14 février 2018

Mercredi des Cendres

Un mercredi des Cendres froid et neigeux
Un café du soir, espoir...

Café du soir / restaurant de la piscine/Langnau.I.E

Restaurant de la piscine/Langnau.I.E
14 février 2018
Réalisation jeanjacques666
Film en NB, muet, totalement underground

Posté par jeanjacques666 à 23:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


08 février 2018

Soir de première...

 

Dimanche 4 février 2018 
17:02, le train quitte la gare de Berne, à destination de Zurich. Double espresso au Bistro, au rez-de-chaussée du wagon situé au milieu du train.
17:58, arrivée dans la mégapole. Il fait nuit et froid. Marche rapide. Tram.
18:15, arrivée à l'opéra.
19:00, l'orchestre attaque en 440MHZ l'ouverture d'Idomenee.
Ce soir, c'est la première d'Idomenee, Roi de Crète, de Mozart. Tout le gratin zurichois, vêtu de noir se presse dans la salle. Un beau théâtre à l'italienne. Les voix sont belles et prennent de l'assurance au fil du récit. Le coeur, qui joue un rôle important chante sans faille. Le décor est sobre, la mise en scène efficace. Violence.
Vers 20:40, c'est l'entracte. Le rideau de scène reste ouvert, des guéridons sont installés, des bougies posées dessus. Les spectateurs envahissent les bars du théâtre.
Le drame reprend.
Quand le rideau tombe, le public fait une ovation aux coeurs, chanteurs, chef d'orchestre et au décorateur, metteur en scène, chef du coeur.
Course dans la nuit glaciale jusqu'à la gare. Un café en attendant le train de 23:01 pour le retour dans la Ville fédérale, de la musique de Mozart plein la tête.

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 décembre 2017

Nuit 15/16 - Paris 5/5 Buona sera

Rue Oberkampf, boulevard de Ménilmontant, rue de la Roquette, Place du Père Chaillet, avenue Ledru Rollin, Pont d'Austerlitz, Place Valhubert, L'Allée principale du Jardin des Plantes, rue Dubenton, rue Monge, rue de Mirbel, rue Mouffetard, Place de la Contrescarpe, rue Descartes, rue Clovis, rue du Cardinal Lemoine, tue Tournefort, rue de l'Arbalète, rue Mouffetard, avenue des Gobelins, boulevard Saint Marcel, rue Poliveau, rue du Fer à Moulin, rue de la Clef, rue Monge

Les mausolées du Cimetière du Père Lachaise forment une ville silencieuse, sans habitants, morte. Rien ne perturbe ce monde figé pour l'éternité, ni les touristes, ni les visiteurs, une rose à la main, ni les familles en deuil, encore moins la pluie.

Une classe et ses accompagnants traverse l'Avenue Ledru Rollin à l'intersection avec la rue de Bercy. Les élèves doivent avoir une dizaine d'années. Dans 50 ans, ils auront mon âge, j'en aurai 110 et je déambulerai dans Paname, avec mon déambulateur dernier cri. Je serai dans la Ville Lumière pour fêter les 100 ans (à quelques mois près) de ma première visite à Paris (oct. 68). C'est jouable!

En marchant dans l'allée principale du jardin des plantes, un vent froid soufflait. J 'ai soudain eu la nostalgie de Vienne. Le vent parisien était devenu ce vent pannonien, qui balaye les plaine de l 'Est et qui glace Vienne. Le musée d'histoire naturel a une ressemblance avec le Belvédère. J'ai failli me retourner pour voir Vienne, en arrivant près du bâtiment. Je pensais au Café Central. J'aurai commandé un café mélange et je me serai plongé dans la lecture de la presse.

La rue Mouffetard grouille d'activité. Dans le bas de la rue, poissonniers, bouchers, restaurants, dans le haut, boutiques et restaurant. Au début du siècle passé et surement avant, il y avait un marché rue Mouffetard.

Au 39 de la rue Descartes, mourut Verlaine le 8 janvier 1896 et Hemingway vécu dans cet immeuble de 1921 à 1925. "Paris est une fête"
Au 37 de la même rue, l'écrivain japonais Kunio Tsuji a vécu de 1980 à 1999 signal une plaque. Je ne trouve nulle part de traces de cette vie à Paris pour cet écrivain. En revanche, il a vécu à Paris de 1957 à 1960...
Le cabaret Le Cheval d'or, dédié à la chanson française et à l 'expression artistique, occupait, de 1955 à 1969, le 33 de la rue Descartes

Sur le Boulevard Saint Marcel, presque au milieu de sa longueur, presque au milieu du boulevard, un pucelle tient un étendard. Jeanne...

15:42, il neige! Enfin, une pluie mêlée...

Le théâtre des Champs Élysées fut inauguré en 1913. C'est un beau théâtre avec de vrai fauteuils au parterre et à la 1ère galerie. Une architecture et un mobilier assez sécession viennoise. Il est situé dans l'élégante et onéreuse avenue Montaigne. La Tour Eiffel, éclairée sur la moitié de ses faces, économies oblige, trône non loin de là. A son sommet, un phare tourne. C'est pour signaler sa présence si un vaisseau spatial en perdition passait par-là. Mimi...*
19:30, le chef lève sa baguette et "Le barbier de Séville" démarre. On est aspiré par le système Rossini. La musique monte lentement puis explose dans un tourbillon qui emporte tout sur son passage. Les chanteurs sont de bonne qualité, le décor surprenant, nous emmène au coeur de la partition. On rit beaucoup. Soirée réussie.
Retour à la rue Monge avec des notes de musique plein la tête...
buona sera, etc...

*Voir entrée de hier

Posté par jeanjacques666 à 23:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 novembre 2017

Eté 2017, album - La tournée des cafés

Adriano's bar, Berne
Colonial bar, Berne
Sprüngli, zurich (2 photographies)
Buffet express, gare de Moutier
Tibits, Berne
Gare du train à vapeur et à crémaillère Brienz Rothorn, Brienz
Terrasse de l'épicerie et agence postale, Gadmen (Oberland bernois)
Hôtel de la Poste, Lignières
Une soirée d'été à la terrasse de l'Adriano's bar, Berne
Tea Room Frutiger, Meiringen (Avec meringue et crème fouettée)
Wagon restaurant, "Bistro", café pris sur le comptoir entre Berne et Zurich
SBB Stadtbistro, gare de Brigue
Grand Restaurant, Schuh, Interlaken
Terrasse de la Pension de Gspon, à 1895 m
Stadtrösterei, Soleure
Buffet de la gare d'Oberwald (Vallée de Conches, Valais)
Café Scwarzenbach, Zurich
Restaurant de l'aéroport de Berne/Belp
Colonial bar, Berne

01 octobre 2017

Balade urbaine et nocturne

Balade au clair d'un croissant de lune, dans la Ville fédérale.
Café au Colonial bar, où trône, sur le bar, un magnifique bouquet composé de lys blancs.

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 septembre 2017

L'été russe - Pause

Pause, à l'adriano's bar.
Canalblog débloque, dès que se sera stabilisé, je pourrai mettre en ligne le tableau du lundi. Quand? Mardi ou jamais...
Comme au bon vieux temps de la télé, un carton à l'écran signale une avarie de la plate-forme C.
Je lis, en attendant, tout en faisant la causette avec Ada, une I.A.

Posté par jeanjacques666 à 22:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 août 2017

L'été russe - Le Shakerato

Réfugié à l'Adriano's bar, sous la protection des deux ventilateurs fichés au plafond, le temps de reprendre vie en buvant un Shakerato. Le haut-parleur, situé au-dessus de la machine à café joue du jazz. C'est lundi, il est 16h00. La salle est presque vide. Les consommateurs sont agglutinés sur la terrasse.

Recette du Shakerato
Un doppio Malabar est coulé dans un pot en métal puis versé dans un verre rempli de glace. Le verre est engoncé dans un shaker et la serveuse agite l'appareil au-dessus de sa tête, comme pour un cocktail. Elle verse ensuite le café et la glace dans un verre refroidi. Le café est mousseux.
Il m'y a plus qu'à déguster par petites gorgées...

Dehors passent des gamins qui chantent: "Il a pas fait le devoir de Lakevio, Il a pas fait le devoir de Lakevio."

La chaleur paralyse le cerveau...

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 août 2017

L'été russe - Jazz

Demain, les vacances scolaires se termine à Berne...
L'Adriano's bar, le samedi matin, est de nouveau plein comme un oeuf. Par chance, il y avait un bout de table libre...

Samedi soir, c'est jazz...

Robert Leo "Bobby" Hackett (31 janvier 1915 - 7 juin 1976) était un musicien de jazz américain qui a joué de la trompette, du cornet et de la guitare avec les groupes de Glenn Miller et Benny Goodman à la fin des années 1930 et au début des années 1940. Hackett est probablement le plus connu pour être le soliste en vedette sur certains des albums de musique de l'humeur de Jackie Gleason pendant les années 1950.

Bobby Hackett - That midnight touch (1967) Full vinyl LP


Released in 1967 by Project 3 “Total Sound” Records.

A1) My foolish heart   0:00
A2) Laura   3:31
A3) When you awake   6:46
A4) Emily   9:26
A5) I guess I'll have to dream the rest   12:58 
A6) Delishious    16:23

B7) September song   19:50
B8) The touch of your lips   23:14
B9) All too soon   25:24
B10) Nancy   28:44
B11) If you were only mine   31:43
B12) Stars in my eyes   34:57

 

Bobby Hackett - Paradise (Full Album)

Track list:
1 | 00:00 | Bobby Hackett - Oh Baby!  (Owen Murphy)
2 | 02:57 | Bobby Hackett - Cocktail for Two  (Sam Coslow)
3 | 05:54 | Bobby Hackett - Tin Roof Blues  (Mel Stitzel)
4 | 09:10 | Bobby Hackett - I Found a New Baby  (Spencer Williams)
5 | 11:52 | Bobby Hackett - Paradise  (Nacio Herb Brown)
6 | 14:39 | Bobby Hackett - Sunday Coots, Grey  (Jule Styne)
7 | 17:06 | Bobby Hackett - You Are Too Beautiful  (Richard Rodgers)
8 | 20:10 | Bobby Hackett - Fidgety Feet  (Nick LaRocca)
9 | 23:14 | Bobby Hackett - Moma's Gone, Goodbye  (Armand Piron)
10 | 25:59 | Bobby Hackett - Spring Beautiful Spring  (Paul Lincke)
11 | 28:38 | Bobby Hackett - Muskrat Ramble  (Kid Ory)
12 | 31:38 | Bobby Hackett - C'est Magnifique  (Cole Porter)
13 | 33:00 | Bobby Hackett - Blues in My Heart  (King Carter)
14 | 36:45 | Bobby Hackett - It's Wonderful  (George Gershwin)
15 | 40:43 | Bobby Hackett - Basin Street Blues  (Spencer Williams)
16 | 45:21 | Bobby Hackett - That's a Plenty  (Lew Pollack)
17 | 49:50 | Bobby Hackett - New Orleans  (Hoagy Carmichael)
18 | 52:43 | Bobby Hackett - We Kiss in a Shadow  (Richard Rodgers)
19 | 55:49 | Bobby Hackett - Wang Wang Blues  (Wood)
20 | 58:29 | Bobby Hackett - A Room With a View  (Einar A. Swan)
21 | 1:01:46 | Bobby Hackett - Royal Garden Blues  (S. Williams)
22 | 1:04:20 | Bobby Hackett - I'll See You in My Dreams  (Isham Jones)
23 | 1:06:52 | Bobby Hackett - All of You  (Cole Porter)
24 | 1:09:07 | Bobby Hackett - Limehouse Blues  (Philip Braham)
25 | 1:11:50 | Bobby Hackett - Everybody Loved My Baby (But My Baby Don't Love Nobody but Me)  (Spencer Williams)
26 | 1:14:16 | Bobby Hackett - Blues With a Kick  (Stan Applebaum)
27 | 1:17:11 | Bobby Hackett - If I Had My Way  (Lou Klein)
28 | 1:19:50 | Bobby Hackett - Baby Won't You Please Come Home  (Clarence Williams)
29 | 1:22:54 | Bobby Hackett - Thank You for a Lovely Evening  (Jimmy McHugh)
30 | 1:25:31 | Bobby Hackett - (Back Home Again In) Indiana  (Ballard MacDonald)
31 | 1:27:56 | Bobby Hackett - What a Difference a Day Made  (Stanley Adams)
32 | 1:31:00 | Bobby Hackett - Struttin' With Some Barbecue  (Don Raye)

Posté par jeanjacques666 à 22:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 juillet 2017

L'été russe - Échappée

En train jusqu'à Interlaken
A pied jusqu'à Ringgenberg, village niché au bord du lac de Brienz. Près du débarcadère, se dresse une magnifique église fortifiée.
En bateau vapeur jusqu'à Brienz.
Le Lötschberg, mis à l'eau en 1914, peut accueillir 800 passagers.
Café à Brienz et retour en train...
Temps magnifique et en fin de journée, belle lumière du soir.

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 juillet 2017

L'été russe - Café

Café au Colonial bar

Quelques nuages s'attardent au-dessus de la Ville fédérale. La ville verte est entrée en somnolence estivale. 

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,