13 février 2020

Les mois d'hiver - Nuit 2/4 - Bruxelles

Notes, extraites de mon agenda 1977, qui esquissent mon avant-dernier voyage à Bruxelles. Le dernier sera une fin de semaine à cheval entre juillet et août 1977.
1977, c'était l'année de mes vingt ans !
Entre crochet et en italique, quelques précisions pour mieux comprendre ces notes brut de décoffrage.

Vendredi 14 janvier 1977

Travelers

Films super 8     / Noir blanc 24/36

Piles cassettes

Rasage - savon

 

Samedi 15 janvier 1977

Vol SN 794 Boeing 737

Dép. 13h40 [de Genève Cointrain] arr. 14h50 [à Zaventem, Bruxelles]

[j'ai assisté avec mes cousins au] Match Anderlecht - Beveren 2-0

 

Dimanche 16 janvier 1977

Matin marché aux puces

Après-midi métro

 

Lundi 17 janvier 1977

Matin: Métro

Après-midi: Bon Marché - colonne du Congrès - Palais - jardin du Sablon - Porte de Halle - Rue Haute.

 

Mardi 18 janvier 1977

Matin: Palais - musée de la poste

Après-midi: Métro avec tante Marthe - Caméra invisible [Tourné avec ma caméra super 8]

Soir: Film avec Serge et Eric [mes cousins], "Le Grand Escogriffe" - Grand Place, rue des Bouchers

 

 

Mercredi 19 janvier 1977

Après-midi: patin [à glace] avec Serge

 

Jeudi 20 janvier 1977

Après-midi: Bois de la Cambre.

Soir 19h00 entraînement de hockey de l'équipe de Bruxelles puis palais du Cinquantenaire, place de Brouckère.

 

Vendredi 21 janvier 1977

Journée passée à Gouy-lez-Pietons [chez d'autres cousins] avec Tante Marthe.

Soir: Film "Un éléphant ça trompe énormément" avec Serge

 

Samedi 22 janvier 1977

Ostende

 

Dimanche 23 janvier 1977

Matin Grand Place

Après-midi: Maison Bleue pour achat de disques.

Vol SR 779 Bruxelles dép. 21h05 - Cointrain arr. 22h10 annulé [cause] neige [à Genève]

Nuit à l'hôtel

 

Lundi 24 janvier 1977

Départ de Zaventem à 11h45 arrivée à Genève 12h45 Boeing 737

Nuit à Genève.

Jacques Brel - Bruxelles

 

23h09, il pleut à averse et un orage assez violent se fait entendre au large de la Ville fédérale. C'est le second orage de la soirée. Le premier rugissait vers 18h45.

Posté par jeanjacques1957 à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 mai 2019

J'arrive... au ciel...

Jacques Brel - J'arrive

Ce soir, le ciel de Berthoud était beau. Le château, sur son rocher, guettait des temps meilleurs. Un orage, mollement, déversait ses foudre sur la Ville fédérale, trente kilomètres plus loin.
Brel chantait "J'arrive", le ciel pleurait, au restaurant de la piscine des enfant se gavaient de frites avec de la sauce à base de tomates.
Le retour dans la capital, sous la pluie battante, prenait des airs de rodéo. Dans des gerbes d'eau, les voitures, à vive allure, se suivaient presque l'une contre l'autre. J'ai levé le pied de l'accélérateur pour garder de la distance avec ce qui pouvait devenir, à la moindre glissade, une curée. Les corbeaux freux volaient en cercle au-dessus de l'autoroute, prêts à fondre sur les charognes.

C08D4255-DA4D-40F9-AA60-55D457FF87DF

35752ABA-0321-45B7-990B-0BB1753DABE4

2F78FB2B-DCEA-415A-8FDF-2206ADDE1458

DE4114AE-3C0C-4E59-B25C-CD253101DDC9

Posté par jeanjacques1957 à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 juin 2018

Un été sans fin - 1er jour

6506B3A5-DE9D-4B1A-93E0-46652D548F98Du point de vue météorologique, l'été correspond à des dates plus précoces que l'été astronomique, ainsi la période la plus chaude de l'année, dans l'hémisphère nord, se situe aux mois de juin, juillet et août, précisément pour les météorologues du 1er juin au 31 août.

Résumé du mois de mai sur le blog de MétéoSuisse (ICI)

Jacques Brel - Je suis un soir d'été

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mars 2017

Poussière d'or

Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

Chris-Aggs-Echo & Narcissus

Le tintement des nivéoles, qui s'épanouissent au pied du tilleul, dans le parc, l'a tirée de sa torpeur.
Vite, vite, le printemps arrive, le printemps est arrivé.
Quatre à quatre, Elle monte les marches de l'escalier qui mène aux combles. Elle rassemble le décor de printemps disséminé ça et là. Elle empoigne sacs, gravures, tapis, petits meubles et, en quatre aller et retour, tout est posé au milieu du salon.
Vite, vite, le printemps arrive, le printemps est arrivé. 
La radio est allumée. Le programme ronronne jusqu'à ce que le speaker annonce une chanson de Pierre Perret, "C'est le printemps". Il prie les oreilles chastes de s'éloigner des transistors. Elle sourit, elle adore cette chanson pleine de rythme et un peu... leste!
Vite, vite, le printemps arrive, le printemps est arrivé.
Prestissimo, en suivant la cadence effrénée de la chanson, elle décroche les tableaux aux paysages d'hiver, remplace les tentures par de légers volages, achève le bonhomme hiver au chalumeau, elle installe d'élégantes aquarelles printanières aux murs du salon. 
Vite, vite, le printemps arrive, le printemps est arrivé.
Elles sélectionne les disques du moments, "Au printemps" de Jacques Brel, "Le printemps est arrivé" Michel Fugain et le Big Bazar, Le sacre du printemps de Stravinsky, un LP de 1958, Ernest Ansermet dirige l'Orchestre de la Suisse romande, une version jazz du printemps, extraite des quatres saisons de Vivaldi, Richard Galliano à l'accordéon...
Vite, vite, le printemps arrive, le printemps est arrivé.
Le printemps météorologique a commencé depuis le 1er mars, le début du printemps phénologique est commencé, dans les alentours de la Ville fédérale, depuis la floraison des crocus botaniques, l'équinoxe de printemps est prévue pour bientôt.
Elle se dépêche pour tout mettre en place. Elle peste de ne plus être agile, comme dans sa jeunesse.
Vite, vite, le printemps arrive, le printemps est arrivé.
Elle installe un vase avec quelques narcisses sur le marbre devant la fenêtre. Elle remporte le décor d'hiver dans les combles de la maison, vérifie que tout est en place.  Elle maudit le réchauffement climatique qui avance les saisons. Elle aime tant les grasses matinées. Elle jette un dernier regard sur le parc et dans le salon. Tout est prêt. Elle saisit un petit bocal, posé sur le rebord de la fenêtre, ouvre le couvercle. Une poussière d'or s'échappe du bocal et envahit le salon, le parc, le ciel,la poussière brille dans le soleil. Le printemps est lancé. Elle referme prestement le couvercle. Il ne faut pas gaspiller la précieuse poussière. Épuisée par tous ces travaux, la fée Mélusine, se laisse tomber dans un fauteuil. Malgré son grand âge, son souffle court et ses rhumatismes, elle vient, une fois de plus, de créer le printemps. Depuis la nuit des temps, c'est Mélusine qui chasse le général Hiver.
Elle s'endort, sereine.
Le petit réveil, posé sur la coiffeuse Charles X, fait un tic-tac  joyeux. L'aiguille du réveil est placé sur "printemps", mais la fée Mélusine, qui déjà ronfle, a oublié de remonter la sonnerie...

 

Jacques Brel - Au printemps

 

Pierre PERRET C'est le PRINTEMPS en HD

Richard Galliano - Le Printemps (Vivaldi) - Nancy Jazz Pulsations (2014)


Richard Galliano joue "Le Printemps", extrait de Les Quatre Saisons de Vivaldi, à l'Opéra National de Lorraine dans le cadre du festival Nancy Jazz Pulsations, édition 2014.

Production : SUPERMOUCHE PRODUCTIONS.
En coproduction avec Vosges Télévision.
En association avec Arte France, Mezzo et GIE Lorraine Télévisions.


Printemps

Victor Hugo

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.

Victor Hugo, Toute la lyre

Posté par jeanjacques1957 à 21:09 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,