11 juillet 2016

60e été - Plaine d'Areuse

Mercredi 22 juin 2016

Journée magnifique. Balade dans la plaine d'Areuse avec ma tante (voir ici). Au fil des décénies, les peupliers diparaissent...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 juillet 2016

60e été - Le bel été

Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

Albert Marquet
(ou Pierre Léopold Albert Marquet) est un peintre post-impressionniste français né à Bordeaux le 27 mars 1875, mort à Paris le 14 juin 1947 et inhumé à La Frette-sur-Seine.

                                                   Capture
                                                                                                             Albert Marquet - Le grand olivier


Le banc, sous le grand olivier, sera occupé ce soir, à la fraîche. Les volets de la maison sont tirés afin de conserver un peu de frais dans les pièces. Le silence règne, troublé par quelques cris d'oiseaux batailleurs. Les chats du quartier sont en embuscade, prêt à l'attaque. Dans la maison, on entend le tic tac du régulateur qui trône dans le salon. C'est l'heure de la sieste. Heure Bleue écrit un texte. Les écrits de Heure Bleue sont toujours empreints de nostalgie. Elle l'enverra sur la toile via I-Truc (ICI). Le Goût ronfle. Il rêve à des toiles plus... enfin... à des toiles de Marquet moins académiques. Le politiquement correcte ne permet pas de présenter cette partie de l'oeuvre du peintre, à cette heure de grande lecture. Dans un soupire, il a tout de même écrit son billet hebdomadaire (ICI). Lakevio, l'instigatrice de ce  rendez-vous du lundi, a tapé son texte sur une vielle Underwood. Texte qu'elle a ensuite collé sur l'écran de sa tablette (ICI). Rose ne fait jamais la sieste. Sa boîte Agfa ne la quitte pas. Elle imprime rouleau sur rouleau. Elle arpente la maison et le jardin, tirant de magnifiques photographies en noir et blanc. Entre un défi à relever, des images à coller dans un album, elle griffonne, sur un coin de la nappe de la salle à manger un texte qu'elle envoie aussitôt à l'imprimerie (ICI). Praline papote dans la cuisine. Elle est de Savoie Praline, parfois d'ailleurs. De retour de Corse, elle a écrit son texte à l'aube, assise sur le banc qui est sous le grand olivier (ICI). Alphonsine, passionnée de couture, avant de faire la sieste, défait les noeud de son fil. Elle pourra ainsi écrire un texte cousu de fil blanc (ICI).  Colette, habite une pays où, l'hiver, la burle souffle avec violence sur la neige, qui forme des menées*, comme on dit chez nous, qui peuvent atteindre dix mètres... Elle a des soucis avec son ordinateur. Elle a tenté d'installer une nouvelle version de Word, la version XB758. C'est une version avant-gardiste. Pour l'instant, elle a juste réussi à voir la mire sur son écran. C'est donc en morse qu'elle transmet son texte. Elle est installée au salon (ICI). Liliplume fait la sieste dans la chambre couleur mer. Le matin, elle s'installe dans un coin du jardin et pratique l'aquarelle. Elle accrochera, en fin d'été, ces oeuvres dans le bureau . Elle a écris son texte directement sur sa tablette de chocolat (ICI).
L'heure de la sieste fera place, bientôt, au goûter. Des cartons d'invitation ont été expédiés au quatre coin de la blogsphère, un jeudi de pluie. Les invités vont arrivés d'une minute à l'autre. Il y aura un beau tapage d'iurne. Chacun apportera un texte. Les adresses sont consignées dans les commentaires des manuscrits de Lakevio (ICI). Il y aura des gâteaux, du café et du champagne. On dansera jusque tard dans la nuit. Saoul de bonheur, tout ce monde virtuel, s'en ira ensuite en vacances. Les chats du quartier pourront enfin dormir. La maison retrouvera tout son monde, à la rentrée, en septembre...
A noter, qu'ici, en ville de Berne, les vacances scolaires ont commencé le samedi 2 juillet et se termineront le dimanche 14 août!
Je vous souhaite une bonne semaine
Jean-Jacques'22
Berne, ce 4 juillet 2016
 
*congères

Posté par jeanjacques1957 à 16:16 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 juillet 2015

Un été aigre-doux, Groseilles à maquereau

Compote de groseilles à maquereau

Jeter les groseilles à maquereau nettoyées dans une casserole. Ajouter un peu de sucre, quelques gouttes d'eau, un filet de jus de citron et à feu minuscule faire cuire à point.
Laisser refroidir et déguster. C'est l'Été, le bel été dans les assiettes....

Posté par jeanjacques1957 à 11:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juin 2015

L'Été, le bel été...

L'Été, le bel été, s'est installé dans la vieille ville de Berne...

Posté par jeanjacques1957 à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juillet 2014

Été 14 - Adriano's bar...

Il semble que l'Été, le bel été soit un peu distrait cette année et passe ses journées dissimulé derrière quelques bosquets de rosiers à lire des romans au lieu de se pavaner et d'offrir ses splendeurs estivales. La pluie et les orages s'emparent de la place vacante et les foudres de Vulcain accompagnées de pluies nourries sont notre ordinaire.
Il n'y a plus qu'à se réfugier, jusque tard dans la soirée, à l'Adriano's bar pour se réchauffer d'un doppio Malabar et lire la presse.
Les nouvelles ne sont pas bonnes. L'été 14 ressemble à un autre été 14. En juin 1914, on tirait sur les passagers d'une voiture à Sarajevo, en juillet 2014, on tire sur un Boeing dans le ciel d'Ukraine...
Les deux ventilateurs fixés au plafond du bar sont à l'arrêt. Ces jours, il n'y a pas de chaleur à disperser. La musique qui s'échappe du haut-parleur, situé au-dessus de la machine à café, est du rock pur et dur. Le volume est au maximum, les tympans souffrent.
Le festival du Gurten qui se déroulait sur la montagne éponyme, chère aux Bernois, fêtait cette année ses 30 ans (ICI)
La nuit va bientôt envahir la ville verte, il est temps de rentrer...

Berne, le 20.07.14

Posté par jeanjacques1957 à 23:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


09 septembre 2013

Un été de porcelaine - Ciel de septembre

Tout se fâne, m'a écrit Catherine via I-Truc. L'été, tel un fleuve entrant dans la mer se fond doucement dans l'automne naissant. Tout se fâne, tout s'effrite... L'été, le Bel été s'en va en déliquescence. Les couleurs du ciel marque déjà les frontières de la prochaine saison, qui, souhaitons-le sera éblouissante...

Posté par jeanjacques1957 à 23:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 septembre 2013

Un été de porcelaine - Super constellation

Minute d'émotion...
Depuis le potager le bruit familier d'un avion du siècle passé se fait entendre. Le temps de lever les yeux et l'élégante silouhette d'un Super Constellation disparait derrière les cîmes des arbres. L'été, le Bel été s'en va à bord du mythique avion... (Voir ICI)

Posté par jeanjacques1957 à 15:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 août 2013

Un été de porcelaine - Le temps figé

Le temps est figé. Dans la cuisine un petit électrophone de fortune diffuse en boucle un air de jazz mélancolique "I Shall Be Released". Une alliance de piano et de saxophone accompagne la pluie qui, dehors, s'épanche sur le feuillage du lilas qui pleure. Charles Llyod et Jason Moran joue sans fin cette mélodie figurant sur leur album "Hagar's Song"
Quelques lueurs rougeâtres, là-bas au-loin, au-dessus du Jura, miraculeusement sorties de l'amas des nuages d'orage, ont offert un spectacle intimiste et bref du coucher de soleil.
La musique lancinante berce les papillons de nuit qui hantent quelques recoins de la cuisine. Les ailes de ces insectes, ignorés de beaucoup, offrent aux curieux un graphisme étonnant. On dirait parfois des encres de Paul Klee.
Depuis la fenêtre de la cuisine le bout de route éclairé par un lampadaire pourrait être le décor d'une pièce d'Arthur Miller...
Peu à peu la route sèche.
Le temps est figé. L'été, le Bel été ne s'en remettra pas de ces dépressions qui cachent le bleu des yeux du ciel.

Posté par jeanjacques1957 à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 août 2013

Un été de porcelaine - dimanche de pluie

dimanche, il pleut. Le branches du lilas se balancent devant les fenêtres de la cuisine. Les gouttes d'eau glissent sur les feuilles de l'arbuste, larmes amères, l 'été par petites touches est en train de disparaître... Dans un vase improvisé une équinacée "ensoleille" la cuisine. L'été, le Bel été soupe d'un quignon de pain valaisan et d'un morceau de fromage d'alpage. 

Posté par jeanjacques1957 à 23:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 août 2013

Un été de porcelaine - Le gardénia

Dans la chaleur suffocante de la mi-journée, les effluves du gardénia du Jardin enivrent l'été, le Bel été...


Lire les aventures du gardénia ICI

Posté par jeanjacques1957 à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,