15 mai 2017

Les borborygmes nocturnes - ADDICTION

Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

L'Andante con moto, du trio en mi bémol Majeur pour piano et cordes no 2 op. 100 de Schubert berçait la rue. Ce mouvement lent, d'une infime désespérance, chez Schubert, la joie est factice, rapidement l'âme de l'auditeur est plongée dans un état de tritesse, de découragement, provenait d'un petit appartement, où, un trio d'amateur de musique de chambre se réunissait tous les lundis, pour disséquer les partitions de Schubert.
Non loin de là, sous les arcades, un minuscule restaurant avait installé quelques tables pour accueillir les éventuels fumeurs de havane.
Tous les soirs, peu avant la fermeture de l'établissement, une femme, vêtue de blanc, toujours inquiète, prenait place à une table. Elle tremblait. Elle se faisait des reproches d'être à cet endroit. Elle avait promis de diminuer la dose journalière, promesse jamais tenue. Tout au long de la journée, elle devait trouver des stratagèmes pour s'adonner à sa boisson favorite. Elle avait honte. A chaque gorgé elle se disait que c'était la dernière...
Le serveur dès qu'il la voyait arriver préparait la commande.
Un pluie fine se mit à tomber. L'Andante con moto n'en était que plus lugubre. Le dame vêtue de blanc éclata en sanglot. Elle se jura que c'était la dernière fois.
Le serveur arriva avec son plateau.
- Voilà votre boisson, madame.
Elle s'empara de la tasse et bu avec frénésie la boisson qui la plongeait dans la dépendance, le café!
Un chat de gouttière rasait les murs pour éviter la pluie..

L'Andante con moto:
https://www.youtube.com/watch?v=e52IMaE-3As

Posté par jeanjacques1957 à 22:19 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


13 mai 2017

La folle semaine 7/7 - Au revoir

La folle semaine touche à sa fin. Rendez-vous dans 10 ans pour les septante ans..!

Il faudra devenir sage, les textos reçus étaient sans équivoques: "Bienvenue au club des sexagénaires!"
Bon, fini les danses improvisées dans la cuisine, les cris de singe en dévalant les escaliers, de piquer les épées laser des enfants de l'étage du dessous, pour faire des combats avec des ennemis imaginaires, d'étendre les bras en courant dans la rue en prétextant qu'on est un Boeing 747 au décollage... De chanter à tue-tête, un opéra que j'ai composé, il y a une quinzaine d'années, intitulé "Dans les bois" et qui raconte les aventures d'une dame qui se promène nue dans la forêt...
Je serai sage, je porterai la cravate et le costume, je me plongerai dans le moule.... et j'apprendrai l'orthographe...

Samedi soir, c'est jazz...

Artie Shaw, de son vrai nom Arthur Jacob Arshawsky, est un clarinettiste et chef d'orchestre de jazz américain, né le 23 mai 1910 à New York et mort le 30 décembre 2004 à Los Angeles.

The Best of Artie Shaw | Jazz Music

THE BEST OF ARTIE SHAW

ARTIE SHAW AND HIS ORCHESTRA
All clarinet solos by Artie Shaw
arr. Jerry Gray, solos: Tony Pastor (ts)
1    Begin the Beguine (Porter) - July 24, 1938 (00:00)
solos: George Arus (tb), Johnny Best (tp), Les Burness (p), Tony Pastor (ts)
2    Back Bay Shuffle (Shaw - McRae) - July 24, 1938 (3:14)
arr. Jerry Gray & Artie Shaw, solos: Billie Holiday (voc)
3    Any Old Time (Shaw) - July 24, 1938 (06:29)
4    Nightmare (Shaw) (band's theme song) - Sept. 27, 1938 (09:40)
solos: Helen Forrest (voc), Tony Pastor (ts), George Arus (tb)
5    Room with a View (Coward) - Dec. 19, 1938) (12:29)
solos: Tony Pastor (ts)
6    Non-Stop Flight (Shaw) - Dec. 1, 1938 (15:57)
solos: Helen Forrest (voc)
7    Comes Love (Brown - Tobias - Stept) - June 12, 1939 (18:45)
arr. Ted McRae, solos: George Auld (ts), George Arus (tb), Bob Kitsis (p), Buddy Rich (dm)
8    Traffic Jam (McRae - Shaw) - June 12, 1939 (21:03)
solos: Helen Forrest (voc)
9    All the Things You Are (Kern - Hammerstein) - Oct. 26, 1939 (23:15)
arr. William Grant Still & Artie Shaw, solos: Jack Cave (horn), Dick Clark (ts), Mannie Klein (tp),
10    Frenesi (Dominguez) - March 3, 1940 (26:27)
ARTIE SHAW AND HIS GRAMERCY FIVE: Billy Butterfield (tp), Artie Shaw
(cl) Johnny Guarnieri (harpsichord), Al Hendrickson (g), Jud Denaut (b), Nick Fatool (dm)
11    Special Delivery Stomp (Shaw) - Sept. 3, 1940 (29:30)
ARTIE SHAW AND HIS ORCHESTRA
arr. Lennie Hayton & Artie Shaw, solos: Manny Klein (tp), Jack Jenney (tb)
12    Stardust (Carmichael - Parrish) - Oct. 7, 1940 (32:13)
arr. William Grant Still, solos: Johnny Guarnieri (p), Billy Butterfield (tp), Les Robinson (ts), Jerry Jerome (ts), Jack Jenney (tb)
13    Blues - parts 1&2 (Still) - Dec. 4, 1940 (35:44)
arr. Artie Shaw, solos: J.C. Higginbotham (tb), Benny Carter (as), Red Allen (tp)
14    I'm Confessin' (Neiburg - Reynolds) - June 26, 1941 (42:09)
arr. Bill Challis, solos: Hot Lips Page (voc, tp)
15    Blues in the Night (Mercer - Arlen) - Sept. 2, 1941 (45:29)
solos: Hot Lips Page (voc, tp), Les Robinson (as), Johnny Guarnieri (p), Ray Conniff (tb)
16    St. James Infirmary - parts 1&2 (Primrose) - Nov. 12, 1941 (48:43)
arr. Margie Gibson, solos: George Auld (ts), Hot Lips Page (tp)
17    Deuces Wild (Gibson) - Nov. 12, 1941 (55:00)
arr. Bill Challids, solos: Hot Lips Page (voc, tp), George Auld (ts
18    Take Your Shoes off, Baby (Austin) - Oct. 30, 1941 (57:10)
arr. Paul Jordan, solos: Les Robinson (as), Hot Lips Page (tp), Dave Tough (dm)
19    Suite N.8 (Jordan) - Dec. 23, 1941 (1:00:34)
arr. Jimmy Mundy, solos: Roy Eldridge (tp)
20    Lady Day (Mundy) - Jan. 9, 1945 (1:05:15)
arr. Eddie Sauter, solos: Roy Eldridge (tp), Dodo Marmarosa (p)
21    Summertime (Gershwin - DuBose) - Nov. 23, 1944 (1:08:16)
arr. Eddie Sauter, solos: Roy Eldridge (tp)
22    The Man I Love (Gershwin) - June 12, 1945 (1:13:17)
ARTIE SHAW AND HIS GRAMERCY FIVE: Roy Eldridge (tp), Arti Shaw (cl), Dodo Marmarosa (p), Barney Kessel (g), Morris Rayman (b), Lou Fromm (dm)
23    The Gentle Grifter (Shaw - Carleton) - July 31, 1945  (1:16:26)


La boîte de jazz a rouvert ses portes. Les chats du quartier sont aux anges. L'ambiance est folle comme la semaine écoulée, ça balance un maximum. Les serveurs sont débordés, la salle est noyée dans la fumée de cigarettes, cigares et pipes...

Eliane Embrun - Si J'etais Une Cigarette


Ce soir c'est l'eurovision. Ce concours est né en 1956, un an avant ma naissance, je suis un enfant de l'Eurovision, de la reine d'Angleterre et des enfants de la télé. J'ai vu en direct le premier pas de l'homme sur la lune. Et maintenant, les stars, ce n'est plus Signoret et Montand, mais Zoé (16 ans) ou Cyprien, des youtubers qui drainent des millions de fans..!

 

SOS FÊTES DES MÈRES : À OFFRIR / À NE PAS OFFRIR

Intéressant, non?


Le Concours Eurovision de la chanson 1957 fut la deuxième édition du concours. Il se déroula le dimanche 3 mars 1957, à Francfort-sur-le-Main, situé alors en République Fédérale d'Allemagne. Il fut remporté par les Pays-Bas, avec la chanson Net Als Toen, interprétée par Corry Brokken. La France termina deuxième et le Danemark, troisième.

Corry Brokken - Net Als Toen - Eurovision 1957 - The Netherlands - Winner




Le Concours Eurovision de la chanson 1958 fut la troisième édition du concours. Il se déroula le mercredi 12 mars 1958, à Hilversum, aux Pays-Bas. Il fut remporté par la France, avec la chanson Dors, Mon Amour, interprétée par André Claveau. La Suisse termina deuxième et l'Italie, troisième

Eurovision Song Contest 1958 WINNER

Une chanson qui ferait mouche en 2017...

Pendant cette folle semaine, beaucoup de café... café... la boisson fétiche...

Une dernière scie pour la route.... Elle n'a pas gagné l'Eurovision 1980, mais on l'a chanté tout l'été, cette chanson... Et puis on voit Drucker, déjà?! (encore, toujours, immortel)

Sophie & Magaly "Papa Pingouin" | Archive INA

 


Au revoir

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 mai 2017

Les lilas (ter)

Dimanche 30 avril 2017

Balade urbaine du dimanche matin, dans la ville fédérale, avec café au Colonial, éléphant sur le toit, parfum de lilas et fauteuil d'orchestre...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 avril 2017

Journée printanière

Berne, le 7 avril 2017

Cher André,
Au Colonial Bar, on boit un des meilleur café de Berne. En ce moment, il propose un équatorien fabuleux, l'Hakuna Matata. Des notes de chocolat-griottes titillent les papilles.
Sur le comptoir trône un bouquet composé de tulipes, de fleurs de daphnés et d'amélanchier.
Salutations amicales
Jean-Jacques'60

 

 

Le soir, un mécanisme dissimulé dans l'éther, se mit en marche.
Le soleil se coucha
La lune se leva
Un aéronef, à haute altitude, survola la Ville fédérale, laissant une trace blanche derrière lui.
Les chats du quartier ne tarderont pas à partir en chasse en se fondant dans la nuit tombante...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 février 2017

La cérémonie du café

C'est un café "Candelaria", fraîchement grillé à l'Adriano's bar, qui coule dans les veines de la cafetière italienne; cafetière grande taille ce samedi soir. La 1ère symphonie de Beethoven passe en sourdine dans la cuisine.

Le mystère est complet au sujet de Léo, le chaton jaune des voisins du dessous. A-t-il été enlevé par la bande à Bader, est-t-il parti en TGV à Paris pour soutenir un candidat malheureux, qui fait campagne pour les présidentielles françaises du printemps prochain? Le président des Etats-Unis l'a-t-il bombardé ministre des félins issus de l'immigration? lit-il en catimini l'ultime numéro de L'Hebdo? L'Hebdo, c'est fini en ce début février, ainsi en a décidé Ringier, le propriétaire du titre. 1981-2017... Un journal qui meurt, c'est l'espace de liberté qui se rétrécit. Léo n'est-il tout simplement pas dans son lit en train de ronfler? Devant tant d'interrogations, une tasse de café est nécessaire... (Affaire à suivre)

 

P.-S. Pour le dîner, il y avait du lapin... à fourrure jaune!!!

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 novembre 2016

Fin des temps

J'aime la période située entre la chute des dernières feuilles et la première chute de neige. Les flocons mettront un terme à cette période magique, appelée, dans les pays germaniques, "la fin des temps". Nous entreront alors dans l'hiver.

MODE D'EMPLOI
de haut en bas
Café à l'Adriano's bar après les courses faites au marché. Les sacs sont remplis de choux rouges et blanc, de carottes de couleurs et de variétés différentes,  de brocoli, de choux-fleur, de concombre,  de châtaignes, d'os à moelle, d'un poulet, de côtes de sanglier,  de crosnes,  de choux de Bruxelles, de la doucette ( mâche ou rampon  selon les région), une courge hokkaido, d'un filet de saumon et de patates...
Dans le quotidien "Le Temps", daté de samedi 19 novembre 2016 , un article est consacré à Alberto Giacometti. Une exposition exceptionnel  se tient au Kunsthaus de Zurich http://www.kunsthaus.ch/fr/expositions/
Une partie de l'article parle aussi d'une exposition qui se déroule au musée Picasso à Paris. Une confrontation des oeuvres de Picasso et de Giacometti. Une longue amitié, d'une vingtaine d'année à unis les deux artistes, elle s 'est interrompue par une brouille .
 Cette huile sur toile, peinte par Picasso en 1931, intitulée "femme lançant une pierre", me plait. On voit la pierre et on distingue la femme...
Feuille morte
Il cielo

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 novembre 2016

Aéronefs

Des aéronefs zigzaguent, se croisent, parfois se frôlent dans de longues trainées de vapeur, rosies par le soleil qui se couche. Il fera nuit avant 18H00.
Boire un café en n'écoutant pas la radio, si on écoute , elle annule tout..!
SE COUCHER TARD - NUIT

Posté par jeanjacques1957 à 17:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 octobre 2016

Chasse-Spleen

Les passions de l'âme,
Dissolues dans l'amertume du café,
S'envolent à coup de Chasse-Spleen.
Tandis que les vers des Fleurs du mal,
Bercent les nuit de pleine lune...
L'automne se meurt dans les brumes.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 septembre 2016

Café

 Un palet d'or, oublié dans la réserve de chocolat, accompagne le café du soir. C'est un souvenir d'un passage à la Clayette, chez Dufoux, meilleur ouvrier de France. Un chocolatier qui affole nos papilles...

Un café qui permet d'évoquer un été aujourd'hui disparu... 

Posté par jeanjacques1957 à 23:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 septembre 2016

60e été - Balade à Köniz

Köniz fut fondée en 1011, par l'Ordre des chevaliers teutoniques, 200 ans avant Berne. En 2016, les deux villes sont contiguës après avoir longtemps été rivale.

BALADE
C'est sous une pluie fine, entre deux averses plus fortes, que furent imprimées sur des pixels multicolores les notes visuelles de la balade.
Le café fut bu à l'hôtel Sternen, hôtel qui existe depuis 1639. 
www.sternen-koeniz.ch
Encore un beau dimanche

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,