07 avril 2020

Un printemps au temps du coronavirus - « Matinée sur le Rhin »

Schumann // Symphony No 3, 'Rhenish'
II. Scherzo: Sehr mäßig


Sir John Eliot Gardiner.
London Symphony Orchestra.

Posté par jeanjacques1957 à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 mars 2020

Nuit 9/9 - Un printemps au temps du coronavirus - Symphonie

 

August Enna (né le 13 mai 1859 à Nakskov – mort le 3 août 1939 à Copenhague) est un compositeur danois.

 

August Enna, Symphonie no 2 en mi majeur (1908)

1. Lento - Allegro Moderato
2. Andante Lento Espressivo
3. Allegretto Scherzando
4. Finale. Allegro

NDR Radio Philharmonic Orchestra
Michael Hofstetter, conductor

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mars 2020

Nuit 5/9 - Un printemps au temps du coronavirus - Elizabeth Maconchy, Symphonie pour orchestre à cordes doubles

Il est 17h05, en temps normal cette rue est remplie de voitures et les passants grouillent sur les trottoirs. Aujourd'hui c'est pratiquement vide. Les gens restent le plus possible chez eux. Nous ne sommes pas confinés. Il est fortement conseillé de rester chez soi, de sortir pour se rendre au travail, ou faire ses courses ou se rendre à la pharmacie ou si on s'occupe d'un proche.  

565EEF57-6A7F-47FC-8658-2A8517117598

Cette symphonie pour orchestre à cordes doubles pourrait accompagner une marche dans une ville déserte au lever du soleil un jour de bise ...

Elizabeth Maconchy est une compositrice et pédagogue britannique, née à Broxbourne (Hertfordshire, Angleterre) le 19 mars 1907, morte à Norwich (Comté de Norfolk, Angleterre) le 11 novembre 1994.

Elizabeth Maconchy, Symphonie pour orchestre à cordes doubles (1953)

1. Allegro molto
2. Lento
3. Allegro scherzando
4. Passacaglia (Lento sostenuto – Allegro – Lento)

London Symphony Orchestra
Vernon Handley, chef d'orchestre

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 décembre 2019

Les mois d'hiver - Quatuor à cordes en fa mineur, op. 1, no 3 de Hyacinte Jadin

Le calendrier indique que le 29 décembre est le dernier dimanche de l'an 19 !
La musique de Hyacinte Jadin, s'égrène avec douceur dans la cuisine. La cafetière italienne est encore chaude, mais son réservoir de café est déjà bu.
Dans ces effluves de café et les mélodies de ce quatuor à cordes en fa mineur, op. 1, no 3, je pense à cette fin de semaine un peu folle passée à Meiringen.
Il faudra en tisser le récit sur la toile virtuelle, un de ces jours ou à la Trinité ...

Hyacinthe Jadin est un compositeur et pianiste français, né à Versailles le samedi 27 avril 1776 et mort à Paris le samedi 27 septembre 1800. Il est l'un des représentants les plus originaux du préromantisme français.

Hyacinthe Jadin (1776 -1800) Quatuor à cordes en fa mineur, op. 1, no 3


I.  Allegro moderato  0:00~
II. Menuet - [Trio]   8:20~
III. Adagio   11: 27~
IV. Polonaise  17:00~

Franz Joseph String Quartet

Posté par jeanjacques1957 à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 novembre 2019

La mer, celle que l'on voit danser au long des golfs clairs

Dans la cuisine, tout est figé à l'écoute de la sonate pour piano en si bémol majeur, D.960, de Schubert. Au piano, Richter ...
Ce sont des moments magiques. Dehors, il fait froid et la nuit est presque d'encre. Les feuilles désertent, au fil des jours, les arbres. Mortes ou agonisantes, poussées par des rafales de vent, elles s'entassent dans les coins de rue. Les chats du quartier, frileux, se font rares dans la rue. Ils préfèrent ronronner près des poêles. Ce sont des poêles modernes. Celui du salon reste éteint. Nettoyé à fond par le ramoneur, il reste froid depuis bientôt deux hivers. C'est par paresse de devoir monter du bois, descendre les cendres et nettoyer sans cesse la vitre de l'instrument, que l'âtre reste éteint.

AUGUSTE LACAUSSADE

RÊVERIE

Dis-moi, mobile étoile aux ailes de lumière,
Qui poursuis dans l’azur ton vol mystérieux,
Où va ta course ? est-il un but à ta carrière ?
Cloras-tu quelque part tes ailes dans les cieux ?

Dis-moi, lune pensive, ô pâle voyageuse !
Cheminant aux déserts du firmament lacté,
Dans quelle profondeur obscure ou lumineuse,
O lune ! cherches-tu le repos souhaité ?

Dis-moi, vent fatigué qui vas à l’aventure,
Comme un déshérité sans foyer ni repos,
Est-il un lit secret au fond de la nature,
Est-il un nid pour toi dans l’arbre ou sur les flots ?

Dis-moi, mer tourmentée, au murmure sauvage,
Qui te plains à la nuit, qui te plains au soleil,
Par delà l’horizon est-il quelque rivage
Où tu doives trouver ton lit et le sommeil ?

Et toi, cœur inquiet, plus agité que l’onde,
Plus errant que la brise et qu’un rien fait gémir,
Est-il un lieu béni, dans l’un ou l’autre monde,
Où tu puisses, mon cœur, oublier et dormir ?

Poème extrait de l'anthologie des poètes français contemporains, G. Walch, préface de Sully Prudhomme, tome premier, Paris Delagrave éditeur, 1918



Sviatoslav Teofilovitch Richter (en russe : Святослав Теофилович Рихтер ; en ukrainien : Святослав Теофілович Ріхтер), né à Jytomyr, en Ukraine (Empire russe) le 20 mars 1915 et mort à Moscou (Russie) le 1er août 1997, est un pianiste soviétique, célèbre pour la profondeur de ses interprétations, sa virtuosité technique et sa maîtrise d'un très large répertoire.

Schubert - Sonate pour piano D.960 - Richter studio

I. Molto moderato 0:00
II. Andante sostenuto 24:35
III. Scherzo. Allegro vivace con delicatezza 34:41
IV. Allegro, ma non troppo 38:35

Sviatoslav Richter
Studio recording, Salzburg, 6, 9 & 11.VIII.1972

Posté par jeanjacques1957 à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


27 octobre 2019

Gurten

Avant de "gravir" le Gurten (864 m), la colline emblématique de la Ville fédérale, un passage au Colonial bar s'imposait. Il y a toujours un bouquet en harmonie avec la saison dans un coin du bar.
Le décor de cet arrière automne qui commence est grandiose ... La balade au Gurten fut belle ...
4D2A8F23-6EB3-4152-BF3C-A99EED7FD5C2

Musique pour un dimanche soir

Charles Camilleri, né le 7 septembre 1931 à Ħamrun et mort le 3 janvier 2009 (à 77 ans), est un compositeur maltais. Il était considéré comme le compositeur national du pays. Il a été inhumé à Naxxar.

Charles Camilleri, Concerto pour piano No 1 Mediterranean (1948)



1. Allegro moderato
2. Adagio
3. Allegro molto vivace

André De Groote, piano
Bournemouth Symphony Orchestra
Michael Laus, chef d'orchestre

Posté par jeanjacques1957 à 23:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 octobre 2019

Les chats du quartier errent comme des âmes en peine dans les ruines de l'Été, du bel été ... Été disparu ...

Hier, vendredi, le vent enportait les nuages vers des destinations inconnues. C'était du côté du lieu dit La Combe, au-dessus de Roches dans le Jura bernois.
8E374921-F6F4-463C-B445-C80FC4A5A9EC

Dans la Ville fédérale, une courge décore l'entrée de la maison, signe que l'automne avance inexorablement vers sa perte ...
                      00778277-6FF6-40EC-803B-86FEE3F88E5A

MUSIQUE POUR UN SAMEDI SOIR D'AUTOMNE UN PEU TRISTE ET NOSTALGIQUE, UNE MUSIQUE DOUCE. UNE AUDITRICE A DIT : "Il fait toujours beau chez Paisiello"

Giovanni Paisiello (Paesieillo ou Paesieixo) (né le 9 mai 1740 à Tarente, dans la région des Pouilles, alors dans le royaume de Naples, et mort le 5 juin 1816 à Naples) est un compositeur italien de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle.

Giovanni Paisiello - Giovanni Paisiello - Concerto pour piano no 4 en sol mineur, R 8.16

Giovanni Paisiello - Concerto pour piano no 4 en sol mineur, R 8.16

00:00  I. Allegro
10:08  II. Largo
16:58  III. Rondo : allegretto

Piano : Francesco Nicolosi
Collegium Philarmonicum Chamber Orchestra / Gennaro Cappabianca

Posté par jeanjacques1957 à 22:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2019

Paysage d'automne, Finn Høffding, Symphonie No. 3 Op. 12 et quelques cafés supplémentaires ...

Belle journée d'automne. De passage au lieu dit La Combe (1000 mètres), au-dessus des Hautes Roches dans le Jura bernois, le paysage y est grandiose ...
B4D5BB3D-6411-4BF2-A3C2-CF577705C68E
MUSIQUE POUR UN SAMEDI SOIR D'AUTOMNE
Une symphonie composée en 1928 par Finn Høffding. Une musique assez automnale.

Niels Finn Høffding, né à Copenhague (Danemark) le 10 mars 1899 et mort dans cette ville le 3 mars 1997, est un compositeur danois.

Finn Høffding, Symphony No 3 Op 12

Finn Høffding, Symphonie No. 3 Op. 12

1. Allegro energico
2. Lento e molto espressivo
3. Allegro
4. Allegro moderato

Jena Philharmonic Orchestra
Frank Cramer, chef d'orchestre

Posté par jeanjacques1957 à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 octobre 2019

Valse triste pour piano & orchestre pour un soir d'automne, sous le regard de la lune blafarde, dans une nuit glaciale ...

La lune est ronde, elle a deux yeux, un nez, une bouche ...
Dans un carrefour peu éclairé, un couple danse une valse, une valse lente et triste ...
Des feuilles tombent des arbres en silence. Elle sont mortes.

C'est la morte saison qui commence. Là-bas très loin on entend comme un bruit sourd, le ressac de l'Atlantique.

La lune est ronde,  elle a deux yeux, un nez, une bouche ...
La valse lente s'abime dans la tristesse, au milieu d'un carrefour peu éclairé.
Des notes jouées sur un piano s'échappent d'un vasistas entrouvert.

Un couple danse une valse triste au clair d'une lune blafarde dans une nuit glaciale.

Plus tard, inévitablement, un chat passera en siflotant un air de jazz ...

Paul Ladmirault est un compositeur français, né à Nantes le 8 décembre 1877 et mort dans son ermitage de Kerbili à Camoël dans le Morbihan le 30 octobre 1944. Militant breton, revendiquant l'autonomie culturelle de la Bretagne, il parle breton et prend part à des groupements culturels et artistiques.

Paul Emile Ladmirault, Valse triste pour piano & orchestre

Colette Diard, piano
Orchestre de Bretagne
Stefan Sanderling, chef d'orchestre

Posté par jeanjacques1957 à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 octobre 2019

Lapins et chat

Samedi soir
La suite pour violoncelle et orchestre op. 50, Im Walde, de David Popper nous plonge dans une soirée automnale, pluvieuse et mystérieuse. Les papillons de nuit et les abeilles égarées ne participent plus aux soirées musicales dans la cuisine. La rigueur du climat d'automne en est la cause indique, en lettres cyrilliques, un petit imprimé collé sur l'oeil de boeuf. Seule la cafetière traverse sans rechigner les saisons.
L'oeil de boeuf est ouvert et on entend, en fond sonore, comme le grattement lorsqu'on écoute un disque 78 tours minute sur un gramophone, la pluie qui mouille la musique de David Popper.
Le café fume dans le tasse blanche. Le violoncelle joue la danse des gnomes et une furieuse envie de danser une valse saisi les jambes du chroniqueurs. Il s'échine, sur une vieille machine à écrire Remington, à taper le compte rendu de la journée. 
La troisième et dernière semaine des vacances scolaires commence lundi. La Ville fédérale est encore très calme. Dans la maison, les enfants du rez-de-chausée et ceux du premier étage ont emmené leurs parents en voyage. La maison est silencieuse et vide. Il n'y a de la lumière que dans la cuisine et dans le salon du 2e étage. Les étudiants du minuscule appartement sous les toits sont encore en Italie.
Me voilà donc responsable des lapins et de Paola, la chatte. Je prépare un plat de légumes le soir pour les lapins nains et deux fois par jour je rempli la gamelle de Paola. Désoeuvrée, Paola erre à la recherche d'une âme qui lui donnerait un petit supplément de nourriture. Si on l'écoutait, elle dévorerait des paquets entiers toute la journée. Pour ce premier soir, j'ai craqué à ses avances, elle sait nous charmer, et elle a reçu un supplément...

62C3DD66-596B-4644-A253-4F753535C21F

Musique pour un samedi soir automnal et pluvieux
David Popper, né à Prague le 6 juin 1843 et mort à Baden bei Wien le 7 août 1913, est un violoncelliste (et compositeur) originaire de Bohême, sujet austro-hongrois qui fit carrière dans l'Empire autrichien.
David Popper, Im Walde, suite pour violoncelle et orchestre op. 50 (1882)

David Popper, Im Walde, suite pour violoncelle et orchestre op. 50 (1882)

1. Eintritt
2. Gnomentanz
3. Andacht
4. Reigen
5. Herbstblume
6. Heimkehr

Antonio Meneses, violoncello
Sinfonieorchester Basel
Ronald Zollman, chef d'orchestre

Posté par jeanjacques1957 à 23:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,