22 juin 2018

Un été sans fin - Le Pod

Brève incursion à La Chaux-de-Fonds, la ville de mon enfadolescence. Le temps d'arpenter un bout du Pod (Avenue Léopold-Robert), de passer de longues minutes dans une librairie et d'en ressortir avec deux volumes sous le bras. Un roman, "La balade des perdus" de Thomas Sandoz paru chez Bernard Grasset en 2018 et un recueil de poésie, "Ajoie" précédé de "Passage des ombres" et de "Cette âme perdue" du poète belge Jean-Claude Pirotte paru à la nrf Poésie/Gallimard 2018.
Une bise légère balayait la ville en cette fin d'après-midi de juin. Le soleil éclatait de santé.

Le soir, de retour dans la Ville fédérale, j'ai pu entendre un concert de klaxons, vers 22h00. Il semblerait que se déroule, en Russie, le championnat du monde de balle au pied masculin. La Suisse à gagné 2 à 1 contre la Serbie.

Ci-dessous, affiches vues à La Tchaux:
2BB7A560-188F-4DC4-93F9-5EB8186AC95D
J'écoute à longeur de journée la Messa de Gloria de Rossini.

Rossini : Messa di Gloria

00:00  1. Ⅰa  Kyrie: Kyrie eleison
03:31  2. Ⅱb  Kyrie: Christe Eleison
06:18  3. Ⅲc  Kyrie: Kyrie eleison
09:22  4. Ⅱ  Gloria in excelsis Deo
14:45  5. Ⅲ  Gloria: Laudamus Te
21:49  6. Ⅳ  Gloria: Gratias agimus tibi  
29:10  7. Ⅴ  Gloria: Domine Deus
35:31  8. Ⅵa  Gloria: Qui Tollis Peccata mundi
38:36  9. Ⅵb  Gloria: Qui Tollis Pecca mundi
43:10  10. Ⅵc  Gloria: Qui sedes ad dexteram Patris
46:15  11. Ⅶ  Gloria: Quoniam tu solus sanctus 
53:56  12. Ⅷ  Gloria: Cum Sancto Spiritu



Un vol de pigeons c'est une étincelle
sous le ciel gris et blanc de pluie prochaine

et la maison rose au toit profond s'éveille
quand le vent fouette la glycine

un chat rase les murs une voisine
âgée porte un tablier mauve

le chat s'arrête et la regarde en coin
puis il bondit et disparaît du cadre

Jean-Claude Pirotte
Extrait de "Passage des ombres"
dans "La fable des ombres"
Éditions Gallimard 2018


08 décembre 2017

Nuit 15/16 - Paris 5/5 Buona sera

Rue Oberkampf, boulevard de Ménilmontant, rue de la Roquette, Place du Père Chaillet, avenue Ledru Rollin, Pont d'Austerlitz, Place Valhubert, L'Allée principale du Jardin des Plantes, rue Dubenton, rue Monge, rue de Mirbel, rue Mouffetard, Place de la Contrescarpe, rue Descartes, rue Clovis, rue du Cardinal Lemoine, tue Tournefort, rue de l'Arbalète, rue Mouffetard, avenue des Gobelins, boulevard Saint Marcel, rue Poliveau, rue du Fer à Moulin, rue de la Clef, rue Monge

Les mausolées du Cimetière du Père Lachaise forment une ville silencieuse, sans habitants, morte. Rien ne perturbe ce monde figé pour l'éternité, ni les touristes, ni les visiteurs, une rose à la main, ni les familles en deuil, encore moins la pluie.

Une classe et ses accompagnants traverse l'Avenue Ledru Rollin à l'intersection avec la rue de Bercy. Les élèves doivent avoir une dizaine d'années. Dans 50 ans, ils auront mon âge, j'en aurai 110 et je déambulerai dans Paname, avec mon déambulateur dernier cri. Je serai dans la Ville Lumière pour fêter les 100 ans (à quelques mois près) de ma première visite à Paris (oct. 68). C'est jouable!

En marchant dans l'allée principale du jardin des plantes, un vent froid soufflait. J 'ai soudain eu la nostalgie de Vienne. Le vent parisien était devenu ce vent pannonien, qui balaye les plaines de l 'Est et qui glace Vienne. Le musée d'histoire naturel a une ressemblance avec le Belvédère. J'ai failli me retourner pour voir Vienne, en arrivant près du bâtiment. Je pensais au Café Central. J'aurai commandé un café mélange et je me serai plongé dans la lecture de la presse.

La rue Mouffetard grouille d'activité. Dans le bas de la rue, poissonniers, bouchers, restaurants, dans le haut, boutiques et restaurant. Au début du siècle passé et surement avant, il y avait un marché rue Mouffetard.

Au 39 de la rue Descartes, mourut Verlaine le 8 janvier 1896 et Hemingway vécu dans cet immeuble de 1921 à 1925. "Paris est une fête"
Au 37 de la même rue, l'écrivain japonais Kunio Tsuji a vécu de 1980 à 1999 signal une plaque. Je ne trouve nulle part de traces de cette vie à Paris pour cet écrivain. En revanche, il a vécu à Paris de 1957 à 1960...
Le cabaret Le Cheval d'or, dédié à la chanson française et à l 'expression artistique, occupait, de 1955 à 1969, le 33 de la rue Descartes

Sur le Boulevard Saint Marcel, presque au milieu de sa longueur, presque au milieu du boulevard, un pucelle tient un étendard. Jeanne...

15:42, il neige! Enfin, une pluie mêlée...

Le théâtre des Champs Élysées fut inauguré en 1913. C'est un beau théâtre avec de vrai fauteuils au parterre et à la 1ère galerie. Une architecture et un mobilier assez sécession viennoise. Il est situé dans l'élégante et onéreuse avenue Montaigne. La Tour Eiffel, éclairée sur la moitié de ses faces, économies oblige, trône non loin de là. A son sommet, un phare tourne. C'est pour signaler sa présence si un vaisseau spatial en perdition passait par-là. Mimi...*
19:30, le chef lève sa baguette et "Le barbier de Séville" démarre. On est aspiré par le système Rossini. La musique monte lentement puis explose dans un tourbillon qui emporte tout sur son passage. Les chanteurs sont de bonne qualité, le décor surprenant, nous emmène au coeur de la partition. On rit beaucoup. Soirée réussie.
Retour à la rue Monge avec des notes de musique plein la tête...
buona sera, etc...

*Voir entrée de hier

Posté par jeanjacques1957 à 23:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 mars 2017

duo des chats... On ne s'en lassera jamais...

Schwarzkopf, de los Angeles - Duetto buffo di due gatti

Felicity Lott & Ann Murray


Le Duetto buffo di due gatti (traduction littérale : Duo humoristique des deux chats, en français appelé simplement Duo des chats) est une pièce populaire pour deux sopranos. Il est souvent joué en bis lors des concerts.
Bien que cette pièce soit très généralement attribuée à Gioachino Rossini, elle n'a en fait pas été écrite par lui, mais consiste en une compilation écrite en 1825 reprenant, entre autres, des passages de son opéra de 1816 Otello.
L'auteur de la compilation est probablement le compositeur anglais Robert Lucas de Pearsall, qui utilisa à cette occasion son pseudonyme G.Berthold].



Rossini Cat Duet Pauline Tinsley Elizabeth Vaughan



Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mars 2012

Le duo des chats

Schwarzkopf, de los Angeles - Duetto buffo di due gatti

Elisabeth Schwarzkopf et Victoria de los Angeles interprètent le Duo des chats (Duetto Buffo di due Gatti), attribué à Rossini. Concert en l'honneur de Gerald Moore en 1969.

 

Posté par jeanjacques1957 à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,