06 septembre 2018

Un été sans fin - Les alpes valaisannes

Dimanche 26 août, ce fut la première randonnée de l'année. Un marche de deux heures, de 2400 m. à 3142 m., dans les Alpes valaisannes. Une journée magnifique. Cette mise en jambes sera suivie, si le temps le permet et l'envie persiste, de quelques randonnées dans l'Oberland bernois avant l'arrivée de la neige.
J'ai filmé quelques plans de ce voyage en montagne.

Randonnée dans les Alpes valaisannes

Randonnée dans les Alpes valaisannes
De Kreuzboden 2400 m.
à Hohsaas 3142 m.
2 heures de marche
741 m, de dénivelé
Filmé le 26 août 2018
Réalisation jeanjacques666
un été sans fin

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 février 2018

Jazz

jkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjkjk
En fin de journée, les parapentistes regagnent le sol. Ils font des atterrissages acrobatiques, à Interlaken, devant les palaces, construits face aux Alpes. C'est en wagon restaurant que j'ai gagné la ville située entre le lac de Thoune et celui de Brienz. Pour passer le temps, pendant le trajet de 59 minutes, j'ai commandé un double espresso et un kouglof. J'ai renoncé à payer un supplément pour un microscope, qui m'aurait permis de voir la pâtisserie au fond d'une petite soucoupe. Son aspect lunaire faisait craindre le pire, mais, surprise, j'étais, comme disent les vaudois, déçu en bien! Le prix de cette merveille gastronomique rivalisait avec les hauts sommets des Alpes. Pour me venger, j'ai maltraité, photographiquement, ce gâteau industriel...

onmangequoilesoir?onmangequoilesoir?onmangequoilesoir?onmangequoilesoir?

Menu du souper de samedi

Salade composée de feuilles d'épinard, de mâche (doucette en Suisse romande, rampon à Genève), chou chinois finement émincé et de carottes violettes

Pavé de saumon grillé

Choux fleur cuit à la vapeur

Grenade

Thé vert japonais : Gyokuro No2 de la région de Kagoshima, cueillette 2016

Un spumante brut, Pinot-Chardonnay, Bosco Malera, Mareno Di Piave, Italie

La cafetière italienne, par paresse, est restée dans le placard. Le spumante a été bu jusqu'à la lie.
il y a maintenant deux claviers d'ordinateur, trois écrans et un cerveau en transe...

Fruit, légumes et poisson bio


...Samedi soir, c'est jazz...

Wynton Kelly
(Jamaïque, 2 décembre 1931 - Toronto, Canada, 12 avril 1971) est un pianiste de jazz et compositeur américain.

Wynton Kelly - Piano Interpretations (1951) [Full Album]

Piano Interpretations is the début album by jazz pianist Wynton Kelly released on the Blue Note label featuring performances by Kelly with Oscar Pettiford/Franklin Skeete, and Lee Abrams recorded in 1951.

01. Blue Moon - 00:00
02. Fine and Dandy - 03:10
03. I Found a New Baby - 06:02
04. Cherokee - 08:57
05. Born to Be Blue - 12:07
06. Where or When - 15:35
07. Moonglow - 18:30
08. Moonglow [alternate take] - 22:01
09. If I Should Lose You - 25:14
10. Born to Be Blue [alternate take] - 28:20
11. Goodbye [1st Take] - 31:22
12. Goodbye [2nd Take] - 33:47
13. Foolin' Myself - 36:36
14. There Will Never Be Another You - 39:40
15. Do Nothin' Till You Hear from Me - 42:46
16. Summertime - 45:53
17. Moonlight in Vermont - 49:01
18. Crazy He Calls Me - 52:30
19. Opus Caprice - 55:45

Musicians

Wynton Kelly – piano, celeste
Oscar Pettiford (tracks 1 & 5-10), Franklin Skeete (tracks 2–4 & 11–19) – bass
Lee Abrams – drums, congas


John Birks Gillespie dit Dizzy Gillespie, né à Cheraw (Caroline du Sud) le 21 octobre 1917 et mort le 6 janvier 1993 à Englewood (New Jersey), est un trompettiste, auteur-compositeur-interprète et chef d'orchestre de jazz américain.

Dizzy Gillespie Quintet-(Jazz 625) 1966.

In a restored and re-edited version of the 1960s jazz programme, Neneh Cherry introduces a session by trumpeter Dizzy Gillespie accompanied by Rudy Collins, Christopher White, Kenny Barren and James Moody.

Posté par jeanjacques1957 à 23:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 mai 2017

La folle semaine 6/7 - Randonnée

Randonnée du 10 mai 2017

Pour fêter le passage du statut de quinquagénaire à sexagénaire, rien de tel qu'une randonnée dans les alpages... Départ de la Ville fédérale vers 10 heures, en voiture restaurant juaqu'à Interlaken, là, changement de train. La ligne Interlaken - Luzerne, par le Brünig est le seul tronçon à voie étroite des CFF, avec, dans les fortes déclivités, des sections à crémaillère. Le train quitte Interlaken à 12h04, remplit de touristes chinois qui font des égoprotraits par dizaine de millier..! Nous quittons le train à la gare de Brünig-Hasliberg, dans le canton d'Obwald. C'est là que débute la randonnée. En quelques minutes, nous quittons le canton historique pour retrouver le pays de Berne. A travers la forêt, nous atteignons Hasliberg d'où nous montons à Käserstatt à 1835m. L'été, les vaches paissent dans cet alpage et,  l'hiver, nous mangeons le fromage d'alpage fabriqué sur ces hauteurs...
Le paysage est grandiose avec une vue imprenable sur les Alpes. Nous remontons le temps jusqu'à la saison des crocus et des primevères ainsi que des gentianes.
5 heures de marches pour cette mise en jambe, la saison des randonnées est ouverte...
Météo Suisse l'avait annoncée, cette journée de mercredi fut pleine de soleil.

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 janvier 2017

Beatenberg

Balade du dimanche 22 janvier 2017

                                                             
"La légende de Saint Béat
A une époque reculée, deux voyageurs étrangers traversaient les montagnes quand ils atteignirent le pays d'entre les lacs (Interlaken). Accompagné de son disciple Justus, Beatus l'Irlandais, après s'être fait baptisé par St-Pierre en personne, était envoyé au delà des Alpes pour prêcher la bonne parole et convertir les Helvètes. Lorsqu'ils arrivèrent dans la région de Sundlauenen, ils apprirent l'existence d'un terrible dragon qui terrorisait la population. Armé de sa foi, Beatus se fit conduire en barque sur les lieux et gravit seul la montagne. Une fois en face du dragon menaçant il éleva la croix du Christ et le monstre, hystérique, se jeta du haut des rochers dans le lac dont les eaux se mirent à bouillonner.
Beatus et son compagnon s'installèrent dans la grotte et y servirent nuit et jour le Seigneur Dieu, jusqu'à ce qu'il le rejoignît au ciel, à l'âge de 90 ans. Sa tombe fut creusée dans le rocher, devant la grotte, où elle accueillit sa dépouille. Justus perpétua sa mission jusqu'à ce qu'il trépassa. Il fut enterré aux côtés de son maître.
Il y a plusieurs millénaires elles servaient déjà comme abri pour les populations du Néolithique."
(Source: http://www.swissvisite.ch/index.php/grottes/55-grottes-de-st-beatus)

                                          

L'Eiger,Le Mönch et La Jungfrau, les trois sommets mythiques des Alpes suisses
                                                              

 
                                                                               Un avion survole le Niesen....

                    

                                                    

Un café, quelques notes dans le journal, avant de redescendre dans la peuf...

Posté par jeanjacques1957 à 21:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 décembre 2016

Fin des temps

balade dans la campagne de Wabern, nocturne dans la Ville fédérale

 

Alpes

Aar

Hêtraie

Berne

Posté par jeanjacques1957 à 22:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mai 2016

Balade campagnarde...

Dimanche 22 mai 2016
balade dans la campagne entre Wabern et l'aéroport de Belp

PROGRAMME
Champs de seigle
Prairie
Vache paissant sous un cerisier
Chemin dans la campagne
Prairie II
Coquelicot
Herbes folles
Les Alpes
Décollage pour Majorque, il est 12H20 (L'avion de la compagnie Helvetic)

Posté par jeanjacques1957 à 22:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 février 2016

Nocturne

 

(De notre envoyé spécial) Les chats ont déserté le quartier. Ils sont partis en autocar faire du ski dans les Alpes. Ils dévalent, chaussés de skis, de surfs, ou de patinettes, les pentes du Mont-Blanc. L'Angora turc de ma soeur, pour se distinguer des autres, fait du monoski. Un moyen de skier très à la mode dans les années 1960. Un peu périlleux pour un skieur à quatre pattes. Des chatons de riche, qui miaulent en cyrillique, se font déposer au sommet de la perle des Alpes en hélicoptère.
Les journées se passent en de joyeuses descentes dans un nuage de neige soulevée par la gente féline. Prudents, le skieurs confirmés, les profs et leurs élèves débutants se cachent derrières les sapins à l'approche de cette avalanche de poil de toutes races. Les loups égarés dans la région hurlent à la mort en voyant ce dîner dévaler les pistes noires.
Le soir, après de copieux apéritifs et des repas sortis des sacs à dos, généralement du rôt de souris lyophilisé, les fauves, écrasés de fatigue font une courte sieste. Ils rêvent à "Titi et Gros Minet", un classique des années 1960.
Vers minuit, ils sortent. Ils vont dans une boîte de jazz tenue par un matou jaune, un peu escroc par passion. Il est en relation avec la pègre de Chicago. Il faut montrer patte blanche pour entrer dans ce lieu à la mode, connu des chats du monde entier. WhatsChat, FaceChat ou TripRats, une application qui note les meilleurs lieux de chasse, ne tarissent pas d'éloges pour cette boîte de jazz installée dans un vieux container rouillé, abandonné dans le cul d'un sac.
Les chats boivent des boissons qui font des bulles millésimées, dansent des cha cha cha effrénés en fumant des Havanes ou des Gitanes.
Au petit matin, ivres mort, ronflants sur la chaussée enneigées, les félins sont jetés dans un panier à salade par le concierge du Palace voisin et se retrouvent à la fourrière. Ils cuvent le jus de raisin bu sans discernement pendant la nuit. Analphabètes, les chats ne savent pas que la fumée tue, qu'il faut boire avec modération et bouffer cinq fruits et légumes par jour. Ces carnivores font la nique au régime. Ils déguerpissent par une discrète chatière... Ils ont une gueule de bois carabinée et on peut, rivé à de puissantes jumelle, les voir zigzaguer sur les flancs du Mont Blanc...

 

Posté par jeanjacques1957 à 23:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,