07 mars 2023

Le temps des fleurs - Cinéma japonais - Pleine lune

MARDI 7 MARS  1933

Comité de sélection des meilleurs films de l'année de la revue Kinéma Jumpô.
J'ai fait un petit discours.
Les extérieurs de Yokohama ont été remis. Ah ! Comme les thermes de « Nakanishi » chauffés par les rayons du soleil me manquent ! J’aimerais tant revoir les blancs entrepôts sur les hauteurs auréolées de nuages.
Gosses de Tôkyô a été élu meilleur film de l’année 1932.

Yasujiro Ozu
Carnets 1933 - 1963

 

Le petit village dans les montagnes
Magnifique spectacle, la pleine lune au-dessus des montagnes

7F5B9BDC-638E-4751-A94C-8440B8D78DDD

86D7F0C1-ECEC-4B15-99F1-421D6FE51180

82237E43-3805-4A50-8B0A-C46FD7881EBF

Posté par jeanjacques1957 à 22:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 mars 2023

Le temps des fleurs - La lune gibbeuse

Le livreur de livres

Au cœur de la nuit, la ville est sillonnée par d’étranges attelages ; des vélocipèdes chevauchés par des pédaleurs harassés de fatigue s’insinuent jusqu’au tréfonds des ruelles les plus sordides. Pour résister aux températures polaires, les cyclistes sont chaudement vêtus, seuls les yeux dépassent, yeux jeunes ou vieux, bleus ou vairons, masculins ou féminins. Ces arpenteurs du tarmacadam ressemblent à des tortues avec leurs énormes sacs accrochés à leur dos, sacs colorés avec le dessin d’entreprises diverses et variées. Des entreprises qui ont pignon sur la toile virtuelle. Elles proposent des articles allant du plat cuisiné asiatique ou mexicain à la babiole de foire en passant par le sex-toy emballé dans un pli discret et sécurisé. Les commandes se règlent en cryptomonnaie, unité monétaire en usage sur Internet, et parviennent aux destinataires en moins d’une journée. Le contrat qui lie le vendeur et l’acheteur, contrat que peu d’acquéreurs lisent avant d’en accepter les clauses, informe, à l’article 244bis, que le mode de transmission des commandes est exempt de pollution exceptées quelques gouttes de sueur qui parfois perlent sur l’emballage des envois et stipule que les livreurs ne commenteront en aucun cas les modalités de leur propre contrat les liant à leur employeur.
Je fais partie de cette masse de gens qui accepte les conditions générales les plus rocambolesques sans sourciller, qui n’hésite pas à commander à deux heures du matin, sans que ma morale ne frisonne, les textes d’une Pléiade d’auteurs, qui me seront livrés dans l’heure.
La pendule indique deux heures et demie, le thermomètre extérieur marque -7 degrés celui de ma chambre 18 degrés. Impatient, je fais les cent pas dans un minuscule espace. La chambre est encombrée de livres. Dans une demi-heure, la sonnette retentira et je pourrai ouvrir le carton contenant ma commande de livres. Des livres !
Je suis en transe, des frissons parcourent mon corps, mon cerveau est en ébullition, des livres vont arriver. Mon esprit torturé par des scénarios dignes de films catastrophes de série B, m’empêche d’attendre avec sérénité l’instant où je toucherai les ouvrages. Le village où je loge est plongé dans la nuit à partir de minuit. Trouvera-t-on ma demeure ?
Dans la nuit glaciale, le livreur s’arc-boute sur sa machine, avec lenteur il grignote la route séparant le point de livraison du point de vente ; 300 m de dénivellation, quatre lacets, six kilomètres sont le défi qui attend le cycliste-livreur. « Et pour quelques dollars de plus » Il a choisi de travailler la nuit.
L’asphalte se couvre de cristaux de glace invisibles à l’œil nu. La roue avant du vélocipède mord la glace, ruinant les efforts du livreur. L’attelage verse sur la patinoire. Un nuage se retire, une lune gibbeuse contemple le désastre. En s’écrasant sur la route le sac du livreur s’est rompu, les romans imprimés sur papier bible gisent sur le sol. Des traces de pneu ornent les pages imprimées ; pour éviter un amas de chair et de ferraille, un automobiliste noctambule rentrant d’une fête s’est déporté sur la gauche, imprimant sa police d’écriture sur les pages éparpillées, Ford Galaxie.
Quelque part une chouette hulule.

Le petit village dans les montagnes aux alentours de 17h20
La lune gibbeuse

B5D3C6D2-0A56-4F21-BA74-6FC15DE9C4F3

43CD7C88-0593-4E7D-93C3-AA133913B65C

06 janvier 2023

Les mois d’hiver - Les rois - Pleine lune du loup - Nuit 10/11

                          J'aime la galette 

Les Compagnons du Gras jambon
Une compagnie de troubadours des temps modernes
qui décape!
Représentation lors de "Forêt Follies 2017"

Arpenter Londres
Aujourdhui, promenade à pied depuis Grandison Road jusqu'au quartier chinois, soit environ 9km. La Wandsworth Road s'étire sur plus de deux kilomètre. C'est d'abord la vie de quartier puis en arrivant à Vauxhall Station un délire architectural. Passage de la Tamise, les londoniens disent la rivière, sur l'élégant pont Vauxhall ensuite Big Ben, Trafalgar Square et Chinatown... Retour sur l'impérial du bus 87.

3DEB5D66-A992-49F3-83BE-035947B12343

9CB01125-6A5A-4E85-ACA0-4E9597383B65

B3D04004-146F-4A0C-A578-DB8784888BAE

FB5EFDAB-FCDF-41D8-868B-9B081A77CA7A

D7868022-19AD-48D7-BC3B-8DE3A3B358E1

 

Le vendredi, arpenter Londres
6 janvier 2023
jour des rois
Images, montage, réalisation Jeanjacques666

Posté par jeanjacques1957 à 23:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 décembre 2022

Les mois d'hiver - Dernière pleine lune de 2022

Belle journée
La neige tombera demain selon MétéoSuisse
L'Augstmatthorn est blanc depuis plusieurs jours
Les envers du Harder sont givrés
Clair de lune à 18h30
La lune est pleine de lunes et de surprises

1241D4AE-480A-47BD-9B35-B68D3C12A924

EFD8185E-F059-4668-9B76-5F3A791D2F43

23367CE0-291C-487E-9C7B-B042BD45E581

20 décembre 2021

Les mois d'hiver - C'est fini les ancolies, les vacances aussi ! - Nuit 18/18 supplément IX ...

... Le supplément en temps pour le travail régulier de nuit de même que le supplément de salaire pour le travail irrégulier de nuit ne doivent être accordés que pour la durée de travail tombant pendant les heures de nuit. Dans un établissement dont l’horaire de travail de nuit est fixé de 24 h à 7 h, un employé qui travaille régulièrement de nuit par exemple de 18 h à 0.50 h (pauses incluses) n’a droit à un supplément en temps de 10 % que pour les 50 dernières minutes de travail, soit 5 minutes.

 

Quoi de neuf à Lignières, le village des vacances de mon enfance ? Neige, soleil avec parfois du brouillard, un décor de Noël et la lune qui regarde ce qui se passe sur la Terre. 

E1094397-6B67-49F2-99EF-EA23F218344B

EF332308-B39C-4E9C-9D4B-B82E22455DE8

La luna ...

96C75951-3F06-4B84-8ADF-1FE87F602B39

Posté par jeanjacques1957 à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 décembre 2021

Les mois d'hiver - Tout ça n'vaut pas un clair de lune à Maubeuge - Nuit 18/18 supplément VII ...

,,, Les suppléments aux diplômes sont établis en lien avec les diplômes de la formation professionnelle supérieure auxquels ils sont rattachés.

Aujourd'hui, le brouillard est resté dans la vallée. Peu après 17 heures, la lune s'est levée. Le petit village dans les montagnes se prépare à une nuit très froide.

33BF4A44-4F75-4F08-A9A2-1D1C6C228EA5

8C717B94-1E31-47F0-BBC9-82C3D44F4989

Claude François - Un clair de lune à Maubeuge

 

Posté par jeanjacques1957 à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 juillet 2021

65e été - Gare de Moutier, matin, 06h07, avec la lune qui attend la visite de quelques humains ...

Le Monde est arrivé au bord d'une interruption. 

Comptine

La lune est ronde, elle a deux yeux, un nez , une bouche, qui fera la pipe

4A552D46-81C0-455B-B0A1-8CC8897EBA4C    952036C6-D2E2-4F60-B88A-6ECA4332AAA1

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 avril 2021

périgée-syzygie

En sortant du train, ce matin à 6h07 à Moutier, je me suis trouvé face à elle. Rousse, immense, magique, elle attendait au bout du quai. C'était la nuit de la super lune. J'ai tenté d'immortaliser cette beauté, mais les téléphones portables sont de piètres appareils de prise de vues quand il s'agit d'immortaliser la lune rousse !

C3C38DB5-D005-471F-BF4D-FAF098737418

B39179CC-9BC4-49A6-AA39-698D8E0A9291

Posté par jeanjacques1957 à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2020

Un automne masqué - Nuit 7/18 - Beethoven

La cuisine est faiblement éclairée. Par l'œil de bœuf entrouvert arrivent les rumeurs de la ville, l'odeur des masques chirurgicaux qui gisent dans le caniveau. Après usage, les voyageurs mettent bas les masques. il est aussi possible d'entendre les cris de Paola, la chatte des voisins du dessous, qui défend le jardin.

Le petit poste à galène, posé sur un coin de la table, diffuse le "triple concerto" de Beethoven. Le concert a été gravé sur des disques de cire lors d'une exécution au festival de Salzburg en 2009. Martha est au piano, les frères Capucon au violon et violoncelle, Gustavo Dudamel à la baguette et le "Simon Bolivar Youth Orchestra of Venezuela" restitue les notes écrites par Beethoven.

Dehors, la lune est belle, sa rondeur est presque atteinte. Sur la gazinière, la cafetière italienne fume tandis que le petit poste à galène diffuse le largo. Les araignées qui tissent des toiles numériques dans les coins de la cuisine sont bercées par ce mouvement lent.

Posté par jeanjacques1957 à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 janvier 2020

Les mois d’hiver - Les soirs de pleine lune, avec éclipse partielle...

0A611076-C829-43AD-803D-0140F83DAAC6

L'appogée de l'éclipse partielle de lune était visible à 20h12. J'ai contemplé ce phénomène astral depuis le toit de mon hôtel à Meiringen, où je me suis installé pour la fin de semaine. Le ciel était magnifique. 

E83120A8-1CBF-4ED8-B02B-E9421CFA646A

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,