21 avril 2019

Pâques

Joyeuses fêtes de Pâques

Bach - Oratorio de Pâques BWV 249 - Kommt, eilet und laufet

Jean-Sébastien Bach - Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Oratorio de Pâques - Oster-Oratorium - Easter Oratorio
BWV 249 - Kommt, eilet und laufet

1er jour de la fête de Pâques (Dimanche de Pâques)
1. Osterfesttag (Ostersonntag)
1st Day of Easter (Easter Sunday)

Première audition - Uraufführung - First perfomance
Leipzig - 01.04.1725

00:00 1. Sinfonia
03:59 2. Adagio
07:15 3. Chœur
Kommt, eilet und laufet, ihr flüchtigen Füße
12:01 4. Récitatif (Alto, Soprano, Ténor, Basse)
O kalter Männer Sinn!
13:05 5. Aria (Soprano)
Seele, deine Spezereien
24:06 6. Récitatif (Ténor, Basse, Alto)
Hier ist die Gruft
24:53 7. Aria (Ténor)
Sanfte soll mein Todeskummer
31:11 8. Récitatif (Soprano, Alto)
Indessen seufzen wir
32:15 9. Aria (Alto)
Saget, saget mir geschwinde
38:02 10. Récitatif (Basse)
Wir sind erfreut
38:41 11. Chœur
Preis und Dank

Soprano - Sopran - Soprano
Lisa Larsson

Alto - Alt - Alto
Elisabeth von Magnus

Ténor - Tenor - Tenor
Gerd Türk

Basse - Baß - Bass
Klaus Mertens

Amsterdam Baroque Choir - Simon Schouten
Amsterdam Baroque Orchestra - Ton Koopman

1. SINFONIA

2. ADAGIO

3. CHOR

PETRUS, JOHANNES
Kommt, eilet und laufet, ihr flüchtigen Füße,
erreichet die Höhle, die Jesum bedeckt.
Lachen und Scherzen
begleitet die Herzen;
denn unser Heil ist auferweckt.

4. REZITATIV

MARIA MAGDALENA
O kalter Männer Sinn!
Wo ist die Liebe hin,
die ihr dem Heiland schuldig seid?

MARIA JACOBI
Ein schwaches Weib muß euch beschämen.

PETRUS
Ach, ein betrübtes Grämen

JOHANNES
und banges Herzeleid

PETRUS, JOHANNES
hat mit gesalznen Tränen
und wehmutsvollem Sehnen
ihm eine Salbung zugedacht,

MARIA JACOBI, MARIA MAGDALENA
die ihr, wie wir, umsonst gemacht.

5. ARIE

MARIA JACOBI
Seele, deine Spezereien
sollen nicht mehr Myrrhen sein.
Denn allein
sich mit dem Lorbeerkränzen schmücken,
schicket sich vor dein Erquicken.

6. REZITATIV

PETRUS
Hier ist die Gruft

JOHANNES
und hier der Stein,
der solche zugedeckt,
wo aber wird mein Heiland sein?

MARIA MAGDALENA
Er ist vom Tode auferweckt!
Wir trafen einen Engel an,
der hat uns solches kundgetan.

PETRUS
Hier seh ich mit Vergnügen
das Schweißtuch abgewickelt liegen.

7. ARIE

PETRUS
Sanfte soll mein Todeskummer
nur ein Schlummer,
Jesu, durch dein Schweißtuch sein.
Ja, das wird mich dort erfrischen
und die Zähren meiner Pein
von den Wangen tröstlich wischen.

8. REZITATIV

MARIA JACOBI, MARIA MAGDALENA
Indessen seufzen wir
mit brennender Begier,
ach, könnt es doch nur bald geschehen,
den Heiland selbst zu sehen.

9. ARIE

MARIA MAGDALENA
Saget, saget mir geschwinde,
saget, wo ich Jesum finde,
welchen meine Seele liebt.
Komm doch, komm, umfasse mich;
denn mein Herz ist ohne dich
ganz verwaiset und betrübt.

10. REZITATIV

JOHANNES
Wir sind erfreut,
daß unser Jesu wieder lebt,
und unser Herz,
so erst in Traurigkeit zerflossen und geschwebt,
vergißt den Schmerz
und sinnt auf Freudenlieder;
denn unser Heiland lebet wieder.

11. CHOR

MARIA JACOBI, MARIA MAGDALENA, PETRUS, JOHANNES
Preis und Dank
bleibe, Herr, Dein Lobgesang,
Höll und Teufel sind bezwungen,
ihre Pforten sind zerstört,
jauchzet, ihr erlösten Zungen,
daß man es im Himmel hört,
eröffnet, ihr Himmel, die prächtigen Bogen,
der Löwe von Juda kömmt siegend gezogen

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 avril 2019

Passion selon saint Matthieu

La Passion selon saint Matthieu (BWV 244), est un oratorio de Jean-Sébastien Bach exécutée probablement pour la première fois le Vendredi saint 1727, c'est-à-dire le 7 avril 1727.

Image illustrative de l’article Passion selon saint Matthieu

Manuscrit de la Passion selon saint Matthieu. Extrait (après la mort du Christ. N° 72. Choral : « Wenn ich einmal soll scheiden » et N° 73. Récitatif : « Und siehe da, der Vorhang im Tempel zerriß in zwei Stück »)

Bach Matthäus Passion St Matthew BWV 244 John Eliot Gardiner & The English Baroque Soloists

Johann Sebastian Bach
Matthäus-Passion (St Matthew Passion) BWV 244
Sir John Eliot Gardiner conducts English Baroque Soloists & Monteverdi Choir
Mark Padmore: Evangelist, tenor
Stephan Loges: Christ, baritone
Hannah Morrison, soprano
Further soloists from the Monteverdi Choir: Eleanor Minney, Reginald Mobley, Richard Wilberforce, Clare

1:19 Kommt ihr tochter helft mir klagen (Choral) (Come, you daughters, help me lament)
12:06 Buss und reu knirscht (Penance and remorse grind)
16:32 Blute nur du liebes herz (Bleed on, dear heart)
23:13 Wo willst du dass wir dir bereiten (Choral) (Where wilt thou that we prepare)
28:12 Ich will dir mein herze schenken (I will give my heart to You)
32:20 Ich will hier bei dir stehen (Choral) ( I will stay here with You)
39:05 Ich will bei meinem Jesu wachen (I will watch beside my Jesus)
45:56 Gerne will ich mich bequemen (I will gladly submit me)
51:00 Was mein Gott will das gescheh allzeit (Choral) (What my God wills, may it ever befall)
54:37 So ist mein Jesus nun gefangen (So is my Jesus captured now)
1:01:26 O mensch, bewein dein Sünde gross (Choral) (O man, mourn your grat sin)
1:10:40 Ach nun ist mein Jesus hin (Ah! My Jesus is gone now)
1:15:06 Mir hat die Welt trüglich gericht't (Choral) (The world has judged me deceitfully)
1:17:57 Geduld, Geduld ! (Patience, patience)
1:23:31 Wer hat dich so geschlagen (Choral) (Who has buffetet You so)
1:27:02 Erbarme dich meine Gott (Have mercy, my God)
1:34:02 Gebt mir meinen Jesum wieder (Choral) (Give me back, my Jesus !)
1:36:58 Gebt mir meinen Jesum wieder (Give me back, my Jesus !)
1:41:50 Befiehl du deine Wege (Choral) (Commend your way)
1:45:21 Wie wundebarlich (Choral) (How miracolous indeed is this punishement!)
1:46:28 Aus liebe will mein heiland sterben (Out of love my Saviour is willing to die)
1:56:18 Konnen tranen meiner wangen nichts erlangen (If the tears of my cheeks can achieve nothing)
2:03:37 O haupt voll blut und wunden (Choral) (O head, full of blood and wounds)
2:07:11 Komm susses Kreuz (Come, sweet Cross)
2:17:17 Ach Golgotha (Alas Golgotha, hapless Golgotha)
2:24:30 Wenn ich einmal soll scheiden (Choral) (When once I must depart, do not depart from me)
2:30:38 Mache dich mein herze rein (Make youself clean, my heart)
2:37:47 Herr, wir haben gedacht (Choral) (Sir, we remember that deceiver said)
2:39:25 Mein Jesu, gute Nacht ! (My Jesus, good night !)
2:41:20 Wir setzen uns mit Tränen nieder (Choral) (We sit down in tears, Rest softly)

Posté par jeanjacques1957 à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 mars 2019

Nuit 6/12 - Du concentré de Mozart

Joseph Lanner est un compositeur, violoniste et chef d'orchestre autrichien, né le 12 avril 1801 et mort le 14 avril 1843. Il est particulièrement réputé pour avoir écrit plusieurs centaines de danses pour orchestre, dont au moins 200 valses, qui ont fait de lui, avec Johann Strauss I, le précurseur de la valse viennoise.

Pour cette valse Joseph Lanner utilise des thèmes de deux opéras de W. A. ​​Mozart, "Don Giovanni" et "La Flûte enchantée.

Joseph Lanner - Die Mozartisten - Walzer, Op. 196

Posté par jeanjacques1957 à 22:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 décembre 2018

Les mois d'hiver - Ignacy Feliks Dobrzyński - Concerto pour piano en la bémol majeur, Op.2 (1824)

Ignacy Feliks Dobrzyński (né le 15 février 1807 à Romanów en Volhynie, aujourd'hui Dzerjinsk en Russie, et mort le 9 octobre 1867 à Varsovie) est un pianiste et compositeur polonais.

Ignacy Feliks Dobrzyński - Concerto pour piano en la bémol majeur, Op.2 (1824)

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2018

Les mois d'hiver - Henryk Wieniawski

Henryk Wieniawski, né le 10 juillet 1835 à Lublin (Pologne) et mort le 31 mars 1880 à Moscou, est un violoniste, pédagogue et compositeur polonais.


Polonaise Brilhante - H Wieniawski

 

YE EUN CHOI: Wieniawski Violin Concerto No.2 with Christoph Eschenbach

 

Wieniawski - Scherzo Tarantelle, Op.16 - Perlman

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


02 décembre 2018

Les mois d'hiver - Premier dimanche de l'Avent

Il a plu toute la journée, ce dimanche 2 décembre, premier dimanche de l'Avent. Une pluie fine et froide. La dame de la météo, juchée sur le toit de la tour de la télévision suisse alémanique, a dit, dans son dialecte zurichois, qu'il faudrait qu'il pleuve tous les jours de décembre, comme aujourd'hui, pour remplir les nappes phréatiques. Contrairement à la télévision suisse romande, la SRF1 présente la météo en direct et en situation, depuis le toit de la tour télé.
La presse du dimanche, tant alémanique que romande, parle des gilets jaunes, un mouvement qui secoue l'Hexagone...
Les magasins et les boutiques du bas de la vieille ville de la capitale ouvraient leur portes en ce premier dimanche de l'Avent. Il y avait foule.

22:30, il pleut de plus belle... C'est un temps béni pour la cafetière italienne qui chauffe à blanc.
Le quatuor en la mineur de Robert Kahn, accompagne à merveille cette soirée de pluie. 

Robert August Kahn (né le 21 juillet 1865 à Mannheim et mort le 29 mai 1951 à Biddenden, dans le Kent) est un pianiste, professeur et compositeur allemand qui s’est expatrié au Royaume-Uni après l’arrivée au pouvoir des nazis.
Après sa retraite, il passe plusieurs années à Feldberg, dans sa maison de campagne (aujourd'hui une auberge de jeunesse) pour émigrer en Angleterre en décembre 1938, âgé de 73 ans. Il s'installe d'abord à Ashton (Surrey), puis à Biddenden, petit village du Kent. C'est là qu'il écrit 1 160 morceaux pour piano, sorte de « journal en musique » (Tagebuch in Tönen) d'un émigré, tenu entre 1935 et 1949.
[Source, Wikipedia]

Robert Kahn: Piano Quartet No. 2 in A minor, Op. 30

Robert Kahn (1865-1951)

Piano Quartet No. 2 in A minor, Op. 30

I. Allegro energico  0:00
II. Larghetto - Vivace - Tempo I  8:02
III. Allegretto grazioso  15:15
IV. Vivace, ma non troppo - Poco più mosso - Tempo I - Più mosso - Tempo I  19:19

Erika Kilcher, piano/Hagai Shaham, violin/Jacques Mayencourt, viola/Alexander Hülschoff, cello

Posté par jeanjacques1957 à 22:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 septembre 2018

L'automne

Une musique un peu mélancolique qui illustre bien un automne naissant...

© Concierto de Aranjuez (1939) - Joaquín Rodrigo - DRSO - Pepe Romero - Rafael Frühbeck de Burgos

1 Allegro con spirito
2 Adagio  7,25
3 Allegro gentile 18,57
Members of the Danmarks Radio SymfoniOrkestret: http://www.dr.dk/Koncerthuset/kor-og-...
Recording date : 21. March 2013 © Danmarks Radio

Bach traité de façon urbaine :

Johann Sebastian Bach ; Toccata & Fugue in Dm, by Sinfonity

Johann Sebastian Bach ; Toccata & Fugue in Dm, BWV 565
Live recorded in Segovia ( Spain ) , Aug 2014   .Video produced by NURILANDS FILMS, directed by Núria García.


Un moment magique :

J.S. Bach -Toccata & Fugue in D-minor - Stephanuskerk Hasselt

De grote Toccata & Fugue van Joh. Seb. Bach in D-minor (BWV 565),
uitgevoerd door Gert van Hoef in Stephanuskerk te Hasselt.

registranten: Jan de Rooij en Willem de Boer

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2018

Un été sans fin - Maria, Giacomo, Giuseppe et les autres...

Dans la cuisine, une odeur de café flotte. La cafetière italienne chantonne sur la gazinière. La voix de Maria envahi l'espace. Elle raconte, en voisine, sa vie simple. Cette voix donne la chair de poule. Inlassablement l'extrait de la Bohème est rejoué sur le gramophone...
"ma quando vien lo sgelo
il primo sole è mio
il primo bacio dell'aprile è mio."
C'est samedi soir. Les chats du quartier sont partis en goguette dans un cabaret au bord de l'Aar.
La nuit est bien avancée et sur l'écran d'un poste de télévision, un autre drame commence, celui de Violetta... Ce sont de jeunes chanteurs qui défendent cette Traviata jouée en plein air. Violetta c'est aussi le souvenir de Maria.
La Traviata, ça commence par des violons qui pleurent. D'instinct, on sait qu'un drame couve. Il y a ensuite une valse un peu nostalgique et le drame se noue.

Maria Callas - La Traviata

Maria Callas (1923-1977)
Giuseppe Verdi (1813-1901)
La traviata
E strano! E strano!...Ah, fors'è lui che l'anima...Follie! Follie!...Sempre libera
Alfredo - Francesco Albanese
Orchestra sinfonica di Torino della RAI
Conducted by Gabriele Santini
1953

 

La Traviata - Preludi - Toscanini (1929)

Orchestre Philharmonique de New York dirigé par Arturo Toscanini. Le prélude de l'acte 1 et 3 de la Traviata. Enregistrement 18 et 29 mars 1929

Posté par jeanjacques1957 à 23:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 août 2018

Un été sans fin - 33 degrés...

Dmitri Shostakovich - Waltz No. 2 [Piano Tutorial] (Synthesia/Sheet Music)

6C32C970-9B56-41F1-89CE-1B5193AF596C

Une journée à 33 degrés, Paola paresse dans le dernier lieu de fraîcheur, la cage d'escalier, elle baille aux corneilles...
Ecouter sans fin la valse no2 de Dmitri Shostakovich, encore et encore...
33 degrés, ce n'est supportable...
Le vapeur "Blümlisalp" quitte Faulensee...
A Faulensee, vite, commander une coupe glacée, cela se passe sur la terrasse d'un restaurant au bord du lac de Thoune. Les vagues lèchent les escarpins des élégantes. La glace moka est insipide, nous ne sommes pas à La Gelateria di Berna !
Un café sur le trajet du retour, genre Spiez - Berne, en wagon restaurant, avec un livre de saison, toujours le même. On y est tellement bien, que la lecture se fait à très petite vitesse...

CDE28982-4922-4E39-976B-FC21DEEA7246

DF737314-39C0-4AE1-8319-2AB91FC2F968

7C7DB396-11C6-4A60-985A-63A0DE8E9BA6

 

702DC514-06F3-46CF-BB7D-A0B46826E551

 

Posté par jeanjacques1957 à 23:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 juillet 2018

Un été sans fin - Nacht und Träume

Nacht und Träume, D. 827

Heil’ge Nacht, du sinkest nieder;

Nieder wallen auch die Träume

Wie dein Mondlicht durch die Räume,

Durch der Menschen stille Brust.

Die belauschen sie mit Lust;

Rufen, wenn der Tag erwacht:

Kehre wieder, heil’ge Nacht!

Holde Träume, kehret wieder!

Musique de Franz Schubert 
Poème de Matthäus von Collin

Dietrich Fischer-Dieskau; "Nacht und Träume"; Franz Schubert

Dietrich Fischer-Dieskau--Baritone
Gerald Moore--Piano
1951

Après une journée éreintante, un instant magique, un lied de Schubert, une voix inoubliable, Dietrich Fischer-Diskau...
Tout semble suspendu, les feuilles des arbres s'égouttent, après l'orage, les nuages s'éloignent, il fait nuit et le petit poste à galène diffuse la mélancolie de Schubert. Le vent dans les tilleuls me rappelle les nuits d'encre de l'île de La Palma, au large des côtes africaines, et la musique des feuilles des bananiers agitées par le vent du large...

Et, pour que la chair de poule, qui s'est installée dans nos corps en extase, se poursuive encore et encore, un nocturne achève la mise à sac de notre âme... Schubert torture nos nuits à l'infini...
En écoutant ces notes qui avivent nos sens, nous rêvons à un utopique "été sans fin"

Eggner Trio - Schubert Nocturne - Schubertiade Schwarzenberg

Schubertiade Schwarzenberg 2009,
Fr.Schubert: Adagio Es-Dur, op.post.148, D897, Notturno

Posté par jeanjacques1957 à 23:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,