07 juin 2020

L'été de la pandémie - Pour oublier la pluie ...

Dimanche après-midi, il pleut. Il y a 45 ans, on déployait l'écran, on installait le projecteur et on regardait des films super-8 ! Aujourd'hui, on allume l'ordinateur et on regarde des vidéogrammes.

Vendredi 29 mai, j'ai filmé des plans de la randonnée dans la vallée de Conches. Nous sommes plongés dans un décor de cartes postales ...

Randonnée dans la vallée de Conches (Goms)
De Münster à Oberwald
Filmé le 29 mai 2020
Avec la participation de Trazom
Réalisation Jeanjacques666


31 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - Nuit 5/7 - Dernière soirée printanière

Un nouveau glacier a ouvert ses portes dans la vieille ville. "Cuckoo", entreprise mise sur pied grâce à des parts participatives, a ouvert en plein demi-confinement. Les premiers jours, il y avait peu de clients.
Le bouche à oreille fonctionne et les clients découvrent peu à peu ce lieu.
Ils ont choisi de diminuer fortement le sucre dans les sorbets et crèmes glacées, cela rebute certains. Avec le temps, ils arriveront à trouver un réservoir d'adeptes.  
J'avais goûté, l'autre jour double crème et chocolat.  La glace double crème est à tomber et le chocolat avec peu de sucre est superbe. En ce dernier dimanche de printemps, l'été météorologique commence demain 1er juin, j'ai choisi fruit de la passion, cassis et double crème. Fruit de la passion est une réussite. 

7DE42BB0-DD5C-4D7D-89E3-4844BD69C3A8

Posté par jeanjacques1957 à 22:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - Nuit 4/7 - Samedi ...

J'ai pris un espresso au Colonial bar, après être passé au marché. La salle chamboulée pour des raisons sanitaires, peut accueillir une dizaine de buveurs de café à des tables espacées. Les clients consomment surtout à l'extérieur ... Les bouquets du Colonial sont toujours aussi beaux.

CA6E9AA9-A5F9-41FD-ABD0-A513E879F9C0

Posté par jeanjacques1957 à 23:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - nuit 3/7 - Vallée de Conches (Goms)

Partie de Berne, la voiture roule jusqu'à Kandersteg. Un peu d'attente avant de charger l'auto sur le train qui traverse les Alpes dans un trou de souri, le tunnel du Lötschberg. Déchargement à Goppenstein et départ pour la Vallée de Conches. Il fait beau. A Münster, nous dînons dans notre stamm, l'hôtel de La Croix d'or et Poste. Nous nous installons sur la terrasse. Tout est organisé pour que les distances ne permettent pas à un éventuel covid-19 de polluer les dîneurs. Après l'incontournable espresso (un café qui réveillerait un mort tant il est mauvais !) randonnée jusqu'à Obervald et retour. Le paysage est grandiose. Les prairies fleuries ondulent sous le vent. Les Alpes cernent la vallée. Une vallée qui nous est familière en hiver, couverte de neige et en automne avec de belles couleurs. Belle découverte du Goms aux portes de l'été ...

Vallée de Conches (ICI)

691CBB7E-4734-438A-B647-4F8CE13934AE

32FE2509-F93C-40CA-A6CD-384CF9B48234

Posté par jeanjacques1957 à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - nuit 2/7 - Belle lumière du soir

Le jardin de Berne dans la belle lumière du soir 

54DE0E57-3AA3-43CA-BB54-49F7D0B6B201

Posté par jeanjacques1957 à 23:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


27 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - Nuit 1/7 - Iris et compagnie

De haut en bas, de gauche à droite
Iris et jardin public à Berne
Rose, iris et lupin à Lignières
Parc à Berthoud

F6B8572A-273E-41BD-990C-DE22DEE8B404

10e année du blog
Il y a 9 ans, une histoire d'eau qui pétillait (ICI)


Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - Encore un beau dimanche

Quand je tape un texte sur mon bloc-notes électronique le correcteur corrige les fautes et propose aussi des mots. Parfois je m'amuse a sélectionner un des trois mots proposé et les histoires deviennent burlesques.
Allô ? Oui c'est bon, j'ai pris le train pour récupérer le téléphone et le colis à la gare du RER.  Merci de m'envoyer le numéro du colis.  Je suis en route pour le dîner et le souper à Genève. Je vous embrasse tous très fort.  Bisous 

Dimanche 10 mai, le temps était splendide. Jour de mon anniversaire, je fêtais mes 36 ans !!! (C'est par un artifice, en permutant les chiffres, que j'ai réussi, sans chirurgie ni botox, à rajeunir. L'année prochaine, se sera moins bien ...) je suis allé à Lignières. Je me suis installé sous un parasol qui trônait sur la terrasse pour boire un café, manger un cake maison et souffler une bougie. Nous avons, ma mère, mon frère et moi gardé les distances prescrites dans le manuel de survie au covid-19.
Le dessus du parasol est complètement décoloré. Le soleil a bouffé les couleurs. Le dessous du parasol a de belles couleurs surannées. Des couleurs parfaites pour le générique du film sur le jardin que je n'ai pas manqué de tourner entre deux gorgées de café et deux tranches du cake confectionné par ma mère.
Encore un beau dimanche ...
10e année du blog
Il y a neuf ans, je parlais déjà de l'Adriano's bar ! (ICI)

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - Un amore grande

Samedi
Il pleut, les chats du quartier sont invisibles. C'est samedi soir, la vie nocturne tourne au ralenti. Les chats ne descendent plus en ville dans des boîtes de jazz clandestines installées dans les sous-sols des bâtisses de molasse verdâtre de la vieille ville. Sur le petit poste à galène installée dans la cuisine, une chanson égrenée par Peppino enveloppe de mélancolie la cafetière italienne ...

Un amore grande

Peppino Gagliardi (né le 25 mai 1940), chanteur italien.

Un amore grande,
grande come il mondo.
Mi portavi la bellezza di un
mattino,
un sorriso nei miei occhi,
un sorriso che oramai non c'è
più.

Eri un amore grande,
grande più del mondo.
Cancellavi
con un attimo di vita
tutto il triste mio passato
come all'alba nasce un
giorno dalla notte.

Prima c'eri tu,
oggi quante notti passo ad
aspettare,
quanti versi improvviso nel sognare
stringendo un cuscino fra
le braccia
e rivedo te.

Che eri un amore grande,
grande più
del mondo.
Mi portavi la bellezza di un mattino
un sorriso nei miei
occhi,
un sorriso che oramai non c'è più.

Prima c'eri
tu,
oggi quante notti passo ad aspettare,
quanti versi improvviso nel
sognare
stringendo un cuscino fra le braccia
e rivedo te.

Che
eri un amore grande,
grande più del mondo.
Mi portavi la bellezza di un
mattino
un sorriso nei miei occhi,
un sorriso che oramai non c'è
più
9 ans de blog (ICI), en route pour la dixième année !

Posté par jeanjacques1957 à 23:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 mai 2020

Un printemps au temps du coronavirus - Danse avec les stars

Ma plume est en panne d'écriture, les touches du clavier de l'ordinateur ne cliquettent plus sous les doigts ... Comme disait Catherine, à l'époque de nos folies genevoises, c'est la dèche ...
En ce moment seul fonctionne la prise de vue en 25 images secondes et de longues heures passées à la table de montage ...
J'ai réalisé un 4e film ayant le covid-19 en toile de fond. J'ai filmé les floraisons. Cette année, les floraisons étaient bien solitaires. Les fleurs des cerisiers du Japon pouvaient être vues que de loin. La roseraie était fermée. La floraison des magnolias de Corée n'avait presque pas de spectateurs. La place de la gare de la Ville fédérale ressemblait à un désert.

Un printemps au temps du coronavirus
AVRIL VALSE - floraison -
Filmé à Berne, Crémines, Wabern, Lignières
Réalisation Jeanjacques666
Avril 2020

Posté par jeanjacques1957 à 23:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 avril 2020

Un printemps au temps du coronavirus - La Ville fédérale

Ce printemps semble étrange, alors que tout est figé, les oiseaux chantent à perdre haleine et Paola, la chatte des voisins du dessous, vit sa vie, indifférente aux aléas provoqués par un virus.

Ma plume est sèche. J'attends que la vie reprenne pour acheter de l'encre.

Mon appareil de prise de vue, qui n'est rien d'autre qu'un téléphone, a encore de la place pour enregistrer en 25 images seconde la drôle de vie de ce printemps.

J'ai réalisé un poème visuel en errant dans la Ville fédérale ...

Errance dans une ville morte
Filmé à Berne, pendant un printemps au temps du coronavirus
Avec la participation de Trazom
Réalisation Jeanjacques666
Avril 2020

Posté par jeanjacques1957 à 13:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,