15 février 2016

C'est lundi...

Le Temps 15

"La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas."
Paul Valéry

 

Julos Beaucarne - Lettre à Kissinger

Hommage à Victor Jara, assassiné en 1973.

 



Posté par jeanjacques1957 à 23:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 septembre 2015

Qu'est devenue la Madelon?

Chanson nostalgique qui évoque la guerre de 14-18 et l'Empereur Guillaume. Une chanson toute en nuances. Une chanson à écouter en automne... La voix de Trenet nous emporte dans un monde de poésie.
Qu'est devenue la Madelon?

Qu'est devenue la Madelon - Charles Trenet (1960)

 

Charles Trenet - Qu'est devenue la madelon ?

Posté par jeanjacques1957 à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 août 2014

Été 14 - Guerre

 Samedi 1er Août [1914]. On apprend le matin l’assassinat de Jaurès… Grand esprit, cœur généreux; je l’admirais, tout en ayant pour lui un mélange singulier de sympathie (pour sa bonté réelle, pour son humanité), et d’antipathie (pour son opportunisme socialiste qui rendait souvent équivoque son attitude politique); mais c’était justement là ce qui faisait de lui un homme de gouvernement, le seul, peut-être, du socialisme français. Cet assassinat me rappelle avec une intensité singulière, une conversation dont je fus le témoin il y a quelques années (lors de l’affaire d’Agadir); le visage implacable de Péguy disant dans sa petite loge des Cahiers de la Quinzaine, avec des éclairs dans les yeux : « dès la déclaration de guerre, la première chose que nous ferons, c’est de fusiller Jaurès. Nous ne laisserons pas derrière nous ce traître pour nous poignarder dans le dos. »
  Ma mère arrive le soir, à 10 h. 30, par le dernier train qui vient de France. La mobilisation française a été décrétée à 4 h. 30 de l’après-midi, et la déclaration de guerre de l’Allemagne à la Russie est remise à 7 heures du soir.
  C’est la fête nationale de la Suisse. Triste fête. La Suisse est peut-être plus affolée que les nations directement intéressées. Le landsturm est appelé aujourd’hui et la mobilisation générale décrétée pour lundi. (…)
Un petit feu brille sur la crête des Alpes au-dessus de Bouveret; et du quai de Vevey monte dans la belle nuit l’hymne suisse. La soirée est plus admirable encore qu’hier. (…)

Extrait de:
Romain Rolland
Journal des années de guerre 1914 - 1919
Notes et documents pour servir à l'histoire morale de l'Europe de ce temps
Editions Albin Michel - Paris M.CM.LII

Posté par jeanjacques1957 à 20:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

31 juillet 2014

Été 14 - Guerre

                                                                                                                       Vevey, Hôtel Mooser

31 juillet 1914. 3 H. 30. un télégramme du Conseil fédéral affiché à la gare de Vevey annonce "la mobilisation complète en Russie et l'état de guerre proclamé en Allemagne". C'est un des plus beaux jours de l'année, un soir merveilleux. Les montagnes flottent dans une légère brume lumineuse et bleutée; le clair de lune répand sur le lac une coulée d'or rouge qui part de la côte savoisienne entre Bouveret et Saint-Gingolph et va jusqu'à Vevey. L'air est délicieux, le parfum des glycines flotte dans la nuit; et les étoiles brillent d'un éclat si pur! C'est dans cette paix divine et cette tendre beauté que les peuples d'Europe commencent le grand égorgement.

Extrait de:
Romain Rolland
Journal des années de guerre 1914 - 1919
Notes et documents pour servir à l'histoire morale de l'Europe de ce temps
Editions Albin Michel - Paris M.CM.LII

 

31 juillet [1914]

Tout est possible sans doute. J'ai passé trois jours à envisager toutes les possibilités et maintenant il n'y a plus qu'à se laisser aller, à cause des forces plus fortes... Le soleil a reparu aujourd'hui, la bise a repris, le lac brille. On entend rire des enfants dans le jardin.
                                                                                             Guerre
Extrait de:
C. F. Ramuz

Journal - Journal, notes et brouillons, tome 2 1904 - 1920
Oeuvres complètes II
Editions Slatkine - Genève

Posté par jeanjacques1957 à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juillet 2014

Été 14 - Immenses bruits de guerre...

"26 Juillet [1914]

Immenses bruits de guerre, de partout, cette fois. Impossible de travailler. C'est trop grand, on disparaît." (...)

Extrait de:
C. F. Ramuz

Journal - Journal, notes et brouillons, tome 2 1904 - 1920
Oeuvres complètes II
Editions Slatkine - Genève 

Posté par jeanjacques1957 à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2003

Etat de guerre

Jeudi 20 mars 2003

J'ai éteint la radio et j'écoute des disques. Je ne désire pas avoir des informations toutes les demies-heures sur une guerre dont les envoyés spéciaux n'ont de toute façon rien à dire faute de nouvelles!!!

 Les stations de radio devraient traiter la guerre comme toutes autres informations dans les bulletins diffusés habituellement, voilà un moyen de protester. Les auditeurs, au lieu de se délecter de ces nouvelles, devraient tourner le bouton. Un de mes collègue a quitté son travail pour la pause en criant: "Je me dépêche de rentrer pour aller voir la guerre à la télévision. Ta, ta, ta... (bruit de  mitraillette)"!

Je suis contre la guerre, je l'étais en 1991 et avant. En 91 je passais pour un fou ou un débile en affirmant mon rejet de la guerre. Une dizaine d'années plus tard je suis noyé dans la cohorte de pacifistes en tout genre. Prendre part à une manifestation contre la guerre et se précipiter ensuite devant son poste de télévision pour "voir la guerre en direct" ne participent pas à l'idée que je me fais du pacifisme. S'informer est une chose; contribuer à la course de l'audimat m'exaspère. Il y a une quinzaine d'années alors que j'étais encore mobilisable, j'avais déclaré qu'en cas de guerre je ferais la grève. Habillé en militaire je me serais rendu sur la place Neuve à Genève avec une pancarte autour du cou: "GREVE DE LA GUERRE". Je me suis fait répondre que traître à la patrie on me fusillerait! La réponse était pertinente. La guerre n'est pas seulement un conflit entre deux belligérants, on tue dans son propre camp tous ce qui dépasse de la masse. Honneur, Patrie, Frontière que de mots dérisoires inventés par les mammifères dit "intelligents" qui, hébergés sur un vaisseau spatial précaire: La Terre, s'arrogent le droit et le devoir de détruire l'habitat dans lequel ils vivent. L'instinct de guerre, inscrit dans nos gènes, sert à occuper les généraux des armées qui bouillent d'expérimenté grandeur nature leurs derniers joujoux meurtriers. Les usines d'armements ne sont pas prêtes de mettre les clefs sous le paillasson et la chair à canon existe à profusion. Une arme n'a qu'une fonction, tuer. Manifester contre la guerre est louable, mais, tant qu'il y aura des armes...

 Adieu donc
enfant de mon cœur.

Posté par jeanjacques1957 à 23:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,