Le vent dévale le Gurten et s'infiltre dans les interstices de la Maison des delphiniums en un sifflement aiguë.
Les portes ouvertes semblent bouger et des courants d'air se promènent sans gêne dans la maison. Calfeutré sous une épaisse couche de couverture, le maîtres des lieux a fait monter une chaufferette.
Quelque part dans la cuisine, une coccinelle oubliée des temps vaque à ses occupations.
Dehors, c'est la fin des temps.