12 janvier 2018

Rencontre avec René Char

 

«Nous avons du marteau la langue aventureuse.
Nous sommes des croyants pour chemins muletiers.»
(René Char: Chants de la Balandrane)


Rencontre avec René Char


C'est en 1967 que Michel Soutter filme René Char chez lui, à l'Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse. Le grand poète a alors tout juste 60 ans, il a reçu l'année précédente le Prix des critiques pour l'ensemble de son œuvre.

Champ libre - 20.11.1967 - Réalisateur: Michel Soutter - RTSR (Radio Télévision suisse romande)


Trois poèmes de René Char


Dans les années 60, le grand poète René Char (1907 - 1988) a inspiré quelques artistes venues du milieu de la chanson poétique. Voici une très courte anthologie, avec
- "Allégeance", poème mis en musique et chanté par Marie-Claire Pichaud
- "En robe d'olivier", poème dit à plusieurs voix et notamment celle d'Hélène Martin
- "Chant d'insomnie", dit par Bachir Touré, puis chanté par Hélène Martin.
Ces deux dernières poésies sont extraites de "Terres mutilées", un spectacle à partir d'un montage de textes de René Char, qui fut présenté par Hélène Martin au Festival d'Avignon en 1966.
Le disque vinyl a été réédité en CD en 2007 (nos extraits correspondent à la plage 30 de ce CD).

Posté par jeanjacques666 à 22:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


30 décembre 2017

...

l' vent chasse les feuilles
dans les flaques d'eau
l'hiver s'amène
givré de brouillard

et toi te v'là
ta solitude
autour du cou
comme un collier

Francis Giauque (1934 - 1965)

Posté par jeanjacques666 à 23:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

15 décembre 2017

Veillée

Résultat de recherche d'images pour "Gustave Courbet Nature morte aux fruits : pommes et grenades en 1871 huile sur toile H. 0.22 ; L. 0.27 musée d'Orsay, Paris, France"
Gustave Courbet Nature morte aux fruits : pommes et grenades en 1871 huile sur toile H. 0.22 ; L. 0.27 musée d'Orsay, Paris, France
 
LES GRENADES

Dures grenades entr’ouvertes
Cédant à l’excès de vos grains,
Je crois voir des fronts souverains
Éclatés de leurs découvertes !

Si les soleils par vous subis,
Ô grenades entre-bâillées,
Vous ont fait d’orgueil travaillées
Craquer les cloisons de rubis,

Et que l’or sec de l’écorce
À la demande d’une force
Crève en gemmes rouges de jus,

Cette lumineuse rupture
Fait rêver une âme que j’eus
De sa secrète architecture.

Extrait de "Charmes"

Paul VALÉRY (1871 - 1945)

Paul Valéry est un écrivain, poète et philosophe français, né à Sète (Hérault) le 30 octobre 1871 et mort à Paris le 20 juillet 1945. (Wikipédia)

Antonín Leopold Dvořák est un compositeur tchèque, né le 8 septembre 1841 à Nelahozeves à 30 kilomètres au nord de Prague en Bohême (actuelle République tchèque), et mort à Prague le 1er mai 1904. Son prénom est parfois orthographié en français « Anton » dans une forme germanisée. Il est l'auteur de la Symphonie du Nouveau Monde. (Wikipédia)

Camille Saint-Saëns, né à Paris le 9 octobre 1835 et mort à Alger le 16 décembre 1921, est un pianiste, organiste et compositeur français de l'époque post-romantique. (Wikipédia)

Antonin Dvorak - Concerto pour piano, Op. 33 (1875)

 Concerto pour piano, Op. 33 (1875)

I. Allegro agitato
II. Andante sostenuto
III. Allegro con fuoco

Rudolf Firkušný, piano et le Saint Louis Symphony Orchestra 
Direction, Walter Susskind


Théodore Auguste RIBOT, Nature morte à la grenade, XIXe siècle, huile sur toile, 45,5 x 55,5 cm. Musée des Beau-Arts, Arras

Saint-Saëns: Concerto pour piano No.5 - Thibaudet / Concertgebouw Orchestra - Live Concert HD

Camille Saint-Saens: Pianoconcert nr. 5 in F gr.t., opus 103, 'Het Egyptische'
Koninklijk Concertgebouworkest o.l.v. Andris Nelsons
Jean-Yves Thibaudet, piano

Opgenomen 16 november 2011, Concertgebouw Amsterdam

Posté par jeanjacques666 à 23:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 novembre 2017

Nuit 5/16 - Soirée poétique

Paul Verlaine est un écrivain et poète français du XIXe siècle, né à Metz (Moselle) le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896 (à 51 ans).


Il pleure dans mon coeur - Paul Verlaine

Poème récité par Mano : il pleure dans mon coeur est une poésie de Paul Verlaine.
Comment réciter le poème de Verlaine à 10 ans.


Ferré/Verlaine - Je Vous Vois Encor

Colloque sentimental de Paul Verlaine


                                    Âme, te souvient-il au fond du paradis
                                    De la gare d'Auteuil et des trains de jadis
                                    T'amenant chaque jour, venus de la Chapelle ?
                                    Jadis déjà ! Combien pourtant je me rappelle
                                    Après les premiers mots de bonjour et d'accueil
                                    Mon vieux bras dans le tien, nous quittions cet Auteuil
                                    Et, sous les arbres pleins d'une gente musique
                                    Notre entretien était souvent métaphysique
                                    Ô tes forts arguments, ta foi du charbonnier
                                    Non sans quelque tendance, ô si franche ! à nier
                                    Mais si vite quittée au premier pas du doute !
                                    Et puis nous rentrions, plus que lents, par la route
                                    Un peu des écoliers, chez moi, chez nous plutôt
                                    Y déjeuner de rien, fumailler vite et tôt
                                    Et dépêcher longtemps une vague besogne
                                    Mon pauvre enfant, ta voix dans le bois de Boulogne !

                                    Poème de Paul Verlaine

Julos Beaucarne, pseudonyme de Jules Beaucarne, né le 27 juin 1936 à Bruxelles (Belgique), est un artiste (conteur, poète, comédien, écrivain, chanteur, sculpteur) belge, chantant en français et en wallon. Il vit à Tourinnes-la-Grosse en Brabant wallon (Belgique).

Mon reve familier (Paul Verlaine)

Poème de Paul Verlaine interprété par Julos Beaucarne


Samir Barris est un auteur-compositeur-interprète bruxellois. Il se fait connaître pour son rôle au sein du groupe Melon Galia. Après la séparation du groupe en 2004, il se lance dans une carrière solo. Déjà auteur de deux albums, il est aussi actif dans le trio « Le beau Geste » et le projet jeune public « Ici Baba ». En 2010, il est invité à représenter la Belgique aux Découvertes du Printemps de Bourges.

Samir Barris chante Paul Verlaine, "Les soleils couchants"

D-Day


Gabriel Fauré, né à Pamiers (Ariège) (17 rue major) le 12 mai 1845, et mort à Paris le 4 novembre 1924, est un pianiste, organiste et compositeur français.

Gabriel Fauré Quintette pour piano No.1 en ré mineur - The Schubert Ensemble

Enregistré en direct, le 29 septembre 2016, au Festival Tetbury (GB).

 

"Poiché l'alba si accende..." di Paul Verlaine

 

Dans l'interminable ennui de la plaine (Verlaine) - M.Laplaine @ Piston Pelican (08/12/11)

 

"Verlaine" by Charles Trenet

 

Léo Ferré - Chanson d'Automne

 

Philippe Jaroussky est un contreténor français né le 13 février 1978 à Maisons-Laffitte (Yvelines, France).

Philippe Jaroussky : "Colloque Sentimental" de Debussy et Verlaine

PAUL VERLAINE -A UNA MUJER-

 

25 novembre 2017

Nuit 2/16 - Pluie

Le Tube

Solange te parle

COMMENT ÊTRE ARTISTE (en 23 questions) | solangeteparle

0:09— À quel moment se sait-on artiste ?
1:11— Est-ce que tu t'es dit "C'est ÇA et rien que ça que je veux faire" ?
3:10— Comment faire quand on n'a pas d'emploi du temps, pas de contrainte, etc ?
4:54— Pourquoi donner à l'art cette place centrale dans ta vie?
6:03— Qu'attends-tu de ton école d'art ?
6:39— Pourquoi subir à nouveau la pression de l'école ?
6:46— A-t-on réellement besoin d'une école d'art pour devenir artiste ?
6:49— Faut-il vraiment suivre l'avis des professeurs sur son propre travail ?
8:25— Tu as seulement des cours "d'art" ? Ou des matières annexes ?
9:19— Comment as tu fabriqué tes baignoires ?
10:24— Est-il décourageant d'être entouré de plein d'autres personnes talentueuses ?
11:39— Comment deales-tu avec la pression de la production à accomplir ?
12:57— Aimerais-tu te faire tatouer ?
13:17— J'ai peur d'être une personne sans le moindre talent. Comment on fait pour se rassurer ?
13:49— Est ce que je peux devenir une artiste moi aussi alors que tant de monde excelle dans ce milieu ?
14:12— Comment dealer avec l'impression de faire quelque chose de nul ?
15:48— Comment savoir si ce que l'on fait "vaut le coup"?
17:04— Comment dealer avec le fait d'être artiste ? de façon financière et le fait de ne pas être comme "fatigué" de ce qu'on fait?
17:55— Comment on fait dans l'art pour pas être perdu dans plein de trucs ? Y'a trop de choix, de possibilités, c'est dur de trouver son truc ça m'angoisse
18:51— L’art contemporain est-il réservé à une "élite" ?
19:36— Comment apprécier une "oeuvre" quand on est néophyte et qu'on n'y comprend rien?
21:44— Est-ce que tu considère ton personnage "Solange te parle" comme un projet artistique ? Est-ce que tu l'as défendu comme tel pour intégrer Le Fresnoy ?
22:36—La vie est-elle une performance artistique ?

Ina Mihalache Solange veut votre amour 2016

"Son nom est Ina Mihalache, mais vous pouvez l’appeler Solange. C’est que la comédienne estime que le personnage qu’elle a créé et qu’elle met en scène dans la série de capsules web Solange te parle est beaucoup plus intéressant qu’elle. Elle, c’est une Montréalaise née d’une mère québécoise et d’un père roumain. Elle a choisi d’adopter l’accent français dès l’âge de 10 ans et s’est expatriée en France à 19 ans. On devine que le personnage n’est pas si éloigné de la femme qui l’incarne, solitaire et narcissique, drôle, mais douce-amère. Bizarrerie assumée. Curiosité assurée.

On peut voir ses capsules vidéo sur son site et sa chaîne YouTube.
Le livre Solange te parle est en librairie.
Le film Solange et les vivants sera lancé au Québec à l’automne 2016."
(Commentaire copié de la vidéo originale)

MOZART

Mozart trios K.502, K.542

Trio pour en si bémol majeur,
K. 502
22:00 Piano Trio in E, K. 542
Wiener Schubert Trio

POSÉSIE
Louise LABÉ
Recueil : Sonnets

Après qu'un temps la grêle et le tonnerre

Après qu'un temps la grêle et le tonnerre
Ont le haut mont de Caucase battu,
Le beau jour vient, de lueur revêtu.
Quand Phébus a son cerne fait en terre,

Et l'Océan il regagne à grand'erre ;
Sa soeur se montre avec son chef pointu.
Quand quelque temps le Parthe a combattu,
Il prend la fuite et son arc il desserre.

Un temps t'ai vu et consolé plaintif,
Et défiant de mon feu peu hâtif ;
Mais maintenant que tu m'as embrasée,

Et suis au point auquel tu me voulais,
Tu as ta flamme en quelque eau arrosée,
Et es plus froid qu'être je ne soulais*.

(*) n'avais coutume de
 
CHOSES DE LA VIE QUOTIDIENNE
Un camembert de Normandie mûrit au coin de la table.Il est certifié: Au lait cru, moulé à la louche, appellation d'origine protégée. Il exhale, dans la cuisine, une odeur de bon camembert.
La pluie est tombée à longueur de journée. Des gouttelettes ruissellent sur les vitres de la cuisine. Les carreaux pleurent l'été disparu.
Les chats du quartier sont oisifs. Ils dorment au coin des poêles. Le samedi soir, ils font l'effort d'enfiler un smoking et de filer en ville hanter les boîtes de strip-tease. Ils regardent des chattes tigrées qui, automne oblige, s'effeuillent jusqu'à être à poil! Ils boivent dans des flûtes des boissons à bulles.
A l'infini, les samedis soir se répètent. La cafetière italienne chante sur la gazinière, le display de l'ordinateur diffuse un polar de province et une tablette de chocolat 100% cacao tente les papilles. Une botte de carottes attend, dans le frigo, d'être transformée en atelier d'écriture. Pour l'instant, l'imagination dort dans les choux fleurs.
Samedi soir, la Ville fédérale et en effervescence, lundi c'est le Zibelemärit. L'incontournable fête de la capitale. Des trains et car spéciaux arriveront de toute la Suisse ainsi que d'Alsace et d'Allemagne. Si le courage de me lever me prend, j'y serai vers 04:30, avant l'arrivée des touristes. Ce sera congé pour les écoliers de la ville.

 

Zibelemärit

 

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le marché, devant le Palais fédéral

Le Marché aux oignons (Zibelemärit en dialecte bernois) est une fête traditionnelle qui se tient chaque année à Berne le quatrième lundi de novembre. On y achète et consomme des spécialités locales à base d'oignon et quelques tonnes d'oignons présentés sous forme de tresses.

Il se tient dans la vieille ville entre les Haupt- et Nebengassen, ainsi que sur la Waisenhausplatz et la place Fédérale.

Les producteurs viennent surtout de la région de Vully et du Seeland mais aussi de la région autour de Berne. Le marché ouvre aux alentours de trois ou quatre heures du matin, et se conclut à seize heures par une bataille de confettis puis par des soirées familiales ou amicales. Dans les salles de restaurant on mange des plats à l'oignon (soupes, tartes) et des groupes folkloriques masqués, les Zibelegringe, animent la soirée.


JAZZ

Samedi soir, c'est jazz...
Trois albums extraordinaires, à écouter de toute urgence!


Chick Corea
(de son vrai nom Armando Anthony Corea), né le 12 juin 1941 à Chelsea (Massachusetts), est un pianiste, claviériste et compositeur américain de jazz et jazz-rock. En tant que membre du groupe de Miles Davis dans les années 1960, il a participé à la naissance du jazz-rock. Avec Herbie Hancock, McCoy Tyner et Keith Jarrett, il est considéré comme un des pianistes les plus importants depuis les années 1970

Chick Corea/Return To Forever - 1972 [Full Album]

Return to Forever (1972) est un album du pianiste de jazz Chick Corea et de son groupe Return to Forever.


Weather Report était un groupe américain de jazz fusion des années 1970 et du début des années 1980. Le groupe était initialement co-dirigé par le claviériste d'origine autrichienne Joe Zawinul, le saxophoniste américain Wayne Shorter et le bassiste tchèque Miroslav Vitouš.

Weather Report - Black Market (1976) Full Album

1. Black Market 0:00
2. Cannon Ball 6:30
3. Gibraltar 11:11
4. Elegant People 19:00
5. Three Clowns 24:05
6. Barbary Coast 27:30
7. Herandnu 30:41

 

, Casiopea ( K シ オ ペ ア , Kashiopea , dérivé du nom de la constellation Cassiopeia ) , également connu sous le nom de Casiopea 3rd , est un groupe de jazz fusion japonais formé en 1976 par le guitariste Issei Noro , le bassiste Tetsuo Sakurai et le claviériste Hidehiko Koike.

Casiopea 1979 Full Album

Enregistré entre décembre 1978 et mars 1979 au Japon, "Casiopea" est le premier album éponyme du Casiopea.

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


24 novembre 2017

Nuit 1/16 - Intro

 

"Un poème doit être une fête de l'intellect" dit Valéry.
"Un poème doit être une débâcle de l'intellect" dit Eluard
"Poètes français des XIXe et XXe siècles" paru dans Les Classiques de poches, chez Le Livre de Poche, me permet d'avoir quelques poèmes  qui traînent dans les poches de ma veste. Il est à noter que ce florilège ne cite que les poètes. Il semble que les poétesses soient reléguées à la cuisine et au maniement de l'aspirateur... La plume, instrument phallique, est réservée aux maîtres de maison.

Louise Labé
Anna de Noailles
Louise Collet
Andrée Chedid
Pivoine (ICI)

Marceline Desbordes-Valmore
Vénus Khoury-Ghata
Marie Étienne
Lydie Dattas
Claire Malroux

 

The Rubettes - Sugar Baby Love

En 1974, "Sugar Baby Love" cartonnait sur les platines...

 

                   MIDI

Midi, Roi des étés, épandu sur la plaine,
Tombe en nappes d'argent des hauteurs du ciel bleu.
Tout se tait. L'air flamboie et brule sans haleine;
La Terre esr assoupie en sa robe de feu.

[...]

Leconte de Lisle
Poèmes antiques, 1852

Posté par jeanjacques666 à 22:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 septembre 2017

Soir d'automne

Samedi soir, c'est jazz...
Il pleut... L'Été, le bel été n'est plus qu'un souvenir merveilleux...
La cafetière italienne siffle dans la solitude froide de ce samedi soir. Laurent Terzieff dit des poèmes de René Char, ailleurs c'est une magnifique production de La donna del lago, de Rossini, qui charme l'oreille.
Mais c'est le silence, un étrange silence, qui déchire l'âme.

OPÉRA

La Donna del Lago
, de Gioachino Rossini Livret d'Andrea Leone Tottola d'après le poème 'La Dame du Lac' de Sir Walter Scott
The Metropolitan Opera Orchestra & Chorus, Michele Mariotti (direction) Donald Palumbo (chef de choeur)
Paul Curran (mise en scène) Kevin Knight (décors et costumes), Duane Schuler (lumières), Driscoll Otto (projection)
Joyce DiDonato (Elena) Juan Diego Flórez (Giacomo V) Daniela Barcellona (Malcolm) Eduardo Valdes (Serano) Oren Gradus (Duglas d'Angus) John Osborn (Rodrigo Di Dhu) Olga Makarina (Albina) Gregory Schmidt (Bertram)
Enregistré au Metropolitan Opera de New York en 2015
Prochaines diffusions
03/10 - 08h36 sur mezzo
07/10 - 08h36 sur mezzo
19/10 - 12h35 sur mezzo
22/10 - 16h35 sur mezzo

Les voix sont extraordinaire et la musique de Rossini brillante.
Le public du Met est enthousiaste.
On cite souvent une lettre du grand poète italien, Giacomo Leopardi, qui écrivit à son frère, après avoir vu La Donna au Teatro Argentina de Rome : " exécutée par des voix surprenante, voilà une chose prodigieuse; je pourrais presque en pleurer, si le don des larmes ne m'avait été enlevé"
Dans mille et un opéras de Piotr Kaminski (Ed. Fayard 2003), l'article sur La Donna se termine ainsi: "Il flotte, sur cette partition, une brume mélancolique tout à fait nouvelle chez Rossini"

Un extrait de cette production:

La Donna del Lago: "Cielo! in qual estasi" (DiDonato, Flόrez)


POÉSIE

Poètes d'aujourd'hui: René Char dit par Laurent Terzieff


JAZZ

Nathaniel Adams Coles
, dit Nat King Cole, est un chanteur et pianiste américain de jazz et de rhythm and blues, né le 17 mars 1919 à Montgomery (Alabama), et mort le 15 février 1965 à Santa Monica (Californie). Associé au courant du jazz vocal, il est l'un des plus grands crooners des année 1950.


nat king cole caravan

 

Nat King Cole - You're Looking At Me (Alternate Take) (1957)

 

NAT KING COLE TRIO - Pitchin' Up the Boogie (1943)

 

Let There Be Love - Nat 'King' Cole (1962) (Vinyl Rip)

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 août 2017

L'été russe - ...

marcher encore
où sont les fontaines
d'abondance
à minuit
sur les routes
du déchirement

Francis Giauque (1934-1965)

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 avril 2017

Jazz

 Samedi soir, jazz...



Floraison à Berne, magnolia, poirier urbain, amélanchier et cerisiers du japon...


LES POISSONS D'AVRIL...

Boby Lapointe - La Maman des Poissons

 

Juliette Gréco "Un petit poisson, un petit oiseau" (live officiel) | Archive INA

16 février 1972, sur la scène de Bobino



soleil éteint
rongé au ver
d'une rouille
incertaine
nerfs à vif
coeur englué
j'aligne
des mots
aveugles
pour étoiler
un ciel
en loques

Francis Giauque (1934 - 1965)


Miles Dewey Davis III
, né le 26 mai 1926 à Alton, dans l'Illinois et mort le 28 septembre 1991 à Santa Monica, en Californie, est un compositeur et trompettiste de jazz américain.

Miles Davis - Kind of Blue - 1959 (Complete Album)


1. So What - 00m00s
2. Freddie Freeloader - 9m26s
3. Blue in Green - 19m19s
4. All Blues - 24m47s
5. Flamenco Sketches 36m23s
6. Flamenco Sketches (Alternate Take) 45m51s

Kind of Blue est un album de jazz de Miles Davis sorti le 17 août 1959 sur le label Columbia Records (référencé CL 1355). Il a été enregistré la même année, du 2 mars au 22 avril à New York. Les enregistrements s'effectuent en deux sessions avec le sextet de Miles Davis, composé des saxophonistes John Coltrane et Julian « Cannonball » Adderley, des pianistes Wynton Kelly et Bill Evans, du batteur Jimmy Cobb et du contrebassiste Paul Chambers.

TitreCompositeurDurée
Face 1
1. So What Miles Davis 9:22
2. Freddie Freeloader Miles Davis 9:49
3. Blue in Green Miles Davis et Bill Evans 5:38
Face 2
4. All Blues Miles Davis 11:33
5. Flamenco Sketches Miles Davis et Bill Evans 9:26

Une seconde version du morceau Flamenco Sketches - 9:32 est proposée en titre supplémentaire sur la réédition en CD parue en 1997.

MusicienInstrumentTitre Équipe technique 
Miles Davis trompette 1 — 5   Producteur Irving Townsend
John Coltrane saxophone ténor 1 — 5   Ingénieur du son Fred Plaut
Julian Cannonball Adderley saxophone alto 1 - 2, 4 - 5   Liner notes d'origine Bill Evans[n 1].
Bill Evans piano 1, 3 - 5   Photographie Jay Maisel
Wynton Kelly piano 2
Paul Chambers Contrebasse 1 — 5
Jimmy Cobb batterie 1 — 5

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

26 mars 2017

Récital

                                                Récital

Notre prof de français, madame S., avait réunis quelques élèves de plusieurs classes pour monter une soirée de poésie, théâtre et musique. Le récital a eu lieu il y a 46 ans à l'aula du collège des Forges à La Chaux-de-Fonds. C'était un vendredi.
J'avais un trac fou. Je passais 2 fois sur scène, en début de spectacle pour dire un poème et vers le milieu pour jouer, avec un camarade, une histoire mimée. J'ai encore en mémoire les indications de mise en scène que m'avait donné la prof pour dire "Anachronique" de Guy Béart. Je connais toujours le texte par coeur.
Quelques mois avant notre récital, toutes les classes des écoles secondaires de la ville avaient vu un spectacle des Colombaioni, ce duo de clowns virtuose de la comedia dell'arte. Avec un camarade, nous avions repris un de leur mime.
Nous avons joué devant un parterre de parents, frères et soeurs, familles et amis.
Il reste de cette soirée quelques souvenirs enfouis dans les strates de ma mémoire et une feuille sur laquelle est imprimé le programme. Imprimé sur un duplicateur à alcool, le texte est encore bien lisible...


Note: J'ai caviardé le nom de famille des participants.


Le chat
Charles Baudelaire

Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux ;

Retiens les griffes de ta patte,

Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,

Mêlés de métal et d’agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir

Ta tête et ton dos élastique,

Et que ma main s’enivre du plaisir

De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,

Comme le tien, aimable bête

Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et, des pieds jusques à la tête,

Un air subtil, un dangereux parfum

Nagent autour de son corps brun.

Charles Baudelaire, Les fleurs du mal

 

Guy, Tirolien, Prière d'un petit enfant nègre


Guy Béart
Anachroniques

Anachroniques
Les saltimbanques
Sont là
Salut
Salut nomades
Voici le monde
Qui vient
A vous

Ouvrez la tente
Qui tenait toute
En u-
-ne main
Écoute écoute
Ça ne te coûte
Que ça
Qu'un sou

Sur son bicycle
D'un autre siècle
Rivé
Rêvant
L'homme titube
Chavire et tombe
On rit
Hourra

Un âne maigre
Sur scène émigre
Clopin
Flapi
On dit qu'il compte
Jusqu'à cinquante
C'est beau
Sabot

Sur son trapèze
Le temps repose
Son pas
Si peu
La corde casse
Clouons la caisse
L'ami
Est mort

Roulez roulotte
Ma voix sanglote
Pour qui ?
Pour quoi ?
Poussière ou neige
Dans un nuage
Tout va
Tout vient.

LES CONFITURES

Le jour que nous reçûmes la visite de l'économiste, nous

faisions justement nos confitures de cassis, de groseille et de

framboise.

L'économiste, aussitôt, commença de m'expliquer avec toutes

sortes de mots, de chiffres et de formules, que nous avions le

plus grand tort de faire nos confitures nous-mêmes, que

c'était une coutume du moyen âge, que, vu le prix du sucre,

du feu, des pots et surtout de notre temps, nous avions tout

avantage à manger les bonnes conserves qui nous viennent

des usines, que la question semblait tranchée, que, bientôt,

personne au monde ne commettrait plus jamais pareille faute

économique.

-Attendez, monsieur! m'écriai-je. Le marchand me vendra-t-il ce

que je tiens pour le meilleur et le principal ?

-Quoi donc? Fit l'économiste.

-Mais l'odeur, monsieur, l'odeur! Respirez : la maison toute

entière est embaumée. Comme le monde serait triste sans l'odeur

des confitures!

L'économiste, à ces mots, ouvrit des yeux d'herbivore. Je

commençais de m'enflammer.

- Ici, monsieur, lui dis-je, nous faisons nos confitures uniquement

pour le parfum. Le reste n'a pas d'importance. Quand les

confitures sont faites, eh bien! Monsieur, nous les jetons.

J'ai dit cela dans un grand mouvement lyrique et pour éblouir

le savant. Ce n'est pas tout à fait vrai. Nous mangeons nos

confitures, en souvenir de leur parfum.

GEORGES DUHAMEL, Fables de mon Jardin

(7ème édition, Mercure de France, Paris, 1936)

 

Posté par jeanjacques666 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,