06 septembre 2017

L'été russe - Les paradis artificiels

Éliane Embrun, née Éliane Branchard, le 28 mars 1923 à Argelès-Gazost en France et décédée le 17 février 2009 à Argelès-Gazost, est une chanteuse française qui connut une célébrité internationale dans les années 1950.

Eliane Embrun - Si J'etais Une Cigarette


Berthe Sylva, pseudonyme de Berthe Francine Ernestine Faquet, est une chanteuse française, née le 7 février 1885 à Lambézellec (commune fusionnée avec Brest en 1945), morte le 24 mai 1941 à Marseille.

Berthe Sylva " du gris " 1931

 
Andrée Turcy (de son vrai nom, Alphonsine Turc) est une actrice et chanteuse française née en 1891 à Toulon et morte en 1974.

Andrée Turcy - Mon anisette (1932)

 
On ne connaît d'elle que son vrai nom, Jeanne Daflon, et son nom de scène parfois écrit Nita-Jo (un seul "t"), parfois Nitta-Jo, parfois sans trait d'union et parfois Nitta Jô...

Nitta jo Cocaïne

 

Jean Gabin & Fréhel, "La môme caoutchouc" film 1932.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


27 août 2017

L'été russe - Nouvelles de la nuit

Un papillon veille sur la nuit. Une nuit d'arrière été...
Un gramophone distille le thème d'Amarcord, mon film culte de Fellini.
Une annonce dans le quotidien Le Temps daté de samedi 26 donne envie d'aller au cinéma. Deneuve-Depardieu, deux monstres, plein de souvenirs sur grand écran...
Vendredi, vu à la librairie Payot, à La Chaux-de-Fonds, la ville de mon enfance, le nouveau Notomb... Déjà! encore? J'ai pas encore lu l'opus 2016...
Quand Amélie émerge au-dessus des piles à lire, c'est signe de fin d'été, de reprise, de rentrée, d'automne, la saison préférée de Lakevio et de Ric.
La musique de Rota passe en boucle...
Les chats du quartier, totalement hermétiques à la musique de Nino et de Schubert, partent à la chasse aux scoops...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 août 2017

L'été russe - Court-métrage

Il pleut, encore une journée à se gaver de courts-métrages...

La Boulangère de Monceau
est un moyen métrage français, écrit et réalisé par Éric Rohmer, sorti en France en 1963. C'est le premier volet du cycle des Six contes moraux.

  • Barbet Schroeder : l'étudiant
  • Bertrand Tavernier : la voix du narrateur
  • Claudine Soubrier : Jacqueline, la boulangère
  • Michèle Girardon : Sylvie, la jeune femme
  • Fred Junk : Schmidt, l'ami du narrateur
  • Michel Mardore : un client de la boulangerie

La Boulangère de Monceau | Éric Rohmer | 1963


Une histoire d'eau est un court-métrage français réalisé par Jean-Luc Godard et François Truffaut, sorti en 1958.

Une étudiante essaye de gagner Paris en traversant des zones inondées. Elle est prise en stop par un jeune homme qui entreprend de la séduire.

Réalisation Jean-Luc Godard et François Truffaut
Acteurs principaux

Jean-Claude Brialy, Caroline Dim

Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre court métrage
Durée 12 minutes
Sortie 1958

godard & Truffaut Une.histoire.d'eau.1961.



Pourvu qu'on ait l'ivresse...
est un film français réalisé par Jean-Daniel Pollet, sorti en 1958.

Le film, qui ne comporte pas de dialogues, est composé de portrait de danseurs d'un bal populaire. Parmi ceux-ci, un jeune homme qui essaye trouver une jeune fille avec qui danser...

Pourvu qu'on ait l'ivresse...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 août 2017

L'été russe - court-métrage

Paris vu par… est un film collectif français à sketches, sorti le 19 mai 1965. D'une durée totale de 92 minutes, il réunit les courts-métrages de six réalisateurs de la Nouvelle Vague : Jean Douchet, Jean Rouch, Jean-Daniel Pollet, Éric Rohmer, Jean-Luc Godard et Claude Chabrol. Chaque cinéaste y filme une histoire dans un quartier différent de Paris

Les six courts-métrages:
Saint-Germain des Prés
Gare du Nord
Rue Saint-Denis
Place de l'Étoile
Montparnasse et Levallois
La Muette


Gare du Nord
de Jean Rouch couleur 16 min

Synopsis 
Un jeune couple vit modestement dans le quartier de la Gare du Nord (Xe). La jeune femme, ambitieuse, rêve d'une vie meilleure. Après une dispute matinale, elle rencontre par hasard, rue de Maubeuge, un jeune bourgeois qui lui propose de partager avec elle la vie dont elle rêve. La jeune fille hésite mais refuse, l'homme insiste...
Fiche technique
Réalisation : Jean Rouch
Scénario et dialogues : Jean Rouch
Image : Étienne Becker
Son : Bernard Ortion
Distribution
  • Nadine Ballot : Odile
  • Barbet Schroeder : Jean-Pierre
  • Gilles Quéant : L'inconnu
Autour du film 
le court métrage ne comprend que quatre plans dont deux plan-séquence

(Infos extraites de Wikipedia)

Ce film est passionnant. 53 ans après sa sortie, les mêmes questions se posent. Plus que jamais, c'est la loi de la jungle et un fil invisible nous empêche souvent de prendre la clé des champs. Que ferions-nous à la place de l'héroïne?

Encore un jour de pluie, un temps à regarder des courts-métrages...

GARE DU NORD - Jean Rouch - 1964

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

09 août 2017

L'été russe - Court-métrage

Granturismo est un court-métrage français réalisé en 2000 par Denis Thybaud.

Un divertissement pour ce mercredi pluvieux. la chute est irrésistible...

► Granturismo (court métrage)

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


07 août 2017

L'été russe - Un été à Cumberland

Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

James Durden, été à Cumberland (1925)

Un canapé coudé en toile était adossé à la baie vitrée. Au loin, on voyait un paysage de plaine, de lac au pied de montagnes abruptes. Les couleurs étaient celles d'un été finissant, tirant sur le jaune et l'ocre. Devant le canapé, une table basse nappée de blanc sur laquelle reposait un plateau garni de tasses, soucoupes, théière et coupelles remplies de biscuits signalait au chat, qui ne se trompait jamais en matière de gastronomie, que l'heure du goûter avait sonné. Yvonne et Eva s'assirent de part et d'autre du canapé. Le chat jouait le séducteur, il savait qu'il gagnerait quelques miettes du festin. Un diamant, à la vitesse de 33 tours et demi minute, sillonnait un vinyle.
Le haut parleur situé au-dessus de la machine à café... [Ce plan a été intégré par erreur. Ceux qui suivent l'actualité auront reconnu un fragment de l'Adriano's bar. Le lobby du café a imposé à la production cette fraction de seconde subliminale.] La musique de Mozart emplissait la pièce. Marc arrivé de l'extérieur se tenait dans l'embrasure de la fenêtre ouverte. Yvonne remplit les tasses d'un thé vert japonais de premier ordre, un Sencha No5 de la région de Kagoshima, cueillette 2016, et tendit une tasse reposant sur une soucoupe à chacun. L'Été, le bel été dansait. Vieillissant, il ne tarderait pas à disparaître, rongé par l'automne qui en catimini prenait ses marques. L'image se figea, le mot FIN apparut en surimpression, les lumière se rallumèrent. Trois secondes de silence, qui parurent des siècles, s'égrenèrent avant que les 8000 spectateurs de la Piazza Grande, debout, ne fassent une très longue ovation au film "Un été à Cumberland". Une fois encore, la magie de la place avait agit. La voûte étoilée avait inspiré les spectateurs. Ce qui, selon les rumeurs, devait être un navet, un film de série Z, était un chef-d'oeuvre. Les réseaux sociaux étaient saturés, le public applaudissait depuis une demi-heure. "Un été à Cumberland" semblait bien parti pour obtenir le Léopard d'or. Le 70ème Locarno Festival - Films battait son plein. Il se produisit ce dimanche soir 6 août un événement qu'aucun festivalier n'avait jamais vécu et qui probablement ne se reproduirait pas avant septante ans, le film fut projeté une seconde fois. Minuit sonnait au clocher d'une église voisine de la place. Le chat du film, grisé par le triomphe dévorait des sardines en cachette au "Bar de l'entracte". Il flottait un air de fête sur la Piazza Grande. Le cinéma n'était pas encore mort.

 

NOTES:
Le Locarno Festival-Film se déroule cette année du 2 au 12 août.
En plus des sept salles de cinéma utilisées, la Piazza Grande peut accueillir chaque soir jusqu’à 8 000 personnes. La récompense principale décernée par le jury est le Léopard d'or (Pardo d'oro).
Plus d'infos: https://www.rts.ch/info/culture/cinema/8806501-le-festival-du-film-de-locarno-fete-ses-70-ans.html

(Photos tirées de la toile)

Posté par jeanjacques1957 à 22:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 mars 2017

La Chaux-de-Fonds - Promenade

 

La Chaux-de-Fonds, ce 30 mars 2017
Chère Rose,
Il y a une cinquantaine d'années, l'hiver était encore bien présent à cette époque de l'année. 
Ce jeudi de fin mars, il fait beau et les badauds sont en tenues d'été...
C'est ce que je peux observer pendant une courte promenade dans la ville de mon enfance.
Je reconnais sans reconnaître "Ma Ville" qui a subi de nombreux coups de scalpel de chirurgiens esthétiques peu scrupuleux du passé. Une lente nostalgie commence tout de même à poindre.
Affectueuses pensées
Jean-Jacques'60'
NOTES
En passant à La Poste, située Place du marché, pour envoyer la carte à Rose,  j'échange quelques souvenirs avec la dame du guichet. Françoise fut une camarade de classe de 1964 à 1968. Nous avons évoqué une rencontre d'anciens élèves faite il y a 10 ans. Quand j'ai quitté le guichet, elle m'a lancé: "A dans 10 ans..!"
Le cinéma Corso est à l'abandon. Quelle tristesse. Je me souviens: "Un château en enfer", "Les guichets du Louvres",  "Helzapoppin",  "Lacombe Lucien", "Il était une fois dans l'ouest", "Eglantine", "Miracle à Milan", "Le train"...

Posté par jeanjacques1957 à 23:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 janvier 2017

En voiture...

Pacific 231 est un court métrage (9'53) français réalisé par Jean Mitry, sorti en 1949.

Il est illustré par la pièce symphonique composée en 1923 par Arthur Honegger, Pacific 231.

La vedette principale est la locomotive à vapeur Pacific 231 E 24 « Chapelon. »

L'adaptation du film est de Jean Mitry et Marc Ducouret, les images d'André Périé (cinéaste officiel de la SNCF), d'André Tadié et Jean Jarret, le son de Georges Leblond.

La machine était conduite sur la ligne Paris-Lille par l'équipage composé de Gilbert Parrage et Jean Grangier.

"Pacific 231" 1949 movie: Jean Mitry-music: Arthur Honegger original !

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2017

Balade dans la Ville fédérale...

Bande-annonce du film Hiroshima, mon amour d'Alain Resnais, 1959

Emmanuelle Riva...

 

Balade dans la Ville fédérale, ce samedi 28 janvier 2017... Avec café au Colonial...

       

 

 

                                   Köniz, dans la banlieu bernoise...

La chanson de Celentano, illustre bien cette place de Köniz...

Adriano CELENTANO IL RAGAZZO DELLA VIA GLUCK

Posté par jeanjacques1957 à 23:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 janvier 2017

Le samedi soir...

Le samedi soir, on tourne, on tourne en voiture, autour des pâtés de maisons...

American Graffiti est un film américain réalisé par George Lucas et sorti en 1973.

AMERICAN GRAFFITI-OPENING SEQUENCE

 

American Graffiti (2/10) Movie CLIP - Wanna Go For A Ride? (1973) HD

American Graffiti (7/10) Movie CLIP - Must Be Your Mama's Car (1973) HD

In the Still of the Night-The Five Satins-original song-1956

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :