Rêveries

18 novembre 2019

Aqua alta

 

 

vélo.jpg

 Peinture de Miki de Goodaboom

Devoir de Lakevio N° 16 (ICI)

Aqua alta

"J’aime la façon dont tu as agencé ton salon. Ce canapé moderne au milieu de ces quelques meubles anciens est bien choisi. Il y a juste la croûte qui surplombe le canapé qui détonne !"

Paul sourit. Il avait acquis le tableau, installé sur la paroi en bois du salon, au début des années 1980. Le peintre était inconnu à l’époque. La toile peinte en 1977, pour les 30 ans du Tour de Romandie, montrait le sprint d’une arrivée d’étape. On y voit Gianbattista Baronchelli (vainqueur du Tour 77) en tête suivi de Joop Zoetemelk (2e du tour 77), le peloton les talonne. Les grands noms du cyclisme figurent dans le palmarès de cette course à étapes qui se déroule en début de saison. 

Bartali, Kübler, Koblet, Bobet, Motta, Merckx, Gimondi, Thévenet, Van Impe, De Wlaminck, Hinault, Roche, Rominger, Indurain, Richard, Jalabert, quelques coureurs parmi tant d’autres qui sont montés sur le podium du Tour de Romandie. 

"Ce tableau a été peint par VVG" dit Paul
"Alors c'est pas une croûte. Tu l'a acheté combien ? Il est assuré ?"
"J'adore ta façon de concevoir l'art, mon neveu. Il y a cinq minutes c'était un tableau au-dessous de tout et maintenant tu es intéressé !"
"Un VVG ..."
"Pour moi c'est un souvenir de ma région, plus insolite qu'un Charles L'Eplattenier. Et puis, c'est plus intéressant d'acquérir une oeuvre d'un peintre qui débute. Cela lui permet de vivre, ou plutôt survivre. VVG est devenu très connu et hors de ma bourse. Quand à assurer ce tableau, autant acheter un tableau par an. C'est un puits sans fond les assurances d'oeuvres d'art. L'argent ne remplacera pas le tableau perdu ..."

Un sirène retentit.
"Qu'est-ce que c'est ?" demanda le neveu
"C'est l'alerte de l'aqua alta. Trois sons crescendo, la marée sera importante !"
"Mais il n'y a pas de marée ici, c'est pas l'Océan" dit le neveu avec aplomb.
"Au lieu d'avoir le nez en permanence plongé sur l'écran diffuseur de jeux vidéos, regarde ce qui ce trame autour de toi"
"Alors, la grosse inondation de l'autre jour, c'était une marée géante. C'était super drôle, j'ai fait plein de photos."
"Oui, c'est du plus haut comique" ironisa Paul "Venise se détruit, c'est très amusant !"
La sirène retentit à nouveau.
"Bon, mon garçon, il est temps que tu regagnes ton hôtel. Dans une heures ce sera difficile. Passe demain vers midi. Il est temps que je te fasse découvrir la Sérénissime."
"la Sérénissime ?"
"La Sérénissime république de Venise, en vénitien: Serenìsima Repùblica Veneta" Chuchota Paul à l'oreille de son neveu.

L'appartement avait retrouvé son calme, la course cycliste avait repris son cours. Paul, triste, regardait depuis la fenêtre du salon l'eau monter. Il se dirigea vers la bibliothèque, tira du rayon du bas un disque 33 tours 1/2 minutes et le plaça sur le tourne-disque. "Verte campagne" chanté par Les Compagnons de la chanson résonna dans la pièce. Fred Mella venait de mourir. C'était le dernier Compagnon ...

Verte campagne Les Compagnons de la chanson - youtube

 

Posté par jeanjacques1957 à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 novembre 2019

L'Aar

Sur la chaîne Mezzo se noue un drame. C'est Semiramide de Rossini. Les admirateurs de Gioachino s'accordent à dire qu'il s'agit d'un opéra exceptionnel.
Sur la gazinière, la cafetière italienne vocalise à pleine vapeur.
Cet après-midi, j'ai arpenté les bords de l'Aar. Les hêtres jettent leurs derniers feux avant de somnoler pour passer l'hiver.
Les huîtres sont de retour sur la table de la cuisine. Elles sont dégustées par paire en entrée des soupers d'arrière-automne.
026E07E1-157D-449D-B941-A6910E53D56C

2406AB60-EFD2-48C0-9CAC-1B5608A00C72

9B9AE805-FDD0-4584-B533-E0F56960D164

La mer, celle que l'on voit danser au long des golfs clairs ...

F2EFD35A-3E86-476F-A8E8-2E030ECAF9C4

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 novembre 2019

Arrière-automne

"[...] il faisait un de ces temps rares d'arrière-automne qui ont une mélancolie paisible et exquise, qui sont comme un dernier repos du soleil avant l'hiver."
Loti, Mon frère Yves,1883,

Cette description de Loti correspond à cette belle journée de novembre.
Balade au Gurten le matin (photographies du haut) et une brève excursion à Thoune l'après-midi, le temps de boire un espresso (photographies du bas).

A83AB4B4-AB0D-46CF-85E9-6D9806BC762B

FFD495B1-6886-4E32-8D01-359BD989E52A

Henrik Melcher Melchers , originellement Svensson , né le 30 mai 1882 à Stockholm, décédé le 9 avril 1961, est un compositeur suédois.

Melcher Melchers - Symphonie en ré mineur (1925)

Mouv.I: Allegro moderato 00:00
Mouv.II: Andante molto sostenuto 15:20
Mouv.III: Allegro molto brillante ed energico 26:09

Orchestre: Kungliga Filharmoniska orkestern i Stockholm

Chef d'orchestre: Mats Rondin

******************************************
La mer, celle que l'on voit danse au long des golfs clairs ...

Posté par jeanjacques1957 à 22:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

06 novembre 2019

La mer, celle que l'on voit danser au long des golfs clairs

Dans la cuisine, tout est figé à l'écoute de la sonate pour piano en si bémol majeur, D.960, de Schubert. Au piano, Richter ...
Ce sont des moments magiques. Dehors, il fait froid et la nuit est presque d'encre. Les feuilles désertent, au fil des jours, les arbres. Mortes ou agonisantes, poussées par des rafales de vent, elles s'entassent dans les coins de rue. Les chats du quartier, frileux, se font rares dans la rue. Ils préfèrent ronronner près des poêles. Ce sont des poêles modernes. Celui du salon reste éteint. Nettoyé à fond par le ramoneur, il reste froid depuis bientôt deux hivers. C'est par paresse de devoir monter du bois, descendre les cendres et nettoyer sans cesse la vitre de l'instrument, que l'âtre reste éteint.

AUGUSTE LACAUSSADE

RÊVERIE

Dis-moi, mobile étoile aux ailes de lumière,
Qui poursuis dans l’azur ton vol mystérieux,
Où va ta course ? est-il un but à ta carrière ?
Cloras-tu quelque part tes ailes dans les cieux ?

Dis-moi, lune pensive, ô pâle voyageuse !
Cheminant aux déserts du firmament lacté,
Dans quelle profondeur obscure ou lumineuse,
O lune ! cherches-tu le repos souhaité ?

Dis-moi, vent fatigué qui vas à l’aventure,
Comme un déshérité sans foyer ni repos,
Est-il un lit secret au fond de la nature,
Est-il un nid pour toi dans l’arbre ou sur les flots ?

Dis-moi, mer tourmentée, au murmure sauvage,
Qui te plains à la nuit, qui te plains au soleil,
Par delà l’horizon est-il quelque rivage
Où tu doives trouver ton lit et le sommeil ?

Et toi, cœur inquiet, plus agité que l’onde,
Plus errant que la brise et qu’un rien fait gémir,
Est-il un lieu béni, dans l’un ou l’autre monde,
Où tu puisses, mon cœur, oublier et dormir ?

Poème extrait de l'anthologie des poètes français contemporains, G. Walch, préface de Sully Prudhomme, tome premier, Paris Delagrave éditeur, 1918



Sviatoslav Teofilovitch Richter (en russe : Святослав Теофилович Рихтер ; en ukrainien : Святослав Теофілович Ріхтер), né à Jytomyr, en Ukraine (Empire russe) le 20 mars 1915 et mort à Moscou (Russie) le 1er août 1997, est un pianiste soviétique, célèbre pour la profondeur de ses interprétations, sa virtuosité technique et sa maîtrise d'un très large répertoire.

Schubert - Sonate pour piano D.960 - Richter studio

I. Molto moderato 0:00
II. Andante sostenuto 24:35
III. Scherzo. Allegro vivace con delicatezza 34:41
IV. Allegro, ma non troppo 38:35

Sviatoslav Richter
Studio recording, Salzburg, 6, 9 & 11.VIII.1972

Posté par jeanjacques1957 à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 novembre 2019

Automne

La mer, celle que l'on voit danser au long des golfs clairs ...
Le ciel de ce lundi de début novembre est magnifique. Ce sont les rafales de vent qui modulent le décor céleste.

42D8709B-9CFE-4271-B74D-D4921E3AC062

Posté par jeanjacques1957 à 22:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 novembre 2019

Ciel

La mer, celle que l'on voit danser au long des golfs clairs ...
Un vent, modéré à fort, circule au-dessus de la Ville fédérale.
Samedi soir, nostalgie
Les cabarets sont déserts. Il fut un temps, le jazz régnait en maître, le samedi soir, dans les boîtes à musique. Quelques fois les chats du quartier, descendus en ville, esquissaient des pas de danse sur la piste des cabarets aujourd'hui silencieux.                                                                            
La cafetière italienne restée dans le placard attend, inquiète, de bouillir à nouveau.
Des nuages sombres, poussés par un vent modéré à fort, passent au-dessus de la cuisine. Une cuisine silencieuse ...

12C01312-620F-48CF-B39B-1A1357EA545E

26B6B24D-9651-4312-BEFF-2AEFE838C71E

BB77F526-179C-4130-8573-306475D6A6E9

ED98CA0D-B42F-4878-BF57-A7183DED1E01

E29C32CE-147B-449C-8366-FC98FEC393AF

Posté par jeanjacques1957 à 23:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,