25 juin 2020

L'été de la pandémie - Antonio Machín

Première fleur du gardénia. L'arbuste est en pot et a passé l'hiver dans la cage d'escalier. Il a vécu bien des aventures et à parfois passé l'hiver à Lignières ou à Baulmes. En novembre 2011, il a vécu un sauvetage spéctaculaire. Il était en train de geler ! Lire le récit ICI.

C55FEAC2-E4C7-42D7-A4CD-32E7975A1393

 

Dos gardenias para ti

Dos gardenias para tí
Con ellas quiero decir:
te quiero, te adoro, mi vida

Ponle toda tu atención
porque son tu corazón y el mío.
Dos gardenias para tí
que tendrán todo el calor
e un beso de esos besos que te dí
y que jamás encontrarás
en el calor de otro querer.

A tu lado vivirán
y se hablarán
como cuando estás conmigo
Y hasta creerás que te dirán:
"Te quiero".

Pero sí,
un atardecer las gardenias de mi amor
se mueren es porque
han adivinado que tu amor
me ha traicionado porque exite otro querer

 

Antonio MachínDos gardenias para tí

Antonio Machín, chanteur cubain (1903 - 1977) était très populaire en Espagne dans les années 1940. "Dos gardenias para tí" était un de ses grands succès.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 novembre 2011

Sauvetage du gardénia

Il est est presque dix heures du soir, la température plonge sous la barre du zéro degré. Il faut organiser un rapatriement nocturne du gardénia. Descente au pas de course de la colline, trajet en tram et en bus dans la nuit glaciale, arrivée aux portes de la forêt noyée dans le brouillard où, armé d'une lampe de poche le sauveteur brasse les feuilles mortes.
Le faisceau de la lampe fouille le tapis végétal à la recherche du sentier. Une ombre, masse noire, détale, un chat contrarié dans sa chasse nocturne. Le rond de lumière rencontre le chemin qui a été dégagé des cadavres de feuilles!
Le gardénia installé dans son pot trône au milieu des hellébores Niger. Les feuilles fragiles de la plante sont pailletées de givre.
Prestement l'élégant arbuste est placé dans un sac et emporté dans la nuit, hors du gel.
Installé dans l'entrée Jugendstil de la maison des delphiniums le gardénia, sauvé des rigueurs de l'hiver naissant, narre ses aventures à deux camélias compagnons d'infortune.

Posté par jeanjacques1957 à 23:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,