11 juin 2017

Schweizer Frauenlauf

Aujourd'hui, la 31e course féminine suisse se déroulait, comme chaque année, dans les rues de la Ville fédérale. Deux parcours, un de 10km et un de 5km, sont proposés. La doyenne de participantes, 82 ans et 2 mois, avait choisi de courir sur 10km!
La circulation automobile et des transports publics est un peu chaotique ce dimanche-là.
Des femmes de tous âges arrivent en cars ou en train des quatre coins de la Suisse et prennent possession de la capitale.
Il a fait 30 degrés à Berne ce dimanche.
Vers 22h00, un espresso coulé sur de la glace, bu à l'Adriano's bar, était le bienvenu. Le soleil finissait de s'éteindre. J'ai récupéré mon vélo à la gare et retour à la maison en pédalant dans la chaleur de la nuit...
Le vélocipède est près pour reprendre du service demain matin à 04h30...

Posté par jeanjacques1957 à 23:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 mai 2017

Coucher de soleil urbain

Les longues soirées d'été commencent...

                                              

De ce coin-ci de la Ville fédérale, on distingue au loin le Chasseral...

Pia Colombo - Un soir de mai ( de Fanon) (télévision, 1965)

Pia Colombo (1930-1986) fut une grande interprète de la rive gauche, excellant notamment dans Bertolt Brecht et Kurt Weill, dans Léo Ferré (dont elle a créé plusieurs chansons méconnues en 1975), mais peut-être surtout dans le répertoire de Maurice Fanon, qui n'était autre que son mari.

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 mars 2017

Encore un beau dimanche

Dimanche 19 mars 2017

Un Café au Colonial
Un egoportrait, c'est encore un peu la mode
Balade du dimanche à Morat
Un beau coucher de soleil vu depuis la Ville fédérale
Un petit encart lu dans "Le Temps" daté de samedi - dimanche 18 - 19 mars 2017

                                                  


François Silvant
, né le 15 octobre 1949 à Lausanne et mort dans la même ville le 14 juin 2007, est un humoriste et comédien vaudois.

François Silvant Autrement ça va

 

François Silvant - L'essayage des dentiers

Posté par jeanjacques1957 à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 février 2017

Vendredi - Samedi - Dimanche

Vendredi 10 février 2017
Une libellule en acier, très bruyante, remplace la grue sur un chantier dans la vieille ville de la capitale. 


Passage au Colonial...

Samedi 11 février 2017
Belle journée avec coucher de soleil...


Soir...

Dans une ferme de petite taille, en pleine ville, les poules sont au chaud dans leur poulailler...

Dimanche 12 février 2017
Balade dans la campagne de Wabern jusqu'à l'aéroport. Les premières perce-neige pointent leur nez... La neige a presque totalement disparue. En revanche, le Gurten est encore blanc.

                                                                   

Dimanche 5 février 2017
[FRAGMENT]
En enfourchant mon vélocipède, ce matin vers 10h30, la grisaille du ciel, avec quelques flocons de neige discrets, donnait, à ce premier dimanche de février, un air de mois de novembre. C'est pendant mon pèlerinage dans mes cafés de prédilection que la neige s'est mise à tomber. Colonial bar, Adriano's bar, Tibits... Ivre de café, petite balade dans la galerie marchande de la gare de la Ville fédérale, à la recherche de l'ultime numéro de l'Hebdo. La presse romande et française ont une portion congrue dans l'avalanche des titres alémaniques, allemands et autrichiens. Je n'ai pas trouvé d'Hebdo...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 novembre 2016

Novembre

 

Novembre s'achève dans le froid.

Le mercure passe sous la barre du zéro degré...

Pour se réchauffer, il faut s'engouffrer dans la salle de l'Adriano's bar, choisir le banc sous lequel les tuyaux du radiateur, chauffés à blanc, tentent de rivaliser avec les chaleurs de l'été... On peut alors disséquer son spleen en buvant des doppio Malabar. La lecture de la presse du jour plonge l'esprit dans la terreur!

Une carte de A., jetée pêle-mêle,avec les factures ordinaires, dans la boîte aux lettres, me donne l'envie de répondre sur le champs. Cloué au lit, rongé par la vieillesse, lui, a des mots plus crus pour évoquer son état, il se plaint gentiment de l'assèchement du réservoir de ma plume...

Cet appel au secours laisse songeur. D'un côté, il y a cette correspondance, commencée il y a plus de 20 ans, avec mon ami A.  Un échange de lettres et de cartes qui rythme les saisons. De l'autre côté, il y a une vie virtuelle, envahissante, qui bien souvent flatte l'égo. Ces sirènes d'un nouveau temps retiennent captif leur victime par des artifices grotesques, qui gonfle d'orgueil l'imprudent voyageur qui chemine sur la toile électronique. Elle laissent miroiter au pauvre hère, une notoriété universelle, des millions de suiveurs, des tonnes de "j'aime" au bas de chaque photos publiées, une vie sociale en "live" partagée avec des centaines d'amis, la moindre miette de pain est une nouvelle importante, objet de toutes les attentions,  elle sera balancée sur les réseaux sociaux sous forme de pixels de divers formats!

Mon ami A. est totalement ignorant des applications qui permettent de gonfler le compteur de suiveurs, des algorithmes qui en une fraction de seconde savent  tout de notre vie et nous bombardent de publicités ciblées. 

Je vais saisir ma plume et essayer de raconter à mon vieil ami, de façon poétique, ce fatras électronique qui peu à peu englue nos esprit vers une pensée unique...

Le soleil se fout complètement de ces histoires d'adresses IP. Il se couche en beauté alors qu'un avion emporte au loin le dernier carré de nos libertés.

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


17 novembre 2016

Aéronefs

Des aéronefs zigzaguent, se croisent, parfois se frôlent dans de longues trainées de vapeur, rosies par le soleil qui se couche. Il fera nuit avant 18H00.
Boire un café en n'écoutant pas la radio, si on écoute , elle annule tout..!
SE COUCHER TARD - NUIT

Posté par jeanjacques1957 à 17:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 novembre 2016

Soirée de novembre

Coucher de soleil avec croissant de lune...

SOUPER

Salade composée de mâche, concombre, diverses variétés de carottes, radis, avocats, racine de curcuma râpée, piment vert finement coupé

Gnoggi avec une sauce tomate bien relevée

Saucisses grillées

Gratin d'aubergines

Chataîgne grillées

Un castagnaccio maison pour le dessert

Eau de Volvic

Vin aragonais

café

MUSIQUE

Mozart, Mozart, Mozart

Pendant ce temps, les chats du voisinage, avec assurance, partent à la chasse... 

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 octobre 2016

Dernier samedi d'octobre

journée superbe... Le brouilard s'est retiré vers 10H00. La ville fédérale, débarrassée de cette couverture grise et humide, a pris des allures de fête.

RECETTE POUR "UNE JOURNÉE SOMPTUEUSE D'AUTOMNE"

Faire 5 photos de Köniz, ajouter 4 clichés de Berne, un paysage pris depuis Grosshöschtetten et diluer le tout dans un coucher de soleil croqué à Berne...

 

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 août 2016

60e été - Samedi, ça te dit? Samedi..!

Magnifique samedi de fin août, propice à la balade.

De haut en bas. 

Le Raimeux ( Jura bernois)

bref passage à La Chaux-de-Fonds, la ville de mon enfance. Une vue du "Pod".

Lac des Taillères, près de la Brévine. Aujourd'hui, je me suis lancé. L'eau était chaude, le paysage superbe. J'ai fais quelques brasses...

Coucher de soleil vu depuis la Ville fédérale.

il manque des pièces du puzzle. La Panthère rose enquête. Elle essaye de démêler le vrai du toc et de trouver les chaînons manquants.   Un travail de Sisyphe...  

 

21 août 2016

60e été - un dauphin dans le ciel

Assis sur la selle de mon nouveau destrier, un 27 vitesses, je m'apprêtais à gravir une côte de 33e catégorie, quand a surgi le Super Constellation L1049, immatriculé HB-RSC, l'un des trois appareil volant encore dans le monde et le seul en Europe. Il a décrit un large virage au-dessus de la Ville fédérale avant de plonger sur la piste de l'aéroport de Belp/Berne. Il est reconnaissable d'entre tous avec son fuselage en forme de dauphin, sa triple dérive et le ronronnement de ses quartes moteurs à piston. 

J'ai mis pied à terre et levé la tête pour voir ce bel oiseau, reliquat de la vieille Europe, survoler la capitale. Une image magnifique mais fugace.  
Le soir, le coucher du soleil fut splendide. Le ciel s'est embrasé...

Posté par jeanjacques1957 à 22:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,