22 mai 2021

De la musique à foison

C'est un rat qui est arrivé en voiture bleue et orangée sur la Croisette.

FBE5455C-7DA6-4AFC-8FD8-F2C7521DA67A

Aujourd'hui, c'est un cappuccino et un croissant à l'Adriano's bar. Le beau temps est revenu aprés une semaine un peu humide. 
C'est samedi soir, les disques de jazz font la grève et les chats du quartier sont invisibles. Sur le petit poste à galène, une symphonie de Beethoven est jouée. Il s'agit de la 7e. Claudio Abbado conduit le London Symphony Orchestra. La retransmission est perturbée par des notes venues de l'Eurosong. Le Concours Eurovision de la chanson est sans doute la plus ancienne émission de télévision européenne. Elle se déroule ce soir, là-bas dans le Nord.

Ludwig van Beethoven: Symphonie n° 7 / Claudio Abbado, chef d'orchestre / London Symphony Orchestra

1. Poco sostenuto, vivace 0:00
2. Allegretto
13:12
3. Presto
22:39
4. Allegro con brio
30:31

Un peu de jazz tout de même :

1 - NIGHT LIGHTS (1963 Version) .............................................................. 00:00
2 - Morning Of The Carnival From "Blac. Orpheus" .....................................
04:55
3 - In The Wee Small Hours Of The Morning .................................................
10:25
4 - Prelude In E Minor .......................................................................................
16:06
5 - Festival Minor ............................................................................................
20:26
6 - Tell Me When ...........................................................................................
27:21
Gerry Mulligan, baritone sax and piano; Art Farmer, flugelhorn;
Bob Brookmeyer, valve trombone;
Jim Hall, guitar;
Bill Crown , contreBasse;
Dave Bailey, batteria (drums).
Recorded on 12 September and 3 October 1963, @ the Nola Penthouse Studios in NYC.

 

Posté par jeanjacques1957 à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


14 mai 2016

Eurovision - Eurosong

C'est samedi soir. C'est "The Voice" à l'Eurosong. Les chats du quartier se bouchent les oreilles. Ils n'aiment que la chanson italienne. Ces félins suintent le romantisme. Le vol SX0127 en provenance d'Ibiza passe en trombe au-dessus de la cuisine de l'appartement des papillons. Les passagers sont pressés de suivre à la télévision les démêlées téléphoniques qui agitent l'Europe et l'Australie pour connaître l'heureux gagnant du 61e concours Eurovision de la chanson. Selon un télex envoyé de l'Ericsson Globe de Stockholm, Amir, le chanteur représentant la France a enflammé la salle. Les pompiers cherchent la grande échelle. Tout va très bien madame la marquise. Le 24 mai 1956, à Lugano, c'est en tenue de soirée que le public suit le 1er Grand Prix de la Chanson Européenne. La Suisse gagne avec la chanson "Refrain" chantée par Lys Assia, parole d'Emile Gardaz, musique de Géo Voumard.

Eurovision 1956 Switzerland / Lys Assia - Refrain


Le 23 mars 1957, c'est les Pays-Bas qui remportent le prix de la deuxième émission. Il se déroule en Allemagne de l'Ouest à Francfort-sur-le-Main. C'est Corry Brokken qui chante "Net Als Toen". Une chanson aux accents jazzi assez entraînante.

Corry Brokken - Net Als Toen - Eurovision 1957 - The Netherlands - Winner


Il pleut sur la ville fédérale. Vers 21 heures un timide coucher de soleil s'est incrusté dans les nuages gris.
Il est temp de dormir en écoutant la chanson gagnante de 1958, "Dors mon amour" chantée par André Claveau...
Bonne nuit les petits!

Eurovision Song Contest 1958 - André Claveau - Dors, Mon Amour (WINNER)

Posté par jeanjacques1957 à 23:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,