bashung dans sa chanson "Gaby Oh Gaby" fait référence à la chanson de Trénet:

Tu veux que je te chante la mer
Le long, le long, le long des golfes
Pas très clairs

Alain Bashung - Gaby oh Gaby (1991)



Michel Sardou évoque "La mer" dans sa chanson "L'anatole"

La mer quoi de plus simple que la mer
Des moutons blancs sur un ciel clair
et des reflets d'argent.

Extrait de l'émission "NUMERO UN" diffusée en 1980

Michel Sardou chante "L'ANATOLE"

Posté par jeanjacques1957 à 09:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


23 août 2015

Un été aigre-doux, petit déjeuner

Petit déjeuner
Les huîtres

Posté par jeanjacques1957 à 08:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

21 août 2015

Un été aigre-doux, le Gurten... Heiti

Ce matin, vers 07H30, une voilette nuageuse rosée flotte au-dessus du Gurten. Une montgolfière jaune poussée par le vent voyage non loin de la montagne préférée des Bernois. L'été, paresseux, somnole. Les premières odeurs automnales se manifestent par petites touches...


Vers 10H00, le Gurten sous le soleil...

 

Vers 15H00, quelques nuages surgissent derrière le Gurten.

Le Gurten dans la belle lumière du soir...

Le Gurten avec la lune...

Les myrtilles sauvages rapportées du marché. En dialect bernois, les myrtilles se disent: Heiti

Posté par jeanjacques1957 à 23:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 août 2015

Un été aigre-doux, la farandole de la belle Luce

La farandole de la belle Luce, une chanson qui évoque les amours du comte de Gruyère et d'une bergère...
Une chanson en forme de clin d'oeil pour l'anniversaire de la maman (comme on dit en pays fribourgeois).

« La farandole de la belle Luce » - Françoise Rime


Une archive de la télévision Suisse romande, le 10 janvier 1969 l'émission Carrefour présente une chanson de Françoise Rime (ICI)


Le 21 juillet 2005, Eric Bulliard évoque la carrière de Françoise Rime dans "La Gruyère", le journal du sud fribourgeois: (ICI)

 

Posté par jeanjacques1957 à 06:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

16 août 2015

Un été aigre-doux, Adriano's bar

Dimanche, il pleut. Il est 10H15. A l'Adriano’s bar, les deux ventilateurs fichés au plafond font la grasse matinée. Une musique discrète s’élance, du haut-parleur situé au-dessus de la machine à café, à l’assaut des oreilles des consommateurs. La presse du dimanche est scrutée en allemand mais aussi en français, espagnol ou anglais.
Quelques touristes chinois ont passé la porte de l’Adriano’s. Ils parlementent dans la langue de Shakespeare avec un des serveurs. Avant de s’installer à une table avec leur commande, l’un des voyageurs épluche le ticket ligne par ligne avant de régler.
Dimanche pluvieux qui rappelle les été d'antan...


Le vol 2L0373, un Airbus A319 d'Helvetic, en provenance de Brindisi va passer au-dessus de la cuisine. Il se posera à 21H41 sur l'aéroport de Belp-bern.


Le vol SX012, un Fairchild Dornier 328-110 de SkyWork, en provenance de Hambourg, va passer au-dessus de la cuisine. Arrivée à Belp-Bern à 22H22.
A 22H37, passera encore le SX0215 en provenance de Cologne et tous les avions de ligne seront rentrés.

Posté par jeanjacques1957 à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 août 2015

Un été aigre-doux, Rolls Royce

Dans une rue de la vieille ville de la capitale, un soir de juillet

C'est la mi-août... (ICI)

Posté par jeanjacques1957 à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 août 2015

Un été aigre-doux, papillons de nuit

Une colonie de papillons de nuit tous habillés du même smoking se reposent sur les murs de la cuisine. Ils fument de gros Havane en lisant des romans d'Hemingway. Des bouteilles de scotch circulent. Sur la plonge se joue "Le vieil homme et la mer". Les papillons ont mis du gros sel dans l'eau de vaisselle. Un os de sèche, reste d'un dîner, fait office de requin. Un sèche-cheveux fabrique les tempêtes indispensables à la narration de la triste histoire. 22H10, le vol SX0503 passe au-dessus de la cuisine. Il arrive de Londres Southend et va se poser à Belp-Bern. Dehors, les chats, en chasse, se battent en poussant des miaulements stridents. Chacun défend son coin avec acharnement. Le territoire est petit et les félins nombreux. Dans l'eau de vaisselle, le vieil homme rame, rame en remorquant un os de sèche qu'il prend pour un requin. Au loin, les lumières de la Havane brillent. C'est l'ordinateur de la gazinière qui se croit, l'espace d'un instant, la capitale de Cuba.
La colonie de papillons s'envole pour les colonies, là-bas, de l'autre côté de la mer...
Je termine une des bouteilles de whisky et m'endors sur une chaise au milieu de la cuisine. Je rêve qu'une colonie de papillons de nuit tous habillés du même smoking est en train de faire la vaisselle, que le film "le vieil homme et la mer" est projeté sur l'ordinateur de la gazinière et que les chats du quartier dans des miaulements stridents se disputent un os de sèche.
L'été poursuit sa route...

              Le crépis de la cuisine ressemble à la surface da la lune. Les papillons vont alunir.
"Houston, we have a problem..."

Posté par jeanjacques1957 à 19:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

10 août 2015

Un été aigre-doux, oeufs sur le plat

Pour le petit déjeuner, des oeufs sur le plat et de la saucisse sont au menu. Dehors, le temps se remet d'une nuit pluvieuse. Une pluie avare de gouttes de pluie mais avec de petites averse répartie dans la nuit.

Pour rassurer Lorraine, au sujet des pêches plates (voir), cliquez ICI

 

Posté par jeanjacques1957 à 20:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

08 août 2015

Un été aigre-doux, orage

La journée a été très chaude. Pour fuir les chaleurs de la ville fédérale, bain dans le lac de Thoune à Spiez.
En mi-soirée, le ciel est devenu noir. Le festival des chanteurs de rue, qui a investi la vieille ville de Berne depuis plusieurs jours, risque la pluie.
Un hélicoptère traverse l'espace, au loin des éclairs sont visibles. Des bruit de tonnerre se font entendre.
21H16, insignifiante d'abord, une pluie fine se met à tomber et devient plus fournie.
Là-bas, l'orage gronde avec violence.
L'air devient plus respirable, la pluie,de plus en plus fournie, débarrasse les végétaux de la poussière.
Il pleut, enfin!

Posté par jeanjacques1957 à 21:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 août 2015

Un été aigre-doux, papillon de nuit

Un papillon, aux couleurs sombres, se repose sur la porte du congélateur. Il ne va pas tarder à s'envoler par la fenêtre ouverte et se fondre dans la nuit chaude. La journée a été caniculaire et les souffles d'air sont rares. Le papillon, aux couleurs sombres, se hâte d'atteindre une boîte de nuit à la mode, installée depuis peu dans l’acacia qui trône en face de la cuisine. Les papillons de nuit et d'autres insectes s'y retrouvent pour des bals et des soirées déraisonnables.
Le lendemain, au petit jour, des effluves d'alcool flottaient autour du papillon,aux couleurs sombres, qui ronflait sur le bord de la fenêtre.

Posté par jeanjacques1957 à 21:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :