11 juin 2018

Un été sans fin - Les affiches

SURPRISE...SURPRISE
Jeudi, de passage à l'aéroport de Genève-Cointrain, pour accueillir de la famille, j'ai passé trois quart d'heure dans la Cité de Calvin. J'ai quitté Genève en 2011, 35 ans après y avoir déposé mes valises.
J'ai effectué un saut de puce jusqu'au lac. Que de changements...
J'ai découvert, à la rue du Cendrier,  les activités secrètes du Goût (ICI), ce bloggeur parisien, adoré par son harem de lectrices. Il nous avait caché qu'il avait pignon sur rue à quelques encablures du Jet d'eau.
4674BCF4-1204-45E1-BF32-FF2A47C15C55

Les affiches
Les 4 premières affiches ont été photographiées à Neuchâtel, dimanche,  et les 2 dernières à Berne, ce même dimanche.
7FBC9BE5-8B71-4EAB-B7A2-A031E177BF0A

Les affiches
L'affiche du Bol d'Or à été prise à Genève, jeudi, les autres affiches ont été photographiées à Berne, dimanche.
05CF1A64-263E-4D87-9606-BA5AF542B1C8

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 mai 2018

Lendemain d'anniversaire...

De passage dans la ville de mon enfance, j'ai filmé la Grande fontaine. On l'appelait aussi la Fontaine monumentale. Il y a plus de quarante ans, elle était moins belle. Une sérieuse restauration lui a redonné sa couleur d'antan.Elle a été construite en 1888 pour marquer l'arrivée de l'eau courante à La Chaux-de-Fonds. Il n'était pas rare de se donner rendez-vous à la Grande fontaine. Le téléphones portables n'existaient pas...

La Grande fontaine

La Chaux-de-Fonds
11 mai 2018
Réalisation jeanjacques666


La journér fut belle.
Pour parachever le passage à une unité supplémentaire, je bois "en Suisse" des bulles d'un demi-sec, métode traditionnelle, élevées à Môtiers dans "mon canton" de Neuchâtel.

Posté par jeanjacques1957 à 23:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mai 2018

Ce matin, à 07h38, je envoyé un gazouillis qui raconte l'air du temps:

"Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie!"
Quand on aime la vie, on ne compte plus, mais je suis plus proche du déambulateur que de la poussette du nouveau né.
Le ciel, de ce jeudi, est à l'unisson du spleen qui baigne mon âme...

R a aimé mon gazouillis,  elle m'a envoyé des encouragements par le biais d'un réseau social au logo vert. Il y a eu ensuite une avalanche de messages sur mes boîtes de messageries. Messages arrivant de France, d'Espagne, de Genève, du Jura bernois, du canton de Vaud ou de Berne et Neuchâtel en direct...

Il ne restait plus qu'à abuser de la cafetière italienne...

La cafetière italienne

Un message arrive de Fribourg juste avant un ultime café. C., une amie de quarante ans, on a fait les quatre cents coups à Genève, dans les années 1980... m'envoie un cadeau original, un sondage sur l'appréciation des oeufs. Elle sonde le marché pour une éventuelle commercialisation d'oeufs de cane.

Jean-Jacques'61!
Lignières le 10 mai 2018

Posté par jeanjacques1957 à 22:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 mars 2018

Samedi soir c'est jazz... Smile...

Nat King Cole - Smile

Smile est une chanson à partir d'une musique de Charlie Chaplin, qui est le thème de la romance du film Les Temps modernes, sorti au cinéma en 1936. Cette musique à la base était sans paroles.
Plus tard, en 1954, John Turner (en) et Geoffrey Parsons (en) lui ajoutèrent des paroles et lui donnèrent le titre de Smile (« Souris » en français). Nat King Cole enregistra la chanson, qui fut ensuite reprise par de nombreux interprètes comme Judy Garland, Dalida (sous le titre Femme), Diana Ross, Michael Jackson (cf : infra), par Robert Downey Jr. sur l'album The Futurist en 2004 (également inclus sur la bande originale du film Chaplin), par Janelle Monáe en 2008 sur l'album Metropolis: Suite I (The Chase), ou encore par Hugh Coltman sur son album Shadows.
Dernières versions en date, celles de 2017 de Gregory Porter sur son album Nat "King" Cole & Me et de Seal sur son album Standards.
(Extrait de Wikipedia)

Smile Judy Garland (Charles Chaplin Modern Times 1936)

Martina McBride - Smile


La première des "Temps modernes" le 5 février 1936

Chaplin Modern Times 'non-sense song'

Le jardin de Lignières ce samedi, un coin de ciel à Neuchâtel et le coucher de soleil dans la Ville fédérale...
B8B8307C-9764-4418-9D55-671FABE67758
2E4B9225-9E7D-4D60-B0DF-5801D512DEB7

Samedi soir, c'est jazz

Ella Fitzgerald Duke Ellington Duke's Place C Jam Blues 1966


Les Montgomery Brothers est un trio de jazz, composé des frères Wes Montgomery (guitare électrique, 1923-1968), Buddy Montgomery (piano, vibraphone, 1930-2009) et Monk Montgomery (basse électrique, contrebasse, 1921-1982).
Au cours des années 1950, ils étaient membres du Montgomery-Johnson Quintet avec Alonzo Johnson et Robert Johnson. De 1957 à 1960, ils ont enregistré comme The Mastersounds, puis comme les frères Montgomery.

The Montgomery Brothers - Groove Yard [Full Album], 1961

Bock to Bock (Buddy) - 0:00
Groove Yard (Carl Perkins) - 6:48
If I Should Lose You (Ralph Rainger/Leo Robin) - 9:52
Delirium (Harold Land) - 15:45
Just For Now (Buddy) - 19:25
Doujie (Wes) - 24:25
Heart Strings (Milt Jackson) - 29:04
Remember (Irving Berlin) - 33:43

Wes Montgomery - Guitarra
Buddy Montgomery - Piano
Monk Montgomery - Contrabajo
Bobby Thomas - Batería


Charles « Charlie » Christian est un guitariste de jazz américain né à Bonham, aux États-Unis, le 29 juillet 1916. Son père était guitariste et ses frères étaient également musiciens. Christian est avant tout connu pour avoir donné à la guitare électrique une place de choix dans la musique jazz, à titre d’instrument soliste. Il est également connu pour son travail au sein du sextuor de Benny Goodman et pour ses contributions aux sessions du Minton's Playhouse qui auraient donné naissance au Bebop. Sa carrière professionnelle fut de très courte durée : sa carrière régionale en Oklahoma dura de 1934 à 1939 et sa carrière nationale avec Benny Goodman dura de 1939 à 1941. Il mena un long combat contre la tuberculose qui le força à arrêter ses activités au mois de juillet 1941, quand il fut admis à l’hôpital Bellevue à New York. Le 2 mars 1942, il décéda à l’hôpital Seaview, New York, des suites d'une pneumonie.

Charlie Christian (Full álbum)



The Dukes of Dixieland est un groupe de style " Dixieland " de la Nouvelle-Orléans , formé à l'origine en 1948 par les frères Frank Assunto, trompette; Fred Assunto, trombone et leur père Papa Jac Assunto, trombone et banjo. Leurs premiers disques ont comporté Jack Maheu, clarinette; Stanley Mendelsohn, piano; Stanley Mendelsohn, piano; Tommy Rundell, drums; Tommy Rundell, batterie; and Barney Mallon, tuba and string bass. et Barney Mallon, le tuba et la contrebasse. Au cours de ses tournées, le groupe a également présenté des musiciens tels que le grand clarinettiste de jazz Pete Fountain , Jerry Fuller, Jim Hall et Herb Ellis. Le groupe a également enregistré avec Louis Armstrong.

THE DUKES OF DIXIELAND

1. South Rampart  Street  Parade
2.  Down Yonder
3.  Washington and  Lee Swing
4.  Robert  E. Lee  Toot Toot  Tootsie
5.  Tailgate  Ramble
6.  Farewell  Blues
7.  High Society
8.  Clarinet  Marmalade
9. When My Sugar Walks Down The Street
10. Hot Time  in the Old Town Tonight
11.  Darktown  Strutters  Ball
12.  Alabama  Jubilee

22 juin 2016

60e été - Séquence 1, plan 1, "Moteur, on tourne!"

Un avion DC 3 atterrit à l'aérodrome d'Areuse

Picture  

Le DC 3 devant les hangars de la « Transair » (Press Photo Actualité, Neuchàtel.)

Pour la première fois dans le canton de Neuchàtel

Le contrôleur du tram no 5 qui, un jour, criait joyeusement :«En voiture  pour Serrières, Auvernier, Colombier, Areuse, avec communication pour l'Amérique » ne faisait que de l'anticipation.

En effet, hier après-midi, un gros avion américain se posait sur les pistes d'Areuse, devant les bâtiments de la Transair. Il ne s'agissait pas encore de l'inauguration d'une ligne avec service régulier, mais puisqu'un DC 3 a pu se poser, tous les rêves sont permis.    

Notre visiteur était imposant et la douzaine d'avions de tourisme à 3 ou 6 places en réparation dans les ateliers Transair faisaient figure de parents pauvres. Toutefois c'est avec eux que nous aurions préféré faire une balade dans le ciel hier. Car notre DC 3 ne doit pas être des plus confortables :    

Utilisé pour le transport, l'avion qui porte la marque US Air Force ne possède en effet de fauteuils que pour les membres
de l'équipage. Dans la carlingue, où pourraient prendre place 28 personnes, il n'y a qu'un banc au-dessus duquel pendent des parachutes. On nous montre gentiment la façon dont se préparent les sauts dans le vide
    

Les quatre membres de l'équipage ne se sont arrêtés à Transair que pour des questions de service. Ils vont repartir pour le poste de base qui est Chàteauroux. Après une visite de la piste longue de 750 mètres, un dernier salut, le bi-moteur s'en va cahin-caha jusqu'au point de départ. Les hélices tournent, le foin coupé qui jonche les abords de la piste s'envole de tout côté et bientôt le lourd appareil quitte le sol. Quelques centaines de mètres en direction de l'est, un virage et un passage en signe d'adieu sur la tête des spectateurs, pour la plus grande joie des écoliers venus admirer le « gros oiseau ». Bon voyage, DC 3.

RWS.

Article paru dans "L´Express" daté du samedi, 22 juin 1957

                                                                 météo
                                                          "L'Express" daté du 22 juin 1957

"L'Express est le nouveau nom de la Feuille d'avis de Neuchâtel (dès 1766), fondée en 1738 comme Feuille d'Avis, qui est elle-même le plus ancien journal en langue française. La parution augmenta,d'une fois par semaine, en 1855, à deux fois par semaine, 1873 à trois fois par semaine. Depuis 1884, la Feuille d'Avis de Neuchâtel est un quotidien. En 1964, elle fusionna avec L'Express de Neuchâtel, fondé en 1891, dont elle reprend le nom en 1988. L'Express est un journal indépendant, mais il conserva jusqu'à l'époque actuelle une position conservatrice.
En 1996 sa rédaction a fusionné avec celle de L'Impartial, l'autre quotidien du canton du canton de Neuchâtel, édité à La Chaux-de-Fonds. Les deux journaux ont leur propre partie régionale et la une qui les distingue, le reste du journal est produit de manière centrale à Bussigny/Lausanne."
(Source: Wikipédia)


L'ÉTÉ, LE BEL ÉTÉ

Un été à la Schenkstrasse - 2011
Été urbain - 2012
Un été de porcelaine - 2013
Été'14 - 2014
Un été aigre-doux - 2015
(Cliquez sur les dates pour admirer les étés passés...)

"Le 60e été", séquence 1, plan 1, "Moteur, on tourne!"


29 décembre 2015

Pendant que la Terre tourne, comme une toupie, dans l'espace...

Neuchâtel vers 16H15










Article extrait du quotidien "Le Temps" du 27 octobre 2015:
Le Temps 27 oct



Une musique nostalgique, magique, belle, un rêve... Une promenade dans une miriade de souvenirs...

Schubert: Trio pour piano en Mi bémol majeur, Op. 100

 

 Un extrait de ce trio de Schubert fait partie de la bande sonore du film "Barry Lyndon" de Stanley Kubrick. Un film aux images époustouflantes. John Alcott a obtenu l'Oscar de la meilleure photographie en 1976 pour ce travail remarquable.

"BARRY LYNDON" - TRIO op. 100 - FRANZ SCHUBERT - "BARRY LYNDON" SOUNDTRACK


Dans une lettre de voeux de Noël, mon vieil ami A* a glissé une reproduction de "La tempesta" du peintre italien Giorgione (1477 - 1510) commentée par Eric Fuchs.

                                                                      La Tempesta

Ce tableau, peint vers 1500, fait couler de l'encre depuis plusieurs siècles. Quelle est sa signification? Les historiens de l'art sont divisés et les hypothèses nombreuses. Eric Fuchs évoque la villes de Jérusalem au loin, Joseph observant Marie qui nourrit son enfant. Il parle de l'orage qui s'abat sur la ville comme un symbole des relations humaines. Son long développement sur sa vision théologique du tableau s'achêve ainsi: "Comme tous les chefs-d'oeuvre, celui-ci ne se laisse pas enfermer dans une seules interprétation, il en suscite de multiple. Peut-être son énigme  évoquera-t-elle pour vous d'autres mystères."
Une page est consacrée a l'analyse du tableau, avec une illustration, dans "L'histoire de l'art" de E. H. Gombrich.
Le tableau est à la Galleria dell'Accademia, Venise, Italie.

Une recherche sur Eric Fuchs dans les dédales de la toile virtuelle m'a conduit à lire un entretien intéressant: ICI

Éric Fuchs (1932 – ) a fait ses études de théologie à la faculté de théolgie de Genève ainsi qu’à la faculté de Montpellier. Il fut pasteur de 1958 à 1960, année au cours de laquelle il est nommé directeur du Centre protestant d’études de Genève. Il est actuellement professeur honoraire d’éthique à la Faculté de théologie protestante de l’Université de Genève laquelle existe depuis la fondation de l’académie de Genève en 1959.


 Berthoud un soir de fin décembre (27 déc), Berne (27 déc)

09 octobre 2015

Balade automnale....

Les vacances scolaires s'achèvent, la ville fédérale grouille à nouveau. L'automne est somptueux. Le cognassier qui trône devant la maison voisine distribue ses derniers fruits. Les liquidambars se parent de couleurs magnifiques, le trottoir partagé par les piétons et les cyclistes est annoncé par une silhouette masculine sortie des années cinquante.
Dans la nuit tombante, le dîner rôtit sur la gazinière. Une gazinière dernier modèle avec un écran qui permet de coordonner l'heure avec l'horloge chronométrique de Neuchâtel... une gazinière qui permet de réussir des cuissons sans trop brûler les ingrédients. Une gazinière à ne pas mettre entre les mains d'enfants de moins de 1 an, ils pourraient l'avaler! Il est conseillé de ne pas introduire d'animaux vivants dans le four chauffé à 860 degrés. Une gazinière qui ronronne dans un coin de la cuisine. Ce soir, il y aura au menu des cèpes provenant d'un pays de l'Est. Le détecteur de dioxine est resté muet, ce qui serait un signe de bonne santé de ces cèpes achetés à Fribourg. Une offre promotionnelle d'enfer ne nous a pas fait hésiter. Trois tonnes de ces champignons, arrivées par poids lourds, croupissent à la cave. Pour accompagner cette mycologie, des rougets, un peu barbets, un peu de l'Isle, rôtis entiers dans de la graisse de coco.
L'heure des fantômes approche, il est temps d'aller dormir.

Posté par jeanjacques1957 à 22:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mars 2013

Poucenion

Un "yogourt" au lait de brebis, parfumé à la mangue, est mangé sur le coin de la table de la cuisine, à la hâte. Un jus au grapefruit, totalement léger, sans sucre accompagne ce poucenion* de 23 heures. Il est tard, les bus 10 circulent presque à vides. Il est temps d'aller se réduire comme disait mon grand-père maternel.

 

*Petit en-cas du soir. Ce mot de patois neuchâtelois a bercé mon enfance. Aujourd'hui il pratiquement disparu.

 

Posté par jeanjacques1957 à 23:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 février 2013

Premier dimanche de février 4/5

Depuis Neuchâtel retour à Berne dans un wagon presque désert!

Vues prise depuis le train:

Posté par jeanjacques1957 à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 novembre 2012

brume et soleil

Lignières en automne

lignieres1 lignieres2

lignieres3 lignieres4

lignieres5 lignieres6

lignieres7 lignieres8

lignieres9 lignieres10

Les mystères de la nuit
lignieres12 lignieres13

Neuchâtel
Neuchâtel1 Neuchâtel2

Neuchâtel3 Neuchâtel4

Neuchâtel5 Neuchâtel6

Neuchâtel7 Neuchâtel8

Neuchâtel9 Neuchâtel10
Neuchâtel11 Neuchâtel12

Neuchâtel13 Neuchâtel14

Neuchâtel15

 

Posté par jeanjacques1957 à 20:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,