Rêveries

24 juin 2017

L'été russe - Ô château

fontaines sans eau
puits vides
source taries
oasis asséchée
âmes à la dérive
poings meurtris
yeux brûlés
rien

Prêles, 24 juin [1964] matin

Francis Giauque

Photographie: Le château de Berthoud, mercredi 21 juin 2017

Posté par jeanjacques1957 à 23:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 juin 2017

L'été russe - Le jardin de Lignières

La chaleur étouffante de ces derniers jours, dessèche les jardins jusqu'à Lignières, qui niche à 804 mètres. Le manque d'eau, n'empêche pas une floraison spectaculaire, et en avance sur le calendrier...

Posté par jeanjacques1957 à 23:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2017

L'été russe - Helvétiquement vôtre

                                                      L'ÉTÉ, LE BEL ÉTÉ

                                                         Un été à la Schenkstrasse - 2011
                                                                                   Été urbain - 2012
                                                                  Un été de porcelaine - 2013
                                                                                         Été'14 - 2014
                                                                       Un été aigre-doux - 2015
                                                                                          60e été 2016
                                                                           (Cliquez sur les dates pour admirer les étés passés...)


Michel Buhler / Helvétiquement vôtre



21 juin 2017

06h24, SOLSTICE D'ÉTÉ

CLASH : ÇA FAIT MAL | solangeteparle

Posté par jeanjacques1957 à 06:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juin 2017

Chaud, chaud, les marrons..!

Un nocturne de Schubert ( http://youtu.be/-FVzhHtCwY4 )
Une tasse de café
Quelques carrés de chocolat 100% cacao. Le 100% résiste à la canicule.
La chaleur a fait fondre le clavier de l'ordinateur...
33 degrés vers 18h42, qu'ils disent sur la toile virtuelle.
Les chats du quartier, avec leur fourrure, regrettent d'avoir fuit le Pôle Nord.
Quelques passants sont restés englués dans le tarmacadam, Place de la gare. On attend le gel pour les délivrer.
Les soirées interminables de juin arrivent à leur apogée. Demain, le solstice d'été, précipitera la lente descente vers la nuit et la glace de l'hiver...
Si vous avez, heureux hasard, conservé quelques glaçons de l'hiver dernier, vous pouvez les disposer dans un verre géant et, très lentement, vous versez votre alcool préféré dans le verre.
On the rocks...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juin 2017

L'imprimante

Nota Bene: le samedi, Lakevio publie sur son blog la reproduction d'une toile, d'un artiste connu ou moins connu. Cette peinture sert de guide pour une création littéraire. Le lundi, Lakevio donne sa version. Dans les commentaires, ceux qui proposent un texte indiquent l'adresse à laquelle leur prose peut être lue. Il est intéressant de lire ces textes, souvent cousins dans la trame mais tous avec leur caractère et leur style. Lakevio, c'est à cette adresse: www.lakevio.canalblog.com

Aujourd'hui, on pouvait choisir un des sept portrait proposé. Il fallait faire une biographie ou évoquer le portrait choisi.

 

- Salut.
- Salut.
- C'est qui ce mec sur l'imprimante?
- Je n'ai aucune idée. J'ai fait un clic erroné en voulant imprimer un rapport et voilà, un inconnu s'est pointé. En plus je n 'ai plus de connexion depuis une heure.
- Ce mec me dit quelque chose.
- Salut les ploucs, c'est la bourre? 
- Salut Julie. Georges est en panne de connexion.  Il est imbuvable. Dis, tu connais ce mec qui est sur l'imprimante?
- Tu es naze ou quoi, Mireille? Tu ne reconnais pas François Barrière?
- Le fils d'Alain? Ironisa Georges.
- Non, je ne crois pas précisa Julie. J'ai l'impression d'avoir affaire à des ploucs de chez plouc... François Barrière, un acteur qui casse la baraque en ce moment, ajouta-t-elle.
- Le cinéma, pour moi c'est un peu dépassé. A part ça, il est sexy ce mec, ajouta Mireille en regardant la photo sur l'imprimante. 
- Il a 28 ans, il a raflé le César du meilleur acteur en début d'année, le grand prix d'interprétation à Cannes au printemps. Il est en couple avec Lucia, une actrice italienne...
- Julie, au lieu de débiter le bottin mondain, au boulot, tonna Georges.
- Je prends la photo, annonça Mireille.
- Je prends la photo, imita Julie.
- Bon, les midinettes, la connexion est revenue. On bosse.
On entendit les mouches voler dans le bureau.
Le portrait de François Barrière, oublié dans le bac de l'imprimante, termina sa carrière dans la poubelle.
Le philadelphus parfume les interminables soirées de juin.  L'Été, le bel été se pavane...
Adieu donc
Enfants de mon coeur

Posté par jeanjacques1957 à 23:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,