10 février 2018

Jazz

Tout commence par un air de Mozard, joué par Glenn Gould. C'est délicat, magnifique; l'ivresse musicale se poursuit donc, sans fin. On a envie de commander un piano par correspondance et de se faire livrer l'instrument sur le champ. Ensuite, il faudra apprendre le solfège et le maniement de ce piano à queue qui occupe tout l'appartement... Pour l'instant, Glenn joue, joue, joue...
Si, dans la cuisine, le tempo de Glenn ravi un public trié sur le volet, une mouche, égaré au creux de l'hiver, une cafetière italienne et un rêveur qui rêvasse sur le clavier de son ordinateur, le public des salles ovationne un pianiste qui joue à 100 KM/H; il lui faut du tempo d'origine à ce public. Écoutons donc Lang Lang.
Il s'agira ensuite d'apprendre au moyen d'un tutoriel, que l'on aura pris soin de placer devant le clavier et de suivre les indications. Au début, il sera préférable d'actionner la touche "ralenti", sinon la musique de démonstration sera achevée depuis une semaine, et l'on en sera toujours à la première mesure...
On se penchera ensuite sur la partition pour tenter de déchiffrer toutes ces notes. Comment faire correspondre chaque note aux touches du piano qui s'impatiente, qui attend de montrer ses capacités. Les chats du quartier se bouchent les oreilles en prévision d'un cataclysme sonore.
Hors de la cuisine, je n'ai convaicu personne avec cette version lente, Mozart façon Bach, jouée par Gould. Tant pis, n'en parlons plus... ICI

Glenn Gould- Turkish March

Mozart - Turkish March by LANG LANG

Summer Night Concert 2014 The Vienna Philharmonic Christoph Eschenbach & Lang Lang

Mozart - Turkish March (Rondo Alla Turca) - Piano Tutorial by PlutaX - Synthesia

 

Turkish March (Rondo Alla Turca) Piano Sonata No. 11 K. 331 Movement 3 - Wolfgang Amadeus Mozart

 
Samedi soir, c'est jazz...

Biréli Lagrène
est un guitariste de jazz français né le 4 septembre 1966 à Soufflenheim dans le Bas-Rhin en Alsace dans une famille de tradition manouche.



Biréli Lagrène - Standards (1992) [Full Album]

Standards is a studio album by French jazz guitarist Biréli Lagrène. It was released in 1992 by EMI.

Tracklist

01. C'est si bon - 00:00
02. Softly, As in a Morning Sunrise - 06:43
03. Days of Wine and Roses - 12:24
04. Stella by Starlight - 17:45
05. Smile - 23:47
06. Autumn Leaves - 29:46
07. Teach Me Tonight - 34:43
08. Donna Lee - 40:45
09. Body And Soul - 45:49
10. Ornithology - 53:08
11. How Insensitive (Insensatez) - 57:34
12. Nuages - 01:04:46

Musicians

Biréli Lagrène : guitar
André Ceccarelli : drums
Niels-Henning Ørsted Pedersen : double bass



George Benson
est un guitariste, chanteur, et compositeur de jazz né le 22 mars 1943 à Pittsburgh en Pennsylvanie aux États-Unis.

George Benson - Breezin' (Full Album) (Vinyl)


George Benson
Full Album
"Breezin'"
Warner Bros. Records

Side One
1. "Breezin'" Bobby Womack 5:40
2. "This Masquerade" Leon Russell 8:03
3. "Six to Four" Phil Upchurch 5:06

Side Two
1. "Affirmation" José Feliciano 7:01
2. "So This is Love?" Benson 7:03
3. "Lady" Ronnie Foster 5:49


The Lounge Lizards (ICI)

The Lounge Lizards - The Lounge Lizards (1981) full album

Vinyl, LP, Album, US - 1981
Editions EG — EGS 108
1080p

00:00 - - - A1 — Incident on South Street (J. Lurie) . . . (3.27)
03:28 - - - A2 — Harlem Nocturne (Earle Hagen) . . . (2.08)
05:35 - - - A3 — Do The Wrong Thing (J. Lurie, S. Piccolo) . . . (2.45)
08:17 - - - A4 — Au Contraire Arto (J. Lurie) . . . (3.30)
11:44 - - - A5 — Well You Needn't (Thelonious Monk) . . . (1..57)
13:43 - - - A6 — Ballad (J. Lurie) . . . (3.30)
17:09 - - - A7 — Wangling (J. Lurie) . . . (3.05)
20:05 - - - End Side a)
20:27 - - - B1 — Conquest Of Rar (A. Fier, E. Lurie, J. Lurie) . . . (3.21)
23:44 - - - B2 — Demented (J. Lurie) . . . (2.05)
25:50 - - - B3 — I Remember Coney Island (J. Lurie) . . . (3.35)
29:21 - - - B4 — Fatty Walks (J. Lurie) . . . (3.00)
32:18 - - - B5 — Epistrophy (Thelonious Monk)) . . . (4.21)
36:33 - - - B6 — You Haunt Me (J. Lurie) . . . (3.45)
40:10 - - - End Side b)

John Lurie - Saxophone
Evan Lurie - Keyboards
Steve Piccolo - Bass
Arto Lindsay - Guitar
Anton Fier - Drums

Producer - Teo Macero

Recorded at CBS Recording Studios in New York on July 21-22, 28-29 1980.
Mixed at CBS Recording Studios in New York on August 6, 14-15 1980.
℗ & © 1981 EG Records Inc.
Printed in U.S.A.



Posté par jeanjacques666 à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


09 février 2018

Ivresse musicale...

La pendule du salon, insensible aux influences du monde, vit sa vie, Elle est en avance sur le temps universel. Elle est imperméable aux luttes d'influence Nord-Sud, du côté de la Corée. Elle a une seule exigence, être remontée tous les lundis. Elle sonne les heures depuis Charles X.
Dans la cuisine, lieu principal de vie, la cafetière italienne chante sur la cuisinière à gaz. La musique de la soirée, le concerto pour violon et orchestre de Philip Glass. Une oeuvre composée en 1987 ICI. C'est une oeuvre qui s'adapte bien à une soirée d'hiver... Ça balance pas mal.
Dimanche soir, j'envoyais un texto depuis l'opéra de Zurich, à un ami, où je disais, "il n'y a que des vieux..." J'en fait presque partie... Je me demande toujours, qui viendra dans les salles quand ils ne seront plus là? En revanche, ils boudent Philip Glass et les autres contemporains. Au Victoria Hall de Genève, il y avait une hémorragie à l'entracte, hostiles aux découvertes, les gens fuyaient.  Cela a duré quelques saisons puis, changement de stratégie dans la programmation. Les oeuvres plus difficiles étaient jouées en début de soirée. Les irréductibles patientaient dans les tavernes proches de la salle de concert et débarquaient à l'entracte...
Je n'ai jamais été avare d'expériences musicales. Lulu, John Cage, que j'ai vu à Genève, jouant sur ses pianos préparés, Arvo Pärt...
Un souvenir du Victoria Hall, (feu ma grand-mère, a assisté à un concert dans cette salle en... 1928!) lors d'un requiem de Verdi, un spectateur furieux a hurlé: "Arrêtez le massacre", avant de s'enfuir, dans un remue-ménage de bruit de parquet et de portes. Dans les journaux, un critique, qui avait parlé en mal de ce concert, condamnait sévèrement l'attidute de ce mélomane "hurleur"...
Dans la cuisine, il est presque minuit, la musique de Glass tourne sans fin. La cafetière est en état de surchauffe. La maison est silencieuse, excepté dans le casque d'écoute. C'est la semaine de vacances scolaires et les enfants des étages du dessous sont à la montagne. Paola s'ennuie, miaule et se frotte contre mes jambes quand je rentre. Dès que les maîtres seront de retour, je serai ignoré...
La neige est annoncée pour demain.
Il est temps de réduire la consommation de café!


Gidon Kremer ⋅ Philip Glass : Violin Concerto

Violin Concerto
1. ♪ = 104 - ♪ = 120
2. ♪ = ca. 108
3. ♪ = ca. 150 - Coda: Poco Meno ♪ = 104
Orchestra – Wiener Philharmoniker
Conductor – Christoph Von Dohnányi
Violin – Gidon Kremer

Philip Glass
(*1937)
1 - 3: Concerto for Violin and Orchestra
Recordings, Vienna Musikverein, Grosser Saal  2/1992



Posté par jeanjacques666 à 23:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 février 2018

Soir de première...

 

Dimanche 4 février 2018 
17:02, le train quitte la gare de Berne, à destination de Zurich. Double espresso au Bistro, au rez-de-chaussée du wagon situé au milieu du train.
17:58, arrivée dans la mégapole. Il fait nuit et froid. Marche rapide. Tram.
18:15, arrivée à l'opéra.
19:00, l'orchestre attaque en 440MHZ l'ouverture d'Idomenee.
Ce soir, c'est la première d'Idomenee, Roi de Crète, de Mozart. Tout le gratin zurichois, vêtu de noir se presse dans la salle. Un beau théâtre à l'italienne. Les voix sont belles et prennent de l'assurance au fil du récit. Le coeur, qui joue un rôle important chante sans faille. Le décor est sobre, la mise en scène efficace. Violence.
Vers 20:40, c'est l'entracte. Le rideau de scène reste ouvert, des guéridons sont installés, des bougies posées dessus. Les spectateurs envahissent les bars du théâtre.
Le drame reprend.
Quand le rideau tombe, le public fait une ovation aux coeurs, chanteurs, chef d'orchestre et au décorateur, metteur en scène, chef du coeur.
Course dans la nuit glaciale jusqu'à la gare. Un café en attendant le train de 23:01 pour le retour dans la Ville fédérale, de la musique de Mozart plein la tête.

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 février 2018

Arvo Pärt ([ˈɑrvo ˈpært]), né le 11 septembre 1935 à Paide, en Estonie, est un compositeur estonien de musique contemporaine vivant à Tallinn. Il est souvent associé au mouvement de musique minimaliste qui s'est formé à partir des années 1960.


La Symphonie no 4 dite « Los Angeles » est une œuvre pour orchestre à cordes, harpe, timbales et percussions du compositeur estonien Arvo Pärt, composée en 2008.

Cette symphonie est dédiée à Mikhaïl Khodorkovski emprisonné depuis 2003 et « à tous les prisonniers sans droits en Russie ». Elle fut créée le 10 janvier 2009 au Disney Hall de Los Angeles par son orchestre philharmonique sous la direction d'Esa-Pekka Salonen.


Arvo Pärt — Symphony No. 4 'Los Angeles' (UK Première) Proms 2010


J'ai écouté à plusieurs reprises cette symphonie. Un moment extraordinaire, la musique nous emporte dans des chemins secrets. C'est fantastique...


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


Milan, architecture des années 1950

f7229fdf73f1c159e2ba4691fcdd5385

Posté par jeanjacques666 à 23:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 janvier 2018

Dobrzynski - Nocturno

Ignacy Feliks Dobrzyński (né le 15 février 1807 à Romanów en Volhynie, aujourd'hui Dzerjinsk en Russie, et mort le 9 octobre 1867 à Varsovie) est un pianiste et compositeur polonais.

Dobrzynski - Nocturno en fa mineurr Op 21 N° 2

Pianiste: Bart Van Oort

Ce nocturne est magnifique, un pur moment de rêverie, le soir dans la cuisine, en attendant le café...
****************************************************************************************************************************************************
Le concerto pour piano est léger et printanier...

Dobrzyński, Concerto pour piano en La bémol majeur

Mov.I: Allegro moderato 00:00
Mov.II: Andante espressivo 17:50
Mov.III: Rondo. Vivace ma non troppo 27:50

Pianiste: Emilian Madey

Orchestre: Polish Radio Symphony Orchestra

Chefr: Lukasz Borowicz

Posté par jeanjacques666 à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


08 janvier 2018

Olga

Nota bene: le vendredi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: (ICI)

2EB86D86-B771-423A-9990-DC80EC54CCC3

Sur une toile de Dod Procter


Sur le marbre noir aux veines ivoires, pêle-mêle, sont abandonnés une paire de gants, un sac à main en tissus, un bouquet de tulipes. On y découvre aussi une boîte ouverte laissant voir des bâtonnets de chocolat blanc, ainsi qu’une boîte d’allumettes. Les jumeaux, quinze ans, turbulents  d’ordinaire, se sont enfermés dans la bibliothèque. Avec minutie, ils dégarnissent le sapin. La décoration du sapin, c’est leur monopole. Ils connaissent par cœur chaque pièce du décor.

Le bouquet compte un nombre pair de tulipes, quatre violettes et deux rouges. La paire de gants est en soie blanche et le sac à main, d’un tissus blanc veiné de noir. Dans le corridor flotte un parfum, « Vétiver pour elle », fleur d’oranger, bergamote, chèvrefeuille, noix de muscade, vétiver, fève de tonka, création 2007. Tous ces indices indiquent qu’Olga est là.
-Olga est là! La nouvelle se propage dans la maison.

On se précipite à la cuisine. On entoure Olga. On rejoue la Saint-Nicolas, Noël, on sabre le champagne. C'est grand-père qui s'en charge. Il est le fils de l'aide de camps de feu le général Guisan. C'était pendant la deuxième guerre mondiale. On danse la valse de Paris de Strauss père. Olga virevolte, Olga raconte Vienne, Olga coupe le gâreau des Rois, Olga s'ennivre, Olga rit.... On presse de question Olga. Quand Olga est là, c'est pur folie dans la maison. Grand-mère remet pour la troisième fois la valse de Paris, qui tourne sur le vieux gramophone.

Sur le marbre noir aux veines ivoires, les gants et le sac à main ont disparu. Il reste le bouquet de tulipes. Grand-père s'empresse de mettre les fleurs dans un vase en faïence, peint à la main à Charolles. Il flotte dans les pièces une odeur de vétiver et la valse tourne sans fin...

Valse de Paris ICI

Posté par jeanjacques666 à 23:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 janvier 2018

Épiphanie

6 janvier 2018

C'est les Rois, ce samedi. Le temps de manger la galette, qui, en Suisse, se présente sous la forme d'une brioche. Cette année, le choix s'est porté sur une "galette" bio, à la farine d'épautre, et c'est sous mes dents, que la fève s'est manifestée... Un crac fatal. Je porte désormais un dentier! Ce dessert était bien sur accompagné de moult cafés.

Plus tard

Sur la chaîne Mezzo, Mimi meurt une fois encore. Cette fois-ci, c'est au théatre Liceu de Barcelone et l'action ne se déroule pas dans l'espace (voir ici)!
Résultat de recherche d'images

La Bohème de Puccini au Liceu de Barcelone

La Bohème, de Giacomo Puccini

Orchestre Symphonique et Choeur du Gran Teatre del Liceu, Marc Piollet (direction) Jonathan Miller (mise en scène) Isabella Bywater (décors, costumes) Jean Kalman (lumières)

Eleonora Buratto (Mimí) Olga Kulchynska (Musetta) Saimir Pirgu (Rodolfo) Gabriel Bermúdez(Marcello) Isaac Galan (Schaunard) Paul Gay (Colline) Fernando Latorre (Benoît / Alcindoro) 

Enregistré au Gran Teatre del Liceu, Barcelone, en 2016 Réalisé par Stéphane Lebard

Air choisi spécialement pour Le Goût (ICI)

Eleonora Buratto - "Sì, mi chiamano Mimì" - La Bohème - Puccini

Giacomo Puccini: La Bohème, Quadro primo.
Eleonora Buratto canta la celebre aria di Mimì nel primo atto de La Bohème. Saimir Pirgu è Rodolfo.
Gran Teatro del Liceu, Barcellona, 19 giugno 2016.
Orchestra del Gran Teatro del Liceu, dir. Marc Piollet.

Samedi
6 janvier à 20:29 sur mezzo live hd

Genre : Opéra Durée : 01:51:43 Réalisateur : Stéphane Lebard
Prochaines diffusions

        13/01 - 08h30 sur mezzo

        22/01 - 12h30 sur mezzo

        30/01 - 16h30 sur mezzo

        04/02 - 13h00 sur mezzo live hd

        05/02 - 09h00 sur mezzo live hd

        06/02 - 00h00 sur mezzo live hd

        07/02 - 17h00 sur mezzo live hd

        09/02 - 22h00 sur mezzo live hd

La bohème (2015/16): "Quando m'en vò"

"Quando m'en vò" la nit d'estrena de 'La bohème' de Puccini al Gran Teatre del Liceu.
Olga Kulchynska (Mussetta), Eleonora Buratto (Mimì). Saimir Pirgu (Rodolfo), Gabriel Bermúdez (Marcello), Isaac Galan (Schaunard), Fernando Radó (Fernando Latorre)

La musique est magnifique, les voix superbes, je frisonne... C'est magique. Dans la version spatiale de l'opéra Bastille, c'était intéressant, osé, mais un peu froid, comme le vide spatial.
Mimi meurt, c'est inéluctable, depuis 122 ans, on pleure à la fin du 4e tableau...

 

Oratorio de Noël de Bach
Cantate no6   détail: ICI

Bach: Weihnachtsoratorium BWV 248 - Cantate no.6 - Combattimento Consort Amsterdam - Live

Het Combattimento Consort Amsterdam o.l.v. Jan Willem de Vriend
m.m.v. Cappella Amsterdam
Andreas Weller, Evangelist
Lenneke Ruiten, Sopraan
Cécile van de Sant, Alt
Alberto ter Doest, Tenor
Panajotis Iconomou, Bas

Opgenomen vrijdag 21 december 2012 om 19.30 in de Grote Kerk in Naarden.

Le décor de Noël, style année 1970, de la gare centrale de la Ville fédérale. Un décor kitsch qui est installé depuis plus de 10 ans à la fin du mois de novembre et qui disparaitra à partir de lundi.

Posté par jeanjacques666 à 23:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 janvier 2018

2 janvier

Photos:
Bougies sculptées, près de Wabern, 1er janvier 2018
La Ville fédérale, le 31 décembre 2017
La Ville fédérale , le 1er janvier 2018


Oratorio de Noël de Bach
 
Cantate no 5 détail ICI

Bach: Weihnachtsoratorium BWV 248 - Cantate no.5 - Combattimento Consort Amsterdam - Live

Het Combattimento Consort Amsterdam o.l.v. Jan Willem de Vriend
m.m.v. Cappella Amsterdam
Andreas Weller, Evangelist
Lenneke Ruiten, Sopraan
Cécile van de Sant, Alt
Alberto ter Doest, Tenor
Panajotis Iconomou, Bas

Opgenomen vrijdag 21 december 2012 om 19.30 in de Grote Kerk in Naarden.



                                                                         Le vasistasLe vasistas de la salle de bain est une station météorologique fiable. En hiver, quand il neige, la vitre est recouverte de flocons de neige (ICI). Par beau temps, on voit des bouts de soleil et, quand on prend un bain, la buée à l'odeur de verveine, se colle côté intérieur de la vitre et fait office de pare-vue...
Aujourd'hui, on pouvait admirer un coin de ciel bleu, vers 10:30. Ce soir, il vente et la pluie ruisselle sur la vitre.

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 janvier 2018

1er janvier

Bonne et heureuse année 2018; santé et prospérité!

Jan Smeterlin joue Strauss/Schulz-Evler, un arrangement sur le thème du Beau Danube bleu. Enregistrement 1929

Un arrangement virtuose de la célèbre valse de Johann Strauss II, réalisée par Adolf Schulz-Evler (1851-1905), malheureusement abrégée dans cet étonnant enregistrement de Jan Smeterlin (1892-1967) qui l'enregistre en 1929.

Oeuvre: Koloman Moser - Les vagues du Danube (1901)



Oratorio de Noël de Bach
Cantate no4 Détail ICI

Bach: Weihnachtsoratorium BWV 248 - Cantate no.4 - Combattimento Consort Amsterdam - Live

Het Combattimento Consort Amsterdam o.l.v. Jan Willem de Vriend
m.m.v. Cappella Amsterdam
Andreas Weller, Evangelist
Lenneke Ruiten, Sopraan
Cécile van de Sant, Alt
Alberto ter Doest, Tenor
Panajotis Iconomou, Bas

Opgenomen vrijdag 21 december 2012 om 19.30 in de Grote Kerk in Naarden.

Posté par jeanjacques666 à 11:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 décembre 2017

...Bourrasques de neige...

Quand je mourrai
Demain s'il se peut
Enterrez-moi
Dans une terre humide
Et lourde de chaleur
Que la voûte de planche
Etoile mon sommeil
Que personne ne pleure
Moi qui ne sus pas vivre
Je pourrai enfin m'élever
Dans la nuit au son clair

Francis Giauque (1934 - 1965)


Lentement je me délabre
comme une maison abandonnée
dont les murs disloqués
se démembrent au vent du soir

                          mars 1965

Francis Giauque (1934 - 1965)

*******************

Ce matin, dans la nuit, sous une tempête de flocons, je suivais à petite vitesse deux chasse-neige. Nous étions une file de cinq ou six voitures et deux camions. Dans l'abitacle, il faisait chaud, les haut-parleurs crachaient à plein poumon le "Concerto en sol mineur pour orgue, orchestre à cordes et timbales" de Francis poulenc. Ce cortège insolite, perdu dans les bourrasques de l'hiver, était en fusion avec la musique somptueuse de Poulenc. La voiture était devenue un vaisseau, porté par la musique des cordes, qui fendait l'éther, dans une nébuleuse au-delà de la Voie lactée... J'ai soudain pensé à Francis Giauque. Ce poète que l'angoisse et le désespoir menèrent à un fin tragique, un jour de mai 1965. Nous passions à quelques encablures de son village. A un croisement, dans une dernière envolée d'orgue, tout se dissipa.

Poulenc - Organ Concerto - Duruflé

Concerto en sol mineur pour orgue, orchestre à cordes et timbales

Orgue: Maurice Duruflé
Orchestre National de l'Office de la Radio Télévision Française (ORTF)
Direction: Georges Prêtre



Posté par jeanjacques666 à 22:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,