15 mars 2019

Nuit 4/12 - Climatologie

Balade surprise à Zurich. Il pleuvait à averse. La Bahnhofstrasse était envahie de jeunes qui manifestaient pour le climat.
En buvant un double espresso au TeeCafé Schwarzenbach, je me suis souvenu d'une exposition qui s'était déroulée au musée d'histoire naturelles à La Chaux-de-Fonds, au début des années septante. Le titre était "Sauvons la nature" et le constat était alarmant. Il a fallu tout de même 50 ans pour que les choses bougent et que les mentalités changent à l'égard du climat...

Extraits du fil d'actualité du quotidien Le Temps ICI

"Bilan: plus de 50 000 manifestants pour le climat à travers tout le pays
par Le Temps avec ATS

La jeunesse suisse s'est à nouveau mobilisée en masse ce vendredi en faveur du climat. Ils ont été plusieurs dizaines de milliers à défiler dans tout le pays, comme leurs camarades du monde entier, lors de cette première grève internationale du climat. Selon un décompte de Keystone-ATS, plus de 50 000 jeunes ont battu le pavé vendredi, plus de 66 000 selon les organisateurs. Pour la Suisse, il s'agissait déjà de la troisième mobilisation depuis le début de l'année, après celles du 18 janvier et du 2 février, elles aussi très suivies. Un nouveau rassemblement a d'ores et déjà été programmé le samedi 6 avril.

Le soutien de Simonetta Sommaruga

A Zurich, les aiguilles de l'horloge de la célèbre église St-Pierre, au plus grand cadran d'Europe, se sont arrêtées sur 11h55 mardi pour symboliser l'urgence climatique. «Nous nous tenons derrière les jeunes», a déclaré le pasteur Ueli Greminger.

Les jeunes ont aussi reçu le soutien de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. «J'ai beaucoup de compréhension pour l'impatience des jeunes qui luttent pour le climat. Ils ont de réelles attentes», a-t-elle déclaré depuis Nairobi au Kenya, en marge de la 4e assemblée générale des Nations Unies pour l'environnement."

Infos également ICI ICI ICI

3E50E1B3-0EFC-432E-9A48-D2763067B512

Posté par jeanjacques1957 à 23:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


25 février 2019

Les mois d'hiver - Balade dans la Mégapole...

Lors d'une balade dans la Mégapole, le dernier dimanche de janvier, j'ai filmé quelques plans...

Balade urbaine dans la Mégapole (Zurich) #vlog6 #vlog

Balade urbaine dans la Mégapole (Zurich)
avec la participation de Trazom
Carnet vidéo filmé à Zurich le 27 janvier 2019
Réalisation Jeanjacques666
Encore un beau dimanche

Posté par jeanjacques1957 à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 février 2019

Les mois d'hiver - Un petit noir à toute heure

Ce film, est une autobiographie. J'y raconte mon addiction pour... le café !

Mémoires d’un caféïnomane ☕️

Mémoires d'un caféïnomane
Autobiographie
Filmé et photographié en 2018
à : Berne, La Chaux-de-Fonds, Lignières, Interlaken, Zurich, Bâle etc...
Montage définitif, janvier 2019
Réalisation Jeanjacques666

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 janvier 2019

Les mois d'hiver - Documentaire

J'ai réalisé un documentaire sur le mois de décembre...

Décembre, regard subjectif

Décembre
regard subjectif
2018
Documentaire
Réalisation Jeanjacques666

Posté par jeanjacques1957 à 23:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 décembre 2018

Les mois d'hiver - NOËL

JOYEUX NOËL !

La Mégalopole (Zurich), un 1er décembre

La Mégapole (Zurich) un 1er décembre
Carnet vidéo filmé à Zurich le 1er décembre 2018
Avec la participation de Trazom
Réalisation Jeanjacques666
Vlog

P.-S. Quand la vidéo est lancée, un clic en bas à droite sur l'icone plein écran, permet de voir le film dans des conditions optimum.

Posté par jeanjacques1957 à 22:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07 décembre 2018

Les mois d'hiver - Fin d'automne

Voici ma version de la fin d'automne, avec un clin d'oeil au black friday

Fin d’automne

Fin d'automne
Filmé à Berne, Zurich et dans le jardin de Lignières
novembre 2018
Réalisation Jeanjacques666

Minuit sonne. Le village des vacances de mon enfance est plongé dans le noir. Une panne d’électricité, une tempête s’allient pour nous remettre à l’esprit que la fée électricité est une précieuse compagne. Faute d’ordinateur, écran noir, routeur amorphe, c’est depuis mon portable que je trace ces lettres. Quid du congélateur et du frigo ? Une lampe de poche fait office de veilleuse. Si Lignières est plongé dans le noir, il semble que le village de Nods, là-bas au loin poursuive sa vie normalement, on voit des lumières ! C´est un autre pays, là-bas, celui de Berne...

Posté par jeanjacques1957 à 22:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 octobre 2018

Une virée à Zurich

Depuis plusieurs années, j'ai baptisé Zurich, La Mégapole. Berne est la Ville fédérale, mais la capitale économique du pays, c'est Zurich. Il y a un café minuscule où les doppio sont délicieux... (ICI)
Zurich est à 1 heure de train de Berne.
Lundi passé, j'étais en vacances, et vers midi, départ pour la grande ville. J'ai filmé quelques plans. C'est un film urbain, un peu caustique, avec fontaines et café...

La Mégapole en automne (Zurich) #VLOG

LA MÉGAPOLE EN AUTOMNE (ZURICH)
Le figurant : Trazom
Réalisation : Jeanjacques666
Carnet vidéo filmé le 24 septembre 2018 (VLOG)

Posté par jeanjacques1957 à 23:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 avril 2018

Le premier sorbet de la saison...

SAMEDI 7 AVRIL
C'est l'époque de la floraison des hellébores fétides (Helleborus foetidus L.). J'en ai vu une colonie dans la valée de Elay (Jura bernois), ce samedi. Il faisait un temps superbe (photo 1).
Je suis ensuite passé dans le village des vacances de mon enfances, Lignières, (photo 2, le jardin)avant de regagner la Ville fédérale (photo 3, un coin de ferme en plein dans la ville)et j'ai dégusté mon premier sorbet de la saison. Depuis quelques jours, la gelateria di Berna, sise à Pestalozzistrasse 1, a ouvert ses portes après la pause hivernale. Il y avait foule. Cette enseigne a trois points de vente dans la capitale. Selon la NNZ*, c'est le meilleur glacier de Berne et il figure dans le top 5 des des glaciers suisse. Gelateria di Berna a ouvert un point de vente à Zurich... à Zurich!!!
De mon côté, pour cette première, j'ai choisi fraise et citron.

*La Neue Zürcher Zeitung

F68A58CF-15EB-4CCA-B1CD-D74DAA0E5B06

902C0FBA-2A87-484A-870A-1A17878BF903

628BB00E-DD59-40A8-95CA-D5710FF35DD9

636068DE-5620-4597-9E39-8F441EDD4AB9


Ce dimanche soir, il fait 14 degrés à 22h09

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 mars 2018

Improbable improvisation...

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style.Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)

Séduction
nicolas ordinet
Nicolas Ordinet

Texte libre

La belle histoire du lundi


Le haut-parleur, "Les passagers à destination de Bruxelles, vol SABENA 221, sont priés de se rendre porte numéro 14."

Elle, assise au bar, la pointe de ses chaussures à talon posée sur l'armature consolidant le tabouret, un tabouret dit de bar, "Dans trois heures je serai chez moi. Repassage et aspirateur, récupérer les enfants chez la voisine, préparer le souper."

Lui, en costume foncé, les chaussures posée à plat sur le bas du tabouret de bar, sirote une limonade, "Il faudra que je boucle mon article pour mercredi"

La piste est sèche. Le ciel est couvert. Le printemps lutte contre les derniers soubresauts de l'hiver. Un Boeing 707, de la Pan Am, passe au ralenti devant les fenêtres du bar de l'aéroport. Il arrive de New York.

L'autre, également en costume foncé, les coudes appuyés sur le bar, fume une "Gitane" et boit à petite gorgée une bière, il est à gauche, dans le plan, en amorce, "Mon voisin tente de séduire la seule femme de ce bar. Je ne vais pas tarder à mettre mon grain de sel."

Elle, tout en dialoguant avec lui, boit un bloody mary et regarde l'autre, celui qui est en amorce dans le plan, "Mercredi je dois emmené Gabrielle chez le médecin pour un contrôle".

Le haut-parleur, "Les passagers du vol Pan Am 809, en transit pour Berlin, sont priés de se rendre à la salle d'attente 3.

A ce moment-là, la belle histoire du lundi, tourne au cauchemar. Des alarmes retentissent de partout. Le cerveau, surchargé de travail annonce une panne d'écriture qui débouche sur une page blanche. Une page immaculée de plus. Au fil des débuts de semaine, le néant s'accumule. Un livre blanc pourrait être édité en fin d'année.

La maîtresse, "Je ramasse les copie dans dix minutes".

Dix minutes pour finir le bloody mary, courrir à la porte no 8, pour embarquer sur le vol SR349 à destination de Zurich et dénouer l'intrigue entre Lui, Elle, l'autre, la piste et le haut-parleur situé au-dessus de la machine à café. Le haut-parleur situé au-dessus de la machine à café, mais l'histoire n'aurait donc jamais décollé de l'Adriano's bar*?
Un couple s'embrasse, le serveur astique les verres, il est bientôt minuit, l'heure de fermeture.

*Les habitués savent que l'Adriano's bar est en plein centre de la Ville fédérale, en face du Zytglogge.

Pour réussir un Bloody mary

  • 4 cl de vodka
  • 12 cl de jus de tomate
  • 0,5 cl de jus de citron
  • 0,5 cl de sauce Worcestershire
  • 2 gouttes de sauce Tabasco, piment de Cayenne, pili-pili, raifort, poivre, sel…
  • Sel au céleri

Posté par jeanjacques1957 à 23:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 février 2018

Soir de première...

 

Dimanche 4 février 2018 
17:02, le train quitte la gare de Berne, à destination de Zurich. Double espresso au Bistro, au rez-de-chaussée du wagon situé au milieu du train.
17:58, arrivée dans la mégapole. Il fait nuit et froid. Marche rapide. Tram.
18:15, arrivée à l'opéra.
19:00, l'orchestre attaque en 440MHZ l'ouverture d'Idomenee.
Ce soir, c'est la première d'Idomenee, Roi de Crète, de Mozart. Tout le gratin zurichois, vêtu de noir se presse dans la salle. Un beau théâtre à l'italienne. Les voix sont belles et prennent de l'assurance au fil du récit. Le coeur, qui joue un rôle important, chante sans faille. Le décor est sobre, la mise en scène efficace. Violence.
Vers 20:40, c'est l'entracte. Le rideau de scène reste ouvert, des guéridons sont installés, des bougies posées dessus. Les spectateurs envahissent les bars du théâtre.
Le drame reprend.
Quand le rideau tombe, le public fait une ovation aux coeurs, chanteurs, chef d'orchestre et au décorateur, metteur en scène, chef du coeur.
Course dans la nuit glaciale jusqu'à la gare. Un café en attendant le train de 23:01 pour le retour dans la Ville fédérale, et la musique de Mozart plein la tête.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,